UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Évolution du Laboratoire | Page d'accueil | La femme qui rétrécit »

12/05/2012

Citation de Jung : commettre des erreurs

Hier, en triant des papiers, j'ai trouvé cette citation de Jung. Comme je ne crois pas vraiment au hasard, j'ai pensé qu'elle convenait à la journée d'aujourd'hui et à la nouvelle manière dont je compte oeuvrer au sein du Laboratoire du Rêve et de l'Alchimie Spirituelle.

Ariaga

illustration corde 2.jpg

J’ai souvent commis des erreurs et j’ai dû souvent faire table rase de connaissances précédentes pour en acquérir à nouveau de plus pertinentes. … Car l’activité scientifique du chercheur ne fut jamais pour moi ni une vache à lait, ni un moyen de prestige, mais le résultat de l’expérience quotidienne. C’est pourquoi tout ce que j’avance n’est pas seulement écrit avec l’intellect, mais découle aussi parfois du coeur, circonstance que je demande au lecteur bienveillant de ne pas oublier, quand, en suivant la ligne intellectuelle de mes travaux, il rencontre parfois des points de rupture ou de discontinuité qui n’ont pas été parfaitement ajustés.”

C.G.JUNG : Psychologie de l'Inconscient p. 205

Illustration corde 1.jpg

Je continue à publier des textes sur mon autre blog  : Extraits du Laboratoire.

Commentaires

bonjour Ariaga,

oui cet extrait est très juste et d'actualité, il s'applique à tous les "chercheurs de vérité" que nous sommes!
ce matin je suis "chamboulée" je viens de lire ton poëme du 27 avril, sur tes "extraits du laboratoire, !!! il est tout simplement magnifique, sensible, sensuel, et très "vivant"
Merci Amie de ce beau texte !
je t'embrasse

Écrit par : mariedumonde | 12/05/2012

Je ne sais si c'est une erreur de réaliser que le chemin emprunté n'était pas tout à fait le bon .L'erreur ,en ce cas serait une étape ,comme dans un labyrinthe ...où il convient de trouver l'issue propice .Une bien modeste pensée qui est déduite de mes expériences personnelles .Chaque heure de vie a ses raisons d'être . Les élans du coeur nous construisent et nous instruisent sur nous ,sur l'autre .Sans échange ,on ne peut avancer .Mes amitiés Ariaga

Écrit par : Hécate | 12/05/2012

J'ai également relu cet extrait de Jung il n'y a pas très longtemps...

On ne saurait mieux dire que la progression intérieure (et l'élargissement de la conscience) n'est pas un processus rectiligne...il y a des "discontinuités", des "sauts", des "paliers" à franchir...mais au final, TOUT ce que nous vivons est utile et facteur de progrès...même et surtout nos erreurs et nos égarements !

Dieu trace le "droit chemin" avec des lignes courbes ! :-))

Amitiés.

Écrit par : La Licorne | 12/05/2012

Entrelac de nœuds, cordes, ainsi est notre chair comme des vaisseaux, des muscles et des nerfs. Il nous coûte tant à tenter de démêler son sens ! J'aime cette illustration maritime :) Bises Ariaga

Écrit par : lechantdupain | 12/05/2012

La vérité n'est jamais venue que de l'erreur;c'est en prenant par mégarde un mauvais chemin que l'on débouche sur la résurgence de la vérité, dont l'eau cheminait cachée dans l'obscurité.

EPHÊME

Écrit par : EPHÊME | 12/05/2012

Merci pour tes passage Ariaga !
je te souhaite un bon dimanche

Écrit par : Bruno | 13/05/2012

Oupss passage (s )

Écrit par : Bruno | 13/05/2012

c'est en faisant des erreurs que l'on se forme et nous ne serons jamais l'Homme parfait... belle journée avec bises.

Écrit par : patriarch | 13/05/2012

Je ne retiens qu' un mot c'est le coeur

Écrit par : Virginie | 13/05/2012

@ Mariedumonde, je suis contente, amie, que cette poésie, qui est un peu une fable, t'ai touchée.

Écrit par : ariaga | 13/05/2012

@ Hécate, je crois que, comme dans le labyrinthe, il ne faut pas s'affoler, courir en tous sens et qu'il est parfois bon de s'arrêter un moment pour réfléchir à la dierection à prendre.

Écrit par : ariaga | 13/05/2012

@ La Licorne, Je pense, en effet que nous devons avoir des lectures communes. J'aime bien cette formule : Dieu trace le droit chemin avec des lignes courbes ... J'y vois de la féminité.

Écrit par : ariaga | 13/05/2012

@ Lechantdupain, nous somme à l'image de l'Univers.

Écrit par : ariaga | 13/05/2012

@ ÉPHÊME, oui mais, à certain moments, quand on est perdu dans la nuit obscure, la crainte peut venir de tomber dans un trou noir. Heureusement, la petite lumière revient.

Écrit par : ariaga | 13/05/2012

Qui ne fait pas d'erreurs au cours de sa vie, mais justement c'est cela avoir de l'expérience, on connait ce qui va mal et on peut s'améliorer ! Bises Ariaga

Écrit par : danae | 13/05/2012

@ Danae, se tromper pour apprendre ... je dois être un puits de science ! (sourire ...)

Écrit par : ariaga | 14/05/2012

@ Patriarch, l'homme parfait ne serait plus un homme ...

Écrit par : ariaga | 14/05/2012

@ Virginie, tu as retenu le mot clé.

Écrit par : ariaga | 14/05/2012

Il est bien de s'excuser mais nous sommes des êtres humains, de pauvres êtres imparfaits... Bonne soirée.

Écrit par : elisabeth | 14/05/2012

Ce que nous nommons, "erreurs", et même parfois, "faute", est la manifestation de la discontinuité des choses du vivant.
Quelque chose commence, quelque chose finit, et entre les deux, un silence.

Notre mode de fonctionnement en esprit, nous empêche le plus souvent de voir cela, nous produisons l’illusion d’une continuité.
Mais lorsque nous sommes du genre, exigent, toujours à traquer le mensonge, que nous voulons par-dessus tout, VOIR… l’évidence frappe à la porte.

Sans nul doute, tu es de ce "genre", véritable chercheur...

Écrit par : Miche | 15/05/2012

Bonjour Chère Ariaga,

Je prends le train en retard...mais je le prends au vol.

Il y a, je crois, le même lien entre l'échec et le devenir qu'entre le sacrifice et la transformation...du premier dépend le second.

Je ressens l'humanité plus aisément par ses failles...

Amitiés,
Jean

Écrit par : Jean | 15/05/2012

@ Élisabeth, @ Miche et @ Jean, vos commentaires sont des pierres dans la construction du chemin. Petit à petit il devient moins boueux, plus praticable.

Écrit par : ariaga | 15/05/2012

Oui les erreurs bien entendu...

J'ai une devise que j'adore : Inutile de me donner des conseils je sais me tromper toute seule !

Bisous

Écrit par : Lmvie | 22/05/2012

@ Lmvie, j'aime beaucoup ta devise, je vais la garder dans mon carnet ...

Écrit par : ariaga | 22/05/2012