UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pause pour arrêter de me gratter! | Page d'accueil | Rêve d'enfant »

14/02/2016

Le train des générations

philosophie,psychologie,culture,jung,citation,photographie,c.g.jungneumann

En ce moment, alors que je vois le temps filer à grande vitesse, je me pose des questions sur beaucoup de choses et une des plus importantes est la partie de ce précieux temps que je dois consacrer à la reprise du ma thèse sur le site C.G.Jung, rêve alchimie homéopathie. Travail qui remet parfois en cause la pensée de Jung et encore plus la mienne ! La réponse vient de m’être donnée par la citation que je vais vous proposer, amis lecteurs, citation qui est extraite de la préface écrite par Jung au sujet de l'ouvrage Origines et histoire de la conscience de Erich Neumann. Cet ouvrage a été publiée en 1949 en allemand mais traduit en français très récemment. J'y ai trouvé un message de mon cher Jung me disant qu'il faut que j'arrête de tergiverser et que je me remette vite au travail !

" Lorsque j'ai lu le manuscrit, je me suis rendu compte que les inconvénients du travail de pionnier sont nombreux. On trébuche sur des domaines inconnus, on est berné par des analogies, on perd sans cesse son fil d'Ariane, on est submergé par les nouvelles impressions et possibilités, mais le pire, c'est qu'on ne ne sait qu'après ce que l'on aurait du savoir avant. La deuxième génération a l'avantage d'une vue d'ensemble approximative, même si elle est incomplète ; elle dispose de certains repères, situés au moins à proximité ou dans le périmètre de l’essentiel, et surtout, elle sait ce qu'on doit savoir avant de se lancer pour explorer à fond le territoire récemment découvert. Ainsi pourvu, un représentant de la deuxième génération peut regrouper des éléments très éloignés les uns des autres et donner une description cohérente de l'ensemble du domaine dont le pionnier n'a pu apercevoir l'étendue qu'à la fin de sa vie et son oeuvre. " C.G.JUNG.

Ariaga

 

Commentaires

Allez un coup de balai et au boulot ! :) Bises pour t'encourager !

Écrit par : Une autre sorcière | 14/02/2016

Bonjour chère Ariaga, cela te va bien de perdre le fil d'Ariane !!! J'espère pas trop cependant et j'admire la ta nouvelle locomotive qui va t'entraîner vers l'accomplissement de ta thèse. Entre nous, elle ressemble à une chenille processionnaire ! hi hi Bises

Écrit par : danae | 15/02/2016

J'aime bien le commentaire de Danae :-)

Allez, je sais, ce n'est pas facile de s'y mettre, le plus difficile est de commencer.... Alors, arme-toi de courage! Je te fais de grosses bises pour t'aider :-)

Écrit par : Ambre Neige | 15/02/2016

@ Une autre sorcière, oui, il faut sortir du placard le balais magique de la grande remise en cause des certitudes !

Écrit par : Ariaga | 15/02/2016

@ Danae tu as trouvé le mot juste, amie, même si ma thèse a été pensée, écrite et soutenue avec succès il y a déjà un bon moment, elle n'a pas été "accomplie" au sens de "faire complétement". Je n'ai pas pu dire tout ce que j'aurais voulu dire et depuis ma pensée a évoluée. C'est ce travail qui m'intéresse quand j'en aurai enfin fini avec la partie un peu théorique ...

Écrit par : Ariaga | 15/02/2016

@ Ambre Neige, commencer c'est facile ce qui est difficile c'est de continuer avec assiduité. Moi aussi j'aime le commentaire de Danae et je lui ai répondu en pensant à toi aussi.

Écrit par : Ariaga | 15/02/2016

Est-ce une chenille processionnaire ou le serpent de la Kundalini qui t'apporte une nouvelle énergie ? Le monde est évolution, chaque être est en évolution. Continue sereinement ta route.

Écrit par : Francine | 15/02/2016

Bonjour chère Ariaga ,contente de te retrouver ! Tout est toujours nouveau, l'expérience du savoir ne fait pas tout...mais cela aide à comprendre...à essayer de plonger plus profond pour saisir la surface !
Amitiés.

