UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Hymne à l'esprit de la Nature | Page d'accueil | Repos : redescendre en soi-même »

05/05/2007

La rencontre du cube et de la sphère

medium_DSC01864_2.jpg

      Conte pour NeD

Je m'en vais aujourd'hui vous raconter l'histoire

tellement improbable qu'on a peine à y croire 

de la rencontre inouïe dans la belle nature 

d'une sphère et d'un cube. 

LUI

Anguleux, solitaire, taillé dans un bois dur

il se tenait très raide et montrait plein d'orgueil

sa face la plus noire.

ELLE

Pétrie dans de l'argile toute en courbes avenantes

souriante et coquine

elle était revêtue en ce jour de printemps

d'une ligne spirale du plus joli effet

et de quelques brins d'herbe.

La sphère était curieuse, pour ne pas dire plus

devant la forme étrange de ce cube si sombre

et carrément hostile

Mais...pas repoussant

qui sentait si bon le bois exotique.

Pleine d'impudeur jouant des rondeurs

elle vint se blottir contre sa noirceur. 

EUX

Elle en devint rouge et le salua

d'un frottis frotta

comme en apparence il restait de bois

elle tourna vers lui ses spirales jolies

au centre coquin.

Et alors

il eut beau raidir contre la courbure

toute sa structure aux angles si nets

son bois se fendit profond jusqu'au coeur

où il accueillit toute la rondeur

de la belle sphère.  

                                        Et c'est ainsi que fut résolu le problème de la quadrature du cercle.

         Ariaga
 

 

 

 

Commentaires

Charmant.
NeD est chanceux...

Écrit par : saint-rich | 05/05/2007

NeD jubile avec ce conte à rebours, car c’est un cuboïde né d’une transmutation géométrique. Le vieux cube réaliste est, en effet, un personnage statique de l’ancien test amants (de la Fontaine que l’on connaît) ; c’est la chenille dont NeD est la nymphe, et que djaipi accompagne dans son papillonnage. Merci Ariaga de présenter ainsi une copine sphérique à mon turbulent stalker qui en a bien besoin pour ventiler l’irrationnel… A suivre…
Bises pythagoriciennes

Écrit par : djaipi | 05/05/2007

magnifique !

Écrit par : aloredelam | 05/05/2007

Joli
Et sourire...
Tu crois qu'elle l'a fait tourner en rond longtemps avant que son coeur à lui n'arrondisse les angles?
bises

Écrit par : Anna | 05/05/2007

Mignon et un rien coquin, non ? ;)

Écrit par : profdisaster | 05/05/2007

Quelle belle histoire.
Voilà un hyménée placé sous les meilleurs auspices … !
Faut-il y voir une nouvelle Odyssée… ?
Après 2001 l’odyssée de l’espace, nouvelle version de « Cubrique ».
Quelle belle façon d’arrondir les angles.
Ils vécurent heureux et ils eurent de nombreux… ?

Écrit par : grainsdesel | 05/05/2007

Chapeau bas, Ariaga !
Cette "nature morte" pythagoricienne est décrite avec une inspiration bien vivante, légère, spirituelle, et parfaitement juste : ou quand le cube épouse la sphère, la forme épouse le fond. Un hymne à la NeDologie ?...

Écrit par : Arianil | 05/05/2007

"Et c'est ainsi que fut résolu le problème de la quadrature du cercle."

je crois qu'il s'agissait d'une balle rebondissante parce que, sous la plante... le feu. La braise. Des doigts brûlés par l'écume... (à côté, la coulure de cire était glaciale !). Alors, de ce rebondissement, naquit..

C'est, en effet très beau... en tout cas... le jeu de tes lumières, Ariaga.

Écrit par : Marie Gabrielle | 06/05/2007

votre cube ressemble à Sarkos'isnogood: à vouloir absorber des contenus trop vastes il va nous faire une inflation carabinée

Écrit par : phyta | 06/05/2007

...ben mince ! je viens d'écrire quadrature du cercle quelque part.
Les grands esprits se rencontrent... Moi dans ce genre j'ai un petit conte tiré du monde naturel et immatériel qui m’entoure, m’apportant dans un geste très banal et quotidien...une terrible et douce sensation comme celle d'après avoir lu ce texte qui vraiment me plait beaucoup...de ne pas l'avoir écrit...je plaisante...mais pas trop...c'est ma référence à moi de savoir ce que j'aime lire : me retrouver dans des mots.

