UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mircea Eliade : Jung et Freud | Page d'accueil | La pêche aux idées »

31/05/2015

Préceptes de jardinage

 

alchimie,poésie,nature,jardinage,amour,philosophie,spiritualité,photo

Trouver la Clé du jardin.

Voir si le temps et l'espace se tissent pour donner un temps propice aux travaux.

Commencer par arracher les mauvaises herbes du caquetage mental.

Enlever la première couche de terre, celle épaisse et grasse de la persona.

Aérer la terre jusqu'aux racines promesses des fruits vivants de l'Amour et recouvrir le tout du riche terreau de l'expérience.

Laisser agir la rosée de la patience et de l'imagination créative.

C'est ainsi que se multiplieront les richesses du jardin et il conviendra alors de remercier et de s'émerveiller devant les dons de notre Mère Nature.

Ariaga

 

Commentaires

j'ai reçu un petit coucou de toi sur mon foutu blog, je t'ai répondu, je ne ais si cela fonctionne ....
Bises

Écrit par : dany2121 | 31/05/2015

Les dons de Mère Nature, nous les faisons nôtres infiniment car nous sommes Nature ; ensuite, passé la découverte que ces forces vives et naturelles ne sont que les chiens déposés dans mon véhicule, chercher la laisse perdue, et découvrir :
- qu'il n'y a jamais eu besoin de laisse puisque tout est Liberté.
- que l'objet "perdu" a TOUJOURS été dans ma main et que je l'ai moi-même, à mon insu, laissé au coeur même de mon intime.

Écrit par : Aloysia | 31/05/2015

Bonne fête, Ariaga, mère par ta pensée, par ta profondeur de compréhension, par ta bonté ! Je t'embrasse de tout mon coeur.

Écrit par : Aloysia | 31/05/2015

Coucou Ariaga, avec le printemps on aime désherber son petit jardin et ensuite mettre de l'engrais pour que poussent des idées nouvelles, créatives et positives. Je t'embrasse

Écrit par : danae | 31/05/2015

Bonjour chère Ariaga...ton article va dans le sens du renouveau, la terre épaisse qui englue de fatigue la pensée ( la mienne en ce moment) doit se faire plus légère, afin que fleurisse un esprit moins confus, l'âme est si légère comparé au corps alourdi ! J'attends la floraison de jours meilleurs !!!
Très amicalement

Écrit par : Hécate | 31/05/2015

Nous sommes tous les enfants de pacha mama !

Bien sûr Pétain déteint et fait tâche car la famille qui ne vient qu'après le travail signifie qu'il faut faire des enfants pour produire des richesses / ouvriers puis les défendre /soldats et que cette tâche dévolue aux femmes est une constante comme l'a si bien souligné Germaine Tillion .

après que la horde passe sur l'hort et fourrage ce fut une autre constante que ces pillages incessants et autres destructions des récoltes pour provendes quand des bandes de soudards, routiers et autres bandouliers faisaient le coup de force.

Pour autant ces conseils nous vont droit au cœur et l'humus de l'humain amassé depuis longtemps répond et répand pour enclencher le cycle et générer de futures semences sauf si mon sang tôt fait des siennes dans la terre de Sienne qu'il veut accaparer.

Le combat pour la terre a commencé, les surfaces arables et leur mise en production; pourtant le végétal lien qui nous unit tous devrait être un puissant facteur de convergence si des intérêts sommitaux n'étaient pas en jeu !

Écrit par : Thierry | 31/05/2015

Travailler avec la nature oui, elle qui ne cesse de créer mourir et naître.
Tout est lié, non par les attachements, mais par la communication.Alors tout communique...
Douces pensées

Écrit par : Miche | 01/06/2015

débroussailler de temps en temps remet les idées en place...
bonne journée
arielle

Écrit par : arielle | 01/06/2015

Les analogies entre la nature et nous sont nombreuses. Nous avons notre propre vibration et la nature à la sienne. Il peut être intéressant d'harmoniser les deux pour en tirer un meilleur équilibre. La nature meurt à l'automne et renait au printemps comme nous qui alternons entre différents passages. Il y a quelque part un principe immuable de vie....

