UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La marée montante du désordre | Page d'accueil | Les pires catastrophes sont psychiques »

14/12/2007

Ariaga : le retour 4

   Ce titre parce que la vie du blog me fait penser à ces films- tiroirs qui exploitent toujours le même scénario avec des variantes. Nous avons eu Ariaga malade, Ariaga déprimée, Ariaga prise par un désir de silence méditatif, Ariaga envahie par le désordre. Pour vous raconter ce que furent ces prétendues vacances il faudrait le talent et la plume ironique de mon lien Ambreneige (Zen pour les nulles).
   Je me contenterai de vous dire que mes essais de rangement, en particulier en ce qui concerne mes notes, bouts d'écriture et autres paperasses, ont été désastreux.  Question repos, la tempête qui a sévi sur les côtes bretonnes m'a privée de sommeil pendant trois nuits et coupée plusieurs jours du téléphone, des mails et des blogs. Côté positif, c'est agréable d'être sous sa couette, au chaud, pendant que, dehors, les éléments se déchaînent. Autre déception, je  comptais mijoter sur mon athanor quelques bons petits plats d'avance pour vous les servir réchauffés plus tard et éviter ainsi l'angoisse de la page blanche. Rien, je n'écris que dans l'urgence. De vagues idées poétiques ou philosophiques/alchimiques/psychologiques traînent bien sur mon bureau, ayant échappé aux erreurs de rangement, mais rien de bien abouti.
   Alors, me direz vous, amis lecteurs, ce n'était pas la peine d'abandonner lâchement ton blog, de le priver de nourriture, pendant deux semaines. Erreur ! J'ai enfanté ...Le bébé, encore bien fragile, en couveuse, est un blog photo (en haut à droite du Laboratoire). Rien d'original, mas cela me permet de mettre mes photos indépendamment des textes et dans une meilleure présentation.
   La photo est pour moi un loisir artistique et je suis un amateur. Mon outillage est modeste mais va bientôt s'améliorer avec l'arrivée d'un réflex. Je n'utilise pas photoshop et me contente, si nécessaire, de changer le cadrage ou la couleur. La photo est l'expression d'un moment et je pense, à mon niveau, qu'elle doit rester spontanée. Photographier me donne beaucoup de PLAISIR et représente un moyen d'expression qui en dit, parfois, plus que les mots.
   Il me semble, après un rapide "tour de blogs" que certains ont beaucoup écrit pendant ma courte absence.
   Au travail/plaisir pour vous lire et pour écrire.
   Je vous embrasse tous.
        Ariaga
 
  
 

Commentaires

Bon retour... :))

Écrit par : joruri | 14/12/2007

le reflexe "reflex" permet la réflexion! ;-)

Écrit par : astrale | 14/12/2007

De retour en plein dans les cadeaux de Noël, comme prévu!

Pour le rangement, je suis comme toi: si je prévoies de le faire, je n'y arrive jamais vraiment, et puis d'un coup alors que j'ai totalement autre chose à faire, je vais m'y mettre!

Félicitations aussi pour ton petit dernier, et de plus enfanté pendant une bonne tempête bretonne... quel bonheur! La bise.

Écrit par : Pimprenelle | 14/12/2007

eh bien un bon retour chez toi finalement...je vais de ce pas explorer ton petit dernier.

Écrit par : muse | 14/12/2007

Joie de te revoir, Ariaga.... la photo doit rester spontanée dis-tu... tout à fait d'accord... mais pourquoi l'écriture le serait-elle moins ? La spontanéité, l'instanté, n'est-ce pas là la plus belle et la plus authentique expression de nous-mêmes, une manière de faire confiance à ce qui jaillit sans se poser de question, et sans se laisser tenter par une quelconque "représentation"...
Je t'embrasse très très fort.

Écrit par : Muttifree | 15/12/2007

lisant a)
//mes essais de rangement, en particulier en ce qui concerne mes notes, bouts d'écriture et autres paperasses, ont été désastreux.//

et lisant b)
//je n'écris que dans l'urgence.//

j'en arrive à une hypothèse, disons c)
Qu'il est possible que vous ne puissiez
jamais ranger que dans l'urgence.

