UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Co-naissance | Page d'accueil | Le pire ennemi »

13/06/2013

Rêve fou

Boules en mer.jpg

Et si on inventait un nouveau monde, de nouvelles règles :

Croire à l'incroyable.

Accepter l'illogique.

Entendre le silence et voir l'invisible.

Aimer l'absolument AUTRE.

Sourire à la mort.

Le monde deviendrait-il plus inhumain que ce qu'il l'est ?

Ariaga

demi boule en mer.jpg

Commentaires

Bonsoir Ariaga,
Pas la peine de l'inventer, il est déjà là... et nous tend la main...
Est-ce arrogant de dire cela ? Ou naïf, ridicule, puéril, irréel ?
Suis je un doux rêveur ?
Rien de tout cela !
Le Monde dont tu parles est là depuis toujours et c'est le seul qui soit vraiment réel.
Ses mots sont Confiance en la Vie - Acceptation de tout ce qui advient - Silence créateur - Vide - Amour véritable...
AIMER, AIMER... S'aimer soi même... C'est en parvenant à s'aimer de tout son coeur et en profondeur que l'on est enfin capable de totalement s'abandonner pour se donner aux autres... AIMER l'Autre tel qu'il EST... Sans jugement, sans conditions...
Plus inhumain ce Monde là ?
Disons que l'ego y serait vraiment mal à l'aise...
Amitiés
Jacques

Écrit par : Jacques | 13/06/2013

oui dire l'inouï ;o)

je t'embrasse

Écrit par : Frédéric | 13/06/2013

J'adhère à ce beau projet. Soyons nombreux et nous y arriverons !

Écrit par : Daniel | 14/06/2013

Un rêve s'il n'était un peu fou ne serait pas un rêve !!!
Sourire à la mort ? Seulement si c'est la mienne au moment où je la désirerais .
Amicales pensées chère Ariaga.

Écrit par : Hécate | 14/06/2013

Et ce rêve, comme un compagnon de route bien réel, comme dans la légende du Petit Colibri ... Notre monde est aussi bien humain en sa générosité, ses espoirs, ses dérives et violences parfois ... Que sommes-nous d'autres que des humains en cheminement en ces instants même si notre reflet est parfois dérageant, tendre à la lumière sans renier notre part d'ombre ... Je crois parfois que cette violence est le triste reflet de nos noirceurs non reconnues, alors oui, tendre à incarner ce rêve fou et allumer ci et là des flammes d'espérance ... Je ne peux ni ne veux cesser d'y croire , encore et encore et oeuvrer en ce sens ...
Tendrement vers toi, Mon Ariaga ...

Écrit par : Kaïkan | 14/06/2013

ARIAGA À TOUS, j'ai passé la journée loin de l'ordi alors il faudra attendre demain pour les réponses aux commentaires et les visites sur les blogs amis.

Écrit par : ariaga | 14/06/2013

Comme je suis en retard de lecture de tes notes.
Croire à l'incroyable, il suffit de regarder les pubs non ?
Accepter l'illogique, je deviendrais folle moi.
Eh bien justement tu as mis comme titre à ta note : rêve fou.
Est-ce bien de devenir fou ? Celui qui l'est vraiment ne s'en rend pas compte. Nous sommes des demi-fous. Bon week end. Amitiés et profite bien de tes balades loin de l'ordi.

Écrit par : elisabeth | 14/06/2013

Je reconnais bien là ta prose malicieuse...

Merci pour ces jolis petits billets que tu nous proposes depuis quelques jours, qui viennent compléter la joie de retrouver (enfin) le soleil.

Bien que très pris, je te lis toujours avec délice.

Amitiés,
Jean

Écrit par : Jean | 15/06/2013

"sourire à la mort"

