UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le voyage du philosophe | Page d'accueil | Se laisser glisser »

07/01/2009

Le vase de l'alchimiste

 

 

DSC02684_3.jpg

Je vous parle souvent du vase sur l'athanor, surtout quand mon ami intérieur le vieil alchimiste murmure à l'oreille de mon coeur. Aujourd'hui,  je suis allée chercher, dans Psychologie et alchimie de C.G.JUNG ((p.309), un texte qui montre que, pour les pratiquants de la Science Hermétique, ce vase n'est pas un simple instrument de leurs opérations.

"Pour les alchimistes, le vase est quelque chose de véritablement merveilleux : un vas mirabile (vase merveilleux). Marie la Prophétesse dit que tout le secret réside dans la connaissance de ce qui a trait au vase. On souligne sans cesse que : "Unum est vas" (le vase est un). Il doit être coplètement rond en imitation du cosmos sphérique, de façon que l'influence des étoiles puisse contribuer au succès de l'opération. Il est une sorte de matrice ou d'utérus d'où doit naître le filius philosophorum (fils des philosophes). C'est pourquoi il est recommandé que le vase ne soit pas seulement rond, mais qu'il ait la forme de l'oeuf. On est porté tout naturellement à considérer ce vase comme étant une sorte de cornue ou flacon ; mais on se rend bientôt compte que cette explication est insuffisante car le vase représente plus une idée mystique, un véritable symbole, comme toutes les notions importantes en alchimie."

Si quelque puriste s'égarait sur ce blog je signale que les caractères gras ne font pas partie du texte original.

J'aime cette comparaison du vase des alchimistes avec un utérus où mûrit un enfant. Cela me conforte dans l'idée que l'oeuvre que nous tentons de faire de notre vie est comparable à une grossesse, à l'oeuvre de la nature.

Il y aurait deux sortes de vases. Le vase en verre dont l'idée me plaît assez car je pense qu'elle permettait à l'alchimiste de voir, par transparence, des transformations de couleur, des formes étranges qui ne sont pas sans rappeler l'univers des rêves. Ce vase était réservé à l'usage des substances nobles. Un autre vase, fait d'argile, était nommé " le vase de la nature". Cette voie du Grand Oeuvre était accessible à tous et ne demandait que des matériaux peu couteux. Je pense, finalement, que j'aurais choisi celui là...

Ariaga

Commentaires

Te voilà partie dans les vases ?
j'ose espérer que tu n'as pas écris cette note de nuit...
excuse moi de plaisanter sur une note aussi sérieuse, mais tu me connais, non...
bise à toi, et bon après midi...

Écrit par : le Pierrot | 07/01/2009

---> Très chère,

L'opacité de l'argile donne naturellement au vase tout le mystère, mais aussi toute la beauté de son contenu puisqu'il invite chacun à avoir une démarche personnelle quant à découvrir ce qui l'anime...

Bien tendrement, Jack qui t'embrasse.

Écrit par : © Jack Maudelaire | 07/01/2009

Le vase : matrice ou utérus... une belle image.
Bonne soirée Ariaga et merci pour cette note.

Écrit par : elisabeth | 07/01/2009

Sourires !!! Tu vas te faire brûler comme sorcière !!! :*

Écrit par : patriarch | 07/01/2009

Il y a je crois dans l'Alchimie deux voies, une sèche et une humide, une qui passe par le feu et une qui passe par la maturation, dans cette dernière le verre me semble indispensable car il permet en effet de "mesurer" la couleur de l'oeuvre, comme un caramel qui est surveillé en fonction de sa couleur

Écrit par : Lung Ta | 08/01/2009

@ Le Pierrot, d'ici à ce que je t'enferme dans mon vase pour te cuisiner à feu doux sur l'athanor...il n'y a pas loin !

Écrit par : ariaga | 08/01/2009

@ Jack Maudelaire, tu parles d'or. Les voies sont multiples c'est la sincérité qui compte.

