UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bonne année | Page d'accueil | C. G. Jung et le Faust de Goethe »

04/01/2008

Prière au Dieu de mon coeur

 

4793dff281c8f59395135cf008853896.jpg

   Avant de vous parler à nouveau de Philosophie de la Nature, d'Alchimie Spirituelle, de la Psychologie des profondeurs de C.G.Jung et aussi de l'Amour qui est pour moi le noyau central à partir duquel s'effectue tout le cheminement vers le Soi, je voulais vous proposer une simple prière.

   Je ne pratique aucune religion, si ce n'est celle d'un immense respect pour le forces de la Nature et du Cosmique, tout en acceptant les croyances sincères et les vraies beautés de chacune. Cependant, j'aime me réciter au réveil, en tentant de me pénétrer de chaque mot, une petite prière reflétant l'humilité, l'amour de Dieu et du prochain de Saint François d'Assise.

   Au début de cette nouvelle année, que j'espère nourrie d'une spiritualité sans dogme, voici ce que j'ai butiné pour les visiteurs du Laboratoire. Ariaga.

 

          Dieu de mon coeur

Dans le le silence de ce jour naissant,

Je viens te demander la paix, la sagesse, la force.

Je veux regarder aujourd'hui le monde

Avec des yeux tout remplis d'amour

Être patient, compréhensif, doux et sage, 

Voir au delà des apparences

Tes enfants comme tu les vois Toi-même,

Et ainsi ne voir que le bien en chacun. 

Ferme mes oreilles à toute calomnie,

Garde ma langue de toute malveillance,

Que seules les pensées qui bénissent 

Demeurent en mon esprit,

Que je sois si bienveillant et si joyeux

Que tous ceux qui m'approchent sentent Ta présence.

Revêts-moi de Ta beauté Seigneur,

Et qu'au long de ce jour je Te révèle. 

     Attrribuée à  Saint François d'Assise 

 

 

Commentaires

Salut Ariaga, tu vois je suis tes conseils. Cette prière est magnifique. Merci de nous l'avoir offerte.

Écrit par : Jean-Michel | 04/01/2008

Bonjour Ariaga,

A l'instar de la lune qui monte à l'horizon, les paroles de cette prière que tu nous accordes ici montent dans mon coeur et devant elle, je suis sans mot...

Merci à toi de nous avoir inviter à ce délicieux temps de prière, bien tendrement, Marie.
© La Poétaniste

Écrit par : La Poétaniste | 04/01/2008

Une fleur de soleil qui rit à l' avenir ...
Est-ce un soucis ( calendula) ? J' aime le rayonnement de ces fleurs qui se rient de leur nom ... Quel bel exemple de transmutation ... Juste élargir son point de vie (de vue) ...
Belle année à toi, Ariaga ...

Écrit par : Kaïkan | 04/01/2008

Une bien jolie prière qui donnerait au monde une autre dimension si seulement...J'ai commencé un cheminement vers le Moi depuis peu et je trouve ça bien intéressant.Bonne soirée Ariaga

Écrit par : muse | 04/01/2008

Je dépose juste un silence, comme un respect total ...

Écrit par : guelum | 04/01/2008

Nous sommes nombreux, on dirait, à faire une petite "pause" (=prendre refuge) le matin
chère Ariaga, je viens partager avec toi, en échange de ce que tu nous offres, les mots suivants de Etty pendant qu'elle était au camp de Westerbork (juste avant d'être envoyée à Auschwitz) que j'ai lus tout à l'heure
"Beaucoup, ici, sentent dépérir leur amour du prochain parce qu'il n'est pas nourri de l'extérieur. Les gens ici ne vous donnent pas tellement l'occasion de les aimer. mais je ne cesse de faire cette expérience intérieure : il n'existe aucun lien de causalité entre le comportement des gens et l'amour que l'on éprouve pour eux."
eh oui.
L'amour du prochain est une prière.
Bonne nuit Ariaga qui aime jouer avec mes nerfs et ne pas satisfaire ma curiosité :D

Écrit par : ambre | 05/01/2008

oh, j'allais oublier :
ta photo est DIVINE !

Écrit par : ambre | 05/01/2008

"Et qu'au long de ce jour je te révèle."

Comme si l'humanité n'était qu'un sublime moyen pour parvenir à exprimer concrètement l'idée originelle.

Un dépositaire qui a en lui la totalité de ce qui permet de fabriquer ce qui a été pensé avant même d'aparaitre.

Mais que le résultat produit n'est pas obligatoirement de la beauté et qu'il faille à l'humain de s'évertuer à la restituer tout de même, d'une manière ou d'une autre : parce que l'homme serait une sorte d'usine - ou de laboratoire - dont le but ultime est de manufacturer et que, pour cela, il possède plus ou moins de talent, de savoir-faire et d'éthique : ainsi, il a besoin d'un cadre et d'un protocole au sein de ce cadre pour réussir son entreprise.

Mais ce n'est jamais facile.

Écrit par : paradox | 05/01/2008

merci Ariaga, merci ! je vais tenter de faire comprendre à mes neurones qu'il est important qu'ils gardent ce texte en mémoire !

