UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Séparations ... | Page d'accueil | Les artères de l'inconscient »

14/10/2012

Regarder un arbre

 

 

Arbre et fleurs.jpg

Photo Ariaga

Elle écrit comme j'aime écrire, des mots simples et poétiques qui demandent à être relus plusieurs fois et alors une pensée forte apparaît. C'est probablement pour cela que j'ai eu envie de la publier ici. C'est une forme de projection ... Il s'agit de Miche, auteur du blog, dans mes liens, chou-genou-caillou. Ariaga.

***

Comme la femme qui enfante, et c’est toujours la première fois

Comme l’enfant qui naît au monde du souffle

Comme l’agonisant devant le voile de la mort

Comme l’homme et la femme se rencontrent en leurs intimités

Comme le vent traverse la colonne de la flûte

Se présenter neufs de tout savoir

 Regarder un arbre, pour la première fois.

Miche

Commentaires

Il n'y a qu'une seule rencontre, la toute première fois,
qui peut provoquer tant d'effet, tant d'effroi
pas besoin de monter tout en haut du beffroi
et cela peut bouleverser tout ce à quoi on croit
les autres fois seront plus pâles qui font tourner la montre
et puis sans attente précise on peut aller à l'encontre
mais c'est en se rapprochant presque tout contre
que sans reproches d'assaillant on démontre

ce jaillissement de vie qui est en nous
et que les nœuds accumulés parfois se dénouent

Écrit par : Thierry | 14/10/2012

Difficile de se présenter neuf de tout savoir alors que nous naissons déjà conditionnés et que le milieu dans lequel on vit nous façonne ! Cela ne m'empêche pas de regarder le bel arbre d'Ariaga et de lui souhaiter (à Ariaga) l'épanouissement nécessaire à sa nouvelle installation, comme le bourgeonnement de ses feuilles (à l'arbre) au printemps !!!

Écrit par : danae | 14/10/2012

Superbe photo, Ariaga ! Bises amicales.

Écrit par : pseud | 14/10/2012

Bonjour amie,
oui, c'est simple et c'est beau
Bonne fin de journée
Bises

Écrit par : bichon39 | 14/10/2012

Alors que s'expriment les mots de Miche par les chemins de sa nature ! Bonne fin de dimanche, bises !

Écrit par : lechantdupain | 14/10/2012

Sur la photo, deux symboles de l'évolution spirituelle : l'arbre reliant la terre et le ciel, et l'escalier qui paraît monter encore plus haut. Une évolution forte dans ce sens Ariaga avec le déménagement prévu.

Écrit par : Francine Plantet | 14/10/2012

arracher les racines à sa mémoire
se mettre à nu devant l'arbre et lui parler dans sa langue
j'aimerais tant...
besos
tilk

Écrit par : tilk | 14/10/2012

Lol, au pied de l'arbre, les capucines.
A partir d'une seule racine, elles ont envahis le terrain, c'est leur nature profonde.

@ Thierry, ce sont les regrets attachés au souvenir de cette "première rencontre" qui font pâlir le souffle du vivant.

@ Danae, vrai c'est difficile ! o)))

@ Tilk, laisser respirer les racines, elles connaissent tous les langages

Belle journée à vous tous.
Merci Ariaga, pour cette photo qui met en évidence que rien n'est facile. Nous ne saurions nous dispenser de l'adversité. Sans elle, nous sommes si faibles !

Écrit par : Miche | 15/10/2012

Ce que tu fais en ce moment, Chère Ariaga, nous sommes tous "sollicités" à le faire.
Que nous puissions le voir ce virage !
Bises

Écrit par : Miche | 15/10/2012

Regarder un arbre pur la première fois ... dit Miche après avoir égrené ... c'est très beau ! C'est dire le regard vierge et le regard d'amour qui s'émerveille en corps ...

et ta photo est très belle Ariaga !

Je regarde l'arbre dans son éveil
Je suis battement de ciel
Je suis vivant !

http://laphotodaimehaut.blogspot.com

Écrit par : Veronica | 15/10/2012

Il faut toujours se remettre en question...

Mais la vie est ainsi faite !!


Belle journée avec bises de nous deux

Écrit par : patriarch | 15/10/2012

L'écriture reflète la sensibilité de l'Ame et Miche compose divinement des textes d'une grande profondeur... Belle journée à vous deux chère âmies

Écrit par : Phène | 15/10/2012

je veux bien partager mon arbre avec toi
besos
tilk

Écrit par : tilk | 16/10/2012

"Regarder pour la première fois", disait Krishnamurti, ne se peut que dans le silence.
Celui où l’on nomme plus la chose, juste regarder, écouter, sentir.
Attention, sans centre… là où je ne suis plus.
Dans certaines circonstances fortes, comme mettre un enfant au monde, se rencontrer en intimité, et bien d’autres, l’esprit se tait plus facilement, le bavardage cesse d’un coup. Alors "regarder pour la première fois".
Après ça, le corps/esprit retrouve plus aisément cette position…

Voulez-vous témoigner de vos propres expériences ?

