UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La vie après la mort | Page d'accueil | Citation de Jung : commettre des erreurs »

08/05/2012

Évolution du Laboratoire

écriture,blog,philosophie,spiritualité,société,amour

Ces derniers mois ont été une période de réflexion et de remise en question du sens et de l'utilité du Laboratoire du Rêve et de l'Alchimie Spirituelle. J'ai même envisagé l'arret du blog. Environ  550 notes, 14000 commentaires (dont certains bien plus copieux que mes notes ...), beaucoup de photographies, tout cela a t-il une quelconque signification ? Probablement, on ne fait rien par hasard, mais je me sens de plus en plus insatisfaite dans mon travail de chercheur en voie d'évolution.

Je ne regrette rien mais je crois que je me suis trompée de chemin. Inconsciemment, j'avais le désir d'"enseigner" quelque chose, de faire évoluer mes lecteurs alors que c'était à moi de donner l'exemple. Comme l'avait fait C.G. JUNG à des périodes importantes de sa vie, je devais ÊTRE mon propre laboratoire, suivre le guide, écouter la voix. Je dois tout changer.

Comment se passera cette transformation ? Je ne sais encore comment procéder sur le plan pratique mais je pense que cela se fera en me laissant porter dans l'éternel présent du flot de la vie. Chaque jour apporte un fait marquant qui est une petite étape sur le chemin de l'évolution d'un être. Un nouveau regard sur le paysage extérieur et intérieur. Ce peut être une action, un livre ouvert au hasard, une citation, une pensée, une question, un texte lu sur un blog, un apport extérieur, une inspiration poétique, une simple photo que j'ai envie de partager. Ce sont ces "reflets" de mon errance sur les chemin de l'alchimie quotidienne que j'ai maintenant envie de verser ici dans la cornue.

Les notes pourront être quotidiennes ou non. Illustrées ou non. Commentées ou non selon votre bon vouloir mais je ne promets pas de toujours répondre. Voilà je vais un peu " casser" ce blog et instaurer le désordre (dés-ordre !)

Je vous laisse cette note deux ou trois jours pour que vous ayez le temps de la digérer ...

Je vous embrasse tous amis connus et inconnus.

Ariaga

Commentaires

Bonjour chère et douce Ariaga,
Comment peux-tu croire que "tu t'es trompée" quand les Maîtres affirment que "Tout est pour le mieux"?... Avec toute mon affection

Écrit par : Phène | 08/05/2012

Il n'y a pas de hasard, enfin je crois ...
J'aime revenir sur un blog ami, prendre son pouls, dans sa liberté chère liberté d'être, ou de ne plus être ...
Se laisser porter par le flot de la vie, partager un vol d'oiseau, une rose à naître, admirer la transformation des nuages, le soleil et l'ode-vie ...
Elle est belle cette photo ...

Écrit par : Servanne-V | 08/05/2012

@ Phène, tu as raison, je ne me suis pas trompée, je n'ai simplement a regardé avec les bonnes lunettes ...

Écrit par : ariaga | 08/05/2012

@ Servanne-V, merci pour ce commentaire qui est tout à fait dans l'"esprit" de ce que je ressens en ce moment. Vive la liberté d'errer !

Écrit par : ariaga | 08/05/2012

Bonjour Ariaga,

Félicitation pour le courage, car il en faut après tant d'investissement pour oser bouleverser ce blog...sans doute est la face extérieure d'une actuelle transformation intérieure (?).
Que tu le veuilles ou non, les centaines de billets passés continueront à faire vivre des choses chez les nouveaux lecteurs.

Je serai un lecteur assidu et curieux de ce journal de bord que tu sembles vouloir poser ici...

Amitiés,
Jean

Écrit par : Jean | 08/05/2012

Je roule avec toi Ariaga, et dépose mes bisous sur ta route :)

Écrit par : lechantdupain | 08/05/2012

Bon Ariaga, il va y avoir alors du changement, ce sera comme dans notre gouvernement !!! Je t'embrasse affectueusement et t'encourage dans ta nouvelle entreprise

Écrit par : danae | 08/05/2012

ça me va, je suis preneur, le changement ça me connait ces derniers temps
eh puis c'est toi qui décides, libre à nous de t'emboiter le pas, j'en serai en tout cas, pour repousser les retranchements et sortir des certitudes
merci de continuer ce chemin de découverte mutuelle, même si les dialogues seront plus espacées

bises à toi chère Ariaga

Écrit par : Thierry | 08/05/2012

Tout est là pour une bonne raison. Tout est positif.
Et c'est quand on essaye de contrôler les choses que ça ne va plus.
Nous sommes l'univers et toute image est notre reflet.
L'univers est son propre enseignant.

