UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« C'est le Pérou ! | Page d'accueil | Chachapoyas,nord du Pérou »

25/07/2012

l'Évasion vers le lac Titicaca

 

P1020122.JPG


Dans la dérive de ses rêves l’ÉVASION, niché dans un nuage bien dodu, a vogué vers les rives  lointaines du lac TITICACA.  Il s’est réveillé flottant magiquement vers 3800 m  d’altitude, à PUNO, accosté au bord d’un vieux paquebot dont le  voyage, il y a des lustres, amené pièce par pièce à travers les  ANDES, avait été bien pénible.

P1010924.jpg


L’équipage avait un léger mal des montagnes, mais un peu de pisco et  une tisane de coca l’ayant ragaillardi, il a filé vers les îles  flottantes des mystérieux indiens UROS, maintenant disparus. Le  travail est incroyable, créé à partir d’épaisseurs accumulées des racines poussant dans l’eau des «totora», roseaux servant à tout  faire, maisons, embarcations, et que grignotent même les bébés.

P1020305.JPG


Un moment le mauvais temps a menacé, les esprits du lac se sont  énervés, le vent s’est levé, les nuages se sont tordus, dans une atmosphère oppressante où l’EVASION se sentait comme intrus sur ce  lac des extrêmes.

P1020406 - Version 2.JPG


Le soleil est d’un coup revenu, et sur le lapis-lazuli des eaux, le  minuscule esquif des pêcheurs paraît bien fragile, serti par les  cimes blanches des Andes hautaines, bien au-delà de l’horizon. Mais  sur lui veillent les âmes des princesses incas à peine nubiles,  sacrifiées, avec leurs perroquets blancs, aux plus hauts sommets dans  leurs neiges immaculées. Elles se sont endormies là pour honorer les  dieux  solaires afin qu’ils irradient encore la piètre existence des  fourmis humaines.

P1020263 - Version 2.jpg


Il a enfin abordé sur l’île de TAQUILE. Là vit une étrange communauté  de tricoteurs et tisserands, où les fiancés doivent vivre ensemble au moins deux ans avant le mariage, et où les gens se disent bonjour en échangeant quelques feuilles de coca. Un tricoteur, tout seul au bout  d’un champ au dessus du lac, lui a soufflé alors malicieusement que, plus énigmatiques encore que son peuple, existent tout au nord du Pérou  les souvenirs des guerriers des nuages, les CHACHAPOYAS. L’ÉVASION, un peu fatigué par toutes ces découvertes, a désiré un temps de repos et il a envoyé à terre le vaillant équipage qui s’est évanoui au  Septentrion en direction du versant oriental des Andes amazoniennes…

Texte et photos ÉPHÊME

Commentaires

Vivre ensemble pendant deux ans comme si on était mariés ? quelle bonne idée, si on a le droit de ne pas honorer sa promesse maritale au cas où on se rend compte que la vie commune n'est pas du tout ce qu'on pensait ! on devrait tous faire comme ça !!!! non ??
Joli voyage en tout cas ! Merci Éphême !
Gros bisous Ariaga !

Écrit par : ambreneige | 25/07/2012

Ambreneige, c'est un vrai "mariage à l'essai", et les fiancés peuvent rompre l'accord avant, ou le prolonger sans passer devant le curé. Le christianisme est ici très superficiel. La vie y est très communautaire, les familles faisant à tour de rôle un certain nombre d'activités comme s'occuper du petit restaurant, des minuscules ports, du magasin de la coopérative où ils vendent leurs très belles productions artisanales. Et tout le monde tricote partout, des enfants aux viellards assis sur un banc devant leur porte.

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 25/07/2012

merveilleux Pérou ! beauté du lac !

Écrit par : lam | 25/07/2012

Heureuse d'avoir débarqué de l'Evasion pour quelques jours de repos au milieu d'une population qui m'a l'air bien sympathique et me semble sage. N'est-ce pas une très bonne idée de vivre en couple deux ans avant le mariage ! Je me suis vêtue d'habits colorés, je me suis tricoté un bonnet en laine avec des oreillettes et finalement la tisane au coca m'a fait voir la vie péruvienne en rose ! Merci Ephême pour ce très beau survol du lac titicaca ! Ariaga, je te vois joyeuse.

Écrit par : danae | 25/07/2012

Rêveuse ,il me semble entendre le son d'une flûte ...Loin ,quelque part .
L'EVASION....est à l'ancre . Le vieux bateau se repose ,peut-être rêve-t-il aussi ?...Peut-être est-ce l'air ,le vent qui passe ...