@ Veronica, j'entends dans tes mots, "Je regarde l'arbre dans son éveil
Je suis battement de ciel
Je suis vivant !"

@ Phène, o))). Je ne sais pas ce qu’est l’âme, et encore moins "mon âme". Caresse des yeux...


@ Tilk, nous partageons n'est-ce pas ? Déjà.

Belle journée à vous toutes et tous...

Écrit par : Miche | 16/10/2012

Il y a tout un monde dans un arbre, et c'est par ce monde que l'on respire...
Lumineuse journée ...

Écrit par : plume bleue | 16/10/2012

Bonjour chère Ariaga,
---------------------------------------

Ici, l'arbre me jette un regard.
Là, je lui réponds par un silence.
Enfin, nous respirons ensemble la paix.

Avec toute ma tendre affection, Jack le poétiste

Écrit par : Jack Maudelaire | 16/10/2012

oui...et je reconnais que c'est bon de partager....
besos
tilk

Écrit par : tilk | 17/10/2012

Le ciel et le cil se rejoignent souvent
aussi aile ... et battent sensibles, ensemble.
Oui Ariaga !

Beau jour de vie à toi !

Écrit par : Veronica | 17/10/2012

Merci pour cette poésie profonde et émouvante. J'aime beaucoup.

Écrit par : ÉPHÊME | 18/10/2012

" Contempler et faire silence devant la beauté du monde "
quand science et poésie essaient la rencontre...une place est donnée à l'altérité.

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=475821

merci

bon week-end à chacune, à chacun

Écrit par : Elleno | 19/10/2012

Merci Elleno pour ce partage.

Oui, nous mettons en péril ces si beaux écosystèmes ! Il parle vrai, Francis Hallé : « Il s’en fout l’arbre, que je le regarde, il n’aura même pas encore changé de forme que je ne serai plus là. Tout ce dont il a besoin c’est qu’on lui foute la paix. ».

Belle journée ami(e)s du Laboratoire.

Écrit par : Miche | 20/10/2012

Bravo Miche, tu as un vrai talent que j'envie (ton blog invite à l'évasion par les mots)...couplé avec celui d'Ariaga et de ses photos, j'ai vécu une petite parenthèse magique dans mes jours très très agités.

Merci encore et une bise à Ariaga quand tu lui rendra les clefs.

Amitiés,
Jean

Écrit par : Jean | 20/10/2012

Merci de nous faire découvrir ce poème et l'auteur. C'est un beau partage en tout cas. J'aime aussi regarder les arbres pour les comparer et je me dis qu'en tout cas ils ont chacun leur forme et leur personnalité. Je ne pense pas qu'il existe des arbres jumeaux ! Bon week end.

Écrit par : elisabeth | 20/10/2012

ARIAGA À TOUS, je vous remercie de continuer à être nombreux à fréquenter ce blog malgré le fait que j'ai moins de temps à y consacrer. Je suis secondée, en ce moment,par des personnes de talent et je trouve que cela est un enrichissement pour le Laboratoire. Demain la surprise d'un nouveau texte d'un habitué. Il vous posera une question qui m'a "interpellée". J'espère qu'il en sera de même pour vous amis lecteurs. Je vais aussi m'accorder quelques heures pour voyager sur les blogs amis. Un bon moment en perspective. À bientôt, je vous embrasse tous amis connus et inconnus.

Écrit par : ariaga | 20/10/2012

Merci à toi, Ariaga, pour cette publication.
Et à vous tous, pour ce partage d'un regard neuf.

Écrit par : Miche | 21/10/2012

mr arbre de loir et cher te salues.chaque matin en ouvrant la fenetre il me souhaite une bonne journée en agitant ses branches.ses feuilles se fragilisent par l'arrivée de la mauvaise saison et la coupure de la pompe à sêve cela le laisse indifferent et se deplume .Pour le remercier de sa verdure estivale ses feuilles mortes sont en tas sous sa frondaison et en changeant de texture le nourrissent pour le renouveau .je te le montrerai. tu verras cette majesté née d'une graine il y a des lustres.A son arrivée dans le jardin il a eut droit à une veritable plantation de professionnel et s'est adapté de suite .il cherche à te connaitre pour ce faire je pense t"envoyer une photo aussi je dois lui demander son autorisation pour une publication toilienne .

Écrit par : lecracleur | 21/10/2012