UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Accueillir sa folie | Page d'accueil | Les symboles ouvrent les portes »

11/03/2018

C.G.Jung et la soif de puissance

 

citations,jung,livre rouge,philosophie,guerre,paix,puissance

 

Toujours le Livre rouge de C.G.Jung. Vous aurez compris, amis, que c'est en ce moment mon livre de chevet et de méditation. Cet extrait (p.431) qui peut être diversement interprété, me semble propre à la réflexion. J'ai mis en gras ce qui a accroché la mienne. Ariaga.

***

" Que celui qui veut s'élever au-delà de lui-même descende et se charge de son propre fardeau et se traîne lui-même jusqu'à l'autel sacrificiel.

Mais que l'homme ne devra-t-il pas endurer avant de comprendre que le succès visible, extérieur, que l'on peut toucher de la main, n'est que fourvoiement! Quelles souffrances devront s'abattre sur l'humanité pour que l'homme renonce à assouvir sa soif de puissance sur son prochain et à toujours vouloir le changement chez l’autre! Combien de sang devra encore couler pour que les yeux de l'homme s'ouvrent et qu'il voie son propre chemin, et son propre ennemi, et pour qu'il prenne conscience de ses véritables succès! Tu dois pouvoir vivre avec toi même, pas aux dépens de ton voisin. l'animal grégaire n'est pas le parasite et le tourmenteur de son frère. Homme tu as même oublié que tu es aussi un animal. Tu crois certainement encore que la vie est meilleure là où tu n'es pas. Gare à toi si ton voisin pense également ainsi. Mais tu peux être sur qu'il pense également ainsi. Il faut que quelqu'un commence à ne plus être puéril. "

 

Commentaires

Bonjour amie,
tout cela mérite une profonde réflexion ....
Bon dimanche

Écrit par : Dany21 | 11/03/2018

Jung a 10% raison... Sauf sur un point : il n'y a pas d'évolution à espérer pour "l'humanité" en général et le sang continuera de couler éternellement. Il évoque cependant cette idée lorsqu'il affirme que l'homme a tort de vouloir toujours le changement chez l'autre. Soi, et l'autre que l'on reluque et qui vous reluque, c'est le même. Tout cela n'est que le monologue de Caïn au fond de son trou...

Écrit par : Aloysia | 11/03/2018

Pardon, je voulais écrire 100% !!!

Écrit par : Aloysia | 11/03/2018

a la petitesse des commentaires reçus sous mes blogs je lâche prise et
ma reflection est extrêment fatiguée des tirer des wagons sans voir de quoi pensez à l'horizon

heureusement c'est pas d'alcool que je me suis pinter mais de langage de lbois pour l'instant je tente de sortir de ce cerceuil à la sympathie certes
de la petite sympathie
ne crions pas trop car aujourdh'ui à 88 pour c'est la dose de ce que l'on reçoit
je me resitue

car là je ne peux plus servir quoique ce soit je me nuis et nuis au autres alors
le meilleur
n'est pas de faire pareil mais de trouver quelque chose
ou jute du l'esprit porteur.
bisous chére Ariaga
françoise

Écrit par : lamangou | 11/03/2018

bonsoir amie, décidément tes choix sur les écrits de Jung me vont bien en ce moment , je pense vraiment que l'humain peut changer et il est évident
que les mentalités évoluent même ou peut être surtout dans ce monde tourmenté.

Si , si je crois fermement qu'il y a une évolution à espérer pour l'humanité
mais ce n'est pas en regardant les "défauts" ou les "différences "des autres
mais c'est chacun de nous individuellement qui devons œuvrer pour nous changer nous mêmes en allant "fouiller dans nos profondeurs.......

bonne soirée chère Ariaga

Écrit par : mariedumonde | 11/03/2018

@ Dany 21, cela fait du bien de réfléchir et c'est gratuit !

Écrit par : Ariaga | 11/03/2018

@ Aloysia, pas très optimiste ?

Écrit par : Ariaga | 11/03/2018

@ lamangou, je vois que tu n'as pas le moral. Les blogs ont moins de lecteur car beaucoup préfèrent aller sur Facebook qu'ils considèrent comme plus vivants. C'est difficile d'y échapper car si on veut avoir une page (c'est mon cas pour la publication de mes travaux sur Jung) il faut aussi avoir un compte personnel. En plus, presque personne ne veut plus prendre la peine de lire des textes longs. Courage.

Écrit par : Ariaga | 11/03/2018

@ mariedumonde, tu fais partie de ceux qui acceptent l'évolution et qui pensent que c'est nous même que nous devons changer. Bienvenue dans ce club pour l'instant pas tellement fréquenté.

Écrit par : Ariaga | 11/03/2018

"Que celui qui veut s'élever au-delà de lui-même descende et se charge de son propre fardeau et se traîne lui-même jusqu'à l'autel sacrificiel."

... c'est d'une vérité bouleversante... C'est un chemin d'humilité, aride, pierreux et solitaire. S'aventurer dans l'abysse de ses profondeurs promet une succession de petites morts (en ce qui me concerne) à soi-même et au monde... On en revient avec un regard inexorablement changé parce qu'on a regardé le Réel. C'est douloureux et salutaire.

Écrit par : Plumejeaud Marie-Christine | 11/03/2018

Ah oui !!!! Tout à fait d'accord ! ++++++++++++
Belle semaine à toi chère Ariaga

Écrit par : miche | 12/03/2018

Un texte bien d'actualité.. l'homme est son propre prédateur. Le pouvoir, l'argent ternissent l'âme. Les valeurs fondamentales humaines s'éloignent. L'humilité permet pourtant de se reprendre, de considérer l'autre, voire de l'aimer.

