UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Transmutation et déménagement | Page d'accueil | Une lettre de Madame Jung à Freud »

20/09/2015

La substance merveilleuse

écriture,poésie,alchimie,philosophie,spiritualité,rêve,inspiration

Quand des pensées nouvelles émergent du silence, leurs rayons de sont pas oeuvrés de la vile matière des recommencements mais d'une merveilleuse et précieuse substance source de la création.

C'est alors que l'eau croupissante du quotidien devient une Eau-de-Vie qui anime jusqu'au cœur celui qui la boit. On raconte que, sur certains chemins, on peut le rencontrer, ivre de désir, sur des routes frôlant les précipices, revêtu de souffle, balbutiant de confuses paroles au sujet de sa grande faim d'une merveilleuse substance dont il ne peut oublier la saveur après en avoir reçu un jour une précieuse goutte de hasard.

Ariaga

Commentaires

Merci, Ariaga, pour ce merveilleux poème en prose qui me laisse toute rêveuse et tout étourdie...

Écrit par : Aloysia | 20/09/2015

Une seule goutte de tes mots et m'en voici toute enivrée ! A ta santé chère Ariaga ! :) Bises...

Écrit par : Une autre sorcière | 20/09/2015

@ Aloysia, c'est un bel état la rêverie.

Écrit par : Ariaga | 20/09/2015

@ Une autre sorcière, je partage volontiers une coupe avec toi.

Écrit par : Ariaga | 20/09/2015

Nous n'en sommes pas à la transsubstantiation mais je note cette jouvence créative, une texte si transparent, merci

Écrit par : Thierry | 20/09/2015

Savoir se régénérer...Très important !

Écrit par : Daniel | 21/09/2015

Il y a comme un éclat, un éblouissement dans le bleuissement de la nouveauté.

Mais d'où émerge ce qui se focalise soudain et pourrait tout aussi bien se vocaliser?

Depuis la rive, hier comme aujourd'hui, s'ouvre l'huis d'où les douves luisent.

C'est en s'accroupissant que la femme enfante, pour l'homme je ne sais si les culs de basse fosse en favorise l'aisance.

Si l'ivresse décime c'est surement à cause des montées..d'adrénaline.

Pas de formules magiques quand mon imagination s'agite en mille remous.

Écrit par : Thierry | 21/09/2015

un com a disparu quel dommage !

Écrit par : Thierry | 21/09/2015

le rêve est la traduction de notre inconscient comme chacun le sait. la pensé positive est un peu l'affirmation du proverbe "je pense donc je suis"; Ce blog vaut le détour ! Merci !

Écrit par : Jerry OX | 21/09/2015

Tu es une grande poétesse Ariaga.. merci pour ce rêve magnifique.

Écrit par : Sedna | 21/09/2015

Il y a avait sur l'onde posé
un éclat si particulier
une brillance totale
que les rides de la surface
n'en paraissaient pas troublées

Écrit par : Thierry | 21/09/2015

En substance, "ce qui se tient en dessous" compte pour beaucoup
l'enveloppe n'est rien si on oublie le contenu
et ne pas perdre sa contenance est primordial
pour ne pas être vide de sens

Écrit par : Thierry | 21/09/2015

C'est drôle Ariaga j'ai envie de chanter la chanson "C'est un jardin extraordinaire" du fou chantant. On se demande où il est allé trainer ses guêtres pour cela, du côté de Guéthary ou d'ailleurs ...

Mais dans la vallée des merveilles au dessus de Nice, dans l'arrière pays vers saint Martin- Vésubie, il y a des gravures lithiques à nulles autres pareilles dans tout le massif du Mercantour.

Je sais bien que les loups y sont chassés et abondants depuis leur migration d'Italie et des Apennins.

La salsepareille ou liseron épineux peut bien favoriser la sudation et la dépuration, rien n'est plus pareil quand on est allé une fois dans ce val.

Écrit par : Thierry | 22/09/2015

@ Daniel, régénérer et générer ? C'est un vrai chemin.

Écrit par : Ariaga | 22/09/2015

@ Thierry, ton com : "Il y a comme un éclat ..." est un bijou.

Écrit par : Ariaga | 22/09/2015

@ Jerry ox, merci pour ton passage, j'ai été chez toi lire des histoires de loup et admirer ta coup de cheveux.

Écrit par : Ariaga | 22/09/2015

@ Sedna, tu me fais rougir ...

Écrit par : Ariaga | 22/09/2015

Merci Ariaga , ça me touche beaucoup mais rien ne serait possible sans le noyau qui agrège et concentre, nucléation puis croissance.

