UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Blogs et confession | Page d'accueil | Conversation avec les mouettes »

20/10/2008

Les clefs du Laboratoire

440.jpg

Je dois prendre quelques jours de repos, loin du monde des ordinateurs. Dans l'esprit de l'ouverture du Laboratoire du Rêve et de l'alchimie Spirituelle à des auteurs autres que moi j'ai choisi de laisser les clefs du blog à Jean -Louis Bec. Photographe, poète je trouve que son oeuvre a des tonalités très alchimiques. J'espère que ceux qui ne le connaissent pas iront sur son blog  Image-Mots, Mots-Image. J'espère aussi que ce garçon discret répondra à vos commentaires et j'espère enfin que vous continuerez à dialoguer, comme vous savez si bien le faire, sur les textes que je vous ai proposés. Cela fait beaucoup d'espérances ! Je vous embrasse tous et à bientôt. Ariaga.

Nage libre

Sur le bord comme à l'extrémité du monde
Le long des plantes mères aux idéaux vitaux
Se tiennent, yeux cerclés de soleil gonflés encore d'eau neuve,
De profondes pensées aux bulles d'avant-garde,
Un futur en gestation dans les filets des algues,
Des envols aquatiques à la grâce d'oiseau.
La nage minérale, pulsion géologique,
Désir humide et chaud dans les bras
Des reflets, des images serrées,
Chuchote un chant énergétique de bleu et vert mêlés
Un psaume évolutif de la vie toute entière.
Dans les caves creusées au fond par les racines
La nage végétale à la queue de comète,
Ruban où s'écrivent des signes précurseurs
Tisse le désordre enfanteur de la mort ligotée.
La boue cellulosique invente et réinvente
Folie, exhubérance, nage désordonnée,
Rage volontaire de créer, recréer.

Photo et texte Jean-Louis Bec

Commentaires

euh, vous m'emmenez, dites, moi aussi besoin de repos !

Écrit par : Gicerilla | 20/10/2008

bon repos Ariaga, et bienvenue à Monsieur Bec.

Écrit par : la Mère Castor | 20/10/2008

bon repos Ariaga, je t'embrasse

Écrit par : ambre | 20/10/2008

@ Gicerilla: sympa de vous retrouver hors contexte habituel.

@ la Mère Castor: merci pour votre message de bienvenue.

Je remercie vivement Ariaga de me laisser ses clés pour quelques jours, pour sa confiance et sa gentillesse et me joins à vous ainsi qu'à Ambre pour lui souhaiter un repos réparateur.

Écrit par : jean-Louis Bec | 20/10/2008

Quelle bonne idée, Ariaga, partir te ressourcer et prêter pour quelques jours ton Laboratoire à Jean-Louis Bec, que j'apprécie beaucoup.

La nage, genèse primitive,
La nage, jeunesse vitale,
La nage, à travers flot,
La nage, pour flotter,
Ici-bas, ici-haut.

A bientôt.

Écrit par : SiL | 21/10/2008

repose toi bien

je t'embrasse

Écrit par : Lung Ta | 21/10/2008

Je ne peux que te souhaiter un bon repos, profitant de quelques jours de répit en Allemagne, face aux aléas de la vie qui n´est pas toujours rose...!
Bisous Schwerinistiques...!

Écrit par : grainsdesel | 21/10/2008

Je souhaite un bon séjour loin du capharnaüm binaire à notre chère ariaga.
Bonjour Mr Bec, rude tache je crois que d'assurer l'intérim du laboratoire.

Écrit par : jean | 21/10/2008

Je voulais dire aussi, j'aime beaucoup le noir et blanc.

Écrit par : jean | 21/10/2008

@ Sil: merci, c'est réciproque. Merci pour les mots...

@jean: ce n'est pas vraiment un intérim que j'assure. Qui pourrait remplacer Ariaga? Mon rôle se limite pendant ces quelques jours à répondre simplement aux commentaires portée sur la photographie et sur le texte.
S'il est vrai que le NB est pour moi un réflexe photographique premier et primordial pour le rendu des matières, pour une recherche d'abstraction ou de climat, il m'arrive aussi de pratiquer la couleur de temps à autre. Mais il est vrai que c'est une réaction moins spontanée.