Bonne continuation, que ce soit dans un sens ou un autre c'est ce qui sera le mieux.

Paix et Amour

Écrit par : eipho | 08/05/2012

Quelle belle envolée que voilà, qui me conforte dans l'idée qu'en réalité, un blog a sa vie propre ! je l'avais constaté pour le(s) mien(s) et tu me le confirmes aujourd'hui. Et oui, même si c'est bien toi qui écris et qui postes des photos, la vivance se situe bien au delà, au niveau des relations tissées entre tous et dont tes mots sont le ciment.
Quelque soit le chemin que tu emprunteras maintenant, ce sera le bon.
Bien amicalement à toi.
Ambre

Écrit par : ambreneige | 09/05/2012

@ Jean, l'expression "journal de bord" me plait même si ce ne seront que des petits "flash". Je sais que j'aurai ton attention car la rencontre d'esprit à esprit que j'ai faite avec toi grâce aux blogs est pour moi un précieux soutien dans ma quête.

Écrit par : ariaga | 09/05/2012

@ Lechantdupain, merci de m'avoir montré le chemin de la connaissance du monde des astres.

Écrit par : ariaga | 09/05/2012

@ Danae, en effet on peut voir là une manifestation symbolique !

Écrit par : ariaga | 09/05/2012

Thierry, merci de ta fidélité. Oui, il faut changer. Pour toi je verrais bien une concentration de la pensée (humour !)

Écrit par : ariaga | 09/05/2012

Bonjour amie,
il faut parfois des temps "morts" pour mieux rebondir
en ce moment, j'attends que l'inspiration revienne
Bonne semaine
Bises amicales
Daniel

Écrit par : bichon39 | 09/05/2012

Chère Ariaga

C'est normal d'avoir des remises en cause et c'est même très sain. Je ressens ce que tu exprimes. Tu ne t'es pas trompée de chemin, tu évolues et ton blog va évoluer en même temps. L'inconnu vers lequel on se projette est riche de sens. C'est une façon de rompre avec ses habitudes. Comme je m'intéresse à la numérologie, nous sommes dans une année 5, l'année du changement et des bouleversements. Tu es sans doute dans cette vibration....Changement au niveau du blog, changement de gouvernement et bientôt changement de système économique.....

Écrit par : Daniel | 09/05/2012

Tu t'es trompée ? Ou ça, quand ? Nous sommes nous trompés aussi ? Qui donc détient le vrai, le juste, qui sait ce qui est bon ?
Nous sommes là et nous suivons le courant unique de ce lieu/ blog, de cette parole unique. Je comprends et je ressens la même chose, je me dis que je me suis trompée en ouvrant mon blog de rien. Et puis je continue, tout le monde n'a pas le pouvoir de lancer des paroles qui seront lues, écoutées, voire appréciées et commentées.
Nous avons de la chance de pouvoir le faire
nous avons de la chance de pouvoir te lire.

Écrit par : la Mère Castor | 09/05/2012

Si tu as besoin d'un coup de main pour le désordre...
Je me débrouille pas trop mal, je peux te donner quelques conseils (hihihi)

Écrit par : Virginie | 09/05/2012

très intéressant
bonne journée

Écrit par : Jolaindien | 10/05/2012

Chère Ariaga une vie c'est plusieurs vies en une tant elle est faite d'étapes.Tu m'as ouvert des chemins ,débrouissaillés des ronces qui obstruaient certaines méconnaissances . Jung à travers toi ,est devenu plus accessible ,et,tous les derniers parcours m'ont beaucoup apporté. Rien n'égale un dialogue ...un échange .
Tout est lié ,la plus simple pensée est l'élaboration qui fleurit vers une autre . Merci de cela . De tout ce travail d'écoute ,de toutes ces démarches vers l'autre .Très sincèrement à toi .Ne pas perdre tout contact ,est mon souhait le plus cher .
Bien amicalement . Hécate

