UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« C.G.Jung:progrès et évolution | Page d'accueil | Pensées bulles »

16/05/2013

Mettre les voiles

échelle dans les voiles.jpg

En ce moment, je me sens un peu étouffée par la vie des blogs, besoin de me renouveler, besoin de silence, de méditation, de réflexion. Alors je vais, pour quelque temps, mettre les voiles vers l'intérieur et oublier l'extérieur. Quand j'entendrai à nouveau une belle musique à l'oreille de mon coeur, je reviendrai.

Ariaga

 

Commentaires

Que les vents te soient doux et chaleureux chère Ariaga. A bientôt lorsqu'ils tourneront de nouveau vers cette toile. Bises !

Écrit par : lechantdupain | 16/05/2013

Je vais appliquer à la lettre ton message chère Ariaga, je ressens exactement la même chose, je disais dans une dernière intervention
que je voulais faire silence, mais par toi c'est dit de bien plus belle façon!

A bientôt Amie

Écrit par : mariedumonde | 16/05/2013

Une petite retraite loin des blogs peut contribuer, elle aussi, au progrès et à l’évolution, à la bonne aération et à la détente.
Bon vent, d’où qu’il souffle, Ariaga !
Kenavo !

Écrit par : Amezeg | 16/05/2013

Je n'aurais pas tes si jolis mots de poésie pour, dans 2 ou 3 jours faire la (presque) même annonce et mettre les voiles également pour quelques vacances.
Que ce voyage intérieur te soit doux chère Ariaga.

Écrit par : Louis-Paul | 16/05/2013

"On ne peut pas diriger le vent mais nous pouvons ajuster nos voiles" ;)

Écrit par : Frédéric | 17/05/2013

Sourires... Je t'attendrai.... Bonne journée avec bises

Écrit par : patriarch | 17/05/2013

Bonjour Ariaga,
Mettre les voiles...
Lâcher pour un temps tout ce que l'on croit connaître... "Se libérer du connu" comme disait K. ...
Lever l'ancre, attache tellement rassurante...
Jeter par dessus bord toutes nos propres certitudes, tout ce qui nous a construit, tout le "savoir" parfois si mal voyant...
Partir au large, sans fardeau, sans bagage, le coeur vidé des douleurs ou des joies passées.
Voguer en toute confiance à la rencontre de l'inconnu...
Je te souhaite une belle parenthèse, Ariaga.

Écrit par : Jacques | 17/05/2013

avec les haubans on ne se met pas au ban

Écrit par : Thierry | 17/05/2013

Cette photo est comme un rêve de voyage en Soi. Que pour toi ce soit doux comme de la soie.

Écrit par : Francine | 17/05/2013

Mettre la clé sous la porte
Prendre la poudre d’escampette
Mettre les voiles
Tirer sa révérence
Prendre ses clics et ses clacs
Larguer les amarres.
S’éclipser
Prendre la tangente.
Mettre les bouts
Prendre le large
Alors bon vent, Ariaga. Il est important de s'évader.

Écrit par : daniel | 17/05/2013

Voguer sur sa mer intérieure, un joli programme de printemps… Bonne navigation, ma chère Ariaga

Écrit par : venezia | 17/05/2013

Tu as bien raison d'arrêter de disperser ta pensée, un peu de repos méditatif cela fait du bien ! Nous t'attendrons et en attendant je mets les voiles vers ... Bali dans une semaine ! Bises

Écrit par : danae | 18/05/2013

Nombreux sont les voyageurs des pays riches qui mettent les voiles (les ailes, à vrai dire) pour se rendre à l’autre bout du monde, aussi souvent qu’ils le peuvent. Je me demande parfois ce qui se passerait si les six milliards d’individus qui peuplent la terre exigeaient tous de pouvoir le faire. J’ai eu l’occasion de constater dans mon entourage que c’est une question qui paraît stupide ou inconvenante pour beaucoup, qui n’est pas "consensuelle", mais je me la pose quand même.
Était-il impossible aux humains des siècles passés de se réaliser chez eux, dans un modeste rayon de découverte géographique et culturel ? Les nécessités individuelles, les tempéraments sont bien sûr différents d’une personne à l’autre et l’intérêt de telles « migrations » est donc à déterminer ou à estimer pour chaque personne en particulier. Mais il me semble qu’on nous a aujourd’hui convaincus que chacun/e doit s’envoler pour l’autre bout de la terre sous peine de passer à côté de l’essentiel d’une vie. Or, derrière cette suggestion faisant appel à une certaine idée de ce qui fait le sens d’une vie, se tient une motivation nettement commerciale de la part de tous les professionnels du voyage, de l’industrie aéronautique, du tourisme, etc. Les implications écologiques, sociales, économiques, de telles migrations sont importantes et si l’on se fait du bien à soi-même (peut-être ?) en voyageant ainsi, fait-on également du bien à tous les êtres, humains et autres, qui vivent sur cette planète... ?

Écrit par : Amezeg | 18/05/2013

En osmose
Avec ton envie...
Je fais aussi une pause...
Une pause pleine de Vie !

Je te souhaite une...retraite féconde ! :-)

Écrit par : La Licorne | 18/05/2013

Mettre les voiles,
Voguer sur l'océan intérieur
Avec pour seul repère,
L'étoile du cœur.
Prendre le large en sa propre profondeur,
Se laisser guider vers l'Insondable,
Porté par les courants du Vivant
Jusqu'au chant silencieux de l'Etre.