Écrit par : Hécate | 15/02/2016

Oh ! La vue de cette photographie représentant des citrouilles disposées comme un dragon déjà me ravit... mais lire ton texte ! "Reprendre une thèse", en soi, quand on a déjà un certain âge cela peut paraître ardu... Sauf si c'est par passion ! Sauf si c'est l'amour d'une vie ... (j'en connais d'autres pour qui ce fut le cas). Et voilà que, comme toujours lorsque l'on est vraiment "aligné" avec son Coeur (avec le Soi !), se produit une "synchronicité" étrange... et tout devient lumineux !!! Ma chère Aria-ga, je partage le clin d'oeil de Danaé pour te confirmer que ton "cher Jung" t'a véritablement destiné ce message. Et quelle joie pour nous d'en être les témoins ! Courage alors, dans tes investigations de "deuxième génération"... Bises amicales.

Écrit par : Aloysia | 15/02/2016

Au travail Ariaga ! Courage ! Connecte toi à ton intuition, fais parler ton sixième sens et tout ira bien. Surtout ne t'impose pas de limites et laisse aller !

Écrit par : Daniel | 16/02/2016

@ Francine, c'est tout ce que ton imagination fertile te suggère.

Écrit par : Ariaga | 16/02/2016

@ Hécate, j'aime beaucoup ton expression très alchimique : "plonger plus profond pour saisir la surface".

Écrit par : Ariaga | 16/02/2016

@ Aloysia, ce fut à la fois par passion pour ce que Jung apportait au monde et par amour pour mon compagnon lourdement handicapé, pour lui montrer que sont état, non seulement ne m'enlevait pas mes forces, mais m’enrichissait. Il est parti mais il me reste à continuer.

Écrit par : Ariaga | 16/02/2016

@ Daniel, c'est le fait que je trouvais que mon sixième sens diminuait qui m'a "irritée" ces derniers temps.

Écrit par : Ariaga | 16/02/2016

Je lis que la forme revient pour te plonger dans ce magma d'incertitudes ou de certitudes à réévaluer. Je suis heureuse pour toi que cette pause t'ait fait du bien.

Écrit par : Sedna | 17/02/2016

Bonjour Ariaga,

Mon emploi du temps exceptionnellement chargé de l’année 2015 ne m’a pas permis de te rendre visite souvent !
Ton dernier post me fait penser à la manière dont vient souvent à progresser la compréhension des choses du développement intérieur ; au début ça se passe par poussées buissonnantes successives puis avec le temps, et un long travail intérieur, l’on parvient à raccrocher les buissons, comme des wagons au train que représente la chenille sur ton image.
Cette chenille est un beau symbole pour t’aider à travailler, je trouve.
Je te souhaite une bonne reprise de ta thèse.
Cordiales salutations

Écrit par : Isabelle | 17/02/2016

C'est drôle , moi aussi, mon sixième sens m'abandonne en ce moment. J'ai la sensation de me heurter à un mur!

Écrit par : Daniel | 18/02/2016

@Sedna, merci pour tes encouragements. Je vais encore être perturbée par le fait que je dois un peu quitter mon appartement quelques jours à cause de travaux mais je sens que j'ai plus de forces et que le "fond" redeviens plus solide.

Écrit par : Ariaga | 18/02/2016

@ Isabelle, je vois que tu as publié un nouvel article et je suis toujours très intéressée par ce que tu écris sur Jung.

Écrit par : Ariaga | 18/02/2016

@ Daniel, à la lecture de ton dernier poème il me semble que l'inspiration est encore là. Quand au mur, j'espère que nous le franchirons ...

Écrit par : Ariaga | 18/02/2016

Le temps d'avant est aussi nécessaire, ce n'est pas du temps perdu...
Amitié

Écrit par : Louis-Paul | 18/02/2016

Un nouveau petit coucou Ariaga pour t'encourager à continuer dans ta voie. Je t'embrasse

Écrit par : danae | 19/02/2016

Coucou Ariaga, j'aime ton dragon-bonheur, ton dragon-petit-train-des-possibles, ton dragon-calebasses, qui va t'emmener très loin au pays de Jung - et du Soi !! Bises.

