UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Vision du vieil alchimiste | Page d'accueil | Ariaga va dormir sur le banc bleu »

25/07/2009

Ours hippie

 

vieil ours hippie.jpg
Maintenant que Êphème à donné le ton en révélant la vie cachée du vieil alchimiste, je vais moi aussi vous confier un secret. Je m'étais tue jusqu'ici car je craignais que le Nours du Pierrot, qui est une des vedette de son blog et qui voyage avec lui, ne soit jaloux ! Je ne peux plus me retenir et je confesse que, sur le banc des vacances imaginaires, je ne suis pas accompagnée seulement de mes amis intérieurs. Je sais que certains des voyageurs seront surpris, ce n'est pas l'idée qu'ils se font de moi, mais la vérité doit éclater : je tiens dans mes bras mon vieux nounours. Je vous en offre la photo, un jour où il était particulièrement en forme...

Ce cher vieux nounours m'accompagne depuis mon enfance ce qui fait pas mal de temps ( secret d'état ). Comme dirait la chanson, il a connu toutes les guerres et l'amour aussi. Il a été habillé et désabillé, ses yeux ont connu des fortunes diverses, il a été éventré, son poil jadis soyeux est devenu rèche et il traîne sur lui comme une odeur de vieux parfums, mais il a survécu car il est doux et joyeux comme un hippie dont il se donne volontiers l'allure. Il sait écouter sans interrompre et il éponge bien les larmes. Je ne veux plus le cacher sous le banc des vacances imaginaires car c'est le banc de l'amour et que je l'aime mon nours témoin d'une vie. Quand j'ai dit que tous pouvaient venir sur les bancs des vacances imaginaires, cela comprenait aussi les animaux et ces choses qui finissent par avoir une" âme" car une minuscule partie de la notre s'est déposée sur elles.

Ariaga

Commentaires

bonjour . je crois que beaucoup de personnes gardent un de leurs jouets d'enfance . pour ne pas quitté complètement cette période . bises

Écrit par : Jean-piere | 25/07/2009

Elle est émouvante cette évocation de l'ours hippie et sais -tu il me semble bien l' avoir croisé dans l' un ou l' autre festival ... au temps où .... ;-))

Écrit par : Kaïkan | 25/07/2009

il est très beau ton ours, et on sent bien qu'il a du vécu, témoin et acteur de vie bien remplie, merci de nous le présenter ariaga.
je n'ai pas eu la chance d'en avoir un dans mon enfance, alors que je les adore, je me suis rattrappée depuis...
on m'a offert mon premier , dans ma trentaine; j'en ai pleuré...
au fait, amie, comment l'appelles tu ?
Bonne journée Ariaga

Écrit par : mariedumonde | 25/07/2009

Hippy pip Hourra ! Tous les nounours de l’enfance-monde vont se donner la main… et chanter ensemble le poème de Maurice Carême
« L’enfant

A quoi jouait-il cet enfant ?
Personne n'en sut jamais rien.
On le laissait seul dans un coin
Avec un peu de sable blanc
On remarquait bien, certains jours,
Qu'il arquait les bras, tels des ailes
Et qu'il regardait loin, très loin,
Comme du sommet d'une tour.
Mais où s'en allait-il ainsi
Alors qu'on le croyait assis ?
Lui-même le sut-il jamais ?
Dès qu'il refermait les paupières,
Il regagnait le grand palais,
D'où il voyait toute la mer. »…

Tout plein de bisousnours entre les bras de la Grande Mère

Muttinours

Écrit par : Muttifree | 25/07/2009

Dans les rues de Quimper hier, un nours accroché en haut d'un mur soufflait de vraies bulles de savon et des enfants dans les bras de leur maman tendaient leur petit bras vers lui. C'était un tableau touchant comme celui que tu nous offres Ariaga y associant les souvenirs de ton enfance. Il est sympa aussi le nours du Pierrot !

