UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un regard | Page d'accueil | La nuit meurtrière »

07/11/2015

Se laisser trouver par Dieu

dürckheim,citations,philosophie,spiritualité,religion,culture,photographie,dieu

Je propose aux amis du Laboratoire de méditer pendant cette fin de semaine sur cette citation de Karlfried Dürckheim  que je trouve réconfortante pour tous ceux qui se sont épuisés dans une action un peu frénétique à la recherche du divin. Ariaga.

***

" Les choses divines! Il faut s'arrêter de faire pour recevoir! L'homme dit par exemple : C'est un travail de trouver sa profondeur. Il faut chercher le divin. C'est absolument faux. L’Être divin vient vers nous : on doit se laisser trouver. On ne doit pas dire : " Je cherche Dieu ", mais : " Je voudrais me laisser trouver par Dieu ". C'est l'Être qui vous cherche.

Il y a  cette histoire de l'homme qui toute la nuit essaie d'enfoncer la porte derrière laquelle il croit entendre la voix des anges. Et il peine à pousser la porte. Finalement, mort de fatigue, il tombe en arrière, la poignée de sa porte dans la main et s’aperçoit que la porte s'ouvre vers lui. Mais elle ne s'ouvrait pas dans l'autre sens!

Vous devez donc permettre à l'Être de venir vers vous. En le cherchant, vous le repoussez de l'autre côté. "

L'esprit guide, entretiens avec Karlfried Dürckheim.

Albin Michel, p. 51

 

Commentaires

Bon jour Ariaga, c'est vrai qu'il ne faut pas chercher Dieu, c'est comme le bonheur, si on le cherche on ne le trouve pas !
Une petite anecdote, une fois dans un bateau au cachemire, je voulais ouvrir justement la porte de ma chambre, elle ne s'ouvrait pas et à force de pousser, elle est tombée par terre, c'était une porte coulissante !!! Je t'embrasse

Écrit par : danae | 07/11/2015

Oh ! Que voilà un beau texte Ariaga, qui sonne si vrai en profondeur ! Bien sûr la porte s'ouvre vers nous et il nous suffit de nous laisser tomber en arrière. Mais une chose est certaine : serons-nous capables de tomber sans nous être d'abord épuisés ? La leçon est difficile à comprendre ; si tu ne cherches pas rien ne se passe ; si tu ne t'épuises pas jamais tu ne tomberas et jamais la porte ne s'ouvrira.
Je lis le commentaire de Danaé et je souris de sa porte coulissante... Toujours aussi pleine d'esprit cette Danaé ; mais elle a raison, c'est comme le bonheur ! Il faut y être ouvert... En fait la porte, c'est nous...

Écrit par : Aloysia | 07/11/2015

Ah mais c'est donc cela! Je sentais comme une résistance!!!

Écrit par : Alezandro | 07/11/2015

Savoir passer du mode actif au mode réceptif ! Tout un art: l'écoute, l'ouverture , l'accueil. Alors un autre monde s'ouvre. Aucun effort à faire, seulement recevoir les sensations....Bon WE Ariaga.

Écrit par : Daniel | 08/11/2015

Il ne faut pas pousser...
il suffirait de tirer...à soi
et les portes automatiques
feraient le reste

j'ai du seuil qui peut nous faire sortir de nos gonds
une autre conception dans le passage d'ici à ailleurs
l'huis c'est pas lui et si la porte briqué luit alors !

Il y a bien des enfonceurs de porte ouverte
et d'autres qui se paient les lourdes
comme autant de faiseurs de bourdes

le pèlerinage des lourdes
est ce du meilleur effet

pour que les courants d'air circulent
je suis partisan de laisser entre ouvert

c'est une invite au franchissement

je me serai bien lancé sur la porte basse
je dirais juste allégoriquement que "ce ne sont pas les plus grands qui se baissent le plus"

Écrit par : Thierry | 08/11/2015

Une façon de me réconcilier avec Lui....

Écrit par : Sedna | 08/11/2015

Je ne cherche pas, jamais. Alors...

Écrit par : la Mère Castor | 08/11/2015

Et la sérendipité dans tout ça ?

Écrit par : Thierry | 08/11/2015

@ Danae, j'apprécie particulièrement ton expérience de la porte !

Écrit par : Ariaga | 08/11/2015

@ Aloysia, très intéressante ta notion de l'épuisement préalable, j'y réfléchis. En tous cas, j'ai beaucoup pratiqué ...

Écrit par : Ariaga | 08/11/2015

@ Alezandro, oui, et plus on pousse plus ça résiste !

Écrit par : Ariaga | 08/11/2015

@ Thierry, j'ai pitié de ce mot trop à la mode où j'entends ressasser les serins.

Écrit par : Ariaga | 08/11/2015

What a pity ! too bad !

Et moi qui pensait que les princesses de Serendip avaient quelques chose à nous apprendre ?

La mode est une chose et la pratique une autre, pour dix qui en parlent combien l'utilisent?

