UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Poésie à la fenêtre | Page d'accueil | Cambriolages sur les sites »

29/11/2015

Saint-John Perse,une ode à la femme

 

poésie,Saint-John Perse,amour,citations,littérature,nature,photographie

Saint-John Perse, en des lignes poétiques, pour moi inégalées, chante la femme en tant que fille de notre Mère Nature. Je voudrais aujourd'hui partager avec vous une petite partie de cet hymne à l'amour puissant comme une vague et d'un érotisme émouvant, au vrai sens du mot érotisme trop souvent galvaudé. Ariaga.

***

 " Ô femme et fièvre faite femme ! Lèvres qui t'ont flairée ne fleurent point la mort. Vivante - et qui plus vive ? - tu sens l'eau verte et le récif, tu sens la vierge et le varech, et tes flancs sont lavés au bienfait de nos jours. Tu sens la pierre pailletée d'astres et sens le cuivre qui s'échauffe dans la lubricité des eaux. Tu es la pierre laurée d'algues au revers de la houle, et sais l'envers des plus grands thalles incrustés de calcaire. Tu es la face baignée d'ombre et la bonté du grès. Tu bouges avec l'avoine sauvage et le millet des sables et le gramen des grèves inondées ; et ton haleine est dans l'exhalaison des pailles vers la mer, et tu te meus avec la migration des sables vers la mer..."

...

" Submersion! soumission! Que le plaisir sacré t'inonde sa demeure! Et la jubilation très forte est dans la chair, et de la chair dans l'âme est l'aiguillon. J'ai vu briller entre tes dents le pavot rouge de la déesse. L'amour en mer brûle ses vaisseaux. Et toi, tu te complais dans la vivacité divine comme l'on voit les dieux agiles sous l'eau claire, où vont les ombres dénouant leurs ceintures légères...Hommage, hommage à la diversité divine! Une même vague par le monde, une même vague notre course... Étroite la mesure, étroite la césure, qui rompt en son milieu le corps de femme comme le mètre antique, et l'odeur de ses vasques erre dans notre lit...Rouge d'oursin les chambres du plaisir."

Saint-John Perse

Amers, p. 333/334, La pléiade.

 

 

Commentaires

Chère Ariaga ,quel bonheur de relire ce poète chez toi. On m'avait demandé lors d'une exposition exceptionnelle et de l'illustration de son oeuvre par une grande artiste, de créer un moment poétique sur l'ensemble de ses textes. Voilà qui réveille des souvenirs très fortement.
Amitiés.

Écrit par : Hécate | 30/11/2015

Oui, quel grand plaisir de retrouver cet immense poète qui a su en son temps distinguer son dur métier de diplomate et son penchant actif pour l'écriture. Merci Ariaga.

Écrit par : Sedna | 30/11/2015

Mais où va-t-il chercher tout ces mots ?

Écrit par : Daniel | 30/11/2015

Merci, Ariaga, pour ce texte magnifique où, au-delà de la "femme" et de l'érotisme (mais tu dis qu'il porte un sens plus large...), je vois un hymne à la Nature sous sa forme la plus tangible et la plus vivante, au monde qui est pour nous à la fois nourriture, jouissance, et plénitude d'être. Saint-John Perse sait exprimer la puissance jubilatoire des mots ; avec lui nous embrassons l'univers dans sa Réalité la plus poignante. Merci, vraiment, du cadeau.

Écrit par : Aloysia | 30/11/2015

Comme c'est beau! Je parle des mots bien sûr, mais aussi de la photo absolument sublime! Quelle est cette fleur, ou plante?

Écrit par : Ambre Neige | 01/12/2015

hm, mon commentaire ne semble pas passé... Je réitère donc:-)

Je trouve ces mots magnifiques, mais encore plus la photo, sublime!
Quelle fleur ou plante est-ce ?

Écrit par : Ambre Neige | 01/12/2015

Force des mots, évocation puissance, je suis éblouie.

Écrit par : Francine | 01/12/2015

Corolle haline pas décolorée mais câline
tu montres à peine le secret que tu renfermes
presque globe lumineux qu'on dirait d'opaline
ta contenance n'est pourtant pas celle d'une citerne

Écrit par : Thierry | 01/12/2015

Ta photo dans un bel accord avec cette ode.
Amitié

Écrit par : Miche | 02/12/2015

@ ARIAGA À TOUS, j'ai un petit pépin de santé qui m'empêche d'être active pour répondre aux commentaires et aller en visite mais je m'y remets très vite !

Écrit par : Ariaga | 02/12/2015

Bon rétablissement chère Ariaga de tout coeur.
Amitiés

Écrit par : Hécate | 02/12/2015

Bonjour Ariaga,
Le texte est magnifique, la fleur aussi. Merci Ariaga, pense d'abord à toi, à te soigner et seulement après nous serons heureuses de te revoir. Bises , veux-tu, je t'emmène avec moi dans l'île du printemps éternel !

Écrit par : danae | 03/12/2015

Soigne-toi bien Ariaga. Toute mon amitié.

Écrit par : Francine | 04/12/2015

Bonsoir Ariaga : il y a des poètes qui nous bouleversent ! Le choix des mots ici, pour Saint John Perse, est magnifique. J'avoue que je ne saurais pas faire comme lui. Tu as choisi aussi une très belle photo de fleur. Je te souhaite un bon rétablissement Ariaga. Profite bien de ce week end.

Écrit par : elisabeth | 04/12/2015

J'espère que ce n'est qu'un petit pépin de santé... Prends soin de toi. Bisous

Écrit par : Ambre Neige | 04/12/2015

Je connais mal cet auteur je dois avouer, l'extrait choisi est magnifique de pureté. Il s'agit là, à mon sens, d'un érotisme que je qualifierai d'écologique!!

Écrit par : Alezandro | 06/12/2015

Passage, lecture et j'espère que cela va mieux. Amitié.

Écrit par : Louis-Paul | 08/12/2015

sensualité et sensorialité dans cette évocation
et le silence
pourvu que tu ailles mieux
bises

Écrit par : Thierry | 08/12/2015

ARIAGA À TOUS, je vais beaucoup mieux et le Laboratoire va reprendre ses activités. Dans la prochaine note je vais vous parler du site et des sites en général.

Écrit par : Ariaga | 09/12/2015

ARIAGA À TOUS (BIS), je ne répondrai pas individuellement à vos commentaires, je préfère aller en visite sur vos blogs, mais je vous remercie pour ce que vous avez écrit sur ce texte et de vos vœux au sujet de ma santé.

Écrit par : Ariaga | 09/12/2015

Une bonne nouvelle chère Ariaga de te savoir là de nouveau. A bientôt donc ton éventuelle visite ( hum....si tu es assez vaillante :)).
Amitiés

Écrit par : Hécate | 09/12/2015

MAGNIFIQUE
mots et image
MAGNIFIQUE
comme
le Cantique
des Cantiques

merci

Écrit par : Maria-D | 10/12/2015

Heureuse de te savoir à nouveau en forme !

Écrit par : Sedna | 10/12/2015

ARIAGA À TOUS, j'ai présumé de mes forces, il va falloir attendre encore une peu ...

Écrit par : Ariaga | 11/12/2015