Ariaga...belle surprise...pavée de douces intentions (tut tut tut ...j'ai un compas dans l'oeil.. :)

Continuez d'écrire surtout...

Écrit par : Aslé | 06/05/2007

je suis tellement stupéfaite par cette belle histoire que je ne sais quoi dire !

je ne saurais pas me situer entre le cube et la sphère, je dirai plutôt le cube...

c'est vraiment joli

merci beaucoup du plaisir que tu donnes à te lire !

Écrit par : gaiia | 06/05/2007

@ Saint Rich En effet, les chances pour un cube de rencontrer une compagne étaient réduites, mais il ne faut jamais désespérer...

@ Djaipi Je suis contente d'avoir fait le bonheur de ce pauvre NeD tellement solitaire dans sa cubcité qu'il en devenait transparent. Ce succès est encourageant et je songe à ouvrir une agence matrimoniale pour rapprochements improbables.

@ Aloredelam le mot est peut être un peu fort pour cette bluette...

@Anna Oui, je crois qu'elle l'a fait tourner un bon moment sur un tour de potier. C'est ce qui fait tout le charme de la chose...

Écrit par : ariaga | 07/05/2007

@ Profdisaster ça fait du bien un peu de coquinasserie, non ? Bises.

@Gainsdesel je ne sais pas encore s'ils auront des enfants, mais j'y réfléchis: forme couleur, caractère, la tâche est difficile . Et puis il faudrait demander à NeD s'il veut être père.

@ Arianil merci et si j'ai pu faire plaisir à ce très cher Pythagore je m'en réjouis.

@ Marie Gabrielle la lumière que tu projettes sur ma lumière est très belle elle aussi et quand la lumière s'ajoute à la lumière...tu continueras mieux que moi.

@ Phyta j'adore ton humour.

@ Aslé nous sommes des miroirs les uns pour les autres.

@ Gaiia Moi aussi tu me fais plaisir, surtout quand je vois le chemin que tu es en train de parcourir.

Écrit par : ariaga | 07/05/2007

Eh bien! Je m'absente quelque temps et me voilà rétrograder de la première à la dernière place! Tu parles d'une transmutation! L'or s'est transformé en plomb!

Il va falloir que je potasse sérieusement mes manuels d'Alchimie...

Saint Fulcanelli, Viens à mon secours!

Écrit par : Saint Gilles | 07/05/2007

Ariaga/Sur les conseils d'une amie, je viens de commencer la lecture d'un ouvrage qui m'a l'air effectivement fort intéressant. Il commence comme ceci :

"Ma vie est l'histoire d'un inconscient qui a accompli sa réalisation...".

Bises.

Écrit par : profdisaster | 08/05/2007

Ariaga la poètalchimiste ! Ca t'ira bien comme pseudo. :-)

Écrit par : lancelot | 09/05/2007

Ca alors... Au moment où vous rédigiez ce superbe (et un rien coquin) billet sur la résolution de la quadrature du cercle par un brin d'amour dévastateur & libérateur, je me perdais dans les méandres de la "géométrie du malheur" à travers le dialogue improbable entre deux autres figures : le triangle et le cercle (cliquer sur mon nom).

Bien à vous.

Jean-Marc

Écrit par : Jean-Marc | 09/05/2007

C'est a-do-rable !! J'espère que NeD acceptera l'union ... Bises.

Écrit par : ada (de retour) | 12/05/2007

@ Saint Gilles C'est le cycle normal de l'alchimie : morts et résurrections, résurrections et morts et pour les chrétiens les derniers seront les premiers. Amitiés.

@ Cher Désastre, la lecture et la relecture de cet ouvrage à transformé des vies.

@Lancelot, preux chevalier, mon pseudo me suffit. Merci quand même de la suggestion.

@Jean-Marc , je crois que l'on pourrait faire une étude des phénomènes de synchronicité sur les blogs, bien qu'ici il s'agisse plutôt de simultanéité. Merci de votre visite.

@ Ada, je ne sais au sujet de NeD, c'est un être improbable dont j'ignore les réactions. C'est ce qui fait tout l'intérêt de la chose...Il y a même des moments où il devient transparent et lumineux ! Heureuse que tu sois de retour.

Écrit par : ariaga | 15/05/2007

Les objets ont une âme si on en croit ton joli texte. Je m'en vais de ce pas, faire du charme à ma table de jardin ! Je verrais si elle reste de marbre mdr

Amitiés poétiques. :)
Bises
Stef.

Écrit par : Stef91 | 25/05/2007