Je n'ose dire " on croirait que tu l'enterres avec toutes ces fleurs autour " ??? Alors nous t'entourons aussi bien chaleureusement pour atténuer ta mélancolie.

Écrit par : danae | 25/07/2009

---> Bonjour très chère, bonjour à TOUS,

Je me souviens que mon n’ours était de chair,
mais il avait plutôt la grâce féline que celle du grizzli,
quoiqu’il savait montrer ses griffes
quand on venait troubler mon silence,
malheureusement mes parents nourriciers
ont décidé un jour de s'en débarrasser
pour soi-disant me protéger de ma fragilité pulmonaire.
Ils n'avaient pas prévu que j'allais m'accrocher
au silence de sa disparition prématurée.
Je verse ici une larme en sa mémoire,
mais que cela ne vous fasse pas perdre
la joie que vous avez tous dans le coeur...

Bien tendrement, Jack qui vous souhaite à TOUS une journée ensoleillée avec les n’ours de votre enfance.

Écrit par : © Jack MAUDELAIRE | 25/07/2009

j'ai envie de me déguiser ainsi demain. Il va me falloir trouver une perruque !! Bises;

Écrit par : patriarch | 25/07/2009

@ Jean-Pierre, oui, mais un nounours est plus qu'un jouet, c'est aussi ce que l'on appelle un "doudou', une mère de substitution, d'autant plus nécessaire si la mère est absente physiquement ou affectivement. Merci de ta visite.

Écrit par : ariaga | 25/07/2009

@ Kaïkan, ah! si nous nous racontions nos campagnes Carl Gustav se régalerait...

Écrit par : ariaga | 25/07/2009

@ Mariedumonde, j'ai bien envie de t'offrir un ours imaginaire il serait couvert d'amour. Pour le nom il restera secret. Je peux juste dire que c'est un nom à la fois masculin et féminin qui lui va bien car au "ou ou" je préfère le "et et".

Écrit par : ariaga | 25/07/2009

@ Mutttifree, merci de nous rappeler ce poème qui donne de la profondeur à ma note d'apparence légère.

Écrit par : ariaga | 25/07/2009

Moi mon nounours n'a pas duré très longtemps...il faut dire que son corps était empli de paille et qu'il piquait trop pour dormir avec moi... c'est drôle aussi les cadeaux venus de l'asl&tie profonde...mais je m'en souviens...
enfin le tien à l'air tout doux tout doux, un peu celui de mon frère...un peu jalouse aussi...mais non je ne serai jamais une voleuse de nounours...
alors je peux venir avec mon chat...un nouveau tombé de la lune, avec des yeux bleus et oui...un peu hippie aussi avec ce qu'il avait autour du cou...

Je t'embrasse belle Ariaga

...et puis à vous Jack, pensez que votre n'ours aura trouvé d'autres bras et qu'il aura été heureux malgré le fait de devoir vous abandonner...mais comme il en allait de la santé de votre souffle, les n'ours savent aussi faire de la grandeur le silence de leur amour...

...Oui bon...Je vous dirai à chacun mes mots sur le banc ce soir...

Écrit par : Aslé | 25/07/2009

Heureusement, tiens. J'adhère, j'approuve et je vous fais deux bise, une pour toi et l'autre pour lui.

Écrit par : la Mère Castor | 26/07/2009

Sais tu pourquoi cet ours a traversé le temps , restant à tes côtés si longtemps ?

Parce qu'il sait conjuger le verbe Etre et Suivre au Présent chaque fois que ton regard le croise dans l'instant .

Écrit par : Lilou | 26/07/2009

deux biseS, c'est mieux.

Écrit par : la Mère Castor | 26/07/2009

Ce serait bien comme jeu de montrer sur les blogs les ours que nous possédons à la maison. Je pense que nous n'avons pas gardé le nounours de notre enfance (certaines oui, d'autres non, les pauvres, suivant l'âge que l'on a certains jouets sont depuis longtemps partis à la poubelle). Je trouve celui là très sympatique. Et accueillant. Bon dimanche.