Écrit par : Daniel | 01/06/2015

Tu me permettras de mettre "un bémol" sur ces Préceptes de jardinage chère Ariaga.
Pas tout le texte, juste cette phrase « Commencer par arracher les mauvaises herbes du caquetage mental. » Je m’explique :
Un jour une amie m’a fait découvrir un recueil de mots et photos de toute beauté, " Le journal sentimental d'une mauvaise herbe " de Gottfried Honegger. « Comme les humains, les mauvaises herbes subissent la contrainte des espaces réservés. Et comme les humains parfois, les mauvaises herbes entrent en résistance à l'ordre, simplement pour vivre.(…) « écrit Gilles Farge dans son avant-propos
Ce livre m’a beaucoup marqué, j’en avais mis un extrait sur mon blogue en 2009 et en 2010 j’avais écrit dans un autre billet "Pour les herbes injustement nommées « mauvaises », pour leur liberté à pousser là où l’on ne les invite pas ; je vous aime, herbes rebelles. "
Amitié

Écrit par : Louis-Paul | 01/06/2015

@ Dany2121, j'ai l'impression que les choses s'arrangent chez toi pour les commentaires. Moi aussi j'ai eu beaucoup de soucis avec mon autre blog au moment de la "mutation"de overblog.

Écrit par : Ariaga | 01/06/2015

@ Aloysia, bien d'accord avec toi sur le fait que nous sommes nature, suivant en cela les traces de Spinoza. J'ai été très touchée par ton second commentaire.

Écrit par : Ariaga | 01/06/2015

@ Danae, c'est exactement ce que tu décris !

Écrit par : Ariaga | 01/06/2015

@Hécate, je suis touchée par l'effort que tu fais, malgré ta grande fatigue et tes soucis de santé, pour venir commenter chez moi. Je suis certaine que tu vas bientôt retrouver la brillance de ton esprit et nous ravir par tes commentaires si originaux sur des livres que, sans toi, je n'aurais probablement jamais lus !

Écrit par : Ariaga | 01/06/2015

@ ARIAGA À TOUS, il y a eu des problèmes chez Hautetfort et le blog à été coupé du monde ... Les choses ont l'air de s'arranger et pour ceux qui se sont cogné le nez contre la vitre, revenez vous me ferez plaisir.

Écrit par : Ariaga | 02/06/2015

J'adore jardiner.. cela me vide la tête. En cette fin de printemps, on désherbe, on sème et on attend le résultat..un mélange de graines pour rafraîchir l'esprit et renouveler son jardin d'en haut !

Écrit par : Sedna | 02/06/2015

Ce cours de jardinage est une pure merveille, merci Ariaga. Et moi qui m'intéressait à des lectures sur la permaculture... Bises et douce journée à toi. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 03/06/2015

@ Miche, oui, tout est relié et tout communique et cela nous dépasse.

Écrit par : Ariaga | 04/06/2015

@ Arielle, je pense que j'en ai bien besoin ...

Écrit par : Ariaga | 04/06/2015

@ Daniel, je pense que LA vibration est unique mais que nous ne vibrons à différentes fréquences.

Écrit par : Ariaga | 04/06/2015

@ Louis Paul,tout à fait d'accord avec les rebelles mais le caquetage mental, au sens que lui donne Chrisnamurti, ce sont toutes ces pensées sans intérêt, souvent négatives, que nous ressassons sans cesse et qui parasitent notre esprit. Et que vivent les mauvaises herbes du non conventionnel !

Écrit par : Ariaga | 04/06/2015

Compostez votre vie, vous vous transporterez d'aise !

De la comporte à la compote, on empote pour faire pousser en milieu maitrisé puis on libère dans les grands espaces.

