UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Citations retrouvées | Page d'accueil | La couleur de la joie »

29/05/2011

Points de suspension...

écriture,culture,philosophie,société,photo,poésie

Elle ne veut pas tomber dans le creux de la parole,

la parole pour ne rien dire,

alors elle reste en points de suspension

sur les bords de la profondeur ...

Ariaga

Aujourd'hui, sur le blog Extraits du Laboratoire une citation de C.G.JUNG sur la projection. Cliquez sur le lien.

Commentaires

Il y a des paroles pour ne rien dire, qui parfois disent beaucoup...
Je t'embrasse

Écrit par : Coumarine | 29/05/2011

alors reste l'attente...Accrochons nous à ces points de suspension pour prendre notre élan et faire autre chose. Tôt ou tard, le balancier du temps fait que nous nous retrouverons frou-frous aérés et encore vibrants pour nous embrasser et raconter nos trouvailles. Je t'embrasse déjà tiens pour te donner de l'élan au corps et au coeur !

Écrit par : joséphine | 29/05/2011

nice picture.

Écrit par : Mountainbike Schuhe | 29/05/2011

o))) c'est beau ça !

La parole qui semble ne rien dire, tourner en rond, dit encore quelque chose... au-delà des mots.

Écrit par : Miche | 30/05/2011

Le silence est d'or...la parole est d'argent et l'argent ne fait le bonheur.

Écrit par : Guern de Bé | 30/05/2011

Beaucoup de nos "élites" parlent souvent pour s'entendre eux même. Ils aiment cela. Pour eux un homme qui ne parle pas et un homme qui ne pense pas, alors que bien souvent ce qu'ils nous dégoisent est la pensée du "nègre" calquée sur leur politique et souvent dès qu'ils sortent des "rails" c'est pour sortir une bourde.....

Belle journée à toi.bises

Écrit par : patriarch | 30/05/2011

Quelques mots qui rejoignent
un peu ceux de mon blog ...
les points de suspension parfois en disent long
Amitiés - Daniel

Écrit par : bichon39 | 30/05/2011

Que puis-je dire "d'utile" ? que je suis heureuse de te retrouver Ariaga et de voir que tu t'intéresses à nouveau à plein de choses ! Mon récit sur la libye va continuer sur 13 épisodes, merci de tes visites et bises

Écrit par : danae | 30/05/2011

Superbe image qui illustre le propos!
Les points de suspension sont des signes de ponctuation qui disent que rien n'est définitivement clos et que tout demeure possible...
Bonne journée lumineuse et chal-heureuse!

Écrit par : too banal | 31/05/2011

Coucou ariaga, j'espère qu'il n'y en aura pas de trop des points de suspension, sinon, je me poserai un gros point d'interrogation...plein de bisous, un point c'est tout ! et puis ton point dans l'image, j'te ferai remarquer qu'il est un peu flou, hi hi...

Écrit par : le Pierrot | 31/05/2011

Le silence pour entendre la musique ...

Écrit par : Bruno | 31/05/2011

J'aime les points de suspensions.....

Écrit par : *MeL* | 31/05/2011

Plonge
le silence est d'Or
Un temps suspendu
Dieu que c'est bon !!

Écrit par : Corine | 31/05/2011

Il fallait la rencontre de ces mots. (sourire)
Merci pour tout cela.
Que les jours à venir soient de lumière.

Écrit par : michelgonnet | 01/06/2011

Bonjour Ariaga, bisou du matin, tin tin tin...

Écrit par : le Pierrot | 02/06/2011

Une suspension en appoint
sans être happée dans son reflet
ni engloutie dans un recoin
de sa mémoire qui vacille
une image à la faucille
le flou n'est pas fou
il demande juste une mise au point
mais l'effet n'en est que plus saisissant

Écrit par : Thierry | 02/06/2011

Vos mots ricochent dans mon intérieur. Extra-ball, same player play again. En point de suspension, en effet, n'est-ce pas ainsi que je me sens aussi ? Mais, attention, danger. A force de rester au-dessus des choses, là haut, en pointillés, n'y a-t-il pas un grand risque de ne jamais plus vouloir remettre les pieds sur terre ?

Écrit par : Gicerilla | 02/06/2011

"la parole pour ne rien dire"..
Vu comme ça, de l'extérieur, parler pour ne rien dire, parler à tort et à travers est une forme de distraction où l'esprit se perd.

A regarder d'un peu plus prés, la parole pour ne rien dire, celle qui n'énonçant rien porte tout, est une forme d'attention où l'esprit se trouve.

Entre les deux il y a tous ces instants ordinaires où nous voguons entre surface et profondeur..suspendus aux mouvements de nos vies.

C'est peut être pour cela que les points de suspensions accompagnent mes mots comme une respiration, cet espace de tous les possibles.


Merci à Toi pour ces mots.

Écrit par : lilou | 02/06/2011

Pourquoi parler pour ne rien dire ? Autant penser et ne pas ouvrir la bouche. C'est quelquefois mieux. Bon week end.

Écrit par : elisabeth | 02/06/2011

@ Coumarine tu crois ? Il me semble que le point de suspension vaut mieux ! (sourire)

Écrit par : ariaga | 02/06/2011

@ Joséphine, dans l'espace en deux mouvements du balancier, je t'embrasse.

Écrit par : ariaga | 02/06/2011

@ Miche, je rode un peu sur ton blog et je crois que ta parole n'est pas creuse.

Écrit par : ariaga | 02/06/2011

@ Guern de Bé, et le bonheur qu'est-ce qui le fait ?

Écrit par : ariaga | 02/06/2011

ben oui, j'ai ecris ça avec un bâton...tu regardes pas le tennis ? bise...