//De vagues idées poétiques ou philosophiques/alchimiques/psychologiques traînent bien sur mon bureau,//
C'est déjà pas mal!

:-)

Écrit par : r_i_d | 15/12/2007

Situ es sur les côtes bretonnes, lors de ta prochaine pause, si tu as envie de passer par notre Gompa qui ne doit pas être si loin que cela, nous t'accueillerons avec plaisir...
:-)

chaleureusement

Écrit par : Lung Ta | 15/12/2007

A quoi bon ranger ?

Le désordre ne demandait pas tant de compassion, juste voulait-il être.

Et puis, qu'est-ce que l'ordre ? De l'arbitraire finalement.

Du plus grand au plus petit ? Par couleur ?

Écrit par : paradox | 15/12/2007

(¯`·._ A PARADOX _.·´¯)


Ily a plusieurs sortes d'ordre (voir St Ex - Citadelle)
Il y a l'ordre qui "classe" (comme tu l'indiques)
et l'ordre qui entoure le vide pour lui donner sens

Ainsi on peut en effet classer les pierres par origines, dureté, couleurs,
mais aussi on peut bâtir des temples avec ;-)

chaleureusement

Frédéric

Écrit par : Lung Ta | 15/12/2007

chère Ariaga,

c'est évident maintenant que tu vis en Bretagne...quelle jolie région, je la connais assez bien, moi c'est quand les éléments sont déchaînés que je suis le plus inspirée pour écrire des poëmes en vers ce que j'affectionne particulièrelment... hélas je vis plutôt dans le sud maintenant et je n'ai pas la même inspiration.
je suis allée sur ton photoblog ton "chagrin de fleur " est ma "préférée" j'y vois plein de "figures" mais je peux te dire que tu es très douée en photo, je ne sais pas quel est ton appareil actuel mais tu vas "t'éclater" avec un réflex numérique et les nombreuses possibilités de réglage j'en ai un depuis plus d'un an et je n'ai pas encore fait le tour de tous les réglages possibles pour optimiser sa prise de vue, mais je pense aussi que c'est la photo d'un instant précis et je ne modifie pas mes photos mon oeil naturellement sélectionneur fait le tri avant la prise de vue,
J'arrête mon bavardage j'aime aussi beaucoup la photo
merci pour ton retour que je "guettais" chaque matin
je t'embrasse chère Ariaga
marie

Écrit par : mariedumonde | 15/12/2007

bonsoir
puisque tu aimes les mots les phrase je t invite à venir découvrir le palmier reveur http://palmiereveur.forumparfait.com on aura le plaisir de lire tes essais littéraires et de les commenter...
Vous aurez l'occasion de découvrir d'autres poètes francophones et pouvoir discuter avec eux et partager vos emotions littéraires et artistiques
à bientot sous les palmes de l'arbre de l'oasis

Écrit par : poete | 15/12/2007

"mais aussi on peut bâtir des temples avec"

Oui Frederic, cependant, j'aime aussi leurs ruines. Parce que je peux alors laisser vagabonder mes rêves de cérémonieuses croyances oubliées et imaginaires, celles qui rassemblent les esprits dans une communion dont eux seuls connaissent les secrets...

Fascination des civilisations disparues d'avoir découverts ce que nous cherchons encore...

Écrit par : paradox | 15/12/2007

Ecrire dans l’urgence…Toujours. Parce que c’est pour quelqu’un, quelque chose à dire et qu’avec la vie on sait bien que si on ne le fait pas tout de suite, il sera trop tard et…même si on peut reporter…ce n’est déjà plus pareil les émotions parce qu’elles ne sont plus de maintenant.
Je dis ça. Et je voudrais tant canaliser, fixer des instants où écrire…Mais c’est fait, j’ai trop l’habitude d’ « écrire » n’importe quand, n’importe comment…
Pour ça l’idée des photos c'est bien…juste pour se reposer… Bon…
Et quand elles sont belles et apaisantes comme les tiennes…je me dis qu’au lieu de parler, je devrais me taire et regarder…ce qui m’entoure comme autant de signes de ce silence qui en dit plus long que tous les mots…

Ariaga je t’embrasse…et je t’écoute tout fort…ici et là...les mots ou pas...

