UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le rire est le propre de l'Homme | Page d'accueil | Note de musique »

25/11/2009

Le chemin en spirale de Dürckheim

 

le chemin en spirale.jpg

"Le Chemin n'est pas linéaire mais en forme de spirale, une spirale penchée où les cercles tombent dans l'obscurité et passent dans la hauteur de la lumière. A chaque révolution, c'est plus lumineux. Son mouvement continuel nous mène de la périphérie vers l'axe, le centre, et du centre vers la périphérie, de la surface extérieure vers la profondeur abyssale du noyau et, de là, à nouveau vers la périphérie. Sans cesse nous nous sentons attirés vers le centre, appelés par lui mais, en même temps, envoyés dehors, au large. C'est le mouvement même du Souffle qui nous habite."

K.G.D DÜRCKHEIM

En cette période où je passe souvent des larmes au rire, de l'ombre à la lumière et où j'ai parfois l'impression d'avoir perdu mon chemin, cette citation trouvée, comme d'habitude, dans un livre ouvert au hasard, hasard qui n'est certainement pas un hasard, m'a apporté une réponse et c'est ce moment privilégié que je veux partager avec vous aujourd'hui.

Ariaga

 

Commentaires

Quelque soit ton aspiration, puisses-tu trouver des perles de bonheur sur ton chemin en spirale... Bises éthérées vers toi.

Écrit par : lechantdupain | 25/11/2009

le plus difficile, c'est de ne pas se décourager..
je t'embrasse :-)

Écrit par : ambre | 25/11/2009

la vie n'est certes jamais linéaire, mais souvent sinusoïdale, qui est une autre façon de dérouler la spirale ;)
et même parfois y'a des bas et des bas ! ;-)

mais comme le disait une personne décédée depuis : "tant qu'il y a de la vie .... il y a de la vie"
et pour moi c'est déjà bcp ! :)

je t'embrasse

frédéric ♥

Écrit par : Lung Ta | 26/11/2009

En termes de symboles, le Bouddha, assis sous l’arbre de la Bodhi, vit deux choses. Tout d’abord, il vit une grande Roue. Cette Roue embrasse la totalité de l’existence conditionnée, elle est de même étendue que le cosmos, elle contient tous les êtres vivants. Elle tourne sans arrêt : elle tourne le jour et la nuit, elle tourne vie après vie, elle tourne ère après ère. Nous ne pouvons voir quand elle a commencé à tourner, et nous ne pouvons pour l’instant voir quand elle cessera de tourner : seul un Bouddha voit cela.

Bonne journée à toi

Écrit par : Bruno | 26/11/2009

Le Bouddha, assis sous l’arbre de la Bodhi, ne vit qu'une chose : l'instant présent !

;-)))

(humour et jeux de mot bien sûr, pas de remise en cause de ce que tu dis Bruno)

chaleureusement

frédéric ♥

Écrit par : Lung Ta | 26/11/2009

ah! ça me parle très très fort cette citation...
merci à toi de prendre la peine de la mettre ici...

Écrit par : Coumarine | 26/11/2009

C'est impressionnant, les bouquins qui s'ouvrent à la bonne page, où ceux qui tombent de l'étagère, et si l'on le prend le temps d'observer ou d'étudier ces signes, je me sens alors très proche de la citation d'Einstein :
"le Hasard c'est le chemin que Dieu emprunte quand il veut voyager incognito"
ou celle de Paul Eluard
"Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous ! "

je dois dire chère Ariaga, que ton texte m'a interpellé et presque instantanément fait changer ma façon de voir le "chemin"
En effet je l'imaginais plutot linéaire, devant moi, étroit ,sinueux , montant vers quelquechose.... avec le danger si l'on s'en écarte, aujourd'hui cette vison n'est plus d'actualité.
.
La spirale me va beaucoup mieux , à ce stade de ma vie.
c'est une remise en question perpétuelle, mais aussi l'acceptatrion dans l'action.

Grand merci chère Ariaga, tu vois à quel point ton blog est utile, ne te décourage pas, même si ta "spirale" te laisse peu de répit actuellement.

je t'embrasse Amie !

