UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Grippée ! | Page d'accueil | Ouvrir la grille de la prison »

21/01/2009

La terre sans les humains

DSC03238_2_2.jpg

Pendant que le virus de la grippe tentait de m'exterminer, j'ai lu, dans le numéro de Janvier de la revue National Géographic, un article qui s'intitule  : "Demain la terre sans les humains". Cet article qui s'apparente à de la Science fiction, au meilleur sens du terme, pose comme hypothèse que l'espèce humaine disparaît soudain. Les conséquences imaginées donnent vraiment à réfléchir et même à délirer un peu si on a de la fièvre...

La conséquence la plus importante, et la plus difficile à envisager pour notre égo, est que les humains ne sont plus là mais la terre demeure car elle n'a pas besoin d'eux pour exister et pour que la vie continue.

Ce qui se détériore le plus vite ce sont maisons et monuments. La végétation anarchique n'habille plus que des vestiges et les forces de la nature reprennent leurs droits. Les fleuves reviennent dans leur lits détournés pour construire les grandes avenues. Les réacteurs nucléaires sans surveillance , les stokages de déchets radio actifs, tout finit par se répandre dans l'environnement, mais la terre est patiente, elle s'adapte, la faune et la flore aussi. Il y a toujours de la vie, différente mais de la vie quand même, qui finit par revenir sur les sites les plus pollués.

Quelles seront les traces les plus tenaces que nous laisserons : les substances chimiques dans les océans, les polymères, sacs plastiques et autres, un CO2 élevé, les objets en or et en diamant mais aucun des supports de notre culture tels que papiers, CD, clefs USB. Et la terre continuera à tourner, à être vivante, sans nous les alchimistes fous. Et je pense que l'imagination des lecteurs va envisager bien des "suites" à cette hypothèse de National Géographic.

Ariaga

 

Commentaires

---> Chère Ariaga,

Il n'y a pas de doute, plus les hommes mettent en retard et de langueur à réagir, plus la terre s'affaiblit chaque jour, et plus il sera difficile d'arrêter le mal. Maintenant, il s'agit d'hypothèses quant à déterminer ce qui résistera, et là, le choix est vaste... Ainsi, je préfère penser qu'il y a encore un espoir, que les hommes ne sont pas encore arrivés à ce point de non-retour, c'est du moins ce que je leur souhaite, car en ce qui me concerne, je ne crains pas ce qui doit arriver puisque j'ai confiance que le silence m'enveloppera de son éternelle protection...

Bien tendrement et content de te voir debout, Jack qui t'embrasses.

Écrit par : © Jack Maudelaire | 21/01/2009

Elle a déjà fait, très longtemps, sans nous, et ça devait être incroyablement paisible, même si la nature est cruelle par nécessité.
J'aime imaginer les fleuves reprenant leur place et la végétation recouvrant tout, comme sur les vieux temples de l'Asie.

Écrit par : la Mère Castor | 21/01/2009

Ben, c'est à dire!
Dans cette post-humanité, il faudra d'autres mains pour écrire l'histoire de la planète Terre, et s'il y a d'autres mains peut-êtres sauveront-t-elles ce que les hommes ont produits de plus beau (mon futur recueil de poésie par exemple, sourire). Des mains non terriennes, martiennes ou extra-terrestres viendraient recueillir nos restes magnifiques. Alors oui, l'Univers continuera de vivre et la planète aussi.
Mais si jamais il n'y avait pas d'autres mains, nulle part. Si jamais à part nous, il n'y avait pas d'autre "intelligence" dans tout l'univers...
Alors avec nous disparaîtrait l'Univers et le souvenir même de notre bref passage dans le néant.
C'est pas une bonne raison pour arrêter de faire les cons ?

