UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« ARIANIL : Rêves et spiritualité | Page d'accueil | C. G. Jung : matière et esprit »

28/05/2007

Nature oubliée, rêve et Totalité

2523a405234abd53fd01fd3bc806c9ff.jpg

   La nature est souvent oubliée par une civilisation qui a fait de de l'explication et de la domestication de cette nature  un nouveau mode de relations. Mais l' "Esprit de la Nature", comme le disaient les alchimistes, est puissant et sa voix se fait souvent entendre dans les rêves, et surtout les séries de rêves qui peuvent devenir un véritable enseignement. 

C'est la Nature, et C. G. Jung l'avait bien compris au moment où il dit son grand Oui à la Vie, ce Oui, pour lequel je plaide souvent, c'est la nature donc, qui représente la Totalité à laquelle beaucoup aspirent. La seule totalité qui nous soit accessible  ici et maintenant. Elle est une représentation de cette Totalité qui nous échappe parce que la partie ne peut comprendre la tout. La goutte d'eau est la mer mais elle ne le sait pas. Cette re-présentation s'observe partout, de l'agencement cosmique à celui de notre corps et jusqu'à chacune de nos cellules  ; on la voit aussi à l'oeuvre dans le merveilleux processus de la formation du vivant, que ce soit un cristal ou un nouveau né. 

   Ce sont justement les rêves, dont émergent si souvent des images de cette nature oubliée, qui nous montrent, sous le niveau conscient la persistance mémorielle d'une nature à laquelle nous appartenons par notre corps, notre incarnation. Au niveau de la psyché on peut voir aussi fonctionner des lois régulant de façon harmonieuse le fonctionnement de l'ensemble. La régulation s'effectue par une espèce de système "homéostatique" de relations entre les polarités opposées et la fonction compensatoire entre le conscient et l'inconscient. Si on y ajoute la coopération entre ces mêmes conscient et inconscient, on parvient à une harmonisation semblable à celle qui se produit entre les différents organes et flux du corps. De là à dire qu'il n'y a aucune différence fondamentale entre la matière et la psyché... est-ce que Jung aurait franchi le pas ?

   Bien, je me lâche un peu et vous n'êtes pas obligés de me suivre mais je suis persuadée que nous formons des unités de la Vie, en relation avec d'autres unités de vies, contenant des aspects physiques, psychiques et spirituels. Je pense aussi que ces aspects se manifestent tous dans les rêves de ceux qui prêtent attention (avec prudence, vous l'avez vu dans la contribution d'Arianil) aux vagues oniriques affleurant sans cesse à la limite de leur conscience.

   A ces dimensions observables qui offrent une possibilité de représentation de la totalité humaine il faut ajouter une dimension transcendante et irreprésentable de la Totalité : un "sens éternel inconnaissable", comme le disait Jung. Au sujet de cet inconnu on ne peut rien dire, seulement s'ouvrir.

     Ariaga 

 

 

 

Commentaires

Qu'entendez-vous précisément par "unité de vie", Ariaga ? ça m'intrigue.

Écrit par : E. W. | 28/05/2007

La goutte d' eau est la mer et je crois qu' elle le sait mais nous laisse pudiquement le découvrir ...
J' ai découvert un jour le monde dans une goutte d' eau et ma vie en a été irrémédiablement transformée ... Depuis, je suis aux aguets et à l' affut des signes déposés ...
Tout m' est source de profonde vénération, la tragédie comme la beauté ... C' est étrange de dire cela mais c' est ainsi ... Beauté et laideur sont sur le fil du funambule, sagesse et folie à la frontière poétique ...
Le voile se lève et je m' étonne encore et encore de tout ;-)

Écrit par : Kaïkan | 28/05/2007

Rêve: Un trésor gît dans la mer. Pour l'atteindre, il faut plonger par une étroite ouverture. C'est dangereux mais, en bas, on trouvera un compagnon. Le rêveur ose le saut dans l'obscurité et découvre, dans les profondeurs, un beau jardin disposé symétriquement avec une fontaine au milieu.

Écrit par : beverycool | 28/05/2007

Bonjour Ariaga, le taoisme n'est pas très éloigné de ce que tu avances; il me semble, qu'en penses-tu ?

Écrit par : Ray | 29/05/2007

Le cantique des quantiques dit, au sujet de la goutte, qu'elle est omniprésente dans l'océan jusqu'au moment où, extraite de la masse confuse elle devient une goutte.
Maître Jung estes vous ci, présent?

Écrit par : phyta | 29/05/2007

J'ai du mal a vous suivre, je me sens tres binaire à la lecture de vos posts ...!
Mais enfin; j'ai bien aimé votre idée "d'unité de vie" elle a le mérite de la clarté ! Elle est aussi fascinante et permet de mettre le doigt sur l'indiscible; soit la relation entre le caractère unique de l'aspect psychique et l'idée de représentation d'une totalité à travers la goutte.....Lequel des deux seraient donc prépondérants ?

Écrit par : yubai | 29/05/2007

Je me souviens que dans les années 80, les exemples de l'hologramme et des fractales (cela devrait intéresser notre géomètre djaipi) étaient souvent cités pour illustrer l'intuition d'unités reliées, qui non seulement forment un Tout qui les dépasse, mais paradoxalement, contiennent en leur finitude l'image même de cette totalité. La métaphore de la goutte d'eau et de l'océan rejoint cette intuition quant à l'unité de la substance. La vision d'Ariaga m'invite à revisiter celle de Leibnitz avec ses monades (lire par exemple cette page : http://perso.orange.fr/sos.philosophie/leibniz.htm ).
En tout cas, ce billet aiguise la conscience, la vigilance à l'égard de chaque parcelle de l'existence, y compris celle des rêves.
Merci aussi à Kaïkan pour son témoignage éclairant, et à Phyta pour le rappel du Cantique.

Écrit par : Arianil | 29/05/2007

@ E. W. Les unités de vie sont des totalités dans la totalité, comme chaque goutte existe en elle, est la mer. Sa voisine, l'autre goutte est, elle aussi, la mer. Je ne parle pas scientifiquement mais symboliquement. A bientôt, j'espère.

@ Kaïkan ton ressenti en dit beaucoup plus que toutes les théories mathématiques. Je ne dis pas cela pour vexer les mathématiciens qui pourraient, qui sait, fréquenter ce blog. On se situe sur deux plans différents et les mathématiques m'ont toujours fascinée. L'inaccessible étoile !

@ Beverycool , quand on parle du loup...voila un beau "rêve d'école". Pour Jung, le trésor difficile à atteindre, en relation avec le mythe du héros, fait partie des archétypes puissants. Merci de la visite et à bientôt, j'espère. Je signale à tous que votre blog (dans mes liens) est un véritable univers dans lequel on plonge sans être sur de ressortir.

Écrit par : ariaga | 29/05/2007

@ Ray, @ phyta @ yubai c'est intéressant, chacun à votre manière vous avez les mêmes interrogations. Comment être, ici et maintenant dans la Totalité. Je ne peux pas vous répondre, c'est le cheminement de toute une vie. Eh oui, Phyta, Jung est certainement là et il rigole de me voir nager, pauvre goutte dans la mer, devant vos interrogations. Il vous répondrait que c'est vous qui avez les réponses.

@Arianil, moi aussi j'ai été fascinée par les fractales. Elles étaient tellement belles...Ton allusion à Leibnitz est très juste. Lui aussi m'a beaucoup inspirée mais je le trouve d'une lecture très difficile et j'ai abandonné depuis longtemps.

Écrit par : ariaga | 30/05/2007