Écrit par : Aslé | 15/12/2007

@ ARIAGA, pour ceux dont l'attention serai attirée par le commentaire signé LUNELARIAGA, je tiens à préciser que je n'ai rien à voir avec ce nom. Je ne supprime pas ce commentaire pour donner le loisir à mes lexteurs d'aller se faire une idée sur ce nouveau blog où je suis répertoriée en tête d'une liste de "charlatans". Bonne lecture ! J'attendrai un peu pour répondre à vos commentaire sur ma note pour que l'adresse de ce blog si charmant ne disparaisse pas trop vite puisque seuls sept commentaires sont affichés. A bientôt.

Écrit par : ariaga | 16/12/2007

Vous êtes en "tête" parce que
votre pseudo commence par "a".

N'y voyez pas une quelconque hiérarchie... dans la merde que vous cachez, à vous faire briller les uns les autres.

D'ailleurs la liste est incomplète et si vous ne censurez pas les commentaires "dérangeants" comme joruri, par exemple, je vais peut-être vous remplacer et changer de pseudo;

vous êtes si nombreux à vous la raconter, qu'il n'y a que l'embarras du choix sur internet, dans ceux qui font de la spiritualité et ne sont même pas spirituels.

Écrit par : Nom supprimé | 16/12/2007

rien compris ni ici ni ailleurs
c'est vrai que dire "merde" et autre n'est pas compliqué, mes petits fils ont appris cela dès la maternelle
un raisonnement, des textes clairs, c'est évidemment plus complexe.

Donc en dehors de se cacher derrière un pseudo pseudo qu'est ce qui est cherché d'être prouvé ?

Que les gens qui échangent entre eux s'entendent bien et réciproquement
ah oui, je pense que cela mérite une thèse de doctorat en pataphysique !

sinon je n'ai pas compris si la démarche se veut antispirituelle (en tout cas elle l'est pour l'humour sûrement) ou au contraire hautement spirituelle, et auquel cas le site ici rabaisserait le niveau spirituel ?

en tout cas un site prolixe en une journée qqs articles copies d'autres blogs
ça c'est de la création

de toutes les manières de tels commentaires ne sont pas dérangeants, ils ne sont qu'impolis
et en parler c'est nourrir son ego

eh merdre comme dirait Ubu ;-)
j'en ai parlé

bon dimanche

Écrit par : Lung Ta | 16/12/2007

Franchement chère Ariaga, c'est bien d'avoir laissé un temps ces messages pour que l'on se rende compte de l'imbécilité abyssale (quoique dommage d'utiliser un aussi joli mot pour un aussi grand abruti) de ce Lunelariaga, mais je me demande s'il est bon de le laisser pourrir encore longtemps ton si joli blog.

Ces messages n'ont rien à faire là, nous sommes tous ici à te lire parce que nous y prenons plaisir et que nous sommes contents d'être là. Ceux qui n'aiment pas ce que tu fais (chacun ses goûts, après tout) n'ont qu'à rester loin de ton chez-toi que tu viens tout juste de retrouver.

Écrit par : Pimprenelle | 16/12/2007

@Chère Pimprenelle ET TOUS LES AUTRES, si je laisse provisoirement polluer mon blog c'est parce que la personne, pratiquement identifiée grâce aux nombreux mails que j'ai reçus, qui crache son venin sur ce blog utilise pour poster ses commentaires MA PROPRE ADRESSE EMAIL , que cela est grave et que je dois conserver un moment les preuves dans mon admin pour avertir hautetfort et prendre les mesures qui s'imposent.
Les propos de cette personne sont pour moi sans intérêt mais j'ai perdu du temps que je comptais consacrer aux réponse aux commentaires et à l'écriture d'une note. C'est cela qui m'énerve.
Je vous embrasse tous et le ménage sera fait le plus tôt possible.

Écrit par : ariaga | 16/12/2007

Je suis au compte de la même colère apparemment...Quelqu'un pourrait peut-être nous présenter parce que j'ai raté quelques épisodes de ce fascinant feuilleton ??? :)))
Qui est lune machin et que lui arrive t'il-t'elle ?
En effet, j'ai reçu deux trois spams assez mal écrits sur mon blog, ce dont je me moque un peu, mais dont surtout j'ai du mal à comprendre en quoi ils me concernent ???
Quoi qu'il en soit, du cran Ariaga, internet c'est ça aussi...

