UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Vérité en noir et blanc | Page d'accueil | Les mondes imaginaires »

09/07/2013

Se creuser la tête

écriture,société,la rochelle, musée des automates,philosophie,rêve,voyage,clown

Photo prise au Musée des Automates de la Rochelle

Fini de faire des bulles, il est temps de se creuser la tête pour trouver le thème de notre habituel voyage d'été au beau pays des vacances imaginaires.

Je rappelle que le Laboratoire ne prend pas de vacances. Je crois que c'est le moment où il faut être présent pour ceux qui continuent la même vie, parfois très difficile. Je pense aux privés de liberté, hospitalisés, sans moyens financiers, solitaires, déprimés ...

Alors où allons nous aller cet été ? Je dis nous car j'ai la chance que des habitués du blog m'aident à distraire des lecteurs un peu différents, silencieux mais nombreux. Après des cogitations rendues difficiles par la chaleur, que je supporte mal, un thème entre le rêve et la science fiction m'est venue à l'idée alors que je relisais un chapitre du livre de Jacques Van Herp : Panorama de la science-fiction. Ce chapitre s'intitulait : les mondes défunts et les mondes cachés. J'ai pensé que l'imaginaire pouvait se donner du bon temps sur ce thème. 

En attendant que des histoire s'écrivent, je vous raconterai ce chapitre qui vous montrera que, depuis l'Antiquité, on rêve sur ces mondes perdus, inventés, différents ...

Et bientôt embarquement pour ailleurs ...

Ariaga

Je vous signale que dorénavent vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir.

 

 

Commentaires

Oui Ariaga, tu as bien raison, on va se creuser la tête ! Bisous en attendant peut-être une suite !

Écrit par : danae | 09/07/2013

Destination imaginaire, mondes perdus, inventés, différents ... Que voilà bien des voyages que j'apprécie ;-))
Je reviens d'ici peu y déposer quelques témoignages ;-))
Assise sur le banc, je me mets à rêver ;-))
Tendrement vers toi, Ariaga ;-))

Écrit par : Kaïkan | 10/07/2013

Mon rêve à moi serait que mon âme puisse se balader dans le monde et me trouver immédiatement dans l'endroit désiré, et puis probablement en premier, me retrouver au milieu de tous mes disparus aimés. C'est peut-être ce qui arrivera en vrai lors du grand voyage !!! Bises Ariaga, passe un très bon été.

Écrit par : danae | 10/07/2013

« – Chaque fois qu’un homme prend une décision il crée des mondes nouveaux au-delà de la Porte, l’un dans lequel il fait une chose, l’autre dans lequel il en fait une autre. Le paysan laboure son champ et s’arrête pour écraser d’une tape une mouche qui l’importune. Dans un monde, il l’écrase, dans un autre il ne prend pas la peine de s’arrêter pour si peu au milieu de son sillon. Cela ne fait guère de différence. Mais suppose que le paysan, en s’arrêtant pour écraser la mouche, échappe ainsi aux griffes d’un jaguar tapi à la lisière du champ. Dans un monde, le paysan chasse la mouche. Dans un autre, il continue son chemin et il est mangé. Sauf pour la famille du paysan, la différence cette fois encore est négligeable. Qu’il vive ou meure, le monde n’en sera pas bouleversé. À moins, toutefois, que le destin d’un de ses descendants soit d’aller à Tenochtitlan pour assassiner le roi. Si le paysan meurt, ce lointain descendant ne verra pas le jour : le roi continue de régner ; tout est différent de ce qui serait si le paysan s’était arrêté pour écraser la mouche, donc était resté en vie et avait engendré les ancêtres de l’assassin.
– Vous voulez dire qu’il y a un monde dans lequel la voiture a explosé et nous avec, et un monde dans lequel elle n’a pas du tout explosé, et un monde dans lequel elle n’a pas même pu démarrer ?
– Exactement, dit Quéquex, radieux. Un monde où tu n’existes pas parce que ton grand-père est mort au berceau. Un monde où je ne suis jamais né. Un monde dans lequel je suis roi du Mexique. Un monde dans lequel le Mexique a été conquis par l’Europe il y a cinq cents ans. Un monde sans hommes, habité seulement par des serpents verts aux multiples pattes. Un monde…
– Mais certains de ces mondes possibles sont absolument ridicules.
– Ridicules, peut-être. Néanmoins, possibles. Si un homme peut les imaginer, alors ils existent dans ce royaume derrière la Porte. Là existent tous les mondes possibles. Une infinité de mondes, créés à tout instant. Certains sont presque semblables. Il y a un milliard de mondes dans lesquels, au cours de ces dix dernières minutes, j’ai fait des gestes différents avec mon petit doigt mais où tout le reste est pareil. Un milliard…» (...)
R. Silverberg, La Porte des mondes, Ed. Pocket, Paris, 1999.