Voilà bien le fond de l'œuvre:consentir à ce lâcher-prise absolu en soi,renoncer enfin à toutes nos certitudes sclérosantes,cortège sans fin d'illusions,de vanité et d'égoisme,affronter ses ombres,ses peurs,ses douleurs et ses colères secrètes ,et vivre ce dépouillement vital, indispensable et sans cesse renouvelé de notre être intérieur,en vue d'une nouvelle métamorphose,d'un affinement,d'une expansion et d'un approfondissement simultanés de soi.....
Adhésion de l'être tout entier,donc confiance totale dans le mouvement à l'œuvre qui est celui de La Transformation.De la mort symboliquement et intérieurement acceptée et traversée,c'est à dire, de l'abandon de nos anciens shémas de compréhension et de fonctionnement devenus périmés,et de tout ce qui entrave encore l'avancée et l'établissement de l'Etre ou encore de La Conscience en soi,il nous faut à présent sourire,avec la spontaneité,l'innocence et la légèreté profonde de l'enfant qui comprend sans chercher à comprendre pourtant,et accepte Ce qui Est, tout simplement:que la mort fasse partie intégrante de La Vie et qu'il nous faille incarner ce mystère dans notre âme et notre chair en acceptant de mourir à soi-même,pour renaître transformé et enrichi du Soi en nous et en chaque instant.
Alors oui,"sourire à la mort" pour re-naître à La Vie,telle que celle-ci désire se déployer librement en nous......un rêve de folle sagesse qui à force de réitérations constantes devient très ordinaire et très réel,concret pourrait-on dire.L'alchimie de la transformation vécue au quotidien.....un véritable mystère devenu en somme," l'Art de la Chose Simple"

Écrit par : aurora | 15/06/2013

Surnaturel, croyances et chaos

les apparences sont si trompeuses

le vide a des propriétés surprenantes

le silence dévoile aussi son lot de surprise à l'écoute de soi

les aliens peut on vraiment les imaginer

Écrit par : Thierry | 15/06/2013

Sourire en lisant ce texte car j'ai l'impression que c'est bien trop souvent le cas si l'on ne tient pas compte des deux derniers aphorismes... La folie est l'ordinaire de l'humanité ! :) Bises Ariaga !

Écrit par : lechantdupain | 15/06/2013

@ Jacques, peut-être que l'ego est plus adaptable que l'on ne croit si, en cassant les murs, on le laissait s'enrichir de tout ce qui n'est pas lui. (un peu obscur mais je pense que tu me comprendras).

Écrit par : ariaga | 15/06/2013

@ Frédéric, comme tu en dis beaucoup en trois mots !

Écrit par : ariaga | 15/06/2013

@ Je ne suis pas certaine que nous pouvons être nombreux mais nous aurons le poètes avec nous ...

Écrit par : ariaga | 15/06/2013

@ Hécate, sourire à la mort c'est sourire à la vie car les deux sont faites du même fil de trame.

Écrit par : ariaga | 15/06/2013

Faut il chercher et/à donner du sens à tout ?

Écrit par : Thierry | 15/06/2013

Inventer....un verbe s'appuyant sur le mensonge..ou l'imagination et la création?
C'est un verbe étrange, s'il s'appuie sur le mensonge...je le réprouve.
S'il est création , innovation, évolution, explosion et liberté ....je l'approuve.

Mais bon, ce n'est que mon avis de personne terre à terre ne fréquentant pas les milieux de psychanalyse ( parfois assez hallucinant ces milieux ).
Mon avis n'est qu'un pet dans l'espace ......et nous sommes nombreux à péter dans le monde pour ne rien dire de vraiment constructif.....vous suivez ma " logique " ? Je ne crois pas !

@Ariaga
Je me souviens t'avoir dit lorsque tu m'as invité à m'exprimer sur ton espace, que ce n'était pas ma place .
Pour la simple raison, que je suis vivante brute de brute. Je suis Humaine.

Je suis triste de venir dans ton antre ....et de constater qu'en dehors de vos " pseudos analyses " vous n'avez rien compris à l'humain.
Chez-toi, on ne parle pas de politique....c'est sale je suppose !

Qu'est ce que la politique ? Qu'un citoyen ose se dresser contre quelque chose qui le blesse ? Alors silence.....une triste illustration de la psychanalyse.

Je me pose la question ...à quoi servent les psychanalistes en dehors de l'analyse de leurs propres psychoses....! ?

Actuellement dans ce monde de merde....une masse énorme d'humains se rendent compte qu'ils ne sont RIEN ....que dalle.....des pions ....des merdes dont on brade leurs forces de travail pour que dalle......Quand ils perdent leur boulot parce que les marchés font qu'ailleurs d'autres ouvriers se prostituent à des prix plus bas afin de vivre....de survivre .......n'est ce pas le Chaos ?

Qu'en pensent tes " analystes " ?

Écrit par : *MeL* | 16/06/2013

Mel,

A chacune de tes interventions, je me demande aussi ce que tu fais là...tu n'as même pas le rôle du trickster puisque ta démarche est toujours provocatrice.

Jean

ps : tu confonds action et réaction, quelle perte d'énergie !