Écrit par : mariedumonde | 26/11/2009

Ah l'arbre de la Bodhi, j'y suis allée, comme je vais aujourd'hui t'accompagner, chère Ariaga, sur les hauteurs lumineuses de ton beau gâteau au chocolat !
Je t'embrasse très fort

Écrit par : danae | 26/11/2009

Lorsque méditant sous un arbre,
en ces temps dits d'automne,
l'instant présent m'affleure
de l'envol de sa ramure,
chaque feuille
en sa chute traçant la spirale
me révèle le mouvement universel...


Merci Amie, je t'embrasse.

Écrit par : Mutti | 26/11/2009

la vie ne peut être linéaire mais plutôt une sinusoïde , avec ces hauts et ces bas . bonne soirée

Écrit par : Jean-piere | 26/11/2009

c'est clair la vie c'est comme une spirale de chocolat,
parfois délicieux , parfois écœurant...
sorry...

Écrit par : peau d'âme | 26/11/2009

Te voilà encore partie sur les chemins spirituels initiatiques Ariaga ? bisou, passe une bonne soirée...

Écrit par : le Pierrot | 26/11/2009

Spirale de douceur chocolatée
Mouvement de la spatule
Bulles odorantes qui éclatent
Tourner tourner comme dans une valse
Pour alléger,
Et ne pas s'arrêter .

Écrit par : annel'eau | 27/11/2009

Très agréable de faire un bout de chemin avec toi...


Amitiés.

Écrit par : Joseph | 27/11/2009

Et j'aime aussi les retournements au coeur de la spirale ...
En ce cheminement respiratoire d'extérieur vers l'intérieur ...
PS Le Kaïkan a rendu l'âme, j'embarque sur une nouvelle embarcation ...
Welcome on board Ariaga
http://laqutedekakan.blogspot.com/

Écrit par : Kaïkan | 27/11/2009

Mon message précédent s'est envolé ...
Il est aux ondes des retournements de spirale ...
Respiration en expiration et inspiration, de l'extérieur vers l'intérieur et vice versa ...
PS Le Kaïkan a rompu les amarres ...
J'embarque sur une nouvelle embarcation ;-))
http://laqutedekakan.blogspot.com/

Écrit par : Kaïkan | 27/11/2009

Bonsoir Ariaga,
La spirale comme le siphon nous entraine vers le fond, à lutter contre on se noie, toucher le fond et nous pouvons remonter à la surface ....
Principe physique et psychologique !
Merci pour ta contribution au blog "philo"
Bonne soirée et bon week-end
Amicalement
(Dany ou bichon39)
Daniel

Écrit par : bichon39 | 27/11/2009

Ariaga, ma photo, c'était le soir, je n'ai pas eu trop le temps de descendre la fenetre du camion, j'ai fait 2 photos, une comlètement floue, et celle là, le coup de pot...
bise et bon week end...

Écrit par : le Pierrot | 28/11/2009

@ Le chantdupain, pas trop éthérées les bises quand même, moi je t'en fais des bien terrestres, amicales et sonores.

Écrit par : ariaga | 28/11/2009

@ Ambre, tu as raison et, en ce moment, en partie grâce aux amisblog je suis dans une spirale ascendante et, du coup la vie suit et certains obstacles qui semblaient insurmontables perdent doucement de la hauteur.

Écrit par : ariaga | 28/11/2009

@ Lung Ta, oui, la vie est un bien précieux car c'est ici et maintenant que nous pouvons opérer notre alchimie spirituelle. Tant qu'il y a du souffle et de la conscience le corps demeure un précieux véhicule.

Écrit par : ariaga | 28/11/2009

perdre son chemin fait partie de nôtre destin , des milliers d'êtres se perdent certains se retrouvent et filent vers d'autres sinuosités de la vie en levant la tête, par contre il en est qui s'egarent cédant aux facilités terrestres

Écrit par : lecracleur | 28/11/2009

On dirait mon chocolat au lait du matin. Bon... en effet, nous allons sans cesse du centre à la périphérie de notre être. Et c'est bien parti pour tout le reste de notre vie. Bon courage Ariaga. Le hasard fait bien les choses. Bon week end.

Écrit par : elisabeth | 28/11/2009

@ Bruno et Lung Ta, merci pour les précisions de Bruno et l'humour très présent de Lung Ta.

Écrit par : ariaga | 29/11/2009

@ Coumarine, merci. Quand une citation atteint son but qui est de "parler" à ceux qui la lisent c'est qu'elle est à sa place et bien dans l'air du temps.

