UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« PARACELSE, médecin, alchimiste, philosophe | Page d'accueil | Faiseurs d'or et philosophes alchimistes »

08/06/2007

Un chemin vers la fleur du Soi

005f22e1948a597c4434749ce59b4c2f.jpg

Avant la sécheresse des mots et des concepts

empruntons le chemin humide et verdoyant

qui conduit doucement

vers cette fleur du Soi que l'on appelle encore

     la Fleur d'Or

 

3fba5daa5966737f85f3e98e67d09097.jpg

Parfois un mur de pierres, les cailloux de la vie

nous barre le chemin

mais il y a des fleurs

poussant parmi les pleurs... 

 

6ede32cdc502e3360f525f12032b38c6.jpg

et puis le mur s'écroule libérant le passage

vers la fleur magnifique entrevue dans nos rêves

 

5a34a463a67ab6516fc83ba01bcca4c3.jpg

est-ce la belle rose en robe d'apparat ?

l'orgueilleuse est rebelle armée de ses épines

 

1f38e1b56f117b97e6d093029720b2c8.jpg

accouplement sacré de l'ombre et de la lumière

la fleur du Soi se donne à qui sait la trouver.  

               Ariaga
 

 

 

 

Commentaires

un cerisier, une fleur...
merci de votre passage sur mon blog
a bientôt
ulyssa

Écrit par : ulyssa | 08/06/2007

Ma surprise à lire ce mots "pleurs" - alors que l'émotion montait - dont j'ai pu être heureuse. Alors, tous ces souvenirs d'images pour la prolonger - soutenant un texte attentif, intelligent, souple...
Merci, Ariaga, pour cette vérité vraie.
Les pleurs ici ne furent jamais tristes, et cela m'est étranger.

Écrit par : Marie Gabrielle | 08/06/2007

Je voulais dire l'importance de la forme et des couleurs - sans doute, même choisies par hasard, de cette image indigo. Cela y fait, y fit... mais j'ai fait une faute.

Écrit par : Marie Gabrielle | 08/06/2007

Que d'émotion dans cette poésie si attachante et fictif.....
Et les images alors,ces fleurs,cette nature somptueuse,me charme et me berce.....
C'est un délice d'être dans ce blog.

Écrit par : dragonmire | 09/06/2007

il ya déja quelques temps que je n'avais pas mis de commentaires mais tous les jours sans exception je te rends visite.
bravo ariaga tu sais varier pour empécher la monotonie, tout en restant fidele à toi-même, le chemin vers soi il ne peut y avoir rien de mieux comme idéal surtout si on y rencontre la rose....
je t'embrasse affectueusement
marie...du...monde

Écrit par : mariedumonde | 09/06/2007

quand le plus improbable arrive, il en est ainsi depuis les oirigines de l'univers...

Écrit par : Ray | 09/06/2007

Le chemin de l'extase passe par le jardin des roses!

Écrit par : Marc | 09/06/2007

Mélange des mots et des couleurs... et des parfums, bravo !

Écrit par : aliscan | 09/06/2007

Bravo Ariaga, ce poeme est très beau et les images sont reposantes.

http://blog-carl-jung.blogspot.com


B.

Écrit par : B. | 09/06/2007

Aujourd'hui je découvre que tu maîtrise à merveille l'alchimie des mots, des fleurs et des métaphores.

Écrit par : lancelot on the road again | 10/06/2007

merci pour ce souffle de courage, c'est superbe
je retrouve les mots qui me manquent parfois
et les fleurs que l'on cueille dans la tendre herbe
émaillent par leurs couleurs la vie et ses joies.
Bon dimanche ariaga !

Écrit par : marie.l | 10/06/2007

vert beauté éclair
de la lumière
vert clair
tendre et sincère
verte couleur
éloge de la douceur
fraîche senteur
embrassée du bonheur

...toutes ces fleurs...

Écrit par : Aslé | 10/06/2007

@ Ulyssa, c'est moi qui te remercie de nous proposer un blog où passé, présent et futur s'écrivent en un beau style avec une sensibilité retenue.

@ Marie Gabrielle, tu arrives toujours à me sur-prendre et pour moi, la surprise est une des choses qui pimentent la vie. Merci à toi, diablesse poétique.

@Dragonmire, c'est avec délice que je déguste tes compliments.

Écrit par : ariaga | 10/06/2007

@ Mariedumonde, quel plaisir d'avoir de tes nouvelles. Tu as raison, la rose est la fleur de l'incarnation mais il ne faut pas se contenter de sa beauté il faut "connaître" ses épines pour ne pas se piquer.