Écrit par : Jean | 16/06/2013

Bonjour à tous ceux qui laissent de beaux messages sur ce blog.et qui le font vivre ....

Chère Ariaga, quel beau programme tu nous as fait là !

Inventer n'est ce pas créer, si tous les "Hommes" de bonne volonté avaient en même temps la même pensée d'amour et de paix (par exemple) imaginons ce qui se passerait.... la pensée étant une vibration, nous serions capable de "déplacer les montagnes"

En fin de compte tu nous proposes de retrouver notre âme d'enfant !!!
je t'embrasse Amie

Écrit par : mariedumonde | 16/06/2013

Je ne sais plus où (sourire: parfois je cherche des écrits sur mon blogue en fait déposés en commentaires sur d'autres...), donc j'ai écris qu'après avoir voulu réinventer le monde (et m'y être un peu brisé les ailes) je pensais qu'il fallait en effet en inventer un nouveau.
Mais cette fois, je m'applique à le faire là où je peux le mieux le faire, dans le mien de monde. Merci Ariaga de ton commentaire chez moi.

Écrit par : Louis-Paul | 16/06/2013

« Je me pose la question ...à quoi servent les psychanalistes en dehors de l'analyse de leurs propres psychoses....! ? » a dit Mel.

Une question essentielle que l’on doit, à mon avis, se poser est : d’où viennent toutes les difficultés sociales, toutes les injustices, tous les esclavages, toutes les guerres, toute la maltraitance des hommes par les hommes ? D’où cela provient-il ? Qu’est-ce qui crée tout cela ?

Si l’on se pose sérieusement la question, sans s’arrêter aux premières réponses qui nous viennent aussitôt sur la langue et qui consistent par exemple, à désigner tels ou tels coupables-responsables bien identifiés, politiques, économiques ou encore religieux, etc. ; si l’on creuse un peu plus loin que cela, on voit que c’est le psychisme humain qui crée toute cette misère. Mais ce psychisme peut aussi créer le contraire de la misère, les exemples d’hommes et de femmes qui ont œuvré au véritable bien commun ne manquent pas dans l’histoire.
L’intérêt d’un travail de connaissance de soi proposé par les bonnes approches psychologiques (la voie de Jung, par exemple) est, entre autres bénéfices, de permettre à chaque personne qui s’y engage de devenir consciente de ce qui, en elle, soutient les effets négatifs ou soutient au contraire les effets positifs du psychisme, de ce qui en elle participe à maintenir la misère et la maltraitance ou de ce qui peut contribuer à la soulager. Car chaque personne humaine porte en elle ces différentes possibilités plus ou moins positives ou négatives pour améliorer l’état du monde.
C’est ce que savait déjà l’antique sagesse chinoise lorsqu’elle affirmait : « Si tu veux mettre de l’ordre dans l’empire, commence par le royaume. Si tu veux mettre de l’ordre dans le royaume, commence par la province. Si tu veux mettre de l’ordre dans la province, commence par la ville....par ton quartier...par ta famille....commence par mettre de l’ordre en toi-même. Alors, l’ordre mis en toi-même sera bénéfique à la famille...à la ville....à la province....au royaume...à l’empire tout entier.

Ainsi, pour " changer le monde", l’apprentissage essentiel n’est pas celui qui concerne les objets extérieurs, pas celui qui concerne les choses du monde, mais l’apprentissage par chaque personne humaine de ses propres dispositions psychiques qui, toutes, contribuent à faire de ce monde ce qu’il est.
Beaucoup protestent et vitupèrent contre toute la misère du monde sans soupçonner (ou souvent, sans vouloir connaître) ce que peut être leur propre contribution à cette misère, car ils ne se connaissent pas assez eux-mêmes ou elles-mêmes pour cela.

Écrit par : Amezeg | 16/06/2013

@ Amezeg, je te remercie d'avoir répondu, bien mieux que je n'aurais su le faire, au commentaire de MeL. J'apprécie surtout ton dernier paragraphe.

Écrit par : ariaga | 16/06/2013

Ariaga, la question posée par Mel m’a semblé intéressante car elle exprime un point de vue assez répandu dans le grand public à propos des « psychanalystes » et des psychologues....et, je te prie de m’en excuser, j’ai un peu perdu de vue, sur le moment, que c’était à toi que Mel s’adressait dans cette 2ème partie de son commentaire... Mea culpa, mea maxima culpa !

Écrit par : Amezeg | 16/06/2013

@ Kaïkan, moi aussi je continue d'y croire, surtout quand je pense qu'il y a des quêtes comme la tienne.