Écrit par : le Pierrot | 02/06/2011

Suspens et émotion
qu'entre ces traits ciliés
sur les flots ocellés
il faut arriver à déceler
au point de l'indicible
qui agit comme une cible
la magie d'un instant
qui vient à contretemps

Écrit par : Thierry | 03/06/2011

... Révélation laissée en suspens...

Écrit par : Phène | 03/06/2011

@ Patriarch, j'adhère à 150 pour 100 à ton propos !

Écrit par : ariaga | 03/06/2011

@Bichon 39, oui, et parfois il vaut mieux des points de suspension qui laissent place à l'imaginaire que des mots vides.

Écrit par : ariaga | 03/06/2011

@ Danae, je voyage avec toi sur mon tapis volant de points de suspension.

Écrit par : ariaga | 03/06/2011

@ Merci pour le compliment sur l'image. La porte qui ouvre sur la totalité des possibles me fascine.

Écrit par : ariaga | 03/06/2011

@ Le Pierrot, j'aime le flou artistique !

Écrit par : ariaga | 03/06/2011

J'adore le texte et la photo ! Chouette article ! Passes un bon week-end et @+ Amicalement. Patrick.

Écrit par : Patrick-l'autunois | 03/06/2011

Coucou ariaga après midi, tennis, comme hier, normal...bisou lifté, bon dimanche...

Écrit par : le Pierrot | 05/06/2011

@ @ Bruno, en te répondant j'écoute de la musique !

Écrit par : ariaga | 05/06/2011

@ MeL , moi aussi, ils donnent le vertige de tous les possibles.

Écrit par : ariaga | 05/06/2011

@ Corine, merci pour le haïku et ta visite.

Écrit par : ariaga | 05/06/2011

b @ Michelgonnet, merci pour ta visite, je m'inquiétais un peu ...

Écrit par : ariaga | 05/06/2011

@ Thierry, comme tout cela est bien dit et surtout, il me semble, mieux canalisé.

Écrit par : ariaga | 06/06/2011

@ Gicerilla, le problème de la "vraie vie" et de la vie imaginaire est un problème de porosité des frontières, comme je te l'ai dit sur ta dernière note qui, comme d'habitude, avec des allures de gentils contes modernes, évoque toujours des failles profondes.

Écrit par : ariaga | 06/06/2011

@ Lilou, cette navigation entre les possibles est, pour moi, le sel de la vie. Merci, amie, pour ton commentaire qui n'emploie pas les mots pour ne rein dire.

Écrit par : ariaga | 06/06/2011

@ Élisabeth, tu as bien raison, il vaut mieux penser en silence que de parler pour ne rie dire mais je crois, si on est lucide, que dans la "vraie vie" dont parle Gicerilla, on ne dirait plus grand chose !

Écrit par : ariaga | 06/06/2011

@ Patrick-l'autunois, merci d'avoir franchi les portes du laboratoire avec en plus des fleurs ! Je suis allée sur ton blog et j'y ai passé un bon moment à regarder ta manière de nous faire aimer en photo une belle ville.

Écrit par : ariaga | 06/06/2011

Il est le long le chemin vers le dépouillement et la concision
il est question de ressentis fugace et de grâce
d'une capacité à resserrer son propos
pour mieux embrasser son sujet
effort continu et pas naturel
modeste satisfaction
de te lire

Écrit par : Thierry | 06/06/2011

@Ariaga,

Les ... sont pour moi une manière d'exprimer par écrit mes propres " divagations " les suggérer, une forme d'interpellation au dialogue, au développement de l'embryon d'idée.
Si je me trouve dans la situation de l'échange réel de la parole ( conversation avec une personne dans le monde non virtuel , en contact réel ) mes points de suspensions seront toujours présents, ils seront des laps de temps où mon comparse pourra sur mes " silences " exposer sa pensée.....etc !
Je nomme " cela " une conversation d'échange d'idées. Les ... sont des portes ouvertes à des " nuits de découvertes ".
C'est très constructif.

J'aime aussi le ! et le ? qui suit les ... parfois!
:-)

Écrit par : *MeL* | 07/06/2011

@Thierry, il est long le chemin mais l'essentiel est de l'emprunter, franchir la porte.

Écrit par : ariaga | 07/06/2011

@ MeL, c'est vraiment bien si tu as la qualité rare de laisser des silences dans le dialogue pour que l'autre ait le temps de mettre des mots sur sa pensée et de l'exprimer.

Écrit par : ariaga | 07/06/2011

@ Ariaga
Je ne sais pas si j'ai cette qualité vraiment ....mais je me souviens de " nuits confidences " si riches parce que moi, la bavarde, j'avais su me taire et entendre et savourer l'Autre.
Des instants exceptionnels .

Écrit par : *MeL* | 09/06/2011

je suis persuadé que la parole que les mots veulent toujours dire quelque choses...
besos
tilk

Écrit par : tilk | 19/06/2011

merci du beau partage ! jolie photo !
Bonne journée !

Joelaindien
http://messouvenirsdevacances.over-blog.com/

Écrit par : Jolaindien | 10/08/2011

L'important dans les points de suspension, c'est ce qui précède et qui leur donne un souffle de vie, là où solitaires ils seraient restés dans le vide plutôt que de planer sur les bords de la profondeur.
Parfois il y a des imposteurs, ce n'est pas le cas ici.
Oh! C'est rare que je fasse plus de deux phrases sur les blogs sans points de suspension. Eh bien voilà, c'est fait.
Evidemment! Sinon, j'aurais l'air prétentieux..., ..., Hihi!

Écrit par : Vieux marmot | 05/09/2011

@ Vieux marmot, un peu de coquetterie car, sur ton blog, j'ai vu des phrases fort intéressantes. J'aime bien ta vision du point de suspension, parole de vieille marmotte !

Écrit par : ariaga | 06/09/2011