UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le chemin en spirale de Dürckheim | Page d'accueil | Cadeaux de Noël »

30/11/2009

Note de musique

lumière en prison de verre..jpg

Parfois je m'interroge...

Dans le chaos bruyant qu'est souvent notre vie, quand nous tentons de nous faire entendre à travers la boule de verre de l'indifférence, quand nous nous cognons contre les parois comme un papillon de nuit, crachant nos mots pour ne pas être dissous par ceux des autres, aurions nous seulement UNE  chose à exprimer. J'entends exprimer un peu comme quand on exprime le jus d'un fruit. L'origine de cette  manifestation unique serait le Soi, le centre où brûle la lumière, l'énergie , qui nous propulse dans la vie comme une fléche vers un but invisible. Nous serions l'instrument sur lequel se joue une note de musique qui, si nous voulons bien l'écouter attentivement, deviendra de plus en plus forte, de plus en plus aiguë, de plus en plus afutée et percera la sphère du petit moi. C'est NOTRE note, celle qui nous fait uniques dans l'océan de la Totalité. C'est très difficile de suivre ce chemin et de jouer dans le grand orchestre, il faut des vies pour y parvenir et seul l'Amour, au sens le plus vaste peut aider à ouvrir les oreilles de notre coeur.

Ariaga

 

 

Commentaires

Il faut déjà savoir écouter pour l'entendre cette note !!!


Bonne soirée avec bises.

Écrit par : patriarch | 30/11/2009

bonsoir . moi j'exprime simplement ma joie de vivre en symbiose avec la nature qui m'entoure et qui est merveilleuse . bonne soirée

Écrit par : Jean-piere | 30/11/2009

Moi, toute ma vie, j'ai essayé de jouer les notes, avec toutes sortes d'instrument, il n'y en a qu'un qui n'a jamais sonné faux, c'est mon coeur. Pourtant, je l'ai preté souvent, et beaucoup ont abimés la caisse de résonnance...
bise Ariaga, merci du gentil mot déposé sous ma photo, tu m'as fait grand plaisir, si si...
bise, passe une bonne soirée...

Écrit par : le Pierrot | 30/11/2009

Une bien juste note pour des retrouvailles... Ton billet résume l'essence de tout projet de vie. Puissent nos notes respectives sonner d'un même accord par delà le temps.

Écrit par : Arianil | 30/11/2009

Bonjour,
Tout cela est exprimé d'une façon très poétique, c'est très beau et très juste en même temps ...
C'est mon humble avis
Bonne journée
Amicalement - Dany

Écrit par : bichon39 | 01/12/2009

@ Arianil, quelle joie ce retour. Les débuts de ce blog auraient été impossibles sans des êtres comme toi et j'ai mis très longtemps avant de me résigner, pleine de tristesse, à te supprimer de mes liens (où tu vas revenir très vite). Je vais aller sur ton blog et j'aimerais bien aussi des nouvelles plus "privées". A bientôt j'espère.

Écrit par : ariaga | 01/12/2009

Je crois que ta note m’a inspiré du moins en partie un rêve,
Très beau et aussi très long, je vais simplement en partager le début,
Je suis dans une bibliothèque et je joue avec un jouet d’enfant, de ceux, sur lesquels, lorsque l’on appui sur une touche, s’élève une note, et se dresse un petit personnage,
Alors je m’amuse à essayer chaque note, me régalant d’entendre chaque son et de voir chaque personnage se lever, jusqu’au moment, ou lorsque j’appuis sur une touche, j’entends une vraie voie, authentique, émouvante, cristalline, et se lève un vrai minuscule adorable petit ours qui s’avance vers moi….
Ainsi peut être est-cela découvrir le soi, après nombre d’essais et d’expériences, découvrir la véritable note, qui s’élève parmi d’autre, mais la différence est tellement manifeste que l’on ne peut que la reconnaître…
Virginie

Écrit par : peau d'âme | 01/12/2009

Ha oui et puis ,j' ai fait un peu de "ménage" dans mes blogs,
il me reste : http://unsensee.hautetfort.com
et un p'tit nouveau :http://peaudamephoto.blogspot.com/
bise!

Écrit par : peau d'âme | 01/12/2009

---> Bonsoir, très chère,

Face à l'imparfait des mots, le silence est pour le coeur le plus salutaire des moyens d'expression. Sans lui, le temple des paroles est habité par de vaines divinités. Et pourtant, leurs esprits flottant devant nous sur les ondes de l'espace inférieur aiment s'emparer de nos discours silencieux. En voici la preuve par ces mots qui commentent les tiens, et qui, néanmoins, donnent la note de mon coeur.

Avec mon bon souvenir, je t'embrasse. Jack.

Écrit par : ---> Jack MAUDELAIRE | 01/12/2009

Bise du soir Ariaga...mon mail est bon...

Écrit par : le Pierrot | 01/12/2009

Juste un petit coucou d'amitié, pas trop de temps à partager, période un peu compliquée dans ma tête, mon cœur et mon ordinateur, reviens dès que ça va un petit peu mieux.

