UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La vieillesse | Page d'accueil | Points de suspension... »

22/05/2011

Citations retrouvées

citations,culture,spritualité,société,antiquité,alchimie

Collée au fond d'un vieux classeur en bois que je traîne depuis mes études (c'est très lointain ...), j'ai retrouvé une petite feuille sur laquelle étaient écrites ces quelques citations relevées je ne sais où. Malgré les années écoulées je les trouve toujours intéressantes et je pense que certains cheminements de pensée, même si on a l'impression d'évoluer sans cesse, s'enracinent assez tôt.

Ariaga

 

"Joignez ce qui est complet et ce qui ne l'est pas, ce qui concorde et ce qui discorde, ce qui est en harmonie et ce qui est en désacord."

...

" Le plus bel arrangement est un tas d'ordures disposées au hasard. "

Héraclite

" Le conflit est un signe qu'il existe des vérités plus amples et des perspectives plus belles. "

A.N. Whitehead

" Pour atteindre le point que tu ne connais point, tu dois prendre le chemin que tu ne connais point. "

San Juan de la Cruz ( Jean de la Croix )

" Mon système prend le meilleur de tous les côtés. "

W.G. Leibniz

" Pendant que le très illustre et spéculatif Her Professor explique tout ce qui existe, il a oublié par distraction comment il s'appelle lui même, qu'il est un homme, simplement un homme. "

S. Kierkegaard

" Je choisis toujours des sujets au dessus de mes forces. "

F. Dostoïevski

 

Sur le blog "Extraits du Laboratoire ", une poésie :  Les trois soleils . Cliquez sur le lien.

 

Commentaires

Tes citations amènent des réflexions Ariaga, oui...demain, je publie mon dernier diapo sur les chevaux, dans les arènes cette fois ci, merci à toi d'avoir ressenti mon plaisir à réaliser mes clichés, ce fut vraiment le cas...bisou et bonne fin de dimanche...

Écrit par : le Pierrot | 22/05/2011

Des citations comme des petites fleurs enfouies dans ton coeur, elles résistent malgré tout aux intempéries et à la rudesse du sol ! Bises Ariaga !

Écrit par : lechantdupain | 23/05/2011

Il fut un temps où je m'amusais aussi à aller les chercher. C'était durant mes années d'internat où je faisais latin et grec, j'allais donc surtout les chercher chez: Horace, Virgile, Plaute, Ovide, Socrate, Platon Xénophon Caton.... J'étais un peu pédant sur les bords.... la vie m'a vite ramené à ce que j'étais..... rires....

Belle journée avec bises

Écrit par : patriarch | 23/05/2011

La pensée que je préfère est celle de St Jean de la Croix, évidemment aller à la découverte de ce que je ne connais pas, ne peux que me plaire ! Je t'embrasse Ariaga et ne t'oublie pas

Écrit par : danae | 23/05/2011

Et combien ces citations qui nous ont marquées nous disent à les relire de notre essentiel ... comme un fil rouge invisible en nos vies ;-))

Écrit par : Kaïkan | 23/05/2011

je crois simplement que , dés nos débuts dans la vie, nous "voyons" les chemins à emprunter, à suivre ( dés l'adolescence peut être...) ....

par conformisme ou par obligation ....nous reculons souvent le voyage qui passent par ces chemins essentiels ...

ce temps n'est pas perdu ....simplement différé....

Écrit par : daniel | 24/05/2011

Héraclite m'a initié à la double nature contradictoire des choses...

Ces clins d'oeil du passé permettent de mesurer beaucoup de choses.

Amitiés,
Jean

Écrit par : Jean Bissur | 24/05/2011

@ le Pierrot, attention à la surchauffe intellectuelle !

Écrit par : ariaga | 24/05/2011

@ Lechantdupain, oui, c'est curieux cette continuité ..

Écrit par : ariaga | 24/05/2011

@ Patriarch, je crois que tu n'as pas tellement changé (pas pour le pédant!) car, sur ton blog, tu nous instruit pas des textes recueillis avec beaucoup de patience.

Écrit par : ariaga | 24/05/2011

@ Danae, moi non plus ton choix ne me surprend pas.

Écrit par : ariaga | 24/05/2011

Quelle blancheur, quelle délicatesse, la fleur sur la photo ! joli choix !