Écrit par : ariaga | 16/06/2013

@ Élisabeth, en réfléchissant je dirai plutôt, admettre qu'il y a une autre logique.

Écrit par : ariaga | 16/06/2013

@ Jean, je sais que tu es un peu submergé en ce moment et je suis d'autant plus contente que tu continues à suivre le blog. J'ai apprécié ton second commentaire ...

Écrit par : ariaga | 16/06/2013

@ Aurora, tu penses en alchimiste et j'y suis très sensible. Je n'ajouterai rien, il faut te lire.

Écrit par : ariaga | 16/06/2013

@ Thierry, j'imagine des aliens mais ce ne sont pas vraiment des absolument autres car l'imagination a tendance à fonctionner à partir du déjà vu,déjà entendu, déjà lu etc. C'est cela le mur ...

Écrit par : ariaga | 17/06/2013

@ Lechantdupain, tu penses que le monde est fou ? tu as peut-être raison mais je crois surtout qu'il est de plus en plus formaté.

Écrit par : ariaga | 17/06/2013

@ Mariedumonde, merci pour ton commentaire qui me montre, une fois de plus, que nous sommes en harmonie avec le monde "vibratoire". Quand à redevenir enfant cela vient doucement ...

Écrit par : ariaga | 17/06/2013

@ Louis-Paul, moi aussi je me perds dans mes billets et il y a des fois où je me rends compte que je commente doucement à radoter.

Écrit par : ariaga | 17/06/2013

En voyage je n'ai pas pu suivre le débat, mais j'adhère entièrement à ces règles.... loin des vitupérations stériles de gens qui visiblement ne connaissent le monde qu'à travers leur ego. Bien sûr le monde va mal, mais peut-être car ces règles ne sont pas appliquées.
Bises à Ariaga.

Écrit par : ÉPHÊME | 17/06/2013

Mel,

A chacune de tes interventions, je me demande aussi ce que tu fais là...tu n'as même pas le rôle du " puisque ta démarche est toujours provocatrice.

Jean

ps : tu confonds action et réaction, quelle perte d'énergie !

Écrit par : Jean | 16/06/2013


Ma réponse ...je peux ?

Qu'est-ce un trickster ?

Perso, je ne sais pas . Tu n'as pas de mot en bon français pour le remplacer afin qu'il me soit compréhensible ( bien que je sois dénuée d'intelligence ).

Sois rassurer Jean, il y a longtemps que je me demande pourquoi je passe ici....une erreur sur invitation de Ariaga qui me disait que chacun pouvait s'exprimer ...RIRES !

A priori tu me confirmes que non !

Je vais être brutale là.... à se masturber entre converti ( je parle de mental ) je ne vois pas ce que vous changez dans le monde de " la pensée et de la réflection . " .!

Écrit par : *MeL* | 17/06/2013

Relexion....pour le fun

Écrit par : *MeL* | 17/06/2013

Rire.... j'écris plus vite que mon ombre....mais je sais ce qu'est réfléchir ..... bien que j'ai un cerveau un peu usé ( l'âge venant et mon manque de culture).

Je vous conseil un petit jeu entre réfléxion et réflection....en image ...pour voir si vous comprenez vraiment les mots.

Écrit par : *MeL* | 17/06/2013

Il me serait agréable Ariaga ne plus figurer dans tes favoris .
Merci de le faire .

Écrit par : *MeL* | 17/06/2013

@Amezeg
Rire ...que tu trouves ma réaction intéressante ( ce que tu dis à Ariaga ) sur les psychanalystes et psychologues .....!
Je vais te dire une chose .....qui concerne, les psychanalistes et les psychologues . Tu n'as rien compris à mon intervention.
Quant à Ariaga pas plus.

Par ailleurs je ne confond pas les psychologues et les " foutrac "de pseudos psychanalystes.

Écrit par : *MeL* | 17/06/2013

@ MeL, je n'ai pas eu à comprendre quoi que ce soit car, quand tu es dans cet état je reste toujours silencieuse. Je ne t'avais pas encore enlevée de mes liens, malgré tes propos souvent assez insultants, et je n'ai jamais supprimé aucun de tes commentaires car je prenais en compte ton nombre d'années de fréquentation de ce blog et le fait que tu as du talent.
C'est donc avec plaisir que je vais te supprimer de mes liens et j'espère que dorénavant tu iras exprimer tes humeurs et tes frustrations sur d'autres blogs.

Écrit par : ariaga | 17/06/2013