UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'esprit des profondeurs | Page d'accueil | C.G.Jung et la soif de puissance »

27/02/2018

Accueillir sa folie

citation,jung,folie,rêve,philosophie,vie,ariaga,photo

Photo Ariaga prise au musée des automates de la Rochelle

 

Une fois de plus son âme s'adresse à C.G.Jung, p. 385 du Livre Rouge(j'ai mis en caractères gras ce qui me semblait le plus important) Ariaga.

***

" Des mots, des mots, cesse d'accumuler tous ces mots inutiles. Tais-toi et écoute : as-tu reconnu ta folie et l'admet-tu? As-tu compris que tous tes sous-sols regorgent de folie? Ne veux-tu pas reconnaître ta folie et lui souhaiter amicalement la bienvenue? tu disais vouloir tout accepter. Alors accepte aussi la folie.Laisse briller la lumière de ta folie et tu verras qu'une grande lumière se lèvera pour toi. Tu ne dois pas mépriser la folie ni la craindre, au contraire tu dois lui donner la vie. " [...]

La folie est une forme particulière de l'esprit et elle est inhérente à toutes les doctrines et toutes les philosophies, encore plus cependant à la vie quotidienne, car la vie elle-même est emplie de folie et dans son essence même déraisonnable. C’est pourquoi l'homme aspire à la raison uniquement pour se donner des règles. La vie elle même ne connais pas de règles. Voilà son secret et sa loi inconnue. Ce que tu appelles la connaissance est une tentative d'imposer à la vie quelque chose de compréhensible."

 

 

Commentaires

C'est drôle, j'ai ouvert au hasard le Livre Rouge cet après-midi et je suis justement tombée sur cette citation...!
Me l'aurais-tu "soufflée" ?

Il y a la folie...et puis il y a ce qu'on croit "raisonnable" ou "sensé" et qui est parfois encore plus "fou" que la folie elle-même !

Écrit par : La Licorne | 27/02/2018

folie... délire de notre incapacité à organiser le réel...
Merci de nous rappeler le caractère profondément "dérangeant" de la vie... Combien de fois me suis-je sentie funambule sur le fil du rasoir de ma folie et de ma "raison" car je devais rendre ma folie acceptable... et pour cela j'ai sacrifié une part authentique de moi-même. Je travaille à la retrouver
Partager cela m'est cher...

Écrit par : Plumejeaud Marie-Christine | 27/02/2018

J'adore ce texte ! Merci Ariaga de nous le donner à lire.

Écrit par : Aloysia | 27/02/2018

PS : Et ta photo est géniale.

Écrit par : Aloysia | 27/02/2018

@ La Licorne, je pense qu'il s'agit d'un joli phénomène de synchronicité entre personnes qui sont pénétrées de l’œuvre de Jung.Merci pour ce commentaire que j'ai relu plusieurs fois.

Écrit par : Ariaga | 28/02/2018

@ Plumejeaud Marie-Christine, merci pour ce beau partage sur un chemin de vie.

Écrit par : Ariaga | 28/02/2018

@ Aloysia, merci fidèle amie.

Écrit par : Ariaga | 28/02/2018

Camus a écrit que ce n'était pas le monde qui était absurde mais la confrontation de son irrationalité avec notre désir de clarté en tentant de le faire obéir à des règles. Absurdité et folie, même combat?

Écrit par : alezandro | 28/02/2018

Géniale la photo !... bonne fin de journée Ariaga

Écrit par : Joëlle | 28/02/2018

Les fous font peur, la folie fait peur quand on a du mal à la contrôler. La folie, on l'a au fond de nous mais on essaie qu'elle ne nous envahisse pas. Merci pour la découverte et bonne soirée. (il reneige après une heure entre 17 et 18 h d'interruption)

Écrit par : elisabeth | 28/02/2018

Pour moi les mots ont une grande importance et je suis admirative de ceux qui savent les tricoter, les marier, faire des odes, des poèmes ou tout simplement faire passer des idées , les transmettre.....La folie ? peut être est ce du à des mots qui se bousculent dans l'esprit .

