UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Voyages de bancs | Page d'accueil | Chats de bancs »

23/07/2008

Un félin dans l'athanor

3° part a_2_2_2_2_2.jpg
 
   Les alchimistes Philosophes de la Nature du Moyen Âge, dans leurs rêves les plus fous, n'auraient jamais pensé adjoindre aux matériaux de leur Oeuvre un léopard, même virtuel. Ils ont dans leurs "recettes" parlé de matières assez étranges allant du lait de vierge aux excréments mais, si ce n'est la possibilité que des chats aient peut-être fini dans le "fourneau", à ma connaissance point de gros félins !
   Il y a longtemps que je vous parle d'Athanor, mon fidèle Mac, qui en ce moment véhicule dans le monde des blogs notre train de bancs des vacances imaginaires.
   Aujourd'hui, le train devient de plus en plus long et lourd à tirer. J'ai, suivant des conseils avisés, je l'espère, décidé d'augmenter la qualité du combustible de mon cher Athanor-Ordinateur et je vais engouffrer dans sa gueule béante le Mac OSX Léopard. C'est une opération longue et périlleuse et j'espère en sortir indemne. Les fauves peuvent être dangereux et les bugs (beuglements ?) fréquents quand on est aussi peu doué que moi. A demain si tout va bien. 
             Ariaga apprentie dompteuse de fauves.
 

Commentaires

Sourires !!! Bon courage !!Mon fils en avait un à ses début.

Bises

Écrit par : patriarch | 23/07/2008

Je ne doute et ne douterais jamais de tes forces, très chère Ariaga... et pourquoi ne douterais-je jamais ???
Parce que :
…”Celui donc qui sait ce sel du Soleil et de la Lune, sa génération, ou préparation, et puis après les mêler, et faire ami avec les autres métaux imparfaits, celui lá vraiment sait un très grand secret de la nature, et une voie de perfection…”
[ Le Livre Secret du très ancien Philosophe Arthéphius]...

Je t'embrasse

Écrit par : Mutti | 23/07/2008

@ Mutti , ta citation m'encourage et puis savoir que j'ai des liens qui connaissent Arthépius, c'est une force.

Écrit par : ariaga | 23/07/2008

@ Patriarch, tes sourires vont m'aider à apprivoiser le fauve.

Écrit par : ariaga | 23/07/2008

Chère Ariaga,

Les léopards seraient-ils plus dangereux que les Vista ?
Ceux qu'on nomme Vista sont plein de faiblesse, de peines et de maux. Ils ressemblent à des hyènes qui s'acharnent sur le chasseur au point que ce dernier espère rencontrer un léopard, mais en attendant, il poursuit tant bien que mal sa route pour envoyer un doux sourire à son amie l'alchimiste...

Bon courage, Marie qui t'embrasse

Écrit par : Les mots du coeur | 23/07/2008

Athanator va de venir de plus en plus puissant et va courir sur la blo-bio(?)gosphère léoparde... Je t'embrasse. Chris-T

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 23/07/2008

J'ai du mal à me remettre de ma semaine équestre. J'aurais bien besoin d'un léopard dans mon moteur personnel. Complètement HS le PataTy.
Bon courage Ariaga dans la métamorphose de ton Mac, moi mon PC tourne sans un hoquet avec Linux Debian.
Bisous

Écrit par : PataTy | 23/07/2008

Quand je touche à l'ordinateur, j'ai toujours l'impression de jouer à l'apprenti sorcier !
Donc je te souhaite bon courage pour affronter ces fauves.
amitiés
danae

Écrit par : Danae | 24/07/2008

Chris-Tian, avec quelques réticences le félin s'est laissé apprivoiser. Il ronronne gentiment. Athanor est content même si il a sérieusement chauffé ! Il va nous propulser dans la stratosphère.

Écrit par : ariaga | 24/07/2008

@ Les mots du coeur, Mary, je crois qu'ils ont tous dangereux surtout quand on est dans des coins ou sévissent les korrigans et autres petits êtres malicieux.

Écrit par : ariaga | 24/07/2008

@ Pataty, seraient-ce tes fondements qui souffrent ? Je suis certaine que ton moteur personnel va vite retrouver sa forme et qu'il va vite te propulser dans le monde poétique.

Écrit par : ariaga | 24/07/2008

L'action fait peur, mais agir rassure...
Courage ne fuyons pas tout le temps...

L'important étant souvent d'agir, qu'importe l'illusion, ou le mensonge accordé, l'expérience enrichissante m'éclairera de prés ou de loin, jusqu'à la prochaine ivresse d'enthousiasme récurrente ...

Voulu, désiré, heureux au départ, confronté aux différences, déçu, mon élan retombe tel un soufflé au fromage sortie précipitement du four...

Les invités sont témoins de la plate situation, remarquée au milieu de la table : le champignon hallucinogène de mes espoirs ressemble plus à une digne et savoureuse crèpe bretonne...

La réalité à touchée le fond du plat, porteur de saveurs renouvellées...

Il ne nous reste plus qu'a partager en part égale si possible, ce festin modeste qui devrait ne pas être lourd à l'estomac accueillant, criant famine...

Ne vous inquiétez pas chére Ariaga, c'est un vrai bonheur de vous retrouver, je venais dire cela, le reste étant pour me faire remarquer de vous.

Tant que nous sommes vivants l'imaginaire oeuvre, et c'est tant mieux, même si il me faut apprendre à mieux me protéger, les oeuvres sont exposées, aux projections empiriques de chacun, la prudence est du côté de la survie.