C'est drôle, moi aussi j'ai gardé les citations que je notais adolescente, j'ai brûlé les cours (je suis de la génération 68 ;D) mais j'ai gardé les citations .. Au contraire de toi ce ne sont pas forcément des auteurs connus mais tout simplement ce qui m'interpellait dans chaque livre que je lisais ..
Bon ceci dit, je lisais déjà Gandhi, je t'en cite une : " on peut parler de Dieu quand on a fait un bon déjeuner et qu'on s'attend à en faire un meilleur demain. Mais il est impossible de se chauffer au soleil de la lumière divine quand des milliers d'affamés frappent à votre porte".
Gandhi, précurseur des restaus du coeur ;-)
Belle journée à toi Ariaga

Écrit par : ambreneige | 25/05/2011

@ Kaïkan, c'est tout à fait cela, un invisible fil rouge.

Écrit par : ariaga | 25/05/2011

@ Daniel, c'est probablement la formation de la "persona" qui nous conduit à oublie ce que nous savons depuis toujours.

Écrit par : ariaga | 25/05/2011

@ Jean Bissur, au sujet d'Héraclite je pense que les contradiction s'annulent et conduisent à l'unité.

Écrit par : ariaga | 25/05/2011

This is my Good luck that I found your post which is according to my search and topic, I think you are a great blogger, thanks for helping me outta my problem..

Écrit par : Dissertation Format | 25/05/2011

Incitation à la réflexion, invitation à la concorde
au delà des racines l'arbre vit sa vie aérienne

Écrit par : Thierry | 26/05/2011

J'ai souvent pris des notes au cours de mes lectures ,et ,encore il m'arrive de jeter à la hâte ,une phrase ,un vers !
Ta citation de Juan de la Cruz me mêne à te dire que j'écoute souvent ces poèmes de feu ,de cris ,de vents dans l'interprêtation qui me bouleverse toujours autant ,celle de Vicente Pradal qui date de 1996 .
Je ne sais si tu l'as entendue ; si elle croise ta route ,écoute ...

" et mon mal est si profond ,
que je meurs de ne point mourir " . ( La Nuit Obscure .San Juan de la Cruz )


Ce vers ne cesse de creuser son cri en mon âme ...Amicalement à toi . H

Écrit par : Hécate | 26/05/2011

Coucou ariaga, moi aussi moins sur les blogs, Roland Garros l'après midi, comme toi...et puis un peu mal foutu aussi un peu de partout dans ma tête, je manque d'horizons, vais pas tarder à reprendre la route quelques jours, je sais pas trop où, m'en fous...bise et bonne soirée...

Écrit par : le Pierrot | 26/05/2011

Les citations ... une réflexion perpétuelle sur la vie ...

Amitiés

Écrit par : Bruno | 27/05/2011

@ Ambreneige, tout à fait d'accord avec Gandhi. et je crois que krishnamurti disait la même chose.

Écrit par : ariaga | 27/05/2011

@ Thierry, oui, et aussi invitation à la vie de la pensée.

Écrit par : ariaga | 27/05/2011

Bisou du vendredi soir, et bon week end la dame...

Écrit par : le Pierrot | 27/05/2011

"Qu’importe le flacon pourvu qu’on est l’ivresse" Baudelaire
Je me retrouve avec une belle faute de conjugaison de mon adolescence…Et pire ! Ce ne serait pas de Baudelaire mais d’Alfred de Musset.
Quoiqu’il en soit, c’est toujours ma citation, et aujourd’hui je différencie beaucoup mieux à l’oreille les verbes être et avoir.
Je t’embrasse fort fort ma belle Ariaga

Écrit par : Aslé | 27/05/2011

Finalement, celle qui me parle le plus est celle de Dostoïevski, allez comprendre pourquoi ? Peut-être qu'à s'éprouver on se connait mieux, on appréhende ses limites même celles qu'on ignorait, et que celles-ci nous rendent subitement plus humains car elles atténuent naturellement la dureté de nos jugements. En effet, qui se sait limité ne peut reprocher à l'autre de l'être trop (?).

Écrit par : Gicerilla | 28/05/2011

Bonjour l'amie,
ces citations me font penser à moi,
je notais au fil du temps tout ce qui me paressait intéressant,
le signe d'une curiosité saine
et d'une interrogation permanente
Très bon week-end
Amitiés - Daniel

Écrit par : bichon39 | 28/05/2011

Des citations précieuses qu'on pose soigneusement sur un carnet d'étudiant, avec la jubilation de s'entendre penser... Oui, c'est souvent ce qu'on fait. C'est émouvant de les retrouver. On le perd parfois, au gré des vicissitudes, mais on finit par le retrouver, ce goût de converser avec l'esprit de ceux qui ne sont pas tout à fait morts, puisque leurs mots nous inspirent encore. Bien aimer et beaucoup apprendre, un programme pour toute une vie...
Bises amicales, belle amie.