Écrit par : Thierry | 08/11/2015

Et si c'est une porte dérobée
on n'aura pas volé l'effet consacré !

Écrit par : Thierry | 09/11/2015

@ Sedna, c'est notre petit moi qui se fâche ...

Écrit par : Ariaga | 10/11/2015

@ La Mère Castor, alors tu as de bonnes chances de trouver ...

Écrit par : Ariaga | 10/11/2015

Que dire de plus... sinon qu'il s'agit bien de cela : "Se laisser trouver par Dieu", et ne point chercher, ne point vouloir trouver Dieu à tout prix ici ou ailleurs, car il est là en nous ... ça n'est pas nous qui le trouvons, mais bien lui qui nous trouve, il nous suffit simplement de garder notre porte béante pour accueillir cette "chose" qui en nous est ... Dieu ... Amour... car Dieu est Amour...
et chose paradoxale parfois ceux qui ne croit pas en Lui, sont plus habité par cette Grâce que ceux qui prétendent haut et fort l'avoir trouvé... et être leur porte-parole

merci pour cette réflexion si pure et évidente

Écrit par : Maria-D | 11/11/2015

oups ! je rectifie mes coquilles....

et chose paradoxale parfois ceux qui ne croient pas en Lui, sont plus habités par cette Grâce, que ceux qui prétendent haut et fort l'avoir trouvé... et être leur porte-parole

Écrit par : Maria-D | 11/11/2015

Je ne cherche rien, je ne cherche plus rien, ni félicité ni pardon
touché par la grâce lit on parfois dans des récits
pourvu que ce ne soit pas échoué sur un récif !

Abdenour Bidar en conférence a Toulouse hier parlait, et bien, de ce besoin de spiritualité chez l'homme, cause de tant d'incertitudes

Esprit es tu là, ni frappeur, ni charmeur !

D'aucuns font vivre leur spiritualité à travers des jeux de mots
c'est une manière comme une autre de chercher à s'élever, pas au dessus des hommes ni de sa seule condition, mais de tendre et prétendre, sur la carte comme sur le territoire à une autre condition...

Écrit par : Thierry | 11/11/2015

En fait notre chemin spirituel serait, non pas de chercher et pousser la fameuse porte, mais de comprendre ce qui empêche son ouverture et de se débarrasser de tous les blocages. La nostalgie de la félicité divine nous rend trop impatient !

Écrit par : Francine | 11/11/2015

les portes et les comportes
comportent des ressemblances
sans m'étaler comme avec de la compote
je dirai
qu'on passe de la verticalité
à l'horizontalité
mais ce n'est pas pour tout horizon
on peut certes attraper des horions
si on se heurte sans toquer le heurtoir
et par le guichet ajouré ce n'est la gueuloir

Écrit par : Thierry | 11/11/2015

@ Maria-D, oui, mais beaucoup de chose de l'"extérieur" font que nous ne voyons pas la porte. En particulier la caquetage mental.

Écrit par : Ariaga | 11/11/2015

@ Francine, l'art est un moyen d'ouvrir les portes et j'ai particulièrement apprécié ton dernier tableau.

Écrit par : Ariaga | 11/11/2015

Bon jour Ariaga, nous n'allons pas rester derrière une porte close, c'est comme pour les oiseaux, il faut ouvrir leur cage, qu'ils recouvrent leur liberté ! Bises ma belle et merci de ta visite

Écrit par : danae | 11/11/2015

chère Ariaga,

je viens de parcourir tes dernières notes , je dois te dire que la précédente m'a beaucoup émue, ce regard , cette présence, m'ont bouleversée !......

Tu es une artiste , dans le choix de tes notes , de tes clichés , tu n'as rien perdu de ton énergie dans ton oeuvre.

En ce qui concerne ta note sur le divin, j'ai longtemps pensé que je devais m'élever vers Dieu, quelle prétention,
on parlait tellement d'évolution de l'homme etc..... que ça me semblait possible, et bien il en est autrement maintenant, je suis persuadée, que c'est le contraire, et que nous pouvons prier sans relâche pour que le Divin, l'Etre , l'énergie, descendent en nous , à nous d'ouvrir la porte !!! pour que la lumière puisse entrer à flots comme le soleil.

Je t'embrasse très , très fort , Amie

Écrit par : mariedumonde | 11/11/2015

@ Mariedumonde, ton commentaire me touche au plus profond ...

Écrit par : Ariaga | 12/11/2015

J'ai souvent entendu dire que Dieu est partout. Les portes s'ouvrent soit en poussant, soit en tirant, soit comme Danae en coulissant. On ne doit pas renoncer. Bon après midi Ariaga.

Écrit par : elisabeth | 19/11/2015

@ Élisabeth, ton optimisme fait du bien.

Écrit par : Ariaga | 19/11/2015

Je découvre seulement maintenant ton article et je le déguste...

C'est si vrai...à trop chercher, on oublie qu'il faut se laisser trouver...
A trop agir, on oublie de recevoir...

Merci.

Écrit par : La Licorne | 02/12/2015