Écrit par : jean-louis bec | 21/10/2008

Bon repos Ariaga, dans cet autre monde, sans doute plus naturel.
Hmm... comme celui que Jean-Louis nous captive et capture dans celui des ordi ! Pour notre plaisir de le voir de sa plume et de lire de son oeil !
A bientôt... à vous deux...

Écrit par : guelum | 21/10/2008

Quelle plus belle idée que le repos..
pour prendre la mesure de tout ce que l'on fait..

Et quoi de plus délicat que de laisser les clefs
pour que la vie ici puisse passer..

Posant par ce qui s'en va le parfum de ce qui est là.

Merci à Toi ( Ariaga et Jean Louis réunis)

Écrit par : Lilou | 22/10/2008

@Guelum: merci pour le commentaire; l'oeil lit, se lit et donne à lire. Moi même je ne sais trop ce qu'il lit, alors j'imagine. En espérant que la frustration ne le pousse pas à retourner une larme contre lui.

@Lilou: je remercie vivement Ariaga de me laisser les clés pour ces quelques jours... vivement, oui, avec tout ce que cela suppose de vivant et de vivacité.

Écrit par : jean-louis bec | 22/10/2008

je passe te faire un bisou Ariaga
c'est, au monde, ce que je fais le mieux
:-)
je dégaine les bisous à la vitesse de l'éclair !
à bientôt
et bon week end à tous

Écrit par : ambre | 24/10/2008

Repose-toi bien Ariaga, ton blog est dans de bonnes mains.
bisous de danae

Écrit par : Danae | 25/10/2008

Je pense que je vais faire comme Ariaga, partir en repos.
Bon repos et à bientôt.
Le texte est vraiment très bien écrit. Félicitations à Jean Louis.
Bon week end à tous.

Écrit par : elisabeth | 25/10/2008

@Danae et Elisabeth: Je vous remercie beaucoup, c'est très sympa... sincèrement. Un encouragement à ne pas lâcher la plume. Bonne écriture à vous aussi.

Écrit par : jean-louis bec | 25/10/2008

Je passe et vous dépose à tous deux un baiser tendre au creux de la paume des doigts ... Si si, les doigts ont des paumes ;-))

Écrit par : Kaïkan | 26/10/2008

Les doigts ont des paumes, lisses, douces, flexibles. Le baiser sautille, dérape un peu, gonfle de joie, prend de la force, une grande force à partager et tout heureux et tout sourire reprend le chemin vers sa source. Bonne réception.

Écrit par : jean-louis bec | 27/10/2008

Petit coucou du soir Ariaga...bonne soirée.

Écrit par : le Pierrot | 27/10/2008

j'adore l'idée que les doigts aient des paumes ... et pourquoi pas ?
Je t'embrasse Ariaga, reviens vite

Écrit par : ambre | 29/10/2008

Ariaga à tous. Je reviens tout doucement sur les blogs, ne sachant si je pourrai être très présente mais je tiens à remercier vivement le talentueux Jean Louis Bec pour avoir gardé les clefs du laboratoire avec tant de gentillesse. Il est toujours chez lui ici.

Écrit par : ariaga | 29/10/2008

Voici un artiste que j'admire. Il y a chez lui quelque chose de l'ordre de l'aube des choses. Effectivement, c'est un garçon discret. Il laisse parfois trace de son passage. est-ce que l'esthétique de la trace ne le qualifierait pas bien ?

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 31/10/2008

Cette photo est superbe... J'aimerais la voir en grand ? C'est possible ? Sur le blog de l'artiste, peut-être ?

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 31/10/2008

@ Chris-Tian, je crois que Jean Louis est absent pour quelques jours mais je suis certaine qu'il pourra t'envoyer la photo.

Écrit par : ariaga | 01/11/2008

À!!! la boue. Des lustres de spéléo font que j'en ai l'odeur qui revit dans les narines, cette sensation de peau si douce après les rampings dans la glaise...mais soyons honnêtes...dans l'action, gluant et glacé, je jurais à chaque fois que c'était la dernière !!!

BISES BON REPOS ET BON BAIN

ÈPHÊME

Écrit par : èphême | 07/11/2008