Écrit par : Sophie | 28/05/2011

Les citations sont aussi des repères et des jalons de nos vies, de nos lectures, de nos rencontres et bien sur cela nous procure au delà de la soif de savoir, des éléments à la base de nouvelles réflexions; combien de fois ne m'est il arrivé d'essayer de réfléchir au sens profond et donc caché de certaines d'entre elles , des guides pour une démarche active sur la voie de la vérité dont la quête continue...sans fin, puisque c'est ainsi.

Écrit par : Thierry | 28/05/2011

Toujours les associations libres qui fonctionnent à plein; je pense au Mahatma (la grand âme) et puis ensuite à la marche du sel et de fil en aiguille (pas en anguille car les mots ne me fuient point) je me dis que ces phrases sont comme le sel dans nos vies, qui donnent du goût à l'étude
qui font lever la pâte pétrie dans nos consciences. Belle illustration de nouveau de ce principe inséminateur et inducteur d'une conscience à l'autre avec cette transmission et cette propagation qui repoussent les limites et agrandissent l'aire de nos pensées, peuplant plus intensément
nos vies.

Écrit par : Thierry | 28/05/2011

Les citations des autres, c'est pratique car tout est dit en peu de mots.
Et moi je les choisi selon mon humeur. Bon week end.

Écrit par : elisabeth | 28/05/2011

@ Hecate, je ne vais pas attendre qu'elle croise ma route, je vais la chercher.

Écrit par : ariaga | 28/05/2011

@ Le Pierrot, merci d'être amicalement si présent sur ce blog.

Écrit par : ariaga | 28/05/2011

@ Bruno, merci de ta visite car je sais que tu n'as pas beaucoup de temps à consacrer aux blogs.

Écrit par : ariaga | 28/05/2011

@ Aslé, les fautes sont comme les lapsus et je trouve celle-là vraiment réjouissante. ÊTRE L'IVRESSE, quel programme !

Écrit par : ariaga | 28/05/2011

Des citations… j’ai été sur l'outil internet, les connaître un peu mieux tous ces bonhommes à qui on attribue ces mots.
Quelle ballade ! o)))
Merci

Écrit par : Miche | 29/05/2011

La première citation me rappelle un des fondements du bouddhisme : réconcilier les contraires...pour sortir de la dualité. Le chemin du nirvana... Il paraît que c'est comme ça qu'on devient un-e "éveillé-e".

Écrit par : Guern de Bé | 30/05/2011

@ Gicerilla, ou bien tu es comme moi (je me calme ...) tu aimes te battre contre les moulins à vent.

Écrit par : ariaga | 30/05/2011

@ Bichon 39, la curiosité permanente est un puissant remède contre le vieillissement.

Écrit par : ariaga | 30/05/2011

@ Sophie, un bien joli commentaire. JE RECOMMANDE À TOUS D'ALLER LIRE TA DERNIÈRE NOTE qui m'a vraiment "remuée". SOPHIE est dans mes liens.

Écrit par : ariaga | 30/05/2011

un petit tour chez ARIAGA avec ma citation favorite: fais ta journée dans la matinée

Écrit par : lecracleur | 30/05/2011

Merci, Ariaga, belle amie. C'est bien de se remuer l'intérieur de concert... Je pense souvent à ce que tu écris, il y a des symboles qui me parlent beaucoup. Je me sens comme un chaudron !

Écrit par : Sophie | 31/05/2011

@ Thierry, le sel de nos vies, j'aime beaucoup cette idée-symbole.

Écrit par : ariaga | 31/05/2011

@ Élisabeth, oui, j'ai remarqué que les citations que tu nous proposes sont très variées. Quand nous choisissons une citation cela a un sens.

Écrit par : ariaga | 31/05/2011

@ comme je l'ai déjà dit plus haut, c'est un puissant moteur de vie la curiosité.

Écrit par : ariaga | 31/05/2011

@ Lecracleur, je suis tout a fait d'accord avec ta citation personnelle !

Écrit par : ariaga | 31/05/2011

@ Guern' de Bé, oui, mais j'aime aussi me référer à l'axiome de Marie la Prophétesse : du un nait le deux, du deux nait le trois et le quatrième comme nouvelle unité (adaptation personnelle ...)

Écrit par : ariaga | 31/05/2011

belle citations en ce jour de dictons !
@+

Écrit par : Jolaindien | 19/06/2011