Écrit par : Chinou | 28/02/2018

Nous vivons , sans nous en rendre compte, corseté par nos principes, nos valeurs, croyances, apriori en tout genre. Tout cela étouffe notre être profond .....Alors oui ! de la folie !

Écrit par : daniel | 01/03/2018

@ Alezandro, je pense que Camus pensait exactement comme Jung.

Écrit par : Ariaga | 01/03/2018

@ Joëlle, venant de toi c'est un grand compliment !

Écrit par : Ariaga | 01/03/2018

@ Élisabeth, il faut la contrôler mais lui laisser aussi sa place ca elle fait partie de nous.

Écrit par : Ariaga | 01/03/2018

@ Chinou, je crois que c'est plus que ça ...

Écrit par : Ariaga | 01/03/2018

@ Daniel, oui à la folie mais à la folie créative et à condition de ne pas la confondre avec la perversité et pas mal de choses en ismes comme, par exemple le fanatisme.

Écrit par : Ariaga | 01/03/2018

Bonjour Ariaga,
je suis restée en arrêt devant ce mot: folie. Où commence-t-elle? où finit-elle? La folie généralement a une connotation très négative...
J'aime beaucoup la photo qui illustre ton texte. Tu crois vraiment que ce joli clown coloré est fou? :-)
Belle journée à toi, amie. Sans trop de folies :-)

Écrit par : Ambre | 01/03/2018

C'est vrai que la folie fait peur, la douce et l'autre, un peu moins douce, mais il y a une telle richesse cachée derrière qui hurle pour émerger... Merci Ariaga, belle journée à toi. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 01/03/2018

Sourire en coin
marasme pour Érasme
pas une histoire de bourses
juste éviter les sarcasmes
comme sarbacanes

Éloge ou pas il y a des pas de côté plus douloureux que d'autres

isolement et incommunicabilité

dur de la feuille mais pas infolié
pas inféodé aux diktats d'une pseudo normalité
qui veut tout justifier, expliquer

Ah Artaud ... un art Tôt révélé

Écrit par : Thierry | 01/03/2018

Personnellement je pratique le quart d'heure quotidien
pas le toulousain, non mes pulsions d'humour ne peuvent attendre
et je leur tend les bras tant qu'elles ne me tirent pas systématiquement vers le bas
La notion de doux dingue et les affres dysneyiennes entre être plutôt Dingo ou alors se prendre pour un marsupial

Écrit par : Thierry | 01/03/2018

Cela commence par un titre particulièrement bien choisi avec ce si joli verbe. Puis une photo très belle sur laquelle je m'attarde.
Les deux mettant en valeur un très beau texte.

Écrit par : Louis-Paul | 01/03/2018

à méditer et reméditer, pour moi ! :D
merci et bises

Écrit par : Frédéric | 02/03/2018

Il n'y a pas de création sans folie... ce qui échappe à la norme qui fait la normalité...

Écrit par : miche | 02/03/2018

Mettre de la folie dans sa vie, dans les mots... S'échapper des limites de la bienséance fait parfois tellement de bien.. Je parle évidemment d'une folie positive qui aura laissé sur le bas côté le côté obscur

Écrit par : Sedna | 02/03/2018

@ Louis-Paul, merci d'avoir aimé l'ensemble.

Écrit par : Ariaga | 02/03/2018

@ Ambre, tout ce qui est négatif contient aussi du positif.