Le lien racinaire n'est jamais complétement coupé, du sol, du milieu, du terroir, il y subsiste l'empreinte primordiale et cordiale, dialectique et didactique qui fait que nourris nous avons été et intégrés des composants mêmes chimiques pas seulement sou forme de mimiques
et si l'imitation, la ressemblance et le fac simili tannent notre cuir
il ressort de ces particularités des expressions (pas malheureuses) phénotypiques.

Écrit par : THierry | 05/06/2015

@ Sedna, "renouveler son jardin d'en haut", une jolie expression.

Écrit par : Ariaga | 05/06/2015

@ Plumes d'Anges, la permaculture me semble une bonne manière de gérer la Nature et aussi le jardin intérieur.

Écrit par : Ariaga | 05/06/2015

@ THierry, dans tes sembledélires tu glisses toujours des mots importants qui sont ici, pour moi, " l'empreinte primordiale ".

Écrit par : Ariaga | 05/06/2015

MERCI ariaga mais pour les délires je ne suis pas très mince
j'en fait des délices sans hélices pour s'envoler quand même.

Écrit par : THierry | 05/06/2015

Très très beau texte. Merci ! Et bon week end.

Écrit par : Bonheur du Jour | 06/06/2015

Dans le pré sceptre il n'y a pas de spectres
mais des plantoirs en transe qui versent et embouchent
entonnent et ouvrent le ventre de la terre
pour y déposer des promesses d'avenir
on peut certes rester en surface et balayer des traces
mais c'est dans le coeur fécond que git l'âme même
et dans ce microcosme si riche et divers
qu'on attend depuis l'hiver jusqu'à hier
les solutions de repli avant les ablutions de printemps
cachées dans la matière mais pas gâchées
ces nourritures terrestres
n'ont point besoin de vaguemestre
et nous allons bientôt en tâter
pourvu que la lunaison soit respectée
que les vers aèrent le lieu en galeries sures
et que les épissures raccordent les saisons
pour la faim il n'y a pas de raison
allons ensemble vers le sillon
pas seulement micro
qui nous chante une divine chanson
tandis que sourdent des tréfonds
les belles pousses annoncées
qui ne vont pas tarder à s'avancer
tout ceci est alors bien de saison

Écrit par : Thierry | 06/06/2015

Coucou ma chère Ariaga, je suis revenue voir si les fleurs ont poussé dans ton jardin. Je t'embrasse

Écrit par : danae | 06/06/2015

Édénique mais pas pour pique nique
on est paré et préparé même
pour cueillir du jardin des Hespérides
les pommes d'or qui touts attributs dehors
nous chantent les louanges des vergers
et si le compas recouvre l'équerre
pour amplifier la quadrature
que des porteurs de greffe
ne craquent plus les jointures
alors seule la venue des elfes
ménagera une autre surprise
de taille celle ci

Ton texte est si beau qu'on voudrait
tutoyer avec lui avec quelques sonnets
la gloire de la nature
mais rejoignons donc Pline l'ancien
dans son opus majeur
http://remacle.org/bloodwolf/erudits/plineancien/livre15.htm

il a tant à nous apprendre des usages déjà anciens

Écrit par : Thierry | 06/06/2015

Dans le jardin de mon père... j'ai tant appris ...sur moi

sans être terre à terre ni garder le nez au vent ou glaner de conserve

je dois constater sans contester que de tâter de la glèbe

m'a mis en meilleure posture pour sans parcourir la terre

me faire une meilleure idée du monde ...grouillant

la terre est basse et le dos vouté

c'est une clé de voute pour alimenter le travail

un sérail à nul autre pareil

ou même sans appareils

on peut gratter, fouiller, fouger

chercher refuge pour ses mains

occuper l'esprit et relaxer le corps

mais surtout la patience est sollicitée

la science est mise en jeu

la force jetée dans la bataille

point de bétail ni de grains

mais une graine qui doit se semer

pour ressemeler le chemin des récoltes

et peut importe si ingrats on se les coltinent

les travaux et besognes où beaucoup l'on trime

nous apporte aussi quelque estime

Écrit par : Thierry | 06/06/2015

Un bon nettoyage s'impose de temps en temps. C'est le meilleur moyen de se repositionner. Bon week end Ariaga (ici 34 ° à cette heure, je ne bouge pas - on l'a dure depuis mardi, j'ai envie de dire crotte alors ! mais voilà, je l'ai dit... ).