Écrit par : jean | 21/01/2009

L'humain sur terre, n'est qu'une seconde dans le temps de l'immensité.
Certes, il y a eu le temps de sa pollution, de son désordre, de son évolution. Mais comme lui, la planète s'adapte, se métamorphose.
Le singe d'hier, deviendra l'extraterrestre de demain, il quittera son berceau pour l'exploration de ses rêves, toujours, encore...
Les guerres, les oceans de sang deviendront dans un futur proche la lumière de l'aube, l'éclaircie de l'esprit et cette terre sera un transit de paix dans la galaxie ; voyant ainsi l'heure actuelle comme une étape par laquelle une espèce en construction devait passer.

Écrit par : eipho | 21/01/2009

Et s'il ne restait vivant qu'un couple pour recommencer le cycle d'Adam et Eve, la nature aurait le temps de reprendre ses droits avant que la terre ne soit peuplée à nouveau et peut-être que ces nouveaux habitants auraient conservé la mémoire des ancêtres pour ne pas recommencer les mêmes erreurs !

Après ça, ne dites pas que je n'ai pas d'imagination ! Effort j'ai fait !

Écrit par : danae | 21/01/2009

Elle s'étoufferait elle même. Elle a aussi desoin de l'homme, comme l'homme a besoin d'elle, c'est sur !!! Bises

Écrit par : patriarch | 21/01/2009

oui si les hommes continue de la polluer ils se détruiront eux même !!!à eux de comprendre !!! il est sûr que d'autres vies viendront remplacer les hommes peut être des êtres nés du nucléaire!!! bisous phil

Écrit par : lebaladin | 21/01/2009

erreur sur mon adresse web re bisous phil

Écrit par : le baladin | 21/01/2009

"Les réacteurs nucléaires sans surveillance..."

On rêve même de les bombarder bientôt... en Iran,
et nous retournerons peut-être tous au silence plus vite que prévu.

Écrit par : Kea | 21/01/2009

Une pensée me vient des fois de savoir ce qui restera de notre "culture humaine", qd la terre sera redevenue un espace sans humain (comme un champ après une Rave ou autre manifestation, qqs détritus qui trainent un peu partout) mais avec de la vie possible
admettons que qqs millions d'années après la vie revienne, autrement, que trouveront ils de nous ?
rien ?
pourront ils dire qu'ils sont la 1ère civilisation de cette planète ?

hahaha
SF que tout cela
(mais le virus qui t'a attaqué lui, qu'en pense-t-il ? ;))

Écrit par : Lung Ta | 22/01/2009

Je me plais à rêver qu'avant de quitter la terre, l'espèce humaine prendrait conscience de l'hypothèse que tu envisages et vivrait ses derniers instants en bonne harmonie....

Écrit par : TANETTE | 22/01/2009

Coucou, chère amie Ariaga dont je me rappelle de nos bancs de l'été. La grippe a été très rude cette année, on m'a dit. Pour ma part, j'ai choisi la vaccination. Même si je l'attrape, elle sera moins forte, je pense et comme je prévois très bientôt un voyage en Asie, je préfère mettre toutes les chances de mon côté ! Je n'en parle presque pas sur mon blog. Par superstition... Tu te souviens l'an passé ! Je suis revenu avec une patte folle et j'ai failli paser l'arme à gauche ! Soit ! Ce dont tu parles m'intéresse bigrement. Il s'agit du magazine de quelle date ? Tu sais, je pense que si la Terre n'avait plus d'humains, la Terre ne s'en porterait pas plus mal. Egoïstement, j'ai pendant un temps de ma vie pensé que ce serait triste que la Terre continue sans moi eh bien, je trouve plus ça triste du tout et quand je serai mort, je veux être en terre pour retourner avec elle ! Voilà ! Ces quelques petites réflexions du matin. J'ai publié sur mon blog un article sur un lettré chinois dont le texte te plaira je pense avec des grappes de vin de mes vignes de la misère. Une terre sans humains ? Je pense que ça serait un très bon service que nous rendrions à Dame Terre, la malmenée. Je pense à tous ces sommets internationaux : Kyoto, Rio, etc... " Paroles, paroles, paroles" chante Dalida ! Tout ça, c'est du Pipo ! Bisous doux et que vive la Terre ! L'humain... Euh, il est ingrat avec sa nourricière ! Chris.