Écrit par : ariaga | 29/11/2009

@ ARIAGA à TOUS LES GOURMANDS obsédés du chocolat et des gâteaux et des crèmes : NON CE N'EST PAS DU CHOCOLAT. C'est la PHOTO d'une chose qui ne se mange pas...

Écrit par : ariaga | 29/11/2009

Si on y réfléchit un peu, tout est spirale...Les astres se déplacent en spirale, et notre vie y ressemble aussi, avec parfois cette impression de tourner en rond...Mais comme disait...je sais plus qui : on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve.

Écrit par : Guern' de Bé. | 30/11/2009

"NON CE N'EST PAS DU CHOCOLAT" argh... l'image reste une image... un rêve... une illusion...Magritte aurait écrit ceci n'est pas du chocolat...mais bon il n'empêche que au final qu'est-ce qui nous fait le plus rêver la réalité du chocolat (les kilos..., le cholestérol...) ou l'illusion du chocolat (contempler cette savoureuse et odorante spirale de chocolat (qui n'en est pas ! )...) ;-)
bises chocolatés !

Écrit par : peau d'âme | 30/11/2009

@ Mariedumonde, avoir réussi à changer la forme linéaire de ton chemin en une folle spirale restera pour moi un exploit très proche du rêve...Je plaisante évidemment.

Écrit par : ariaga | 30/11/2009

@ Danae, après avoir lu ton livre, je sais que, même si tu habille tes propos de modestie et d'humour, tu es allée beaucoup plus loin que moi sur ce chemin mais j'ai encore espoir...

Écrit par : ariaga | 30/11/2009

@ Mutti, je t'auis bien vue du temps de la pleiade...

@Jen piere, tu as bien raison et puis aller tout droit serait tellement ennuyeux.

Écrit par : ariaga | 30/11/2009

@ Peau d'âme, excellent ton allusion à Magritte, et tu as bien raison, c'est exactement ce que ton imaginaire désire...

Écrit par : ariaga | 01/12/2009

@ Annel'eau, tes fantasmes chocolatés me mettent l'eau à la bouche, je sens que je vais vraiment me faire un chocolat bien crémeux.

@ Joseph, moi aussi j'aime faire des petits bouts de chemin avec toi. Tu es à la fois loin géographiquement mais virtuellement proche.

Écrit par : ariaga | 01/12/2009

@ Kaïkan, tu vois ton message avait fait un mouvement spiralique et puis il est revenu. Bravo pour ta nouvelle embarcation bien qu'il soit compliqué d'y laisser des messages. Je viens de changer l'adresse.

Écrit par : ariaga | 01/12/2009

@ Bichon 39, C'est vrai, j'ai souvent remarqué que c'est quand on touche le fond et qu'on donne un grand coup de pied que l'on remonte. Il ne faut quand même pas que le fond soit trop boueux.

Écrit par : ariaga | 01/12/2009

@ Lecracleur, toi qui te dis "potier fou" je pense que l'argile dans le tour est aussi une bonne image de cette vie spiralique.

Écrit par : ariaga | 02/12/2009

@ Elisabeth, encore une chocolatée...qui a bien raison au sujet de cet incessant va et vient du centre à la périphérie.

Écrit par : ariaga | 02/12/2009

@ Guern' de Bé, merci d'inviter ce cher vieil Héraclite dans le Laboratoire avec cette citation qui convient très bien à ce mouvement perpétuel qu'est la vie. Je ne suis cependant pas certaine, mais je change souvent d'avis, que l'on ne se baigne pas plusieurs fois...

Écrit par : ariaga | 02/12/2009

@ ARIAGA à TOUS bande d'obsédés du chocolat (dont je fais partie) pour la photo, il s'agit d'un médaillon mural en laque.

Écrit par : ariaga | 02/12/2009

et bien je suis toujours attiré par la marge...je sais pas pourquoi mais je fuis toujours le centre..
besos
tilk

Écrit par : tilk | 04/12/2009

J'aime remplacer le "par hasard" par "papa rasard" (sourire)
Que les jours soient lumineux et nos ombres fertiles.

Écrit par : michelgonnet | 05/12/2009

@ Tilk, cela ne m'étonne pas de toi !

@ Michel Gonnet, tu pratiques la langue des oiseaux des alchimistes ?

Écrit par : ariaga | 05/12/2009

dans mes peintures, souvent se trouve quelque part une spirale...au moins une! bises

Écrit par : astrale | 08/12/2009