UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le Diable de Jung | Page d'accueil | L'esprit des profondeurs »

11/02/2018

Jung s'ancre dans la profondeur

Citation,Jung,Livre Rouge,philosophie,psychologie,photo,pensée,Ariaga

Toujours en immersion/méditation dans le Livre Rouge de Jung je continue à vous proposer de courts extraits de ce qui parle à l'oreille de mon cœur. Il s'agit ici des pages 368,369 et j'ai mis en caractères gras ce qui me semblait le plus important.

***

" Lorsque la pensée mène à l'impensable, il est temps de retourner à la vie simple. Ce que la pensée ne résout pas, la vie le résout, et ce que l'action jamais ne pourra décider est réservé à la pensée. Si je me suis élevé d'un côté au plus haut et à la plus grande difficulté et que je veuille conquérir une délivrance qui me mène plus haut encore, alors la véritable voie ne va pas dans les hauteurs, mais vers les profondeurs car seul l'autre en moi me conduit au-delà de moi-même. Mais l’acceptation de l'autre en moi signifie une descente dans les opposés, passer du sérieux au ridicule, de la tristesse à la gaîté, de la beauté à la laideur, de la pureté à l'impureté. "

 

Commentaires

La journée fut studieuse
une articulation à considérer
je reviens à l'heure où le tgv dans mes pensées

et plus apte à faire un retour de qualité
Je t'embrasse en attendant et merci de nous offri des extraits du fameux livre rouge de Young

belle semaine

Écrit par : lamangou | 11/02/2018

Note très intéressante, qui qui me correspond bien... Ce n'est pas pour rien que je me suis aventuré dans les profondeurs obscures de la Terre, car le monde sans étoile révèle bien les profondeurs obscures du soi, des émotions inaccessibles, où l'on touche à l'invisible.

Écrit par : ÉPHÊME | 12/02/2018

C'est à lire et à relire pour s'imprégner de la force de l'analyse... Merci Ariaga, à bientôt, toujours plus riche en partant de chez toi. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 12/02/2018

débrancher l'un
pensable
pour ressentir
l'autre palpable

Écrit par : Thierry | 12/02/2018

Encore un choix d'extrait que tu as fait et que je lis (et relis encore et encore) avec une connotation très personnelle en ces moments... Merci et amitié

Écrit par : Louis-Paul | 12/02/2018

J'appelle cela l'espace intérieur. L'être est bien plus qu'un simple corps physique. Le monde intérieur est un véritable trésor pour celui qui souhaite évoluer. Il suffit de s'observer et tenter de comprendre.

Écrit par : daniel | 13/02/2018

Cette Pensée bousculée quand l'impensable survient soudainement dans notre vie...
Cette Pensée rassurée quand nous avons survécu à l'impensable...

La Pensée...une manifestation de l'âme ?

Joyeuse âmitié,
Michèle

Écrit par : michèle | 14/02/2018

@ Lamangou, Le livre rouge ne sera jamais épuisé.

Écrit par : Ariaga | 14/02/2018

@ ÉPHÊME, oui, descendre est aussi important que monter.

Écrit par : Ariaga | 14/02/2018

@ Plumes d'Anges, c'est aussi un livre, en suivant la démarche je Jung, pour faire du rêve éveillé.

Écrit par : Ariaga | 14/02/2018

@ Thierry, 7 mots que j'aime beaucoup. Bravo et merci.

Écrit par : Ariaga | 14/02/2018

Je vais le relire pour m'imprégner au mieux de ces pensées. Il faut aller en profondeur plutôt qu'aller plus haut........ merci Ariaga pour ce partage. Bonne soirée.

Écrit par : Elisabeth | 14/02/2018

"Lorsque la pensée mène à l'impensable, il est temps de retourner à la vie simple. Ce que la pensée ne résout pas, la vie le résout, et ce que l'action jamais ne pourra décider est réservé à la pensée."

J'ai retenu cette phrase qui rejoint la sagesse de ma grand-mère..."Arrête de penser et vit" me disait-elle!..."A force de penser, on ne fait rien"..."Tu penseras quand tu n'auras plus rien à faire"

Écrit par : Marie Minoza | 15/02/2018

Trop de pensées encombrent notre quotidien.. l’ascenseur ne s'arrête jamais. Il monte toujours dans les étages de notre inconscient.. J'aime assez l'expression " descente dans les opposés". Ce sera ma mission pour aujourd'hui !

Écrit par : Sedna | 15/02/2018

L'être est vraiment très complexe et l'introspection parfois douloureuse.
Se faire aider pour atteindre la sagesse ou vivre spontanément sans trop se poser de questions ?

Écrit par : Chinou | 15/02/2018

Bonsoir Ariaga, une profonde pensée positive dès le lever du jour afin de bien entamer sa journée avec bienveillance. c'est, je crois l'enseignement qui est inscrit et à lire sur " Rouge de Jung" , livre de développement personnel qui me tente fort bien .

Écrit par : Jerry OX | 15/02/2018

Une petite halte amicale en te souhaitant une bonne année sous le signe du Chien.

Écrit par : Joëlle | 16/02/2018

Accepter ses contraires et ses contradictions!

Écrit par : alezandro | 16/02/2018

Les deux pieds dans la glèbe
ainsi vit l'homme de la plèbe
il ne manque pas de souffle
et si sur les bords il maroufle
ce n'est pas les rabats joie
mais la profondeur de l'émoi
qu'il puise vers ses racines
là où commencent les fines
valeurs constantes du temps
pas coupé de son biotope
familier mais sans confort
il est alors de son ressort
en milieu anisotrope
de puiser aux éléments
oligo métalliques qui résonnent
et marquent les limites

Écrit par : Thierry | 17/02/2018

quelle belle "feuille de route" oui il semble bien qu'il faille aller dans les profondeurs!!!!.
"l’acceptation de l'autre en moi car seul l'autre en moi me conduit au-delà de moi même"
Merci Ariaga de nous éclairer en nous faisant partager ton amour pour Jung et ta propre connaissance.
je t'embrasse

Écrit par : mariedumonde | 17/02/2018

sourire de femme qui est une pationnée de docteur Young c'est un coup de grâce ma chere ariaga
je t'embrasse et t'envoie un sourire ailé
frankie

merci de me rassurer sur le livre rouge
je reve de pouvoir me l'acheter un jour

mais avec toi je le goute et s'en sont de belles pétales.
merci ariaga

Écrit par : lamangou | 18/02/2018

@ Mariedumonde, je suis toujours tellement contente d'avoir de tes nouvelles, même si ce n'est que par un commentaire sur le blog.Moi aussi je t'embrasse.

Écrit par : Ariaga | 19/02/2018

@ Élisabeth, oui, il est toujours facile se perdre dans les hauteurs ...

Écrit par : Ariaga | 19/02/2018

@ Marie Minoza, ta grand mère était une sage.

Écrit par : Ariaga | 19/02/2018

@ Sedna, c'est bien de se fixer des missions au pays de l'inconscient. Les buts sont inépuisables.

Écrit par : Ariaga | 19/02/2018

"Ce que la pensée ne résout pas, la vie le résout" voici ce que pour ma part j'aurais mis en gras ;-)

Écrit par : Ambre | 01/03/2018

Écrire un commentaire