Écrit par : joruri | 16/12/2007

Chère Ariaga,

je te donne tout mon soutient.

Personne ne détient la vérité absolue et personne ne détient l'interprétation de la réalité à elle seule, quoi que puissent le laisser croire certains.

En revanche, je condamne la tyrannie et le mensonge qui va de paire : par conviction de leur infâmie.

Et j'invite quiconque détenteur de quelques discernements de se joindre à moi.

Écrit par : paradox | 16/12/2007

Pourquoi vous fatiguer à répondre à cette cloche creuse et vide, incapable de créer car ne vivant que d'envie, et qui utilise le battant de vos réponses pour enfin émettre quelque chose... Je connais dans mon monde sportif ce genre d'individu(e)s, et la meilleure façon de les traiter est de mettre directement leurs commentaires ou mails à la poubelle d'où il n'aurait jamais dû sortir. Faute de résonance...ils s'éteignent vite, leur narcissisme déçu.

Ce site est super, avec des poésies merveilleuses, et il n'est nul besoin d'être jungien pour l'apprécier. Mais pour cela, il ne faut pas avoir besoin d'une greffe de cerveau, comme ce pitoyable pantin.

Écrit par : éphême | 16/12/2007

Coucou amicale et soutien à ma chère Ariaga. Cet album démarre plutôt bien, dis-moi.
(Pour les nuisibles, faut sortir le "baigon":)).

Écrit par : Ezrah | 17/12/2007

j'ai une amie à qui s'est arrivé;on lui a volé son identité sur le net ...je sais les dégâts que cela peut faire; tu as tout mon soutien et mon affection.

Écrit par : muse | 17/12/2007

ARIAGA à tous. Voilà j'ai fait le ménage, juste gardé une preuve de l'utilisation de mon email. Pour ceux qui ne comprendraient pas une personne avait choisi mon blog pour déverser ses frustrations. J'ai eu le tort de respecter ma règle de ne pas supprimer de commentaires, soyez certains que la leçon à porté. J'ai gardé quelques uns des commentaires de soutien reçus à cette occasion parce que je les trouve sympathiques et amusants. Le chapitre est clos et je vais peut-être pouvoir me remettre tranquillement au travail. J'avais une poésie en tête mais comme elle était un peu "noire" je vais attendre un peu... et aller voir ce que papa Jung peut nous raconter. Bises à tous.

Écrit par : ariaga | 17/12/2007

J'ai lu tous les commentaires et je suis allée faire un tour sur les blogs inconnus. Je ne vais pas répondre à ceux qui ont des liens avec moi, ils savent tout le bien que je pense de leur gentillesse et de leur talent. Je salue les "nouveaux" qui se sont égarés ou qui viennent régulièrement en silence (la majorité de mes lecteurs).
@ Zorblub, fidèle lectrice muette
@ Le chercheur qui cherche bien
@ Pierre, François
@ La poétaniste, une revenante
@ 74047, sous son masque
@ r i d qui avec tout le travail qu'il doit avoir sur son blog a pris la peine de venir déposer ici un beau poème.
Je vais maintenant plonger dans les profondeurs de l'admin pour voir ceux qui ont mis des commentaires sur des notes anciennes;
Je vous embrasse tous.

Écrit par : ariaga | 17/12/2007

Il semble qu'ici aussi ait soufflé la tempête.

En tout cas je suis heureuse de ton retour au Laboratoire.

J'ai avancé dans l'étude des archives, même s'il me reste encore quelques mois de retard.

je t'embrasse

Écrit par : L'Arpenteuse | 17/12/2007

Rêve de Noël en cours de réalisation : "Je suis désorganisée" ... et alors ....: frisson d'aise en forme de ronds dans l'eau ...partant du nombril et se propageant jusqu'aux racines de tous les poils possibles...et plus loin si infinité....

Écrit par : 74o47 | 17/12/2007

BONSOIR Ariaga, le vent qui a soufflé sur ton blog est retombé. J'espère que le calme va rester.Je vais aller voir ton blog photo. Bonne continuation. Bon courage.

Écrit par : elisabeth | 17/12/2007