Écrit par : elisabeth | 26/07/2009

@ Danae, j'aurais bien aimé voir le spectacle que tu nous décris. il s'en passe des choses au coin des rues pour ceux ui savent regarder;

Écrit par : ariaga | 26/07/2009

@ Jack MAUDELAIRE; ils ont terribles les arrachements de notre enfance et peuvent nous marquer à jamais. C'est souvent avec les meilleures intentions du monde que cela arrive...

Écrit par : ariaga | 26/07/2009

@ Patriarch, j'attends la photo !

Écrit par : ariaga | 26/07/2009

@ Aslé, une princesse comme toi ne pouvait avoir qu'un nounours en pure soie.poil et intérieur. Je t'en offre un virtuel.pas question de voler le mien, d'autres ont essayé et il a pris le maquis. Ton chat sera le bienvenu mais il devra cohabiter avec tous mes chats tant aimés et décédés que j'ai convoqués sur le banc de l'amour pour un voyage de rêve.

Écrit par : ariaga | 26/07/2009

@ Lilou, tu as tout compris mon ours est aussi philosophe.

Écrit par : ariaga | 26/07/2009

c'est un très bel ours et s'il est resté le coeur hippie c'est de t'avoir suivie :-)
je t'embrasse Ariaga :-)

Écrit par : ambre | 27/07/2009

Le besoin essentiel, vital de l'humain, de douceur, de chaleur, de câlin, de bras, de mots chuchottés
et quand il n'en reçoit pas assez (et un enfant pense ne jamais en recevoir assez) il est en capacité ainsi de se les donner à soi même par peluche interposée
C'est bien d'avoir des îles ainsi pour se dorlotter l'esprit, jusqu'à devenir une île à soi-même

douceur et tendresse

Écrit par : Lung Ta | 27/07/2009

Pour le banc de vacances imaginaires, je t'ai adressé des photos de ronds, mon amie Ariaga. Peut-être un texte aussi mais tout texte de la pensée chinoise est circulaire. Donc, ça sera des photos facilement illustrables par des textes de l'empire du milieu. Je pense que les lectrices de notre Pierrot doivent jalouser cet ours qu'il fait suivre partout et peut-être qu'elles souhaiteraient être du voyage avec lui mais c'est l'ours... Il y a des objets comme cela auxquels on est attaché. Car les choses nous parlent si nous savons entendre nous chante Barbara dans "Drouot". Ton ours est donc un hippie... Youpi... Serre-le bien contre toi. On est bien sur le banc de tes vacances imaginaires, comme l'an passé ! O temps suspends ton vol. Je t'embrasse bien fort et je te souhaite une excellente journée. Ton Chris-ami.

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 27/07/2009

Le peuple des peluches croissait d’année en année, présent à chaque noël, à chaque anniversaire, un jour elle est partie, les peluches sont restées et un grand vide aussi.

Écrit par : Virginie | 27/07/2009

Bonjour Ariaga,
Je crois que si c'était une copie pour le bac, mon commentaire aurait un beau zéro car complètement hors sujet !!!
Tu as su quand même en apprécier un bout, c'est ça l'amitié et je te remercie !
bisous

Écrit par : danae | 27/07/2009

@ la Mère Caston, les bises ça ne se compte pas. Je suis tellement contente de ton retour.

Écrit par : ariaga | 27/07/2009

@ Elisabeth, ton idée est excellente, tous à nos nounours !

Écrit par : ariaga | 27/07/2009

@ Ambre, oui, un coeur hippie c'est un coeur fleuri.

Écrit par : ariaga | 27/07/2009

@ Lung Ta, je reçois comme une pluie bienfaisante sur un sol desséché ta douceur et ta tendresse. Comme tu le dis si bien c'est un besoin essentiel.

