UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« SILENCE, méditation, transmutation. | Page d'accueil | Un rêve de mandala de C.G.JUNG »

13/08/2007

Le bruit de la Nature

fa2709d9327136d21dd7f446189f9f1e.jpg

 

 

Greffée à son assise, installée sur le vide pour de muettes couvaisons,
elle a tenté d'évacuer les mots périmés qui n'auraient jamais du être prononcés.

Mais le banc était trop joli, trop bleu, trop solitaire, et le silence un faux d'or vulgaire plaqué de vanité, un silence occupé par les sons figés dans le granit des strates de son esprit tentant de s'échapper pour raconter les âges d'une vieille âme.

 
Elle va devoir remonter, sans se hâter, les escaliers creusés dans la pierre bruissante de vie, éclairée par la torche de la Nature.

Accepter de se voiler d'un masque d'ombre pour se protéger des songes brûlants.

Ne plus avoir l'orgueil du silence qui a la saveur douce amère des reniements et vous transforme en feuille errante.

Sortir de la bulle et s'asseoir sur un modeste banc marron, un banc de village, un banc de tous les jours.

       Ariaga.
 

Commentaires

La mise au banc des mots n'est pas de tout repos, entre alternance de banc solitaire (mais solidaire à l'assise profonde puisée au fin fond de la terre) et de banc d'essais dans la plus profonde France agraire...
L'exercice du banc en soi est périlleux mais nécessaire pour qui veut avancer sans se défaire...de soi...des autres... Le danger est bien réel pour celui ou celle qui perdrait ces instants à s'arrêter au bruit de la Nature...qui n'est rien d'autre qu'humaine à qui l'écoute et la respire...

Tous les bancs sont bons à prendre...même celui sur ce nuage qui passe, seule à le voir mais que bientôt je bâtirai comme un bateau de bois, une cabane dans un arbre...et abattre les marches éphémères taillées dans la pierre qui brillent d'avoir été usées par le passage lourd des habitudes...

Un banc et un bâton pour avancer Ariaga, et puis toujours marcher pour pouvoir s'arrêter à ce qui en vaut la peine...

Je t'embrasse

Princesse gardienne de phares...et bancs à partager... (de bois mais pas de marbre)

...

Écrit par : aslé | 13/08/2007

j'ai un faible pour les bancs, en imagine plein d'historiettes, comme je ne sais pas vraiment ce qui t'a fait prendre du recul je ne peux que dire : heureuse de te retrouver, tout simplement, prends tout ton temps ! bonne soirée !

Écrit par : marie.l | 13/08/2007

Illustration et poèsie m'ont permis de passer un agréable moment de lecture.

Comme je l'ai déjà écrit, je ne sais plus de qui est cette citation : Dans le silence, on n'entend plus que l'essentiel...

Merci pour vos mots, je vous souhaite une belle journée bercée par toutes sortes de doux bruits...

Écrit par : Laudith | 14/08/2007

Très jolies réflexions pour un simple banc .
Pour moi le banc = des amoureux !

Écrit par : Lhuna | 15/08/2007

Remise en question-leçon-nouveau départ. Vous optimisez tout ça, et repartez plus forte. Belle leçon.

Écrit par : Ezrah | 15/08/2007

Très impactant comme d'habitude ! Belle rentrée !

Écrit par : yubai | 16/08/2007

@ Aslé, princesse du Banc, merci pour ta fidélité.

@ Marie. l C'est vrai que sur un banc on peut tout imaginer et c'est ce que je faisais avec quelques amis avant de tomber du banc, saoulée par mes mots...

@ Laudith, ton blog m'a impressionnée et je suis heureuse de tes visites.

@ Lhuna rien ne t'empêche d'imaginer qu'il y a des amoureux sur le banc des vacances dans la tête.

@ Esrah, c'est vous qui me donnez de l'optimisme !

@ Yubai, c'est moi qui m'incline, ta dernière photo est tellement interpellante que je suis retournée la voir plusieurs fois.

BISES Â TOUS bien connus ou un peu moins.

Écrit par : ariaga | 17/08/2007

Joli billet, et surtout la photo. J'ai bien aimé le contraste de couleur du banc avec le reste. L'as tu photoshopé par hasard ? Amitiés.

Écrit par : lancelot | 18/08/2007

Un banc c'est aussi l'absence et le témoignage de notre fragilité...

C'est toujours un plaisir de vous lire !

Écrit par : aliscan | 20/08/2007

@ Lancelot, non je n'ai pas "photoshopé", j'ignore tout de ce genre de travail je l'ai juste recadrée et adouci les bords. Ce banc se trouve dans un "jardin exotique" breton. Amitiés.

@ Aliscan, je me suis faite un peu rare ces derniers temps et pour moi c'est aussi un plaisir de voir que mes liens ne m'oublient pas.

Écrit par : ariaga | 22/08/2007