@ Ray, tu es l'écrivain de l'improbable il est donc normal que tu lui donnes vie. Il n'est pas improbable que tu réserves encore des surprises, et comme je l'ai dit à Marie Gabrielle, j'aime la surprise.

@ Marc c'est pour quand l'extase ?

@ Aliscan, qu'en peu de mots de belles correspondances sont dites. Merci.

Écrit par : ariaga | 10/06/2007

Pas d'absence juste un peu de silence .. il me conduit vers cette fleur dont tu parles si bien.

Écrit par : cile | 10/06/2007

Je t'envoie quelques notes de Jasmin en fleur dans mon jardin ce matin
en touche de coeur... pour un parfum de Soi

Bises

Écrit par : Anna | 10/06/2007

@ B. les visites des amis de Carl Gustav me mettent toujours en joie. contente que les images te plaisent, c'est toujours ici du mijoté maison.

@ Lancelot, contente que tu découvres, preux chevalier. J'ai vu son ton blog que tu ne manques pas d'ouvrage. Est-ce qu'il te reste du temps, en route, pour faire ta cour aux belles dames ?

@ marie.I, je pense que tu sais, comme moi, que la vie est précieuse et que chaque instant de beauté nous fait avancer sur le chemin.

Écrit par : ariaga | 10/06/2007

De rose et de jasmin diagonale orientale quand rôdent les vapeurs des tilleuls sauvages en cortège au torrent de Garcin; de l'ouest montent les muscs des arbres de rivière.
Qui devance l'orage, la coumarine au cumin fait image;
Août qui hume le dahlia sourd l'odeur du sang et de l'eau

L'orgueil est de facture humaine
La fleur n'a pas d'épine

je plaisante

Écrit par : phyta | 10/06/2007

C'est décidé, je m'y engage, aux surprises !

Écrit par : Ray | 10/06/2007

Très belle promenade florale ! ;-)

Une vague réminiscence ramenant à une réalité bien présente : "Ne soyez pas fleur, mais printemps !".

Du fond du Coeur...

Écrit par : aksysmundi | 11/06/2007

le vrai secret de la "fleur d'or" dans la vision de l'espace fleuri qui nous entoure
très beau
très juste

Merci

Écrit par : Lung Ta | 11/06/2007

L' association des sentiers de graviers et, au détour des pas lourds, les fleurs découvertes, jamais pareilles, toujours étonnantes, parfois déconcertantes ... voilà bien le chemin vers soi ... et parfois aussi, la chute et les genoux écorchés pour colorer de rouge les belles assoupies ...

Écrit par : Kaïkan | 11/06/2007

@ Aslé, de la poésie pour moi, tu me fais vraiment plaisir et l'herbe est verte.

@ Anna, je prends tes jasmins par brassées et de leur parfum je me fais un manteau pour mon voyage vers le Soi.

@ Cile j'espère que tu trouveras la fleur mais n'oublies pas ta soeurâme.

@ Phyta, tu ne plaisantes pas. Pourquoi la beauté, en particulier celle de tes mots te déranges t-elle autant? Tu me fais penser à quelqu'un qui s'enfermerait volontairement dans une prison de miroirs déformants.

Écrit par : ariaga | 11/06/2007

@ Ray, attention, je prends note de l'engagement et il y aura des pénalités de retard !

@ Aksymundi tu es un sage.

@ Lung Ta, tes mots me touchent.

@ Kaïkan ta quête est juste car elle passe par les sentiers de la vie, ici et maintenant. On peut passer la tête vers ailleurs mais c'est ici que se situe l'émotion et le désir d'avancer.

Écrit par : ariaga | 11/06/2007

Si, si! C'est pour équilibrer.

Écrit par : phyta | 11/06/2007

Promis, pas de peine alitée !

Écrit par : Ray | 11/06/2007

Bonsoir,

Petit poème en image pour trouver la fleur du soi.
C'est bien cela la vie .
J'aime beaucoup la première photo, et le dernier vers en conclusion.
Merci beaucoup.

Écrit par : elisabeth | 12/06/2007

@ Elisabeth tu as raison, tout mon petit travail était destiné aux mots de la fin. Et merci pour mes photos car j'ai beaucoup de plaisir à les faire.

Écrit par : ariaga | 13/06/2007

je crois que je suis une fleur de cactus :
- je mets longtemps à sortir de mon trou
- lorsque je me décide enfin à sortir, je suis pleine de couleurs différentes
- j'aime la chaleur
- je suis résistante aux pires températures et à la secheresse
...
qu'en penses tu ?

Écrit par : gaiia | 15/06/2007