UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Larme de fleur | Page d'accueil | Une ancre dans la terre »

22/07/2007

Cuisine alchimique de l'Océan

88026e4c39e795ba23e44f0e06d052f5.jpg

Pour Aslé

 

Aslé avait un noeud qui lui serrait le coeur et qui brisait ses mots . J'ai convoqué d'urgence, sur le banc des vacances, là où vivent mes rêves, l'Alchimiste ployant sous le fardeau pesant de ses précieux grimoires. J'ai feuilleté le livre des recettes de noeuds et j'ai trouvé ceci :

     Mettre à tremper le noeud dans le jus primordial de l'Océan tiédi sur l'athanor solaire. 

     Assaisonner d'amours perdus et retrouvés.

     Quelques gouttes de larmes seront les bienvenues et les perles du rire le poivre nécessaire.

     Lentes macérations.

     Suaves dissolutions.

Le noeud sera à point quand il aura atteint, bien au delà des mots, l'absente transparence de l'Essence.

 

       Ariaga.
 

        

Commentaires

Merci Belle Ariaga…je t’algue marine du fond du coeur car je sens déjà le noeud fondre tout en couleur ; j’ai faim du banc à présent… et puis un peu chaque jour goûter à l’Océan salé, poivré de l’alchimie de tes pensées…

Je t’embrasse
Aslé(princesse des mers ; ancienne sirène)

Écrit par : Aslé | 22/07/2007

En voilà une belle recette ...

Écrit par : Le silence des mots | 22/07/2007

Je trouve que celà fait Nautilus...Sous-marin de présence...Je trouve des périscopes très innattttendus qui me font sourire...je trouve...enfin...un banc...où m'assoupir...

...

Écrit par : Aslé | 22/07/2007

tout en nuances et douceurs
en fraternité.

Écrit par : jeanne | 22/07/2007

Je vais m'inscrire pour passer mon permis bateau afin de suivre les cours d'apprentissage des noeuds marins...!
J'en ai bien besoin, maintenant que j'ai embarqué sur une Jonte de Ned...!
Je m'éloigne pour laisser le banc à Aslé...!

Écrit par : grainsdesel | 22/07/2007

...grainsdesel...le banc est assez grand tu sais...et puis j'aime les êtres ailés...Avec Ari on a les yeux au ciel...!!! et je te vois...toi aussi !

p-) reste....je te laisse ma place...et prends bien soin d'elle...surtout...

Écrit par : Aslé | 22/07/2007

"L'absente transparence de l'essence" dissout-elle le noeud en absence transparente ?
Voilà une intéressante marinade alchimique, où la lune aura son rôle à jouer, notamment lors des nuits propices aux longues macérations & dissolutions.

Écrit par : Arianil | 22/07/2007

Bonjour Ariaga, je viens d'abandonner pour quelques instants le semi silence de mon existence, goutant mes premières heures de "vacances" pour venir savourer vos pages, toutes vos pages, allant même jusqu'à déguster quelques archives... goûter, savourer, déguster sont des termes sans doute conceptuels mais ils traduisent à merveille les ressentis que Muttifree a laissé fleurir sur sa peau durant ce voyage... découvrant de surcroît un accord en ce qui concerne les goûts musicaux... Merci à vous et à tout bientôt....

Écrit par : MuttiFree | 23/07/2007

Recette que j' ajoute à ce jour dans mon grimoire d' urgence ... Ai mis en communion les ingrédients conseillés ... Ah, mes narines en sont encore toutes étourdies ... Pour l' heure, la composition frémit doucement ... Un noeud lointain s' étant mis en voix à la lecture du Post ;-)

Écrit par : Kaïkan | 23/07/2007

j'ai envie d'essayer ta recette pour dénouer ce qui doit l'être.

Écrit par : muse | 23/07/2007

Ce qui est merveilleux, c'est que la "corde" est déjà présente dans le noeud... ;-)

Écrit par : aksysmundi | 24/07/2007

@ Aslé, princesse des poètes, je suis contente que ma recette t'ai redonné ta forme sirénique. Je vois d'ici briller tes écailles. Pour le banc, ne cède surtout pas ta place. Les gentes dames sont assises et les messieurs se couchent dans l'herbe à leurs pieds. Les suricates ont le droit de se percher sur le haut du banc.Le rêve est souverain et on peut bien s'offrir une petite régression.

@ Le silence des mots, rien que ton nom fait rêver et ton silence est beau.

@ Jeanne, merci de ta visite, j'espère qu'on se reverra.

@ Grainsdesel, je suis certaine que NeD pourra te donner des cours de noeuds cubiques, les plus difficiles. J'ai arrangé les histoires de place sur le banc dans ma réponse à Aslè. N'en profites pas pour lorgner dans son décolleté.

Écrit par : ariaga | 24/07/2007

@ Arianil, merci d'avoir noté l'importance de la lune dans la macération et bonne chance dans ta quête de l'orichalque.

@ MuttiFree merci d'avoir consacré du temps à me lire, surtout que, de nos jours tout le monde est pressé, même en vacances. Je suis, moi aussi allée te rendre visite et je vais y retourner car il mérite une lente promenade.

@ Kaïkan, je suis certaine que tu es une merveilleuse testeuse de recettes. Le grimoire d'urgence est indispensable au navigateur et je suis bien contente de savoir que tu en as un.

@ Muse, "dénouer ce qui doit l'être" est une formule qui devra être gravée dans le bois du banc. et on écrira à côté : "la corde est déjà présente dans le noeud" d'@ Aksymundi.

Écrit par : ariaga | 24/07/2007

Il y a aussi une autre recette, moins alchimiste celle là, qui est de lui pratiquer le Reiki. J'écrirai un billet sur le Reiki prochainement. Bisous.

Écrit par : lancelot | 24/07/2007

j'en reprendrai bien une coupelle !

Écrit par : lambert | 24/07/2007

Ariaga, merci pour la place de prédilection sur ton banc.
Fermer les yeux? Que Nenni, ce n'est pas maintenant que je vais imiter Tartuffe...!
Une vision sur le "Saint des Seins" fait partie de ma pérégrination sur cette voie lactée qui me fait progresser dans ma quête.
Rien de plus merveilleux que de se laisser"Aslé" jusqu'au bout de nos rêves...!

Écrit par : grainsdesel | 24/07/2007

et pour une pelotte de noeuds ??? comment je fais moi ???
j'aime beaucoup ta recette
merci !

Écrit par : gaiia | 24/07/2007

Quel talent ! Et ça marche vraiment ?

Écrit par : yubai | 24/07/2007

Hô !...je rougis…je rougis sous les mangoustes…vite ! vite ! Ariaga passez-moi l’ombrelle je vous prie…j’ai un grain de sel à l’oeil…

Écrit par : Aslé | 24/07/2007

@Gaiia, ta pelote de noeuds tu la tricote et tu te fais un beau manteau pour les soirées fraiches.

@Grainsdesel, je décèle en toi comme une pointe de coquinasserie...

@ Lancelot, toute la bande en folie ira lire ton billet. Nous pratiquerons ensuite tout autour du banc.

@Lambert, je te garde le fond, c'est le meilleur.

@Yubai, mais oui, ça marche, il suffit d'y croire !

@Aslé, méfie toi des grainsdesel, surtout quand ils ont des poils...

Écrit par : ariaga | 25/07/2007

J'ai médité moi-aussi cet été à "l'absente transparence" d'aucun... parfois seulement nécessaire ?

Écrit par : Marie Gabrielle | 03/09/2007