Mettre les voiles,
Pour protéger Le Mystère à l'œuvre,
L'entourer de douceur,de patience,de respect et d'amour,
Et se livrer à lui totalement,
Au cœur de la sombre tempête
Comme dans l'azur limpide et transparent,
Pour que derrière les voiles,
Secrètement mûrisse, ce qui est A-venir.....


Mettre les voiles,
Non pas pour partir,
Mais pour revenir,
En soi faire retour,
Et laisser faire le souffle du vent,
S'émerveiller de nouveau,
Et permettre à nos traversées
De se transformer en un simple sillage,
Qui encore et toujours,
Ouvre à l'Amour.

Écrit par : aurora | 18/05/2013

Se faire cygne ou rejoindre, peut-être,
Le bel oiseau à l’aile blanche apiquée comme voile
Sur l’onde claire et sombre où tremblent les étoiles :
S’abandonner au Mystère de l’Être.

Écrit par : Amezeg | 18/05/2013

Il y a longtemps que je sais poser un écart entre le monde des blogs et ma vie ....réelle au grand jour.
Chaque jour comme beaucoup dans la vie réelle, je subis des baffes....des peines....mais sans me référer à Freud, Jung et autre gourous, je vis ma vie pleinement....je suis tout simplement.
Je ne coupe pas les cheveux en quatre.....je n'extrapole pas sur des théories fumeuses....je m'assume avec mes condradictions...je ne me plie pas à des analyses tordues d'individus étranges, qui devraient ( ça c'est pour le fun) s'auto-analyser en silence avant d'oser penser analyser autrui.
Chaque jour sans l'aide de Dieu ( je ne sais pas s'il existe ) et sans l'aide des analystes, j'existe avec mes contradictions et je pense être pas si môche que ça.

Bref ...Dame Ariaga .....si tu faisais un " silence " devant l' Immensité des mots non-dits...de ceux qui savent, crient leurs souffrances dans la Réalité...cette vie de merde de chaque jour ....ce quotidien triste qui bousille le plus profond de l'Humain...qui oblige parfois à s'avilir, se nier pour survivre.

Pardon Madame de vous avoir déranger ..Je prends mes voiles pour de ailleurs

Écrit par : *MeL* | 19/05/2013

Il y a une chose que je n'accepte pas Ariaga .
..c'est ce que je viens de subir .
Me faire virer pas des zombies

Écrit par : *MeL* | 19/05/2013

Ah... des zombies bizarres que tu as comme garde -chiourmes ...un gadjet de ton hébergeur blog ?
Je n'ai pas apprécié .

Écrit par : *MeL* | 19/05/2013

Très belle photo s'ouvrant sur le rêve intérieur et la magie des nuées. Que la musique renaisse vite en toi. BISES
ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 19/05/2013

Bonjour chère Ariaga,
L'essentiel est de garder le Cap contre vents et marées... Bises, chère et douce âmie

Écrit par : Phène | 20/05/2013

Se retirer dans le silence, sachant que tout se fait pour le mieux

Écrit par : la gaillarde conteuse | 20/05/2013

Gabiers ferlez avant que ne déferlent les ailes du temps
ainsi passe un grand souffle de liberté

Écrit par : Thierry | 20/05/2013

Bon vent !
Bises

Écrit par : Ray | 20/05/2013

Pour toi, Ariaga ...
http://youtu.be/FzCzAZ0W47s
Ecoute vers la 37ème minute ...
Pensées vers toi, Mon Amie ...

Écrit par : Kaïkan | 23/05/2013

Je sais que tu vas revenir ! c'est le principal. A bientôt donc. Bises ensoleillées.

Écrit par : elisabeth | 23/05/2013

une belle invitation aux rêves ,beau week end

Écrit par : keyouest | 25/05/2013

Au moment où je reviens un peu plus sur la toile voilà qu'Ariaga met les voiles !...( le cou un peu bloqué par un torticolis cause de cette modération) .Il me reste à attendre ton retour en regardant ce ciel drapé de bleu. Amicalement.

Écrit par : Hécate | 25/05/2013

A très bientôt j'espère pour un beau récit de voyage.

Écrit par : Bonheur du jour | 25/05/2013

Bonne fin de silence. Nous attendons tous ton retour avec impatience.

Écrit par : ÉPHÊME | 30/05/2013

Un baiser de Cœur à Cœur... Belle semaine, chère et douce âmie Ariaga

Écrit par : Phène | 03/06/2013

Les pensées sont sans limites dans l'espace-temps...
Elles ont le loisir de se poser quand elles le décident et là où elles le désirent...
Parmi elles...celles qui se posent ici en amitié...

Écrit par : michele | 04/06/2013

Je remercie du fond du coeur tous ceux qui ont mis des commentaires pendant mon absence du Laboratoire. En attendant le voyage imaginaire des vacances d'été je vais proposer des "pensées" assez courtes et plus fréquentes que mes textes habituels.

Écrit par : ariaga | 04/06/2013

La photo, de toute beauté

Lève
Ton corps sage
Prends
Levant
Du large

Écrit par : Veronica | 06/06/2013

Comme je te comprends ...
ça nous aère-prend souvent de nous retirer un moment ...
Pour mieux en rêve-nid et partager encore.

Ton espace est si riche et passionnant chère Ariaga, pardonne-moi de le visiter si peu souvent ...

S'insère mens

Bon vent de juin !

Écrit par : Veronica | 06/06/2013