UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Transhumance | Page d'accueil | Rêves de vacances au Laboratoire (bis,1) »

02/08/2015

Retour aux bancs de voyage

écriture,vacances,voyage,imaginaire,nature,photo

Depuis le mois de Janvier et cette maudite grippe, la décision de déménager à la mi-Aout et mon accident de fin Juin je dois dire que le Laboratoire en a vu de dures ...

Ce qui m'ennuie le plus est l'impossibilité où je suis d'"assurer" comme je l'ai fait, au long des années, une animation du blog pendant l'été. Cela m'a toujours tenu à cœur car je pense à tous ceux qui ne peuvent pas prendre de vacances. Même si j'ai reçu souvent ces dernières années l'aide d'amis du blog qui m'écrivaient parfois des textes, il y a tout un travail que je n'ai pu assumer.

J'ai perçu des regrets de certains lecteurs nostalgiques d'une période héroïque où nous avions voyagé en imagination par des moyens divers et, en particulier au moyens de bancs ! C'était , après un petit essai en 2007,  en l'année 2008 que nous avons commencé à utiliser des moyens de locomotion peu usuels...

Il m'est alors venu une idée, pour que ceux, connus et surtout inconnus, qui viennent visiter le Laboratoire ne le trouvent pas déserté : reproduire les textes de cet été 2008. Je suis donc allée visiter mes caves et je dois dire que cela m'a procuré une grande émotion. Parmi ceux que je cite ou qui mettent des commentaires beaucoup n'ont plus de blog où sont partis je ne sais où. Certains ont franchi l'ultime porte.

Je vais essayer de publier le maximum de cette saison 2008 "dans son jus", sans aucune corrections et avec des photos que l'on ne pouvait agrandir d'un clic. Cela fait de nombreux textes car je publiais plus souvent à l'époque. Pour les premières notes j'ai encore quelques jours pour avoir un œil, ensuite je devrai programmer à l'avance ce que je n'ai jamais fait. On verra et puis j'ai un ou deux veilleurs ...

Un jour de répit pour m'organiser et puis Mardi nous plongerons à la fois dans le passé et dans l'imaginaire. Même si je ne réponds pas, je trouverai toujours le moyen d'être avec ceux que la nouveauté ou la nostalgie feraient réagir. Vous savez tous combien je crois à la force de l'esprit. Et si elle ne suffit pas j'aurai d'autres manières plus conventionnelles de voir ce qui se passe sur le blog.

Bon voyage sur les bancs de l'imagination.

Ariaga

Commentaires

chez hier (chaisière) est un statut qui me plait bien... Bises Ariaga,

Écrit par : Une autre sorcière | 02/08/2015

Je viendrai m'asseoir sur ton banc !

Écrit par : Sedna | 02/08/2015

Bonjour Ariaga, je reviendrai voir . Grosses bises.

Écrit par : danae | 03/08/2015

sur les bancs publics, ceux de l'école de la rue, de l'école de la vie
il ne fait pas bon s'étendre car on risque de s'entendre reprendre
dans bon nombre de municipalité si on ressemble à un pâle alité
tout cela n'est pas d'une banalité déconcertante mais d'une violence
et d'une rudesse inhumaine car quand ces accessoires urbains ne le sont plus et qu'ils concentrent le rejet, la haine et la suspicion à l'égard de l'autre, ne le retiennent pas, le hérissent et le traquent, le mettent au ban, alors haubanée est la projection mortifère de cette négation de l'autre, de son besoin de repos, de partage et d'échange.

Écrit par : THierry | 03/08/2015

IL m'est insupportable de voir comment on a instrumenté des situations pour peser de force sur des rapports sociaux , pas des rappeurs soucieux, et écarter, marginaliser encore plus des
sans grades, des déshérités, des gens qui souvent n'ont pas eu de chance ou se sont trouvé embringués malgré eux dans de sales histoires.

Écrit par : THierry | 03/08/2015

Assis sur un banc on peut faire de beaux voyages. On peut aussi regarder les passants.....

Écrit par : Daniel | 03/08/2015

S'asseoir bien tranquillement sur le banc ou la petite chaise alors que toi tu bouges ? Je choisis d'y être au moins en esprit, en compagnie des autres bloggeurs afin d'unir pour toi nos pensées d'encouragement. Amitiés

Écrit par : Francine | 03/08/2015

Je me souviens de ces années 2007 et 2008 très productives, sur mon blog et sur le tien également. Quand je parcours mes archives, je vois bien que la majorité des commentateurs sont partis, certains ont encore un blog mais ne l'alimentent plus, d'autres l'ont supprimé.... C'est ainsi.

Écrit par : elisabeth | 06/08/2015

Mon Dieu ! Mais j'ai manqué beaucoup de publications chez toi, ma chère Ariaga. Figure-toi que je suis très occupée avec un petit garçon (qui n'est pas celui que j'évoque sur mon blog mais qui pourtant pourrait s'en rapprocher symboliquement !). Un petit garçon qui s'appelle "Samson" qui donc ne parle pas beaucoup... Je poursuis ma lecture.

Écrit par : Aloysia | 06/08/2015