UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le symbole vivant | Page d'accueil | L'axiome de Marie la Prophétesse »

10/02/2007

La femme Nature

medium_hp_scanDS_471613574958_2_2_2.jpg

 

Forte des puissances de la nuit

Nue sur la roche ronde enfantée par les vents

La femme est venue offrir sa chair humide d'un désir d'Océan à l'aimant de la mer montante

            Les langues du soleil

            Tout près d'être englouti

            Ont caressé sa peau

            En spasmes d'agonie

            Le ressac a chanté

            Au rythme de l'amour

            Et le feu a  brulé

            Dans la pierre mouillée

Quand ses reins ont quitté leur lit granitique

Quand son ventre s'est tendu vers le ciel

Quand ses cuisses lourdes se sont ouvertes à la caresse des gouttes

La vague est arrivée aspirant la fontaine

Cri et jaillissement

De son eau féminine 

Un don à la Nature

Aux temps des dieux multiples 

Commentaires

HOJIKA a pris quelques jours de repos, elle me charge de te saluer et de te souhaiter un bon week end...
BARTON son ami

Écrit par : De l'ombre à la lumière | 10/02/2007

Parallèle Femme/Nature, quelle belle symétrie ! Quelle belle analogie. C'est plus sensuelle que ‎symbolique.‎
RAFRAFI

Écrit par : RAFRAFI | 11/02/2007

Ce poème est un don magnifique

Écrit par : Gabriel | 11/02/2007

oui cette poésie me fait penser à une nature sans limite toujours en mouvement , incertaine et inquiète aussi bien que pérenne dans sa force d'être au risque de tout ce qui est mouvant et pourtant ancré dans l'être,
un magnifique moment comme je les aime ,
une amplitude
amitiés lambert

Écrit par : aloredelam | 11/02/2007

Je suis subjugé par cette photo. D'où vient-elle ?

Écrit par : lancelot | 11/02/2007

Elle vient de mon appareil photo, cadre la Bretagne, avec un peu de rêve de la grande sorcière.

Écrit par : ariaga | 11/02/2007

Belle photo (avec effet du vignettage) et poème qui nous éclabousse : très sensuel/sexuel !
"désir d'Océan à l'aimant de la mer montante" : c'est l'océan qui se fait amant.

Écrit par : Arianil | 11/02/2007

Très très beau, mais je ne saurais pas écrire comme ça ... ou alors il faudrait que je me trouve une très belle femme lol

Écrit par : stef91 | 19/02/2007

Merci, stef 91 de tes visites, la très belle femme tu vas surement la trouver, elle n'est surement pas loi, il suffit de la voir et de ne pas chercher une "image". Bises.

Écrit par : ariaga | 19/02/2007

Ariaga, intéressante ta remarque adressée à stef 91. Comment voir et ne pas chercher une "image" ? Voilà un beau sujet de note à explorer...

Écrit par : Arianil | 19/02/2007

" Je suis le vent, tu es la mer....":
le début d'un poème que je n'ai pas fini !
Je découvre ton blog. Merci

Écrit par : langevin49 | 16/04/2007

Ce poème est une splendeur. Un hymne à la femme quand elle s'ouvre totalement à sa Nature amoureuse, sensuelle et cosmique.

Je suis heureuse de découvrir votre blog, même tardivement, je sens que vous allez me donner de très beaux moments de lecture. Je vous en remercie d'avance.

D'autant que je suis aussi une amoureuse de C.G.

Il semble d'ailleurs qu'il ait de nombreuses ménades à sa suite :-)

Écrit par : L'Arpenteuse | 02/08/2007