Écrit par : Jean | 01/12/2009

si je puis me permettre un petit rajout à ta belle note :
"C'est très difficile de suivre ce chemin et de jouer dans le grand orchestre, il faut des vies pour y parvenir et seul l'Amour DE SOI, au sens le plus vaste peut aider à ouvrir les oreilles de notre coeur"
car il faut aimer ce que l'on est pour pouvoir s'ouvrir à l'amour, pour avoir conscience de ce que nous avons chacun à offrir d'unique, pour nous offrir au regard de l' Autre - de notre regard dépend le sien, de l'autorisation que l'on se donne à être aimé dépend l'amour qu'on nous porte
"il est des lieux de nous mêmes qui n'existent pas tant que l'amour n'y a pas pénétré" (Le roman de Marie Madeleine, Jean-Yves Leloup)
je t'embrasse Ariaga

Écrit par : ambre | 02/12/2009

En ce moment Ariaga, tu trouves la façon, à l'aide de tes textes très inspirants, de nous faire réfléchir.

Trouver sa note à l'échelle de l'univers, voila de quoi nous occuper. Certains spirituallistes ou Sages ont déja abordé ce sujet.
La création elle même n'est elle pas une immense vibration? le Verbe.

Je pense à certains homéopathes unicistes, qui nous enseignent, que lorsque nous aurons trouvé la dose qui nous convient un seul "médicament suffira" et sera nécessaire pour faire réagir notre corps physique.

Avec notre propre note ce sera pareil, plus de douleurs, plus de souffrance, la vraie Vie, l'être sera enfin réalisé.....
Alors essayons de la trouver, probablement que déja elle améliorera notre quotidien.

Écrit par : mariedumonde | 02/12/2009

C'est très beau tout ce qui se dit sur ton blog, chère Ariaga ! Ta note qui émerge chez chacun c'est le but d'une vie et quel est-il ? s'aimer soi pour pouvoir aimer les autres (si je comprends bien) et être utile aux autres.
Belle journée

Écrit par : danae | 02/12/2009

Comme "j'entends" ce qui est dit ici (sourire)
En écho "prémonitoire" à ma visite, le texte du jour (rire)
Que les jours qui nous viennent soient ceux "de l'intelligence du coeur"

Écrit par : michelgonnet | 02/12/2009

malgré sa sortie d'orbite l'oeil de la connaissance brille encore

Écrit par : lecracleur | 02/12/2009

la note du véritable amour pour ceux qui peuvent la ressentir, l'écouter, la regarder , la comprendre et aimer l'autre comme sois même voilà le vrai partage pour accéder à la lumière vérité de la symphonie céleste !!! bisous phil

Écrit par : le baladin | 02/12/2009

Beau questionnement
Cette note personnelle, le risque est de courir après, comme qq chose d'extérieur
elle est plutôt, pour moi, qq chose qui éclot, donc il faut la laisser éclore, en agissant dans la vie là où on est
et peut être y a t il une note commune, universelle, un état d'être qui pourrait être atteinte, épanoui par tous ?

En tout cas je suis d'accord qu'il faille y mettre l'amour, celui qui ouvre

chaleureusement

▷ frédéric

Écrit par : Frédéric | 03/12/2009

J'aime l'avis de Jean Pierre . le monde devient de plus en plus égocentrique . La Nature nous sauve

Bonne journée Ariaga

Écrit par : bruno | 03/12/2009

@ Patriarch, oui, il y a des gens qui sont tellement distraits, au sens que Pascal donne à ce mot, par le bruitage du mondes extérieur qu'ils n'entendront jamais la note.

Écrit par : ariaga | 03/12/2009

@ Jean- piere, et tu t'exprime avec bonheur par la beauté de tes photos.

@ Le Pierrot, merci pour la manière confiante et sensible dont tu as un peu laissé tomber le masque dans ton commentaire. Ton coeur est un bel instrument et même si certains en jouent mal, la beauté de l'instrument demeure.

Écrit par : ariaga | 03/12/2009

J'aurais envie d'ajouter, en écho à tout ce qui est écrit ici, que pour pouvoir s'ouvrir à l' Amour de Soi et des Autres ensuite, il faut passer par le Pardon que l'on ne s'accorde à soi que trop rarement ...
je t'embrasse Ariaga.

Écrit par : pseud | 03/12/2009

@ Bichan 39, tu sais l'expression poétique, je ne suis pas responsable, cela vient comme cela...la justesse, j'essaie, mais comme j'ai parfois tendance à penser une chose et son contraire, elle est fluctuante !

Écrit par : ariaga | 03/12/2009

@ Peau d'âme, c'est un très beau rêve, ce que Jung appelait un "grand rêve". Tu as de la chance de recevoir ce cadeau et je te suggère de le contempler longuement car il peut inaugurer une "série".

Écrit par : ariaga | 03/12/2009

@ Jack MAUDELAIRE, les mots ne peuvent te répondre alors je t'envoie mes pensées...

