UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pierre TRIGANO : Laisser advenir le Soi | Page d'accueil | Les blogs sont-ils des athanors ? »

21/05/2007

ATHANOR

Athanor! Athanor! ce mot rythme dans mon imaginaire le défilé de la lignée infinie des alchimistes. Je les imagine, jour et nuit, seuls ou avec une compagne, entretenant et régulant le feu sous leurs incessantes décoctions et distillations et priant Dieu pour que l'Oeuvre réussisse. 

Athanor, c'est aussi mon bouillonnement intérieur quand je cherche les mots, la poésie, les images, pour vous dire ...

Ariaga sois sérieuse et donne une définition de cet athanor , parfois aussi appelé "vase" ou "fourneau secret". Il y en a une qui me plait assez dans le glossaire de Philosopher par le Feu de Françoise Bonardel (Le seuil, sagesses, p. 452.) :

Athanor : "Ce mot d'athanor est  tiré de l'arabe, et signifie une tour dans laquelle on met du charbon pour entretenir un feu continuel dans un fourneau qui y est joint ; il vient aussi du mot grec athanatos, immortel (Salmon) En l'athanor sont donc réunies les caractéristiques d'un four capable de réduire sans violence la "matière" déposée dans l'Oeuf Philosophique, reposant sur un lit de sable ; et celle d'une intemporalité favorable à la survie du "corps " ainsi régénéré."

Il s'agit ici de l'athanor "matériau" mais je pense qu'il se manifeste à différents degrés de puissance comme brûle le feu. L'athanor Nature est le plus fort car il contient toutes les force de cette Nature et cela de degrés en degrés jusqu'au ventre féminin qui est lui aussi athanor. 

L'être humain est athanor et E.Perrot le montre dans La Voie de la Transformation quand il écrit :"Notre fournaise transformante c'est la vie toute entière avec ses épreuves" (p. 273) Quand on regarde les illustrations du Mutus liber, Le livre muet, un ouvrage très ancien d'images sans texte qui décrit les différentes étapes de l'Oeuvre alchimique, on voit que lieu de la cuisson est, symboliquement, à la hauteur du coeur de l'homme. Nous sommes tous des athanors, parfois tellement brûlants qu'ils sont prêts à exploser car trop chargés de passions ou d'épreuves. Ce sont ces épreuves, ces grands obstacles qui nous calcinent  mais qui, aussi, nous obligent à changer, à faire autrement que nous le projetions. Le moi se consume mais il ne disparait pas, il se transforme dans l'athanor des souffrances. 

L'athanor, quand son feu est lent et doux est aussi le fourneau sur lequel se mijote le processus d'individuation, le cheminement vers le Soi. Mais cela est une autre histoire, pour bientôt. 

     Ariaga
 

Commentaires

Au risque d’être encore monomaniaque, il me semble que nos blogs sont ces creusets troublants où se préparent les nourritures subtiles. Sous une autre perspective, l'athanor est aussi le théâtre du samsara.
Bises ignées.

Écrit par : djaipi | 21/05/2007

Très belle note, Ariaga. Tu as dit l'essentiel. J'aime beaucoup la vision de Perrot que je trouve très juste : notre vie même est un athanor. Et si chacun des trois sanctuaires du corps humain (les trois "cerveaux" de Gurdjieff) peut être comparé à un creuset alchimique, c'est bien le foyer central, celui du Cœur, qui les gouverne tous et détient la clé du Grand-Oeuvre.

Écrit par : Arianil | 21/05/2007

J'adore l'Alchimie.
Rêver Alchimie.
Méditer.

Écrit par : Patrick | 21/05/2007

Un petit clin d' oeil à toi ...http://amiraute.dyndns.org/dotclear/index.php?2007/05/03/312-de-memoire-d-athanor

Écrit par : Kaïkan | 22/05/2007

y'en a un qui m'éclate bien c'est le
"piger henricus" son nom en français parle de la plus haute qualité pour un chercheur;
et pi, al ambiq, ambix le vase; ce qui, tout naturellement fait poindre l'observation d'Albert Lao Tseu: le vase retient toute notre attention mais c'est l'espace qu'il délimite qui nous est utile.
La distillation, l'alliance des quatre éléments qui donne le cinquième; mmmmm! et c'est rudement bon!

Écrit par : phyta | 22/05/2007

Nous sommes tous issus d'athanor .. nous le sommes tous et surtout toutes ..c'est ce que nous transmettons.. le feu de la Vie.. la vie de la Vie.
Bises Ariaga .. me voilà rentrée avec mes courses faites !;)

Écrit par : cile | 22/05/2007

...j'avoue, n'y connaissant rien...en athanor...pour moi c'est la liaison du tain et puis de l'or. Comme le soleil sur la peau, un doux entretien qui fait du bien

Belle Alchimie que la tienne qui me surprenne...

(là je vais m'interroger sur l'oeuf philosophique...à quelle hauteur de cuisson ?...nul ne le saura jamais...)

Je plaisante un peu pour cacher mon ignorance et glisser ici quelques mots après une abondance...

Bon !!! sans rime...intellectuelllllllement parlant je te remercie spirituellllllllement

Bisous...

(pardon pour mes ailes !)

Écrit par : Aslé | 22/05/2007

Merci pour cette note explicative complète sur athanor. Le moi se consumme mais ne disparaît pas, heureusement...
Bonne après midi.

Écrit par : elisabeth | 23/05/2007

J'ai essayé de vous répondre à tous par ma note suivante. Ce sont vos commentaires qui m'inspirent et me motivent.

Écrit par : ariaga | 23/05/2007