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 22/01/2009

quelle idée tu as eu là chère Ariaga, tu as encore gagné, tu veux que l'on se pose des questions...bravo.

quant à dire que la planète terre n'a pas besoin des humains pour continuer d'exister, je n'en suis pas aussi sûre personnellement.

Le minéral, le végétal, l'animal et l'humain, font partie d'un tout et chacun est la conséquence de l'évolution du précédent.

Pour moi il s'agit d'un "grand plan" à l'intérieur de la création, et tant que les planètes ou astres ne nous tomberont pas sur la tête, nous avons des chances de perdurer...
Des prises de conscience fusent de plus en plus dans notre monde et si notre "réintégration" doit être universelle et non personnnelle, comme l'ont traitée de grands sages éclairés, bien avant nous, cela veut dire que nous en avons encore pour un temps qu'il nous est impossible d'imaginer...,

mais ce n'est que ma vision du moment !

Ariaga et vous tous je vous souhaite une bonne journée
marie

Écrit par : mariedumonde | 22/01/2009

Oui, comme le dit Marie, c’est une belle idée, un nouvel appel à réflexion et peut-être même à réflexion méditative vers une réelle HUMILITE envers ce statut « d’être humain ».
Car finalement, que sommes-nous sinon le très complexe résultat (comme n’importe quelle autre forme de vie) de l’association d’éléments hydrocarbonés et de l’oxygène, malaxés par l’interactivité entre une atmosphère bien spécifique (dont la formation a demandé des millions de nos années) que l’énergie solaire synthétise… jusqu’à nos émotions qui ne sont que l’interaction de subtils éléments chimiques…
Si donc la tentative de création de l’être humain échoue… La Terre (non pas « notre » terre) et l’Univers emploieront incessamment l’interaction entre tous ses éléments pour activer la création d’innombrables autres formes évolutionnaires…

Cela fut, a été… et sera… le fil éternel de la procréation universelle n’a ni fin ni limite…

L’échec ou la réussite de l’évolution de l’Humain, sur la Terre, est sans doute, « entre nos mains », soit ! Mais notre éventuelle et tout à fait possible disparition, générée par notre seul orgueil, ne perturbera en rien, ni la Terre, ni l’Univers…

Et peut-être même qu'il n'est nul besoin d'un nouvel Adam, d'une nouvelle Eve puisque le sang spécifique à l'essence purement humaine, se tient discrètement au coeur des peuples premiers que le reste de la race s'évertue à décimer alors qu'ils sont les seuls aptes avec cette Terre, à coopérer.

Écrit par : Muttifree | 22/01/2009

ARIAGA à TOUS, je n'ai pas encore asse récupéré pour répondre individuellement aux commentaires mais je veux vous dire que je suis passionnée par ce que vous écrivez. Je n'aurais jamais cru que ce blog me donnerait tant de satisfactions. Demain j'irai me promener sur les blogs de mes liens où, j'en suis certaine, des merveilles d'écriture s'accumulent et attendent que je les lisent. Je vous embrasse tous.

Écrit par : ariaga | 22/01/2009

La terre continuera de tourner avec ou sans humanité pour la contempler. C'est un fait au-delà du bien et du mal. Elle même sera un jour anéantie. Ainsi va le temps de l'univers ! Bonne guérison Ariaga. Bises vers toi dans l'éther.