Écrit par : elisabeth | 06/06/2015

Ce sont de beaux préceptes qui demandent aussi beaucoup d'efforts et de constance! Mais la récolte est la meilleure des récompenses!

Écrit par : Alezandro | 07/06/2015

J'ai fait un beau voyage
et cela sans présages
dans une nature brouillonne
ou l'esprit bouillonne
je traversait des rangées
de fleurs désordonnées
mes yeux en était charmés
mon nez bien retournés
et que dire de mon ouïe
qui par la grâce des nids
pouvait capter les friselis
des trilles opiniâtres
jamais je ne l’eus saumâtre
de parcourir en éveil
à l'aube après moult sommeil
les plaisirs, trésors et régals
sans me contenter de frugal
car alléché par tant de prodigalité
je faisais étalage de mon agilité
ah que ces parterres rehaussent
de la terre les attraits
donnent à s'épancher
dans une geste bine comprise
point question d'assise
sans s'enfermer dans la gestion
il s'agit bien plus de gestation
qui nous sort de la remise
et enfante dans ce haut lieu de création
à la fois récréation partagée
et sommaire bien étagé
soyons sûrs que ces instants
restent bien profonds gravés
qui sans jamais grevés
libèrent nation de sa chape
et laboureurs jamais infatués
redonnent toutes ses lettres de noblesse
car même si les mains parfois se blessent
toujours la tête se hausse
à regarder vers le bas
par attirance certes
mais aussi par devoir, plaisir et ...amour

Écrit par : Thierry | 07/06/2015

@ Thierry, c'est de la belle ouvrage que tu fais en ce moment au Laboratoire. Cela compense ma fatigue physique et intellectuelle du moment (voir la nouvelle note) et je te remercie. Le site sur l'antiquité grecque et latine du moyen âge représente une somme de travail impressionnante.

Écrit par : Ariaga | 08/06/2015

@ Bonheur du jour, merci pour ce commentaire flatteur !

Écrit par : Ariaga | 08/06/2015

@ Danae, merci fidèle amie.

Écrit par : Ariaga | 08/06/2015

@ Élisabeth, il faudrait déjà que j'ai le courage de faire ce que j'avais annoncé dans un précédent texte ...

Écrit par : Ariaga | 08/06/2015

@ Alezandro, tu a écrit le maître mot : efforts. Le problème est que, en ce moment, j'en suis incapable mais cela est déjà arrivé et j'attends l'embellie ...

Écrit par : Ariaga | 08/06/2015

Tout d'abord Ariaga merci de t'être inscrite comme fan de ma chanson "Bidochon dream" d'autres vont suivre le 15 juin et le 25 juin....Comme toi j'ai mis mes blogs en jachère un peu par lassitude et aussi parce que j'ai beaucoup d'autres activités qui me passionnent plus ....mais je serai plus assidu après l'été du moins je l'espère !

Écrit par : Ulysse | 11/06/2015

Je n'ai pas réussi à poster mon commentaire sur ta dernière note aussi j'essaie ici :Tout d'abord Ariaga merci de t'être inscrite comme fan de ma chanson "Bidochon dream" d'autres vont suivre le 15 juin et le 25 juin....Comme toi j'ai mis mes blogs en jachère un peu par lassitude et aussi parce que j'ai beaucoup d'autres activités qui me passionnent plus ....mais je serai plus assidu après l'été du moins je l'espère !

Écrit par : Ulysse | 11/06/2015

C'est un texte de rêve, à lire dans son jardin intérieur aussi. Connais-tu le jardin de Finhorn ?

Écrit par : Aurélie | 22/06/2015

Aurelie, oui, je connais cette passionnante expérience de vie et je te remercie d'en parler ici. Amitiés.

Écrit par : Ariaga | 24/06/2015