Écrit par : Hécate | 25/07/2012

Danæ, je pense, ferait très couleur locale après la tisane et revêtue de son bonnet.

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 25/07/2012

J'aime bien aussi les fiançailles qui durent 2 ans, ça laisse un peu de temps pour réfléchir.

Dis nous Ephême on peut en ramener un peu de feuilles de coca dans la cale, si on doit braver les éléments, ça nous donnerait un peu de punch non ?
Tu crois qu'Ariaga va refuser, bah ! on va lui demander!
Tous en coeur moussaillons allons de l'avant !

Écrit par : mariedumonde | 25/07/2012

L'EVASION est à l'ancre, mais il ne fait que sommeiller, et la flûte soupire au creux de sa cale pleine de ses songes. L'équipage progresse vers le nord le long des chemins incas...

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 25/07/2012

Bon tu m'as bien dit de m'occuper des voiles n'est-ce pas ?

Bien que je ne me sois pas encore "dévoilée" complètement, j'ai tenu bon sur le lac des "extrêmes"...ah que j'aime le nom donné à ce lac !

Je t'embrasse

Écrit par : Lmvie | 25/07/2012

@ Ambreneige, je t'imagine bien ...

Écrit par : ariaga | 25/07/2012

@ Lmvie, tu nous diras quand tu aras l'intention d'enlever tous tes voiles, telle Salomé. (je sais je suis un peu coquine ..., c'est le voyage qui veut cela)

Écrit par : ariaga | 25/07/2012

@ Lam, bien longtemps que je n'avais pas de nouvelles d'un de mes plus ancien lien. Cela m'a fait plaisir.Je suis allée voir ce que devenait ton blog. Il est vraiment riche et plein de liens sociaux. Comme tu le devines, je ne suis ni facebook,ni xxxx, ni xxxx mais je me suis un peu projetée, en imagination, sur tous ces réseaux de personnes talentueuses.

Écrit par : ariaga | 25/07/2012

@ Danae, c'est vrai, en ce moment je me sens plutôt joyeuse car j'aime le voyage de l'Évasion.

Écrit par : ariaga | 25/07/2012

Voilà qui me réconcilierais peut-être avec le tricot !
c'est pas facile avec 2 mains gauches :(

Écrit par : virginie | 25/07/2012

Lmvie, j'ai moi aussi adoré ce lac des extrêmes, et pour moi ces extrêmes étaient plus au niveau des émotions et des sensations que ses dimensions et son altitude.

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 25/07/2012

Hécate, excuses-moi, interrompu en cours de rédaction, j'ai oublié de dire que je te répondais dans ma note sur l'EVASION à l'ancre...

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 25/07/2012

Livie, bon courage !!! Pour avoir vu ces habitants de TAQUILE tricoter à toutes vitesse, avec quatre aiguilles, des bonnets à motifs complexes et couleurs variées, dès l'âge de dix ans, celà tient de la sorcellerie !!!

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 25/07/2012

@ ÉPHÊME, je pense que tu abuses un peu du tonnelet de rhum planqué dans la soute. Ou alors le mal de l'altitude ?Il n'y a ps de Livie dans l'équipage. Peut être s'agit-il de Virginie aux deux mains gauches ?

Écrit par : ariaga | 25/07/2012

Virginie, "je te prie d'accepter toutes mes plus lacustres excuses". N'allant quasiment jamais sur un blog en dehors de celui d'ARIAGA, le vieux géographe s'est trompé de message pour retrouver le nom de l'expéditeur, et a "gaffé". Pour en rajouter un peu, les plus magiciens sont, bien évidement, des vieilles chenues, presque aveugles, dont on ne voit même plus les doigts tant elles vont vite. Écœurant pour une tricoteuse (même privée d'échafaud !!!).

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 25/07/2012

ÉPHÊME,
J'avais bien compris :) Je crois qu'Ariaga te taquine.
A présent que tu as pris des cours de tricot accéléré en bonne compagnie, tu pourrais organiser des cours de tricotage pour occuper les soirées à bord de l'évasion, nous pourrions tricoter de la laine et des mots !

Écrit par : virginie | 25/07/2012

Oui Ephême ,répondre à l'ancre ...la plume dans l'encre bleue du lac ...
A bon port ta réponse ...:)

Écrit par : Hécate | 25/07/2012

Je ne me sens guère tranquille sur ces îles flottantes et préfère rejoindre la terre ferme pour parcourir les montagnes et y regarder le ciel, merci Ephème pour ce très beau voyage sur le lac Titicaca !