@ Jean, c'est un cycle mais je sais que, illustrant le précédent texte, tu reviens toujours.

Écrit par : ariaga | 03/12/2009

Le Soi, ce centre bruyant où s'expriment tant de voix, parfois discordantes... Cette petite chose consciente d'elle-même, qui en reste pour toujours émerveillée ou effrayée de sa liberté... Comment circonscrire le Soi avec des mots ? Alors le caresser en tout cas du bout de la plume, comme tu le fais fort bien, Ariaga.
L'Amour, oui, dans ce sens large qu'on appelle l'Empathie, la plus précieuse des qualités humaines pour ressentir l'autre, son monde mental, sa propre liberté, l'effet que nos paroles et nos actes ont sur lui... Qualité si faiblement répandue, hélas...

Écrit par : Sophie | 04/12/2009

@ Ambre, tu as parfaitement raison, si on ne s'aime pas comment pourrait-on aimer les autres. On ne peut que jouer faux.

Écrit par : ariaga | 04/12/2009

@ Mariedumonde, oui, je suis certaine que la vibration est unique mais c'est tellement difficile de s'y accorder. Ce n'est pas pour cela qu'il faut y renoncer et l'Alchimie Spirituelle est une oeuvre de transmutation de tous les instants, même si le travail est le plus souvent inconscient.

Écrit par : ariaga | 04/12/2009

J'isole dans ton texte : "IL FAUT DES VIES POUR Y PARVENIR" , j'aime cette idées de multiples .

Écrit par : cpatricia | 05/12/2009

notes discordantes et fausses autour de moi, je viens ici pour m'accorder un peu de paix. merci Ariaga.
Le silence, aussi.

Écrit par : la Mère Castor | 05/12/2009

@ Danae, oui, c'est intéressant de voir comment votre note vibre chez les autres et produit d'autres notes à la fois semblables et différentes.

Écrit par : ariaga | 05/12/2009

Michel Gonnet, sais tu que certaines personnes, et pas des moins connues, me font douter que coeur et intelligences aillent toujours ensemble ? Mais ce n'est qu'un moment...de mauvaise écoute, certainement !

Écrit par : ariaga | 05/12/2009

@ Lecracleur, les sorties d'orbite ne sont que des erreurs de pilotage. Tu nous racontes une bien jolie histoire sur ton blog aujourd'hui.

Écrit par : ariaga | 05/12/2009

Qu'elle soit diatonique, altérée,basse, haute, discordante, ou même muette , tant qu'il reste au moins une note, la musique de la vie peut continuer .

Écrit par : annel'eau | 06/12/2009

@ Oui, aimer l'autre comme soi même mais encore faut il s'aimer soi même ! Il y a des gens qui n'aiment pas l'image qu'ils offrent au monde, leur persona.

Écrit par : ariaga | 06/12/2009

@ Frédéric, je pense comme toi que dans la vie quotidienne, ici et maintenant, on peut chercher sa note si on considère cette vie comme un tissu de relations qui doivent être liées par l'amour.

Écrit par : ariaga | 06/12/2009

Jouer Sa note ..juste celle là, ni trop haut , ni trop bas ..
Et pour cela laisser simplement résonner la Vie en Soi .

c'est ce "simplement" qui est je crois le plus délicat car nous le cherchons alors qu'il faut le suivre .

Écrit par : Lilou | 06/12/2009

La musique des sphères ? Ca me rappelle la théorie mathématique des cordes...l'Univers ne serait qu'un immense instrument de musique (à corde) ...Il me semble, que du côté de la planète Terre, les notes sont un peu discordantes...:o)

Écrit par : Guern' de Bé. | 07/12/2009

@ Bruno, je crois, en effet, que si nous redonnons à la nature sa vraie place au lieu de nous en vouloir "maitres et possesseurs" comme l'a écrit un philosophe qui aurait mieux fait de tourner sept fois sa plume dans son encrier avant de l'écrire, nous avons nos chances.

Écrit par : ariaga | 07/12/2009

@ Pseud, je suis heureuse de voir que vous êtes plusieurs à parler du pardon à soi même qui est si important.

@ Sophie, "caresser le Soi du bout de sa plume", c'est une formulation que je trouve superbe !

Écrit par : ariaga | 08/12/2009

@ cpatricia, je crois au retour car je ne pense pas que nous puissions accomplir le travail en une seule vie.

@ La Mère Castor, merci pour le partage.

Écrit par : ariaga | 08/12/2009

@ Annel'eau, certainement, surtout si cette note ultime se rapproche de LA note.

@ Lilou, ce simplement n'est hélas ! pas si simple que cela car nous sommes encombrés de beaucoup de fioritures.

Écrit par : ariaga | 11/12/2009

@ Guern' de Bé, Je suis fascinée par cette théorie des cordes et merci de me le rappeler car je n'y avais pas pensé ici alors que cela aurait pu "étoffer" mon texte. J'en parlerai un jour.

Écrit par : ariaga | 11/12/2009