UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Nécessité du bruit contre l'angoisse selon C.G.Jung | Page d'accueil

15/07/2017

Devenir un nouveau né

 

écriture,poésie,philosophie,alchimie,ariaga,rêve,mort

 

Laisser se dissoudre le vieux corps,

devenir un nouveau né qui tête aux racines de l'univers,

quand on vibre d'un si fort désir,

faut-il pour cela mourir ?

Ariaga

Commentaires

Déjà, devenir un nouveau né ne se commande pas. On le devient malgré nous, parce que nos parents nous ont fait. C'est un rêve que tu as fait, non ? Si l'on meurt et que l'on est réincarné en nouveau né, cela se peut. Bon week end Ariaga....

Écrit par : elisabeth | 15/07/2017

Se poser ces questions : "Qu'est-ce qui meurt ?... Qui est le nouveau-né tétant aux racines de l'univers ?"

Écrit par : Aloysia | 15/07/2017

Entêtant ce sujet qui prend de la hauteur

que meurt le vieil homme et que le cycle continue

Écrit par : Thierry | 15/07/2017

avant le petit dejeuner et même aprés vaste question ma jolie... çà ce sera avec un chapitre de roman net encore
je t'embrasse , je séche. Copie blanche

Écrit par : lamangou | 16/07/2017

J'avoue m'être surtout concentré sur la photo, réussie et mystérieuse.

Écrit par : Louis-Paul | 16/07/2017

Devient-on nouveau-né ?
Le nouveau n'est pas un devenir, le devenir est toujours la continuité de l'ancien.
Alors oui, il faut mourir pour naître au nouveau.

Écrit par : Miche | 16/07/2017

Pensées mystérieuses, et poétiques, dont nous ne pouvons avoir la réponse dans notre vie terrestre. Et pourtant un fort désir de savoir ce qu'il y a de l'autre côté.

Écrit par : Francine | 16/07/2017

j'avais lu il y a quelques décennies un roman fleuve noir titré INVERSIA où l'histoire d'un homme recherchant dans son passé pour cela il lui fallait franchir un miroir qui s'ouvrait aux émules à dates fixes .Il se retrouva dans un monde inversé au nôtre en tous domaines ce n'était pas chose facile pour lui pour ses recherches l plus choquant était de voir des femmes accoucher de vieux adultes qui d'une année sur l'autre rajeunissaient travaillaient de suite dès leur naissance, de voir des jeunes inactifs après tant d'années de labeur attendant le retour au ventre pour redevenir toto le spermatozoïde ou ovules revenant ainsi au néant Les habitants de ce monde avaient le droit de tuer il fallait un permis pour être non armé.

Écrit par : lecracleur | 16/07/2017

@ Miche, OUI, tu as compris que je parlais de ce que l'on appelle de diverses manières. Éternel retour, réincarnation, totalité de ce qui a été est et sera. C'est une chose que je "ressens" mais ne peux expliquer clairement ... Seuls les flash poétiques qui me viennent de temps en temps permettent une approche mais ils ne sont pas toujours compris, ce qui est normal puisqu'ils sont les miens !!!!! ....

Écrit par : Ariaga | 16/07/2017

@ Aloysia, ce sont d'excellentes questions et de puissants sujets de méditation mais je crois que les réponses, comme je l'ai dit à Miche, font partie du ressenti et j'ajouterai peut-être d'une certaine réminiscence.

Écrit par : Ariaga | 16/07/2017

@ Louis- Paul, merci pour le compliment sur la phot. Venant de toi, j'y suis sensible.

Écrit par : Ariaga | 16/07/2017

Je ne crois pas en la réincarnation.. Si cela était possible, j'aimerais revenir en arbre. Très belle image: prolongement vers les cieux

Écrit par : Sedna | 16/07/2017

@ Sedna, mon amie ,tu confonds réincarnation et métempsychose. Dans le Cycle des réincarnations si tu es arrivé au stade de l'humain tu reviens en humain pour enrichir ton âme de nouvelles expériences bonnes ou mauvaises.

Écrit par : Ariaga | 17/07/2017

@ Élisabeth, non ce n'est pas un rêve, juste un flash poétique.

Écrit par : Ariaga | 17/07/2017

@ Francine, très juste, c'est pour cela que mourir est une grande aventure.

Écrit par : Ariaga | 17/07/2017

@ Lecracleur, il avait l'air passionnant ce roman. Je suis très amateur de SF alors je vais voir si on peut encore le trouver.

Écrit par : Ariaga | 17/07/2017

Il faut mourir à soi-même plusieurs fois dans la vie et mourir à la fin de chaque vie... on meurt souvent mais on renait souvent aussi...la vie est parfaite... Bises. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 17/07/2017

J'avoue ma méconnaissance du sujet mais j'aime beaucoup tes articles et j'apprends..

Écrit par : Sedna | 17/07/2017

Au cours de ma vie je suis mort plusieurs fois, mais à chaque fois j'ai réussi à renaître comme le Phoenix renaît de ses cendres( la résilience...). Je crois aussi que je suis revenu plusieurs fois sur cette terre !! Nous faisons tous l'ascenseur !! Une loi bien égalitaire !!