Écrit par : Aloysia | 19/02/2016

@ Louis-Paul, rien n'est jamais perdu tout est dans la Totalité.

Écrit par : Ariaga | 19/02/2016

@ Danae, merci fidèle amie.

Écrit par : Ariaga | 19/02/2016

@ Aloysia, c'est aussi le dragon que le héros doit combattre. À chacun son dragon ...

Écrit par : Ariaga | 19/02/2016

J'aime beaucoup cette oeuvre d'art ressemblant à un énorme silure annelé prêt à avaler les non initiés de la pensée de JUNG

Écrit par : lecracleur | 20/02/2016

"mais le pire, c'est qu'on ne ne sait qu'après ce que l'on aurait du savoir avant." et de là vient toutes nos polémiques dont on se goinfre à loisir et nos petites manies de réécrire l'histoire!

Écrit par : alezandro | 20/02/2016

Si l'on a conscience que l'on doit faire quelque chose alors il faut le faire sinon nous n'avons pas ce paix le reste ce notre existence

Écrit par : ulysse | 20/02/2016

@ lecracleur, je crois que Jung était plus tolérant que cela !

Écrit par : Ariaga | 21/02/2016

@ Alezandro, d'où le vieil adage si jeunesse savait si vieillesse pouvait !

Écrit par : Ariaga | 21/02/2016

@ Ulysse, en effet, rien de pire et de plus destructeur que les regrets ...

Écrit par : Ariaga | 21/02/2016

@ARIAGA À TOUS, je pars quelques jours à vingt kilomètres de Tarbes pendant que des travaux sont effectués dans mon appartement. j'aurai une connexion qui me permettra de garder le contact. J’espère que l'air pur sera inspirant.

Écrit par : Ariaga | 21/02/2016

Bonne respiration dans la campagne tarbaise Ariaga, bises dépoussiérées :)

Écrit par : Une autre sorcière | 21/02/2016

N'y a-t-il pas un temps pour tout ? L'action, le repos, la réflexion, la germination... il me semble que les lois de l'invisible sont à l’œuvre dans tous les domaines et que les évènements arrivent quand vient leur heure. Courage à toi Ariaga, c'est merveilleux de découvrir et d'étudier. Bises. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 22/02/2016

Pas facile tout ça, j'espère que tu ne vas pas t'arracher les cheveux et que tu vas y arriver. Bon courage Ariaga.

Écrit par : elisabeth | 22/02/2016

@ Une autre sorcière, je prépare mon balais pour le nettoyage après les travaux.

Écrit par : Ariaga | 24/02/2016

@ Plumes d'Anges, tu as bien raison, laisser advenir ...

Écrit par : Ariaga | 24/02/2016

@ Elisabeth, ah non !! je ne vais pas en plus perdre mon poil !!!

Écrit par : Ariaga | 24/02/2016

Comme quoi, Jung est vraiment votre ami !

Écrit par : Bonheur du Jour | 25/02/2016

@ ARIAGA À TOUS, je suis revenue chez moi et j'ai entamé le combat contre la poussière des travaux !!!!!

Écrit par : Ariaga | 27/02/2016

Balai service présent, même combat ! Bises dépoussiérées ! :)

Écrit par : Une autre sorcière | 27/02/2016

avoir chaque jour rendez vous avec le projet et faire un forfait temps de Trois heures.
le cerveau tris pour toiu avant le rv.
et c'est comme çà que les choses qui devait sortir sorte et advienne l'innattendu.

gros bisous et des rendez vous avec toi fixé sur une semaine et tu veras il se fera tout seul c'est en toi et invite young dans ton atelier d'écriture il sera comblmer d'être à tes côtés et à jouer à te soufler ou écrire ce qu'il n'avait pas encore de conscient .
Kiss

Écrit par : lamangou | 29/02/2016