Écrit par : ariaga | 08/01/2009

@ Elisabeth, la nature est une et je crois que tout est affaire de conjonctions et d'enfantements.

Écrit par : ariaga | 08/01/2009

Je suis vraiment contente de tomber sur un blog qui parle de Jung et d'y lire ce que je lis.
Bonne soirée
Colombe

Écrit par : Colombe | 08/01/2009

Ne m'enferme surtout pas dans le vase de nuit...
bonne soirée la dame...

Écrit par : le Pierrot | 08/01/2009

Une fleur comme vase
et je plonge en son centre
et j'écoute...
J'entends, je ressens la transformation,

la Vie qui poursuit son chemin vers la conscience.

Écrit par : Kea | 08/01/2009

@ Patriarch, cela a bien du m'arriver dans une autre vie...

Écrit par : ariaga | 08/01/2009

Bonsoir Ariaga,
le vase comme contenant de part sa forme renferme la vie, la connaissance, on y puise, déverse, mélange, l'alchimie d'une existence, et aux autres nous laissons les éffluves.......

Amicalement.

Écrit par : Stéphane | 08/01/2009

@ Lung Ta, tu es un connaisseur. Je crois surtout que, en regardant avec fascination les images sur le vase en verre, les alchimistes devaient alimenter leurs fantasmes.

Écrit par : ariaga | 08/01/2009

@ Kea, tu as toujours des formules pleines de signification. "La vie qui poursuit son chemin vers la conscience", cela me conforte dans l'idée que, comme nous faisons partie de la totalité de la vie, notre croissance, comme celle d'une plante, doit nous conduire vers un plus grand degré de conscience de ce qui EST.

Écrit par : ariaga | 09/01/2009

@ Colombe, bienvenue sur ce blog et si tu peux y trouver un peu de grain à moudre j'en serai heureuse.

Écrit par : ariaga | 09/01/2009

Plein de Tendresse, d'Amour, de Lumière...

Écrit par : patrick | 09/01/2009

on retrouve d'ailleurs cette symbolique dans beaucoup de peuples...je me souviens des peintures "bonis" en Guyane!

Écrit par : muse | 09/01/2009

Je te remercie d'apprécier mon "alchimie" bien particulière que n'aurait pas renié Jung avec l'étude de l'inconscient collectif de l'existence. J'ai commi bien des erreurs certes, mais je n'étais pas seule!
Ce n'est pas une excuse non plus!
A bientôt
Colombe

Écrit par : Colombe | 09/01/2009

@ Stéphane, respirer les effluves c'est déjà bien, je l'ai compris sur ton blog.

Écrit par : ariaga | 09/01/2009

@ Patrick, l'invisible lien est en train de se rétablir. C'est bien.

Écrit par : ariaga | 09/01/2009

@ Muse, j'aimerais bien en savoir plus sur les peintures "bonis". Tu m'intrigues.

Écrit par : ariaga | 09/01/2009

@ Colombe, j'ai, en efet été sur ton blog et apprécié le côté très personnel et écorché vif de tes textes. Je pense que l'alchimie peut être une démarche philosophique et spirituelle mais je crois aussi que le quotidien avec ses morts ses résurrections, ses transformations est aussi une alchimie pour ceux qui savent l'utiliser comme un matériau de transmutation.

Écrit par : ariaga | 09/01/2009

Il y a de plusieurs couleurs mais qu'une lumière.
J'aime votre blog !
Merci

Écrit par : Irene | 05/06/2009

@ Irene, merci de la visite, de l'abonnement et de la gentillesse de ton mail. J'espère quand même, vu la belle plume que tu as, que tu trouveras, de temps en temps, une minute pour faire profiter tous ceux qui fréquentent le Laboratoire de tes commentaires.

Écrit par : ariaga | 05/06/2009

le vase n'est pas seulement symbole du désir...

Écrit par : consultation psychologue en ligne | 17/06/2009