Écrit par : Daniel | 17/07/2017

@ Daniel, en effet, cet ascenseur nous concerne tous et il est, comme tu le dis si bien, égalitaire.

Écrit par : Ariaga | 18/07/2017

@ Plumes d'Anges, quel plaisir, quand tout le monde ou presque ronchonne dans une société de l'avoir, de lire un commentaire aussi positif.

Écrit par : Ariaga | 18/07/2017

Si on parle d'un ascenceur pas pour l'échafaud (avec ou sans Miles Davis) mais symbolique oui sans doute pour l'aspect social il y a tant de déterminants que ça ne peut être qu'inégal et pas que selon ses mérites, mais il en est souvent ainsi dans la vie, ou alors c'est après qu'on rétabli non les fléaux mais le trébuchet. Quand on a trébuché ou très buché c'est pas du tout pareil !

Écrit par : thierry | 18/07/2017

" Connaître la vérité du Bouddha est se connaître soi-même. Se connaître soi-même c’est s’oublier soi-même. S’oublier soi-même c’est être certifié par toutes les existences. Être certifié par toutes les existences, c’est se dépouiller de son corps-esprit et du corps-esprit d’autrui. "

Maître Dogen

Écrit par : Maria-D | 20/07/2017

@ Maria-D, merci pour cette belle citation.

Écrit par : Ariaga | 21/07/2017

@ Sedna, nous somme d'éternels étudiant de la Vie.

Écrit par : Ariaga | 21/07/2017

Bonjour Mon Ariaga
Il y a bien longtemps que je ne suis passée te voir ...
Comment vas-tu ?

Écrit par : Kaïkan | 22/07/2017

Rebirth ; cycles temporels ; évolutions/changements, phases, étapes, tranches de vie. testament, passage, porte basse, parvis du temple, pavé mosaïque, colonnes..d' Hercule .

Dans les milieux initiatiques (quand on se penche sur certains sujets attention à la sciatique) le Phénix est un symbole fort mais il en est d'autres qui marquent la mort factice, fictive, symbolique (pas symbole hic et nunc) et le passage vers un ailleurs avec des effets de seuil (oh pas comme en physique) ou le profane va céder la place (pas forte) à l'initié et ou celui ci va entamer un long chemin personnel involutif et silencieux (n'est pas un pistolet qui veux) où dans l'écoute et le respect, rites et rituels mais aussi mots, signes, attouchements et batteries, vont prendre leur place dans la transmutation en cours pour accéder à des espace de pensée non pollués, à une communication non dévoyée et polluée par les scories du temps et du monde.

Là il y aura matière à découverte et à approfondissement en rentrant sous terre en soi pour travailler sa pierre brute et se dégrossir (pas que les angles, au risque de s'abimer les ongles) ; n'oubliez pas le tablier et les gants, ce ne sont pas des simagrées et des artifices artefacts mais bien la preuve tangible que dans la longue durée la tradition incarne non la survivance d'idées anciennes, car il faut vivre avec son temps et les problèmes que celui ci demande de traiter , non mais la forme est une manière efficace, progressive et progressiste de traiter le fond sans jamais en manquer ni le toucher ,

et puis en rassemblant ce qui est épars dans une volonté de concorde universelle on peut aller de l'idéal au réel et dans le monde apporter ses lumières sous forme de sagesse, force et beauté, sans oublier la bonté et l'amour qu'elle soit Filia ou Agapé.

Ce recul salutaire permet une expression complexe et complète jamais achevée de soi sur la route de la vérité entre questions et ébauches d'éléments de réponse, on ponce et on décape car le mot
VITRIOL jamais ne perd de sa substance !

Écrit par : Thierry | 22/07/2017

S l'on croit à la réincarnation de l'être humain le problème est résolu on attend non pas sur le quai de la gare mais un lieu inconnu que de passer de vie à trépas est chose simple .Enfin l'esprit débarrassé du corps erre un temps dans ses lieux connus antérieurement puis il fait sa valise nul ne sait où il va .certains diront au ciel , au purgatoire peut être en enfer RIEN N'EST MOINS SÛR.puisqu'il doit se réincarner il attend sagement son tour , attend attend ce qui parait long pour le vivant . Pour une âme en voyage un ou deux siècles c'est court et voilà qu'il apprend qu'il va refaire le grand saut .Les deux cobayes humains ne sauront jamais ce qu"il était antérieurement et cric et crac le revoilà dans un corps tout neuf et s'il se rappelle de sa vie trépidante antérieure il est incapable d'aligner un mot derrière l'autre le comble lui avec sa situation bien assise dans un pays développé se retrouve dans un corps de nourrisson braillard et chiant sans couches sur la paille mais pas dans une étable.( Je vous vois venir les internautes le fils de Dieu ne va pas revenir une seconde fois )certains arrivent à trouver une bonne famille et auront une vie propre faite de joies , de pennes dans les assiettes.Lui nu comme un ver, misel le chien lui liche le museau arrivé dans le tiers monde comme quoi il ne faut pas se faire d'illusions tu as beau avoir été président ou empereur dans une vie antérieure que dans la suivante ce ne sera pas la même chose.Faut pas croire que tu auras une pièce dorée à chaque renaissance.

Écrit par : lecracleur | 22/07/2017

Écrire un commentaire