Écrit par : Ariaga | 02/03/2018

Chère Ariaga,

Depuis le début de l'année tu nous fais partager ton amour pour Jung,il faut reconnaître,que tu t'y prends bien et le choix des pages du livre rouge mène à un bel enchaînement

J'ai eu envie de faire un résumé de ces 2 mois :

"Je suis le créateur de mon devenir, aide moi à ne pas m'étrangler avec mon propre savoir et protège moi du serpent du jugement; Tenter de s'arranger avec son "diable".
La véritable voie ne va pas dans les hauteurs*, accepter l'autre en soi signifie une descente* dans les opposés: tristesse-gaieté, sérieux- ridicule, beauté-laideur etc...
L'esprit des profondeurs:un frisson qui vient de l'intérieur où se trouve la folie , reconnais ta folie et accepte là , la vie elle même est emplie de folie et ne connais pas de règles

Merci chère amie pour ce précieux laboratoire , j'adore ton illustration ,
cet automate me paraît bien vivant et bien "incarné" Je te l'emprunte pour visualiser ma folie je le trouve bien vivant et plein de fantaisie.

je t'embrasse bien amicalement.

Écrit par : mariedumonde | 02/03/2018

@ Plumes d'Anges, Parfois elle hurle, parfois elle est plus souterraine.

Écrit par : Ariaga | 03/03/2018

@ Miche, en accord avec toi, comme souvent.

Écrit par : Ariaga | 03/03/2018

@ Sedna, ne jamais oublier le côté obscur sinon il peut travailler en nous souterrainement. Il vaut mieux le regarder sans s'y perdre.

Écrit par : Ariaga | 03/03/2018

@ Mariedumonde, merci ! j'aurai mis près de vingt ans pour te convaincre de l'intérêt de Jung. Je plaisante et j'ai beaucoup apprécié la manière dont tu condenses ce qu'il y a d'important dans les derniers textes de Jung que j'ai publiés. Moi aussi je t'embrasse .

Écrit par : Ariaga | 03/03/2018

Coucou Ariaga,

On parle parfois de folie passagère,
alors peut-être est elle simplement une passagère posé sur notre dos qui tantôt se fait fardeau et tantôt se fait ailes . Elle nous accompagne sur le chemin de cette vie, un chemin de passage, celui ou le pas sage ère ?
bise :)

Écrit par : plume bleue | 07/03/2018

@ Plume bleue, Merci pour ton commentaire et pour la belle poésie sur ton blog intitulée l'aile de l'amour. J'ai beaucoup aimé.

Écrit par : Ariaga | 07/03/2018

Bonjour Ariaga, ah ! La folie ! Vaste sujet tant elle est redoutée,pourchassée, conspuée et diagnostiquée et pourtant , la folie douce et la folie créatrice ne sont guère susceptibles d’être soigné avec des médicaments dans un quelconque H.P . Un bon sujet de philosophie !

Écrit par : Jerry OX | 07/03/2018

"l'homme aspire à la raison uniquement pour se donner des règles" Voila qui résume tout: J'adore cet aphorisme !

Écrit par : Jerry OX | 07/03/2018

Bonjour Amie,
le folie est un aspect que l'on retrouve dans toute personne
Il en faut un peu dans cette vie
Bonne journée
Daniel

Écrit par : Dany21 | 08/03/2018

@ Jerry OX, oui, c'est un vaste sujet ! Et comme toi, j'aime cet aphorisme.

Écrit par : Ariaga | 11/03/2018

@ Dany, merci pour ce commentaire. J'aime toujours avoir ta visite.

Écrit par : Ariaga | 11/03/2018

Quelle belle photo pour nous parler de la folie !

Écrit par : elisabeth | 16/03/2018

@ Élisabeth, merci, fidèle amie.

Écrit par : Ariaga | 19/03/2018

accueillir sa folie en folio
ce n'est pas seulement
ne pas se sentir lié
par ces quelques feuillets
et pour ceux qui l'ont mis haut
presque sur l'armoire
avec les confitures
imaginer ce qu'on endure
mais savoir déplacer
au gré du temps
le centre de gravité
sans perdre pied
qui nous le reprocherait

Écrit par : Thierry | 31/03/2018

Écrire un commentaire