Écrit par : Hécate | 10/05/2012

Je rejoins tout à fait Mère Castor ...
Il y a quelques années, j'ai ouvert un blog où je criais ma détresse, je l'ai supprimé purement et simplement un jour où j'ai arraché les derniers liens inutiles qui me retenaient ... à quoi ? une chimère ... et ce jour-là, je me suis trompée, j'aimerais à l'heure actuelle relire tout ce que je ressentais ...
Ouvrir un blog n'est pas un geste de hasard, même si par après on s'interroge sur nos motivations ...
Je connais des personnes qui disent ne pas avoir envie d'ouvrir un blog, quelles sont leurs raisons ? manque de confiance, pas envie de le "tenir" ou simplement peur de ne pas être lus ? si c'est ainsi, quelle importance !
Nous avons cette chance d'avoir réussi à nous révéler, et nous tissons d'autres liens qui, même virtuels, nous enrichissent le coeur et l'esprit.
La plate-forme où était hébergée mon ancien blog a fermé, j'y ai vu un signe, ce qui m'a permis de sauter le pas, tu vois ?
Les changements (s'il doit y en avoir) se feront tout naturellement.
Je t'embrasse amicalement.
Nelly

Écrit par : pseud | 10/05/2012

@ Eipho, tu es un sage ...

Écrit par : ariaga | 10/05/2012

@ ambreneige, oui, un blog a sa vie propre et il nos conduit parfois sur des chemins nouveaux.

Écrit par : ariaga | 10/05/2012

@ Bichon 39, J'ai longtemps dépendu de l'Inspiration et quand elle ne vient pas c'est frustrant. Maintenant je vais être plus modeste et utiliser tout simplement les petites choses qui viennent à l'esprit.

Écrit par : ariaga | 10/05/2012

@ La Mère Castor, tu ne peux pas savoir comme ce que tu as écrit dans ton commentaire est "déclenchant" pour moi ...

Écrit par : ariaga | 10/05/2012

Une bise je dépose...comme pour dire merci...

Écrit par : le Pierrot | 10/05/2012

Ne jamais rien regretter...la vie est un labyrinthe que nous parcourons...et tous les chemins sont à "explorer"...parfois on en tente un, puis un autre...ce n'est qu'ainsi que nous finissons par trouver notre voie...

Les autoroutes sont parfois barrées et les chemins de traverse réservent d'agréables surprises...

Il me tarde de voir où nous emmènera ta "petite voix"... !!!

Amicalement.

Écrit par : La Licorne | 10/05/2012

Bonsoir Ariaga,

j'ai attentivement lu tes derniers billets où transparaît beaucoup d'émotions.

C'est en se perdant que parfois on se trouve...n'est-ce pas ainsi que cela se produit dans les contes? Parfois les chemins que nous empruntons sont bien étranges. Mais tu remarqueras qu'ils ont toujours un "sens"...

Il ne te reste plus qu'à prêter l'oreille à la poupée qui remue dans ta poche.

Bien à toi,
affectueusement,

Nout.

Écrit par : Nout | 10/05/2012

Il suffit de suivre l'élan de ton coeur et nous te suivrons, j'aime savoir que ce sera dans la direction du bonheur ! Bises

Écrit par : danae | 11/05/2012

ma chère Ariaga,

Nous sommes tous sur le fil de la vie, mais peut être arrives-tu à le faire sentir plus que d'autres, ce qui me rend ton blog si cher, parfois comme une petite claque -gentille- de rappel derrière l'oreille…

Et les errances font partie de l'histoire, finalement le chemin est peut être plus large qu'on ne l'imagine, assez pour zig zaguer parfois, plutôt que de se tromper … De toutes façons, où est la marche arrière? On peut juste changer le regard sur ce qu'on a vécu…

Prends ton temps- mais pas trop quand même- pour imaginer la suite

amicalement

Venezia

Écrit par : venezia | 11/05/2012

Je ne sais pas si tu t'es trompée ...j'aimais venir apprendre chez toi...bien sur , ce que j'étais en mesure de comprendre mais cela me permettait d’approfondir ma réflexion. Merci Ariaga.
Belle et douce journée

Écrit par : anne marie | 11/05/2012

@ Virginie, pour le désordre, je suis hors compétition !

Écrit par : ariaga | 11/05/2012

@ Hécate : "la plus simple pensée est l'élaboration qui fleurit vers une autre" ces mots là je vais les mettre en bonne place dans la boite où je range les perles.

Écrit par : ariaga | 11/05/2012

@Pseud, en effet c'est dommage que tu n'aies pas conservé des traces. J'enregistre mon blog sur un disque externe comme cela si il me prenait un moment de folie ...

Écrit par : ariaga | 11/05/2012

@ La Licorne, j'ai plutôt en tête l'image d'une spirale. Moi aussi il me tarde, mais vais-je bien l'entendre ?