Écrit par : marie.l | 05/01/2008

Oui, pour une spiritualité sans dogme
et pour que la prière n'efface pas le cri

Écrit par : Gabriel | 05/01/2008

Va visiter si tu en as l'occasion, l'hermitage de saint françois à Assisi en Umbria!
magique, profond.
belle année à toi.

Écrit par : astrale | 05/01/2008

Quels beaux cadeaux tu nous fais encore aujourd'hui !

Image et prières irridient de vie et d'amour. Et Ambre qui nous rajoute Etty.

Il faudra bien que j'en parle un jour d'Etty. Où comment l'amour du prochain nait quand l'on commence à être "patient, compréhensif, doux et sage" avec soi-même. Mais pour reprendre la phrase de Paradox, ce n'est jamais facile.

Je t'embrasse

Écrit par : L'Arpenteuse | 05/01/2008

salut ariaga ! voila le nouveau blog sur wordpress, à bientot ! lambi

Écrit par : lam | 06/01/2008

c'est mieux comme ça !

Écrit par : lam | 06/01/2008

@ Jean Michel, je préfère suggestion à conseil et je suis contente de voir qu'elle a reçu un écho. A bientôt.

@ La poétaniste, tes mots sont doux.

@ Kaïkan, je ne sais si c'est un soucis. Probablement pas c'est une fleur du jardin exotique où j'ai fait pas mal de photos. Moi aussi j'aime ces soucis si gais.

@ Muse, le cheminemnet vers le Moi est très important. On ne peut envisager le cheminement vers le Soi sans un Moi solide.

Écrit par : ariaga | 06/01/2008

@ Guelum, trop pour moi... mais bien pour Saint françois.

@ Ambre, très beau ce texte, le véritable amour doit être gratuit. Pour ta curiosité dis -toi- bien que si j'avais voulu que mes lecteurs en sachent plus sur moi je n'aurais pas pris de pseudo et j'aurais donné tout mon "pédigrée" dans mon à propos. Il s'agit d'un choix profond qui correspond à ma nature et à mon chemin. De plus, ma personne n'a rien de particulièrement intéressant.

@ Paradox, tout à fait d'accord avec le besoin de "cadre" et "protocole" que j'assimile à structures, archétypes, noyau central de signification etc.

Marie.l je suis certaine que tes neurones comprendront vite. merci de ta fidélité.

Écrit par : ariaga | 06/01/2008

A la fois si proche et si lointain
Comme aux deux extrémités d'une boucle
Nous passons parfois tout prêt de Lui,
Si prêt que le Monde en est tout refait
Si prêt qu'Il nous touche de l'Amour
Comme d'un doigt Il nous effleure
Alors nous rayonnons sur nos proches
Notre cœur gonflé de joie éclaire la nuit.

Mais aussitôt le voilà qui s'éloigne
Et moi de m'écrier, après d'autres:
"O,Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné !"
Quand l'ombre me recouvre et me givre
Quand l'ombre affadie les couleurs du monde
Quand la tristesse alourdit encore ma honte
Comme une planète s'éloigne du Soleil dans sa course
Mais ne semble pas sure d'y revenir
Je désespère

Merci à toi de mettre quelques rayons de lumière
Par là,
Pour tous ceux dont le pas est incertain.

Écrit par : jean | 06/01/2008

@ Gabriel, merci de tes justes paroles et de ta visite.

@ Astrale, j'aimerais tant pouvoir le faire...

@ l'Arpenteuse, mais oui, parles nous d'Etty.

@ Lam, j'ai visité je crois que la communicatioon entre blogs sera plus facile.

@ Jean, quand je te lis, non seulement je ne désespère pas mais je pense que tu es sur un très beau chemin d'Alchimie Spirituelle.

Écrit par : ariaga | 07/01/2008

Bonjour Ariaga,
Je connaissais cette prière et je te remercie de la publier sur ton blog.
Bonne année à tout le monde.

Écrit par : elisabeth | 07/01/2008

"La brièveté de la vie n'a d'égal que le temps que l'on aime"
alors je prend le temps en ce lundi matin pluvieux de passer
te faire un coucou pour te souhaiter une bonne semaine gros bisous

Écrit par : caline | 07/01/2008

Amen.

Écrit par : joruri | 07/01/2008

tu prétends, Ariaga, que tu n'as rien d'intéressant (ce qui, pardonne moi de te le dire , n'a aucun sens :D)
alors je te re-citerai ETTY
"Il n’existe aucun lien de causalité entre le comportement des gens et l’amour que l’on éprouve pour eux"

Gnin gnin gnin !!!!!!

Écrit par : ambre | 07/01/2008

Je voulais te dire que cette note m'a fait écrire des choses que je n'avais pas l'habitude de dire, en fait jamais, et que pour l'instant c'est tout ce qui sort de moi alors...je ne sais pas. Quand je serai forte, j'oserai.
Voilà...juste un petit mot, je n'ai pas trop le temps en ce moment. Et d'écrire et de lire.

Je t'embrasse...en rêve de banc d'été...sourire à toi Belle tout court (pas envie que la WebMaster.....)

Écrit par : Aslé | 10/01/2008