Écrit par : Jacqueline W. | 10/07/2013

@ Jacqueline W. Merci pour ce texte qui est une superbe ouverture de la porte qui mène aux voyage imaginaires que j'aimerais publier cet été. J'ai découvert ton blog il y a quelques jours et je peux dire à tous que c'est un des plus BEAU et des plus intéressant que j'ai vu. J'espère que nous continuerons à nous rendre visite.

Écrit par : ariaga | 10/07/2013

@ Danae, ce que tu désires, certaines Traditions pensent que l'on peut le faire par la force de l'Esprit. Je pense que nous nous contenterons de l'imagination ...

Écrit par : ariaga | 10/07/2013

Bonjour Ariaga,
un voyage au pays des oiseaux ? des jardins ou les arbre nous offre des sourires et si simplement l'on se laissait fondre dans le beaux paysages.
Partout ou que l'on soi il y a toujours queqlques chose de beau n'est-ce pas ?
Je t'embrasse :)

Écrit par : plume bleue | 10/07/2013

Les mondes cachés et les mondes défunts, ça c'est dans mes cordes... j'affûte mon crayon, nettoie le clavier de mon ordinateur, et préchauffe mes vieux neurones. Après, au travail !
Bonne nuit Ariaga, pleine de souris chauves et d'ombres errantes dans les brouillards myrteux que garde le débonnaire Cerbère.
PS : la photo est extra !

Écrit par : ÉPHÊME | 10/07/2013

Pour ce soir, je ne vais pas me creuser la tête, juste apprécier ce clic sur l'image. La photo le vaut bien!

Écrit par : Louis-Paul | 10/07/2013

Loll, il a la banane ce clown blanc !
Comme une invite a entré dans dans le monde du cirque...

Amicalement

Écrit par : Miche | 11/07/2013

J'aurai très peu de temps pour embarquer avec vous dans l'aventure mais je vais m'appliquer à suivre le fil...

Vers où mène cette échelle de l'esprit ???

Bises amicales,
Jean

Écrit par : Jean | 11/07/2013

@ Kaïkan, je suis certaine que ces mondes font partie de ta si belle imagination poétique et j'espère bien que tu voyageras avec nous dans ces mondes autres.

Écrit par : ariaga | 11/07/2013

@ plume bleue, te voila revenue sur les blogs. Cela me fait très plaisir. Vas y doucement et tout ira bien.

Écrit par : ariaga | 11/07/2013

@ ÉPHÊME, attention à tes vieux neurones et que soient les souris chauves !

Écrit par : ariaga | 11/07/2013

@ Louis-Paul, il peut être périlleux de se creuser la tête car on ne sait jamais ce que l'on va y trouver ...

Écrit par : ariaga | 11/07/2013

j'aimerais tant les ailleurs!!!!
besos
tilk

Écrit par : tilk | 12/07/2013

@ Jean c'est justement une des choses que l'on peut se demander. Même si tu ne peux être très présent je sais que tu voyageras avec nous en esprit.

Écrit par : ariaga | 12/07/2013

@ Miche, c'est vrai qu'il inspire la gaité.

Écrit par : ariaga | 12/07/2013

@ Tilk, les ailleurs on peut les trouver très près et même en soi.

Écrit par : ariaga | 12/07/2013

Excellent portrait en clown! J'apprécie la présence de cette échelle qui permet à l'imagination de prendre de la hauteur!
Bonne fin de semaine lumineuse et merci pour la référence philosophique (Douglas Harding) !

Écrit par : toobanal | 12/07/2013

Les mondes défunts ?...
Ou des mondes qui, tantôt se découvrent, tantôt se voilent...au gré de leurs évolutions...
Tout comme le clown qui tantôt se dévoile, tantôt se cache...
De ces mondes..nous ne voyons que ce que l'on veut bien ( ou mal) voir...
Pour les incorrigibles curieux il reste l'échelle de l'imagination et surtout l'audace de l'escalader !

Écrit par : michèle | 13/07/2013

Je me suis creusé la tête mais cela en valait la peine pour le monde (des fois caché) de Gaudi; je pense que tu apprécieras aussi l'extrait...Belle fin de semaine.

Écrit par : Louis-Paul | 13/07/2013

@ Louis-Paul, en effet dans cette note où tu parles de l'architecte Gaudi on a l'impression de voir des oeuvres d'"ailleurs".

Écrit par : ariaga | 13/07/2013

@ Michèle, j'espère bien faire partie de cette troupe errante des incorrigibles curieux .

Écrit par : ariaga | 13/07/2013

@ Toobanal, la référence à Douglas Harding est venue tout naturellement à la vue de tes excellentes photos d'hommes sans tête.

Écrit par : ariaga | 13/07/2013

Je suis comme Danae, je voudrais retrouver les personnes que j'ai aimées et qui sont parties là-haut ! ce n'est pas possible ?

Écrit par : elisabeth | 14/07/2013