Écrit par : ariaga | 27/07/2009

@ Chris-Tian, assise sur mon banc, sous le soleil et la pluie, surtout sous la pluie, j'attends que ton livre apparaisse comme un ovni à l'horizon de ma vision. Je pense qu'il va arriver à dos d'âne dans mes contrées reculées.

Écrit par : ariaga | 27/07/2009

Attends que j'en parle au mien, tu vas voir comment il va débouler vite fait chez toi...
p'tet bien qu'ils vont se faire des calins, non ?
il est mignon le tien aussi Ariaga, c'est le témoin de grandes histoires d'amour, tout comme le mien...bise et bonne soirée...

Écrit par : le Pierrot | 27/07/2009

@ Le Pierrot, je l'attends de pied ferme ton nours mais je pense qu'il trouvera le mien un peu défraîchi. Pour les calins c'est bien possible si il n'est pas trop snob !

Écrit par : ariaga | 27/07/2009

J'aime l'idée d'Elisabeth...

Oui Ariaga mes ancêtres ne savaient plus la douceur, ils pensaient...se rappeler à moi juste en symbole d'ours protecteur (c'est mon interprétation d'adulte...)...

Merci Ariaga, ton grand coeur, toi tu sais ce qu'aime véritablement une Princesse Aslé...la douceur

...Et venir avec tous ses chats

Et je souris...parce qu'en fait j'en ai trois que j'aime à présent de les toucher...Houh !!! Si j'appelle tous les disparus...Ca va faire un cats happy new band...à déjanter le banc en plus des tiens...

Musique !!!

Je t'embrasse,

Asl&

Écrit par : Aslé | 27/07/2009

@ Virginie, de la mélancolie dans ton commentaire. Cela me touche et je crois que la mélancolie fait partie du voyage imaginaire romantique. Merci d l'exprimer ici.

Écrit par : ariaga | 27/07/2009

Merci de ta visite sur mon blog et tes jolis mots, il est superbe ton ours..... bon mardi

françoise

Écrit par : Francoise du Var | 28/07/2009

belle journée à toi Ariaga et à chacun de tes visiteurs :-)

Écrit par : ambre | 28/07/2009

J'ai gardé moi aussi longtemps mon ours. Il a fini si plat et délabré qu'il paraissait être passé sous un tank ! Mais mon ourse me l'a fait oublier avec toute sa tendresse.

Écrit par : êphème | 28/07/2009

J’ai une peluche a laquelle je suis attachée, mon frère me l’a ramené d’un voyage, c’est ALF ma peluche extra terrestre, je suis assez tentée l’emporter avec moi sur le banc des vacances imaginaires, ALF est de tempérament loufoque mais c’est un être très attachant et il s’entendrait bien avec le vieil alchimiste et le nour hipi, mais j’avoue que je crains pour les chats du banc, car ALF, ce coquin, a un gout immodéré pour ces félins. Et Titi, ma minette, a bien failli une ou deux fois finir au four ou en brochette !!

Belle journée a toi Ariaga

Écrit par : Virginie | 28/07/2009

Le mien n'a pas perdu son pouvoir "consolateur" et même si je ne le vois que lorsque je vais chez ma maman je sais qu'il est là...

Écrit par : muse | 28/07/2009

@ Danae, mais non, il n'y a pas de hors sujet, juste des angles de vision différents.

Écrit par : ariaga | 28/07/2009

@ Aslé, j'espère que tu nages dans la douceur comme dans un océan de pétales de roses. Et je vais évoquer dans la fumée du feu que j'ai allumé près du banc tous nos chats chamaniques présents et passés.

Écrit par : ariaga | 28/07/2009

@ Françoise du Var, ce ne sont pas mes mots qui sont jolis, c'est ton blog qui mérite bien son nom de "passion nature". Je regrette vraiment de ne pas avoir plus de temps pour naviguer sur les blogs car je passe à côté de bien des beautés.