Écrit par : Sedna | 12/03/2018

fardeau/radeau
il faut descendre pour monter
pour surmonter ses peurs d'abord , nox eterna et pas lux eterna
il faut des cendres pour les mêler aux larmes sans bagages autres que la bonne volonté pas hantée par des visions trop sombres
il faut être au centre de l'idée...pas fixe pour comprendre la portée de l'ombre
soft power ou pas comment sortir l'infans de là
parade n'est pas rester en rade
désamorcer les dérives par de vives mises en garde
et tirer l'épée pour pourfendre les manipulateurs
sortir de son confort aussi pour essaimer l'espoir pas que pour la soif
d'aimer la vérité ou de la rechercher à toute force
atout contre la farce qui en attrape plus d'un
qui se prend alors pour le satrape du coin
ne pas tirer la trappe même pour la mise en bière
et laisser couler l'amertume à la commissure des lèvres

à la mémoire de ma mère...courage
paix à son âme

Écrit par : Thierry | 12/03/2018

Eh oui...c'est le long chemin de l'humanité et de chacun : renoncer à exercer une pression sur les autres et s'occuper, en priorité, de régler les problèmes à l'intérieur de soi...

Facile à dire...moins facile à faire...

Connais-tu ce texte de Christiane Singer ?
Il résume tout...:-)

https://fabulo.blogspot.fr/2011/05/transformation-de-la-conscience.html

Écrit par : La Licorne | 13/03/2018

Un petit coucou amical excellente journée à toi :-)

Écrit par : Joëlle | 13/03/2018

C'est tellement vrai ce qu'écrit Jung que je n'ai rien à ajouter. Si......Cessons de faire supporter aux autres nos propres maux !

Écrit par : daniel | 13/03/2018

@ Thierry, je sais quelle cruelle épreuve tu traverses et je te remercie d'avoir eu le courage de venir, avec pudeur, laisser une trace dans les commentaires du Laboratoire.

Écrit par : Ariaga | 13/03/2018

@Plumejeaud Marie- Christine, douloureux et salutaire, c'est exactement cela.

Écrit par : Ariaga | 13/03/2018

@ Miche, merci pour ce grand oui.

Écrit par : Ariaga | 13/03/2018

@ Sedna, l'humilité, tu as raison est une solution mais elle est rarement profonde.

Écrit par : Ariaga | 13/03/2018

@ La Licorne, je suis allé lire et tu as raison c'est très bien dit et en harmonie avec le texte de Jung.

Écrit par : Ariaga | 13/03/2018

fard dos, phare d'os , puy et ril
soulager le poids de consciences amochées
décharger les portefaix contrefaits
illuminer les squelettes ou les architectures
plonger au fond de soi sans un battement de cil
et se rappeler le petit rien dans le grand tout
la vérité cosmogonique
et les abimes insondables du temps

Écrit par : Thierry | 14/03/2018

Vouloir le changement chez l'autre, quel mirage ! Vouloir le changement en soi, quel lumineux programme ! Merci Ariaga de nous offrir ce sujet de réflexion, les mots ainsi partagés font leur chemin, c'est bien il me semble. Bises, douce journée à toi. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 15/03/2018

j'adore cette citations ....je pense sincèrement
que c'est déjà fantastique de devenir sois même
alors vouloir se dépasser c'est un peu fou
muchos besos
tilk

Écrit par : tilk | 15/03/2018

Je souhaite que ces paroles soient martelées pour qu'enfin le monde devienne meilleur. Mais je suis peut être naïve... Qui va les lire aujourd'hui à part nous, les commentateurs sous ta note ? Bon week end Ariaga.

Écrit par : elisabeth | 16/03/2018

Puy sens , certains du côté du Velay ne font pas dans la dentelle même s'ils ont fréquenté le vélin (pas le veau ,ni le vaux ce dernier étant moins quiet que le premier) et dans l'étude le quiet se ressource mais pas à quitte ou double car le désir est puissant qui pousse à l'outrance et le clignotant n'est pas nécessaire quand on double par la droite, d'une façon adroite en jouant sur les peurs pour agir en guise de repoussoir, soir et matin comme le malin qu'on est qui connait son affaire et s'y affaire sérieusement, affaire de tous et de chacun pour les chacals affamés comme pour les lascars diffamés.

Le temps, la lecture et l'information fiable sont les sources de la démocratie pour que chacun puisse construire son opinion et pas se ranger sous un étendard au grès du vent mauvais qui sème des paroles de discordes.

Puissent alors ces hommes et femmes de bonne volonté, pas éblouis encore par les ors des palais de la république, continuatrice d'une tradition trop souvent monarchique, trouver dans le dialogue émancipateur la force du changement qui peut rimer avec rangement quant il y a lieu de mettre bonne ordre dans certains dévoiements.

Écrit par : Thierry | 18/03/2018

@ Plumes d'Anges, tu as tout compris.

Écrit par : Ariaga | 19/03/2018

@ Tilk, oui, c'est fou mais un but tellement excitant !

Écrit par : Ariaga | 19/03/2018

@ Élisabeth, je suis plus optimiste, Jung est de plus en plus lu et ses paroles, à mon avis, feront leur chemin.

Écrit par : Ariaga | 19/03/2018

Merci...
J'aime infiniment cette idée de se charger de son propre fardeau... C'est le commencement de l'humilité et de la vraie lucidité... Mais combien de morts à traverser avant cette nudité souveraine qui fait que rien ne sera plus jamais comme avant.
Marie-Christine

Écrit par : Plumejeaud | 04/04/2018

@ Plumejeaud, de transmutations en transmutations, nous finirons bien par progresser ... merci pour ce beau commentaire.

Écrit par : Ariaga | 07/04/2018

Écrire un commentaire