UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un étonnant Noël avec Jung | Page d'accueil | EUREKA ! cria le téléphone »

18/01/2013

Connexions ...

les deux boules.jpg

Il y a des moments dans la vie où les connexions sont difficiles. C'est ce qui se passe en ce moment pour moi. Par exemple j'ai les plus grandes difficultés à avoir une ligne téléphonique.J'ai réussi enfin à trouver un petit coin où je peux emprunter un nid, tel le coucou.Mais je ne peux pas abuser de cette hospitalité.

Ces difficultés me remplissent d'espoir car j'ai remarqué que, plus le cheminement vers le but à atteindre est semé d'embûches, plus le résultat de la quête est gratifiant. J'ai pris quelques photos qui pour moi illustrent la situation actuelle. La première, me représente sous la forme de la petite boule rêvant de grossir ...

oeuvre d'art murale.jpg

Ici, au centre de cette oeuvre d'art murale je vois le Maman !  que je crie quand je suis à bout de nerfs car j'ai une facheuse tendance à rendre ma défunte mère responsable de tous mes maux ...

la promenade.jpg

Enfin, Je termine sur une note optimiste : celle des moments de beauté de la promenade et de la méditation.

Je vous remercie tous pour le soutien que vous m'apportez en ne délaissant pas le Laboratoire pendant ces moments un peu chaotiques.

Ariaga

Commentaires

Ariaga,
les mots qui me viennent spontanément sont : "que tu es belle à lire"
je t'embrasse

Écrit par : plume bleue | 18/01/2013

Bonjour, chère âmie Ariaga,
---------------------------------------
Ici, tant que tu ne perds pas la boule... (sourire), tu peux espérer grossir en ta nouvelle bulle.
Là, si ta maman t'entend, elle te dirait, je t'aime ma fille, car n'est-ce pas cela en vérité une maman ?
Enfin, il est bon de se promener là où la beauté rayonne de ton son souffle pour que vienne ensuite l'envie de l'imiter.

Avec toute ma silencieuse sympathie, Jack le poétiste.

Écrit par : Jack Maudelaire | 18/01/2013

Je t'attends avec patience. Par contre si je n'avais plus Internet, je serai impatiente. Coupée du monde à cause d'une ligne téléphonique, à notre époque, paraît inconcevable. Et pourtant...
En attendant, avec tes promenades, tu retrouves la sérénité. Et je sais combien les promenades sont bénéfiques. A bientôt.

Écrit par : elisabeth | 18/01/2013

Heureux de te relire. Le chaos peut être source d'enrichissement même s'il nous déstabilise. La vie est toujours imprévisible. Je crois, en fait, que nous ne pouvons rien maîtriser. Alors tentons d'accepter....

Écrit par : Daniel | 18/01/2013

Maman peut être un "corps-mort" ( http://goo.gl/8M1Vs ), une ancre qui nous attache au passé "sous-marin" et si "ma terre est la mère" qu'en est-il des dessous de la mer ?
Mais on peut manifestement y trouver de l'R, passer de l'eau à l'R, du monde sous-marin au ciel en passant par l'amour (coeur) pour maman et pour cela il faut... des L
bon après ce petit délire, belle opportunité que d'habiter ainsi près de cette "mer océanique" là ! C'est très beau et si parfois on a l'impression d'être au bout du monde, près de chez toi, on sait qu'il y a encore un phare qui l'éclaire
chaleureusement connecté
Frédéric

Écrit par : Frédéric | 18/01/2013

Te retrouver un vrai plaisir, et aussi tes photos, et puis tes mots qui se veulent souvent enjoués et mélancoliques à la fois.
Pensées amicales.

Écrit par : Fanchon | 18/01/2013

Que l'espoir continue d'éclairer ton chemin Ariaga. Et je suis bien content de te voir comme un rayon de soleil briller sur ton blog ! :) Bises !

Écrit par : lechantdupain | 19/01/2013

Heureux aussi de pouvoir te lire. C'est vrai que sortir un peu est un moment de bonheur... De vie ! Prends soin de toi et passes une très belle fin de semaine. Bises de nous deux.

Écrit par : patriarch | 19/01/2013

ARIAGA À TOUS : MERCI !

Écrit par : ariaga | 19/01/2013

J'aime l'auto-portrait (ha les Ombres...) de la dernière , en compagnie de nos amis les arbres. A bientôt Ariaga.