A bientôt, de vous lire, de revenir ici, par joie et plaisir de la découverte.
J'ai en effet beaucoup à lire ici, j'aime vos articles.

Écrit par : patrick | 24/07/2008

Pendant que tu alimentes l"Arhanor - je l'entends rugir d'ici - je me suis mise en quête du p'tit perdu ... Je vous tiens au courant, amis des bancs , de l'avancée des mes investigations ... Bon courage à toi, Ariaga ... et n'oublie pas, les fauves ne sont pas si irréductibles qu'ils veuillent bien nous le faire croire ;-)))

Écrit par : Kaïkan | 24/07/2008

Je n' ai pas encore trouvé le p'tit mais j' en ai trouvé un bien seul ...
http://lalunebleue.skynetblogs.be/post/6086962/lui

Je me suis permise de l' inviter ;-))

Écrit par : Kaïkan | 24/07/2008

ARIAGAà TOUS, ce félin m'a fatigué, je vais l'attacher au banc maintenant qu'il est domestique et aller me promener au bord de la mer. Demain, je répondrai aux commentaires, j'essaierai de vous parler de "grisou" le chat, et je prendrai mon banc tapis volant pour aller visiter quelques voisins. Je vous embrasse tous.

Écrit par : ariaga | 24/07/2008

Bonjour Ariaga,

Bien sûr Ariaga, je viens te voir, le voyage ne fut pas long d’Ailleurs, c’est le nom de mon village, les bancs poussent dans mon jardin et je les range par ordre alphabétique, je veille à l’ordre, chaque histoire doit dormir avec son banc, parfois debout, parfois couchée.

Je te signale également que Baïkal est retrouvé, si tu regardes bien chez moi, il habite la marge.

Je voyage avec un destrier Aspire 5103 de WLMI (attention à la particule) lui et moi, nous retournons le ciel pour voir, la couleur est différente, nous dessinons nos paysages et je peux te faire tous un post de bancs. Les miens sont sourds et obsessionnels, ils n’entendent que le vent, à l’envers et à l’endroit, j’ai beaucoup de mal en ce moment avec les blés, un banc dans un champ de blés, ne peut pas imaginer la rigidité qui le fait banc.. Il voudrait danser sur les ondes pâles… etc…

Tu comprends ?

Écrit par : Mathilde | 24/07/2008

...oups...j'ai loupé des bancs...

Mais tu ne pourrais faire pire que moi...écraser toutes les pattes du léopard...et brûler jusqu'à son âme...d'ailleurs tout reclaqué le hp donne dy...il était déjà envouté mon bébé fauve mais même si il est vide à présent, il reste une force source d'attachement...puisque grâce à lui j'ai appris que l' Athanor pouvait renaître sans cendre comme le feu dans l'alvéole d'une pomme grillée pas très Bell...

Je souris...Je t'embrasse

Ta princesse Aslé nulle en informatique

Écrit par : Aslé | 24/07/2008

Ariaga a évolué, elle a raison de chercher plus de puissance pour les projets qu'elle fait. (Si tu t'en sors alors nous pourrons continuer à venir ici pour notre plus grand bonheur......). Mais je vois que déjà Ariaga a réussi les premières étapes de changement : le félin a bondi jusque sur mon blog. Bonne soirée.

Écrit par : elisabeth | 24/07/2008

Bonne chance Ariaga, je vous ai dédié une image -qui ne concerne pourtant que moi :-) mais le coeur y est, bises publiques

Écrit par : djaipi | 25/07/2008

@ Patrick, Oui, je t'ai vu, assis sur le banc en train de peindre. Je suis ravie que tu sois reparti, comme un grand que tu es , et que tu nous proposes un blog, simple aéré où seules tes oeuvres ont de l'importance.

Écrit par : ariaga | 25/07/2008

@ Danae, je crois que ces fauves ne sont finalement que des gros chats et les chats je les aime tant qu'ils ne peuvent pas me faire de mal. Juste un petit coup de griffe de temps en temps.

Écrit par : ariaga | 25/07/2008

@ Kaïkan, c'est bien de toi d'entreprendre un quête; Celle du p'tit perdu me semble une oeuvre digne d'un alchimiste. J'ai vu que tu as commencé par les matériaux de la Nature. C'est la bonne voie. Merci pour m'avoir recommandé Mathilde, j'ai été sur son blog avec plaisir.

Écrit par : ariaga | 25/07/2008

Aslé, sombre princesse de la Destruction, tu n'as pas honte de martyriser les léopards ! Je songe sérieusement à contacter la SPA.

Écrit par : ariaga | 25/07/2008

@ Mathilde, bienvenue sur le banc des vacances imaginaires où tu arrives, venant d'Ailleurs avec un bagage bien rempli de belles idées banctesques très poétiques. Tu vas nous en raconter des histoires le soir au coin des bancs...

Écrit par : ariaga | 26/07/2008

@ Elisabeth, en effet, le félin a bondi jusqu'à ton blog mais il t'a trouvée en mauvaise santé. J'espère que cela va mieux, tu m'es précieuse.

Écrit par : ariaga | 26/07/2008

@ Djaipi, merci pour cette image pleine d'un sens que je ne ressens pas comme étranger.

Écrit par : ariaga | 26/07/2008

Je vais mieux en effet, encore de la fatigue mais elle va s'en aller très vite. Bon dimanche.

Écrit par : elisabeth | 27/07/2008