UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Joyeuses fêtes de fin d'année | Page d'accueil | Tags à La Rochelle »

08/01/2014

Baisser le feu de l'athanor

écriture,poésie,alchimie,spiritualité,jung,la rochelle,photo

Il brûle trop fort, le feu de l'athanor, et parfois tout déborde du vase alchimique.

Besoin d'un peu de repos pour revenir plus forte après quelques silencieuses réflexions sur le miracle de la Vie et de l'Amour.

Ariaga

Commentaires

Bon soir Ariaga,
Alors pas besoin d'aller chercher Johny pour allumer le feu !!!
Bises ma belle.

Écrit par : danae | 08/01/2014

Puisque je ne l'ai pas encore fait sur ce blog, je te souhaite une excellente année...pleine de rêves ...;-), Ariaga...
Jolie la tour dans laquelle tu te retires...;-)

Écrit par : La Licorne | 08/01/2014

Bonne décantation de ton athanor pour que le travail puisse reprendre sous sa nouvelle conjonction Ariaga ! Bises sous les étoiles !

Écrit par : lechantdupain | 08/01/2014

Tout doux les braises...Je t'embrasse belle Ariaga de 2014 (je souris, peu importe l'année en fait, c'est juste toi).
A bientôt et ne t'inquiète pas, l'Athanor ne pourra jamais vraiment s'éteindre sous le souffle de tous les lecteurs ;)

Écrit par : Aslé | 08/01/2014

Un vent de galerne, des froids polaires, est ce ce qui nous attend dans peu de temps et cela fera t il vaciller à ce point la flamme qui irradie
la chaîne n'est pas mise à l'entrée du port, Buckingham ne viendra pas le sauver, le môle n'est plus là mais l’évêque de Luchon , un beau roman de Taylor Caldwell "la Rochelle se rendra demain" souvenir d'adolescence .
On peut se sentir...vaseux après les fêtes, pas une histoire ostréicole, mais on fait le bivalve et puis atténuer les rumeurs de la foule endiablée au seuil des magasins, oui attendre dans le fil d'un courant subtil que le moment propice vienne.
Bises Ariaga

Écrit par : Thierry | 09/01/2014

lors il faut prendre du recul, se recentrer, entrer à l'intérieur de soi et écouter son être profond.
Personnellement j'en éprouve assez souvent le besoin.
Bon repos, Ariaga, et à bientôt.

Écrit par : Daniel | 09/01/2014

Ah oui, Ariaga, le miracle de la vie est le miracle de l'amour !
Douces pensées, vers toi.

Écrit par : Miche | 10/01/2014

A qui maîtrise la magie de l'amour, nul débordement à craindre !

Chère Ariaga, avec retard mais grande sincérité, une année pleine de douces grâces...
Chaleureuses pensées,
Michèle

Écrit par : michèle | 10/01/2014

Bonjour chère Ariaga,
La juste Mesure est le secret du succès de la décoction de l'esprit... Reviens-nous vite, douce âmie

Écrit par : Phène | 10/01/2014

Bonjour Ariaga, merci de tes gentils vœux chez moi, ça fait plaisir...je suis moins présent sur le net, mais je passe cependant te souhaiter une bonne année, que celle ci te porte petits bonheurs et grandes joies, bises...

Écrit par : le Pierrot | 11/01/2014

Mais pourquoi brûle-t-il si fort ? Il faut maîtriser le feu alors ! Repose-toi bien, nous avons tous besoin de moments de réflexion.

Écrit par : elisabeth | 11/01/2014

Bonjour Ariaga, je pense que si tu viens me voir, tu seras intéressée par mon conte hindou ! Gros bisous

Écrit par : danae | 13/01/2014

Je viens me réchauffer au feu de l'athanor chère Ariaga. Mes très amicales pensées.

Écrit par : Hécate | 13/01/2014

j'espère que tu profite bien se ton repos...
besos
tilk

Écrit par : tilk | 14/01/2014

A très vite, amie Ariaga.

Jean

Écrit par : Jean | 14/01/2014

le feu est l'âme de la spiritualité et de la créativité!
Bien à toi !

Écrit par : souvienstoi | 15/01/2014

@ Merci à tous pour les commentaires. Je reviens doucement sur les blogs avec un grand projet dans mes valises ... vous verrez si cela aboutit.

Écrit par : ariaga | 15/01/2014

Coucou Ariaga !
Alors alors, et ces réflexions ? Ont-elles porté ses fruits ?
De ce feu, qu'il te reste de la braise et non des cendres, c'est ce que je te souhaite en ce jour du Cher SAigneur... ;-) (T'inquiète, il a de l'humour lol, si si, Il me l'a dit ! hihi ^^)
Re-zoubis xoxoox

Écrit par : Khayaa | 19/01/2014

Se dépouiller de la chair corruptible comme l’hiver a dépouillé les arbres des vieilles feuilles et reprendre corps dans la nouveauté de soi-même, entrer dans la chair de son propre an neuf, laisser s’épanouir la vérité intérieure dans une chair nouvelle que ne perçoivent pas les yeux ordinaires.
Une nécessité pour l’individu et une certaine urgence pour notre " civilisation" (d’où la mode "tête de mort" ?) qui s’endort dans les projets de satisfaction de la chair gourmande, comme ces visiteurs, aspects superficiels de soi-même ou visiteurs extérieurs concrets pour qui le dépouillement est une horreur hideuse.

Meilleurs vœux d’alchimie pour la nouvelle année !

Écrit par : Amezeg | 19/01/2014

@ khayaa, Merci de m'avoir fait sourire jusque dans les yeux.

@ Amezeg, jes suis très sensible à tes vœux d'alchimie. Les mêms pour toi. Pour ce qui est de me dépouiller de mes feuilles je crois qu'il en reste de moins en moins !

Écrit par : ariaga | 19/01/2014

Bon Repos, et plein de bises.

Écrit par : ÉPHÊME | 25/01/2014