Écrit par : lechantdupain | 22/01/2009

Bon, voilà, que dire :
je préfère garder ma positivité, meme si ton article et ses supositions affichent un constat flagrant, dans cette hypothèse.
La terre est belle, l'homme l'a abimée, moi le premier qui la parcoure avec mon petit camion, distillant du CO2 à chacun de mes voyages. Mais il faut lui faire confiance, elle sait s'adapter, à condition que l'on cesse de l'agresser comme les hommes l'ont fait depuis les décénnies dernières. Je ne suis pas assez instruit pour écrire un commentaire sur notre terre, mais je sais que je l'aime, et que sans nous, elle continuera à vivre, soulagée de ce cancer qu'est l'homme, ça je le sais !
bon week end Ariaga...merci de tes passages durant mon absence...

Écrit par : le Pierrot | 23/01/2009

c'est presque inquiétant de se projeter ainsi dans un monde si différent de celui que nous connaissons. La force de la nature est présente aussi dans la naissance d'un enfant, force, impétuosité, passage, être...
amitiés

Écrit par : astrale | 23/01/2009

L'idée d'un monde sans hommes est insoutenable de prime abord car elle nous renvoit à notre impermanence. Notre mort nous parait déjà intolérable alors imaginer qu'au-delà de nous la terre, la faune et la flore continueront à se développer serait la reconnaissance implicite que nous sommes finalement moins "forts" qu'eux, nous qui prétendons tous maîtriser... Un manque d'humilité sans doute face à notre impuissance, comme un dernier rempart pour ne pas sombrer.

Écrit par : Gicerilla | 24/01/2009

Sans nous et avec ce que l'on laisse, ce serait vraiment catastrophique... Avec nous, ce n'est déjà pas trop reluisant, mais comme nous consommons à une vitesse folle, le bateau-terre ira à la dérive. Bon week end Ariaga. (on a du mal à mettre des commentaires, Internet est lent).

Écrit par : elisabeth | 24/01/2009

Tout est imaginable!
La Terre sans humains est une possibilité, même si on y pense jamais. Scientifiquement la terre est appelée à disparaître puisque le Soleil est une étoile à la moitié de sa vie environ et bien avant que notre étoile ne meure notre planète sera détruite.
Les humains devraient pouvoir relativiser et ne pas commettre toujours les mêmes erreurs, mais il semble que c'est dans la nature de l'humain de s'auto-détruire!!!
Bon dimanche
Viviane

Écrit par : Viviane | 25/01/2009

Intéressant de toutes façons, et puis la question essentielle là est posée, celle de la position centrale de l'homme ou pas... nous aurons sans doute bientôt la réponse, au train où vont les choses...

Écrit par : Ray | 26/01/2009

Prions juste le ciel de ne pas connaître le début de cette déchéance

Écrit par : muse | 26/01/2009

Bise du soir Ariaga, moins de vent chez moi, j'aime mieux ça...mais le Gers déborde, m'en fous, chui un gars bien élevé, je ne risque rien...

Écrit par : le Pierrot | 26/01/2009

La terre sans humain ?
Et me voilà à rêver d'une terre avec des humains responsables ... Le pari des Dieux en donnant le libre arbitre à l'homme, qu'il réussisse, à poser les gestes justes, la geste juste ai-je presque envie de dire en pensant à la noblesse des chevaliers et quand je vois cette parcelle de l'humanité qui commence à se réveiller d'un long temps de dédain et d'orgueil, oui, je me mets à rêver d'une terre et d'humains responsables et solidaires ... Que veulent encore dire ces mots tant ils ont été galvaudés ?
Je passerai un temps ce jour à y méditer ... J' avance doucement dans "Les 7 sermons aux morts" , les images sont fortes, je leur laisse le temps de vivre et de s'étendre ... Ils veillent à mon chevet, j'y glisse de temps à autre ;-))

Écrit par : Kaïkan | 26/01/2009

Merci d'être venue me rendre visite.
Plus qu'un article tous les deux jours! déjà caduc! je passe à, seulement 3 par semaine. Ma santé me donne bien des soucis.
Je te souhaite une bonne journée
Amitiés
Viviane

Écrit par : Viviane | 27/01/2009

Nous parviendrons bien à polluer d'autres planètes !

Écrit par : aliscan | 28/01/2009