Écrit par : ariaga | 28/07/2009

Ah qu'il en a de la douceur ton nours et de l'originalité aussi ! rire ... le bonheur du temps d'avant dans le parfum, dans les couleurs ... il suffit de plonger son visage dedans pour que tout s'éclaire ! Moi j'ai perdu mon animal préféré , ne ris pas stp, c'était un joli petit cochon tout dodu et tout rose ... mais j'ai décidé un jour que je voulais l'offrir à un enfant qui n'avait rien ... grand coeur de petit bout de femme, mais mes larmes ont coulé !
Il fait bon se promener chez toi Ariaga ... @ bientôt

Écrit par : Hespérie | 28/07/2009

Ne te fais pas de soucis, Ariaga, je pense que nos nours s'entendraient bien ensemble...pour faire de betises...bonne soirée...

Écrit par : le Pierrot | 28/07/2009

@ Êphème, tu es donc tellement gros que tu écrases les ours ! Il va falloir faire quelque chose pour la protection de ces pauvres animaux. Heureusement tu as ton ourse qui veille sur toi.

Écrit par : ariaga | 28/07/2009

@ Virginie, c'est une très bonne idée, emmène Alf. En cette période où tout le monde s'endort gentiment sur le banc cela mettra de l'animation car il m'a l'air assez coquin-féroce !

Écrit par : ariaga | 30/07/2009

@ Muse, quel rêve avoir encore une maman qui garde votre ours...

Écrit par : ariaga | 30/07/2009

@ Hespérie, j'ai un grand faible pour les petits cochons, surtout les vrais tout roses que l'on peut voir encore dans la campagne profonde, tétant leur mère.

Écrit par : ariaga | 30/07/2009

Je suis comme toi Ariaga, j'ai un faible pour les petits porcelets, ceux qui couinent comme des dingues lorsqu'on les soulève de terre, c'est fou...
j'te bise, passe un bon après midi...
ps : demain, ville western, avec des anes, comme dans nos ministères, hi hi...

Écrit par : le Pierrot | 30/07/2009

Chère Ariaga, j'aime ton écriture, ce que tu dis...
très tendrement.
Patrick

Écrit par : cottencin | 31/07/2009

belle journée et bon week end à toi et à ton ours hippie, Ariaga :-)

Écrit par : ambre | 31/07/2009

bon week end à toi ariaga et à tes proches, je te souhaite de passer un mois d'août le plus paisible possible...
j'ai trouvé un banc un peu à l'ombre, et j'ai emmené avec moi mon dernier ours que ma fille m'a offert il y a 3 ans, il est tout doux , il accepte que je pose mes cervicales sur lui quand c'est nécessaire...
je t'embrasse fort

Écrit par : mariedumonde | 01/08/2009

Coucou du dimanche matin, passe une bonne journée chère Ariaga, je t'embrasse...

Écrit par : le Pierrot | 02/08/2009

Des bisous à l'ours hippie pour lui signifier que je ne t'oublie pas, amie-Ariaga.

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 02/08/2009

Avec quelques trains de bancs de retard mais quoi, je ne pense pas que l'on m'en tienne rigueur ici mais j'ai mon histoire de n'ours aussi.
Je n'ai pas eu de nounours étant petit mais un pingouin en plastique (c'est peut-être la raison de mon intérêt pour linux) que j'ai perdu un jour de mes 4 ans dans un bac à sable.
J'ai raconté ça en présence de ma fille qui du coup m'a offert un magnifique nounours blancs avec des cœurs rouges (sa maman l'a un peu aidé je crois). J'en ai été très ému comme vous pouvez imaginer. Il trône depuis sur ma table de chevet.
Je vous l'aurais bien proposé en image mais l'appareil photo n'a pas aimé les particules aériennes oléronnaises, il est un peu dérangé en ce moment.

Écrit par : jean | 10/08/2009