Écrit par : lechantdupain | 26/07/2012

Nous l'avons fait... à nôtre mariage, nôtre fille aînée était près de nous, elle avait 2 ans.... et cela fait 51 ans que nous sommes ensemble....C'était contraire à la mentalité des nôtres et nous n'étions que 5 à nôtre mariage..

Je me serais plu dans ces contrées, mais Eliane non !!

Bonne journée avec bises.

Écrit par : patriarch | 26/07/2012

@ Patriarch, je t'envie, c'est merveilleux d'être encore deux dans la joie et dans l'épreuve.

Écrit par : ariaga | 26/07/2012

@ Éphême, merci de ces précisions.
Cela rend rêveur .. combien de divorces évités - peut-être ? - en se comportant de la sorte ? un temps de réflexion plus long assurément.

C'est quoi, un christianisme "superficiel" ?

Bonne journée !

Écrit par : ambreneige | 27/07/2012

Lechantdupain, un peu débordé par la rédaction des notes sur les CHACHAPOYAS, je n'avais pas eu le temps de répondre à ton commentaire. Il est vrai que ces îles flottantes "flottent", et ne sont pas très propices à l'instalation d'un télescope. Par contre la clarté du ciel dans les Andes est époustouflante... surtout je suppose au sommet d'un pic tutoyant les 6000 !

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 27/07/2012

Comme je me régale de ce voyage magnifique (photos et commentaires en-dessous). Mais il ne faut pas trop pousser en ces jours de farniente. Je reviendrai. Bon après midi.

Écrit par : elisabeth | 27/07/2012

Virginie, je dois corriger une erreur dûe à une rédaction trop rapide de ma dernière note. Il s'agit de VIEUX TRICOTEURS CHENUS, le tricot étant réservé à TAQUILE aux hommes, la filature et le tissage aux femmes.

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 27/07/2012

Ambreneige, le christianisme des habitants est un vernis sur des croyances incas, axées sur le culte de PACHAMARNA, la déesse terre. Ce synchrétisme est fréquent dans les populations indiennes des Andes. Le guide, traduit par notre fils marié à une péruvienne, nous a aussi dit que les "guérisseurs" et les plantes médicinales de l'île étaient réputées. Vrai ? Faux ? Difficile d'être affirmatif.

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 27/07/2012

Ce n'est pas là qu'échoua un peuple moins rude, rompu aux étendues liquides il sut faire de la flottaison des roseaux un allié sur, surtout avec des roseaux liés et bien pliés, alors avec ou sans flotte de pan mais Qechua certainement ils le parlent des deux cotés de la frontière et si d'aucuns disent que le titi est pour eux et le caca pour les autres , il semble qu'on dise le contraire sur l'autre bord mais l'inti riami lui concerne tout le monde à Cuzco près de la forteresse de Sacsahuaman..
Tiwanacu n'est pas sil loin avec ses murs d'andésite mais les habitats autochtones doivent être un peu humides.

Écrit par : Thierry | 28/07/2012

le soroche les prend mais qu'est ce qu'ils planent haut sur l'altiplano
je crois qu'il y a un beau marché à Puno à moins que ce ne soit Ayacucho , haut lieu de la guerilla du sendero luminoso qui amena désolation dans les parages

Écrit par : Thierry | 28/07/2012

Entre les couleurs exubérantes et chaudes des autochtones et les teintes infinies de la mer au gré des nuages,que de noble nourriture pour l'âme.

Merci à toi,
Jean

Écrit par : Jean | 29/07/2012

Quel bonheur les photos et les mots ! je reviendrai apprécier ... Merci à Ephème !

Amitiés flots ris sentes

Écrit par : Veronica | 30/07/2012

Thierry, l'Inty Raymi, le "Noël" inca, est toujours vivace, même un peu détourné, et les Uros comme les habitants de TAQUILE, sont partis sur l'eau pour échaper aux dominateurs, les seigneurs occidentaux de TIWANACU puis les Incas tatillons. Le marché de PUNO est bien un feu d'artifice de couleurs et d'odeurs, avec ses marchands de coca, et, heureusement, le Sentier Lumineux éradiqué dans la région.

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 31/07/2012

Jean, merci pour ce commentaire. L'âme est toute palpitante dans des lieux pareils.

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 31/07/2012

Veronica, merci de venir dire ton plaisir à faire ce voyage. J'espère que la suite dans le pays des CHACHAPOYAS te plaira autant.

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 31/07/2012