Écrit par : Louis-Paul | 19/01/2013

Bonjour chère Ariaga,
L'important est de rester relié en-dehors des connexions virtuelles. Et nous le sommes !... Bonne continuation, douce âmie. Bises, de Coeur à Coeur

Écrit par : Phène | 20/01/2013

Bonjour chère Ariaga,
Je suis heureuse de te retrouver où que tu sois,dans petite ou grosse bulle ! Je suis sûre que tu vas te plaire là où tu vis maintenant et même sans connexion, l'amitié reste la même et je ne t'oublie pas. Je t'embrasse.

Écrit par : danae | 20/01/2013

La mer, la mère, l'ombre et l'ancre, tout est beau.

Écrit par : la Mère Castor | 20/01/2013

ARIAGA À TOUS les connexions avec mon blog et les commentaires sont très fantaisistes, je vais revenir ...

Écrit par : ariaga | 20/01/2013

ARIAGA À TOUS On m'offre encore un petit temps d'internet alors je vais aller laisser une trace sur quelques blogs ....

Écrit par : ariaga | 20/01/2013

ARIAGA À TOUS, ça mouline,ça mouline mais je n'arrive pas à deux exceptions près à avoir vos blogs. Il est prévu que j'ai une ligne france télécom et internet avant la fin du mois .... J'abandonne pour aujourd'hui !

Écrit par : ariaga | 20/01/2013

Patience Ariaga, pour toi et pour nous qui attendons ton retour actif sur ce blog. Ce grand chamboulement doit te faire poser bien des questions et raviver ta créativité.

Écrit par : Francine Plantet | 20/01/2013

Bon retour sur le blog. Ces problèmes de téléphone peuvent être ubuesques. Mon fils a mis plus de six mois avant d'être branché en plein cœur de Bordeaux. Il a dû passer par la case Juge de proximité. Comme par enchantement la situation s'est débloquée, avec un accord à l'amiable avec le prestateur de service qui lui a versé 1500 € d'indemnité ! Mais il a passé toute cette période sans fixe ni internet, ce qui lui posait d'énormes problèmes autant sur le plan professionnel que personnel. Tu vois, il y a pire...

BISES

Écrit par : ÉPHÊME | 21/01/2013

Merci pour tes voeux
une très bonne année pour toi aussi
en attendant de te retrouver
Bises

Écrit par : bichon39 | 21/01/2013

je ne sais pas pourquoi tu as cette tendance à rendre responsable ta mère de tous tes maux, mais je te souhaite la même chose qu'à moi : de te réconcilier avec elle et d'enfin trouver la paix du coeur.
http://zenpourlesnull.canalblog.com/archives/2013/01/01/26039688.html

Mille bisous et merci de ne pas m'oublier.

Écrit par : ambreneige | 21/01/2013

La mer te bercera, comme une mère, comme elle sait faire, avec sa patience sans fond.
Bonjour Ariaga ! Bonne année !
année de bouleversement, année forte, année riche, pour toi.

Écrit par : la gaillarde conteuse | 22/01/2013

tu abonnes ou tu abandonnes ?
l'abonné du net est parfois nettoyé
et pour être honnéte il faut être patient
mais dans les zones de fractures
d'étranges subduction tapent l'incruste
des tremblements de colère vous agitent
comment se mettre au haut débit
j'ai trouvé la solutions satellitaire
grâce au ciel ;) finit le fiel
les églises servent parfois à bien des choses
ça reste une élévation mais sans protestation
et puis quand ça a pris du temps la gestation
et qu'on a gesticulé de toutes parts
on est content quand ça s'arrête pour le fixe et le reste
on se pose immobile

Écrit par : Thierry | 23/01/2013

Passage...A bientôt et amitiés.

Écrit par : Louis-Paul | 26/01/2013

Bon avec mes souliers cloutés .....je patauge ici .
C'est quoi ton problème de connection ?

Écrit par : *MeL* | 28/01/2013

@Ariaga
Un problème bien défini a toujours une solution.
Certes sans déclinaison style poème .
Mais bon tu fais comme tu le sens.

Écrit par : *MeL* | 28/01/2013

@ Ariaga
Bref un problème bien exposé, a toujours des réponses précises.
Des réponses que tu trouveras sur des forums ...mais pas ici.

Écrit par : *MeL* | 28/01/2013

Là où vous voyez "Maman" je ne lis que "The Burning Nipples" ! roooo Ariaga, étonnant choix que celui-là :)

Écrit par : Gicerilla | 28/01/2013

@ Gicerilla, je ne sais pas ce que cela veut dire, pourrais tu m'éclairer ?

Écrit par : ariaga | 28/01/2013