Écrit par : ariaga | 11/05/2012

Me posant aussi quelques questions, j'ai lu avec beaucoup d'intérêt ta note ainsi que les commentaires; avec en tête cette idée de "laboratoire" chez toi, de "carnet" chez moi, et je ne crois pas que "l'on se trompe de chemin". On en suit un parce que l'on pense qu'il nous permettra d'y faire de belles découvertes et peut-être d'y laisser quelques graines qui fleuriront pour d'autres.
Moi aussi je t'embrasse, j'ai lu aussi ta Note précédente.

Écrit par : Louis-Paul | 11/05/2012

@ Nout, je vais "prêter l'oreille à la poupée qui remue dans ma poche", cette expression que je n'avais jamais entendue m'enchante !

Écrit par : ariaga | 11/05/2012

La vie nous "offre" déjà tant de contraintes. Je crois que tu peux laisser aller tes envies, tu auras toujours de fidèles lecteurs, parce que...parce que... déjà j'en suis...!

Je t'embrasse et j'adore cette photo, d'ailleurs je l'ai mise sur mon ordi !

Écrit par : Aslé | 11/05/2012

je te croyais partie dans un de ces pays où la vie est facile où il n'y a qu'à se baisser pour ramasser sa nourriture corporelle et mentale , je te voyais ramer sur ton embarcation , l'etrave fendant les flots du non , te frayant un passage entre les neurônes errantes des savants fous disparus .jetant les filets de l'irréel dans les eaux des rêves profonds assurant ta subsistance lors de ce periple.Telle penelope j'attendais ton retour pour regarder et avaler ces mots de laboratoire, admirer ces images où je peut en imaginant faire une histoire passes le bonjour à J et N.

Écrit par : lecracleur | 11/05/2012

Ariaga, tout est à sa juste place...
Va où le vent te pousse, nous serons avec toi.
Tendresse amie.

Écrit par : Miche | 12/05/2012

@ Danae, il y a une jolie synchronicité entre ton commentaire et ce que je publie aujourd'hui ...

Écrit par : ariaga | 12/05/2012

@ Venézia, pour la suite, je vais tenter de me laisser porter. Ce ne sera pas facile car j'ai plutôt un caractère à vouloir porter les autres mais on verra ...

Écrit par : ariaga | 12/05/2012

@ Anne Marie, j'espère que tes visites au Laboratoire t'aideront toujours à t'interroger sur divers sujets.

Écrit par : ariaga | 12/05/2012

@ Louis Paul, en effet, il faut bien suivre une route mais je crois qu'il faut aussi être plus attentif aux petits chemins qui convergent vers la grand route.

Écrit par : ariaga | 12/05/2012

@ Aslé, c'est une photo toute simple et même un peu "ratée" sur le plan technique mais ce sont celles que je préfère !

Écrit par : ariaga | 12/05/2012

@ Lecracleur, dis donc c'est un joli film que tu avais de ma vie. Je vais me le projeter de temps en temps.

Écrit par : ariaga | 12/05/2012

@ Miche, je sens que je vais naviguer avec de bons compagnons.

Écrit par : ariaga | 12/05/2012

Vogue, vogue à ta guise. Il en sortira à l'horizon de belles terres inconnues, et des êtres étranges pour roder dans le blog, magique et ludique.

EPHÊME

Écrit par : EPHÊME | 12/05/2012

@ ÉPHÊME ton commentaire est une jolie conclusion pour cette note et me fait penser que l'avenir sera plein de surprises.

Écrit par : ariaga | 13/05/2012

Le changement ne ment pas il change c'est tout, de nouvelles orientations et pratiques, modalités aussi, et c'est tant mieux, sortant des routines et des habitudes, il nous permet de faire ce fameux pas de côté, pas ôté, pas quotté, à côté mais dans le mille aussi, un éclairage plus ou moins rasant mais pas barbant, pour voyager il faut juste être bien accompagné et deviser de concert (pour la conserve ça fait tintamarre).

L'esquif ne dérive pas il suit juste de nouveau courants, et cette exploration multiforme se complète et s'assortit d'expériences nouvelles.

Ariaga merci de ta réponse qui m'a fait sourire, mais en fait je décante et je filtre, mais c'est plutôt la concertation que je cherche, sans oublier mon vigoureux vigreux (outil de chimiste que je fus) pour l'élaboration de l’élixir pas rigorique mais presque. Bref je distille mes petites phrases et ça me tient encore largement en haleine, sans cela j'aurais été avalé par la baleine.

Écrit par : Thierry | 13/05/2012