Bijou, c'est le nom d'un café concert où il m'arrivait parfois d'aller à Toulouse, mais il y a fort longtemps.

Les gemmes sont précieuses, il faut les conserver et leur taille en dimension compte moins que leur taille en facettes qui peut donner
un tel brillant dans les reflets.

2014 était l'année de la cristallochimie; souvenirs de Jussieu, j'ai failli avoir Hubert Curien comme professeur, un grand monsieur que j'ai rencontré après dans le spatial et dont je salue la mémoire.

Écrit par : Thierry | 22/09/2015

La pensé(e) ..désolé pour la faute d'étourderie et d’orthographe. Donc, la pensée positive construit au mieux notre existence . Merci pour ce billet éclaireur.

Écrit par : Jerry OX | 23/09/2015

Après avoir pataugé pendant quelques mois dans un nauséeux marécage... ( bien malgré moi ! mais je ne pouvais éviter ce difficile passage ) enfin parvenir à la source d'eau pure !
En sombrant l'imposant soleil noir laisse enfin la place à l'éclatant soleil qui se lève...
Qu'il est doux le plaisir de la découverte d'un chemin nouveau où la liberté de l'Etre et d'être ne sera plus un vain mot !

Merci pour ta chaleureuse présence,
Amicales pensées,
Michèle

Écrit par : michèle | 24/09/2015

Loll, c'est beau...

Écrit par : Miche | 24/09/2015

Bonjour Ariaga, J'aime bien ton eau de vie qui s'anime remplaçant l'eau croupissante du quotidien. Je t'embrasse et espère que tu as trouvé tes repères dans ta nouvelle ville.

Écrit par : danae | 24/09/2015

L'eau de vie, c'est une eau renouvelée, brassée en quelque sorte, mouvante, et courante aussi, éclatante également mais seulement celle de nos cellules, elle est pure et scintillante, sans attaches et sans taches mais elle est aussi celle que le reflet tente!

Écrit par : Thierry | 24/09/2015

Une belle leçon de sagesse!

Écrit par : Alezandro | 24/09/2015

Y a t il une source à la lumière est s'y abreuve t on ?
La lumière ne monte ni ne descend, elle n'a pas de sens privilégié, elle se propage, c'est tout. Mais ce faisant communique de proche en proche des message scintillants. A nous de les apercevoir et de les interpréter.

Écrit par : Thierry | 25/09/2015

@ Michèle, je me suis trompée je t'ai répondu sur "transmutation et déménagement" mais comme je ne crois pas au hasard je laisse ce commentaire là où il est tombé ...

Écrit par : Ariaga | 25/09/2015

@ Miche, c'est juste une petite inspiration ...

Écrit par : Ariaga | 25/09/2015

@ Danae, oui, je me sens bien et j'ai l'impression de commencer une nouvelle vie.

Écrit par : Ariaga | 25/09/2015

@ Alezandro, sagesse est un bien grand mot, mais je te remercie.

Écrit par : Ariaga | 25/09/2015

De retour de vacances, un petit coucou amical et merci Ariaga pour ton message sur mon blog. Tu es très bien inspirée avec cette "substance merveilleuse".

Écrit par : Francine | 26/09/2015

Miroir des pensées

Je pouvais bien agiter de toute part, comme des fanions, la couleur d’un semblant de pensée; enhardi avec les fleurs du même nom à poser délicatement les tons chaud sur le sol pour en faire ressortir les vibrations inouïes.

Mais cela ne suffisait pas car il fallait de la profondeur aux sentiments pour ne pas les noyer dans un flot descriptif qui diluerait les plus essentielles essences dans une simple juxtaposition des effluves sans se concentrer sur le plus impérieux des messages.

Pas de vague aux larmes, des alarmes ont sonné mais l'onde s'honore de suspendre la vibration, la variation sentimentale au bon tempo et ce beat qui bat aux tempes bien haut.

Ondoyant ondulatoire à la mécanique si complexe, quand le corpusculaire devient crépusculaire et que la dualité nous envahit il faut se faire une raison.

Ais je le teint pâle ou perlé si près des prêles emperlées du matin que soulève doucement la vaguelette du refrain.

Écrit par : Thierry | 27/09/2015

J'ai vu de belles sources pendant mes vacances en Bretagne d'où je suis revenue avant hier. J'aurais bien aimé boire l'eau de vie. Mais toi tu l'as trouvée.

Écrit par : elisabeth | 02/10/2015

@ Francine, j'essaie de suivre les blogs amis, même si parfois c'est difficile car ils sont nombreux.Alors je picore ...

Écrit par : Ariaga | 03/10/2015