UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Otage de soi-même | Page d'accueil | Nouvelles du chat Grisou »

08/10/2008

La Lumière de la Nature

DSC00541_2_2.jpg

L'idée de "Lumière de la Nature" était déjà en germe chez le scolastique platonicien Guillaume de Conches (1080-1154) qui avait une théorie de l'Âme du Monde assimilable au sens de la nature et qu'il identifiait au Saint Esprit. Cette idée de Lumière de la nature a été énoncée par la plupart des philosophes alchimistes de l'occident et en particulier par Paracelse. Elle a, dans l'oeuvre de ce dernier, un rôle important et un caractère relativement métaphysique. La lumière de la nature, considérée par lui comme un lien entre la matière et l'esprit, est indispensable à quiconque veut étudier le "texte des livres de la nature". Elle va l'instruire, c'est à dire lui montrer comment il faut procéder intuitivement.

La Lumière de la Conscience fait, en quelque sorte pendant à la Lumière de la Nature. Elle est appelée "Raison" par les alchimistes qui pensent que leur union est nécessaire pour accomplir l'Oeuvre. Il existe un ouvrage de Michel Maïer qui s'appelle l'Atalante Fugitive, publié en 1617, où il est écrit au dessus d'une illustration représentant un homme qui marche dans l'obscurité une lanterne à la main alors qu'au premier plan est dessinée une puissante femme  :

"A celui qui est versé dans la Chymie, la Nature, la Raison, l'expérience et la lecture doivent tenir lieu de guide, de baton, de lunettes et de lampe ".

Ceci n'est pas sans rappeler le rêve de Jung au moment où il s'avance la nuit dans un endroit inconnu et se rend compte que la petite lumière qu'il protège à deux mains, la petite flamme de sa conscience, est son bien le plus précieux (c.f. Ma vie, p. 110). La traduction  par Etienne Perrot de l'épigramme qui est sous l'illustration est tout un programme de vie pour le chercheur de vérité :

Que la nature soit ton guide, que ton art

La suive pas à pas ; tu t'égares loin d'elle.

Que l'esprit soit ta canne ; affermissant tes yeux

L'expérience au loin te donnera de voir.

La lecture, flambeau brillant dans les ténèbres,

T'éclaircira l'amas des mots et des matières.

Il me semble que ces idées anciennes, mais, je crois, toujours d'actualité, sont une bonne démonstration de la nécessité de l'union entre les forces inconscientes de la nature et les forces conscientes de la raison. Depuis le désastreux Descartes nous avons eu tendance à privilégier la raison, la pensée, oubliant notre Mère Nature qui commence à se mettre sérieusement en colère.

Ariaga

Commentaires

Je la trouve meme assez gentille la deme Nature, parce que vu ce nous lui faisons subir...
bise Ariaga, bonne soirée à toi...

Écrit par : le Pierrot | 08/10/2008

Il se pourrait que la présente crise nous invite à retrouver la voie de la raison non cartésienne.
En tout cas je l'appelle de mes vœux, ne serait-ce que pour moi-même, quand je me trouve piégé par des objets tel que cette maudite machine, à la fois si utile et si nuisible.

Écrit par : jean | 08/10/2008

La nature ne donne rien d'absolu ,c'est à l'homme dans sa race de variété infinie et par sa complicité qui doit, a travers son esprit ,s'accorder...C'est la lumière réfléchie ( reflet de la nature et réflexion de l'homme ).

Écrit par : soulef | 08/10/2008

Et bien oui je crois que l'on s'égare loin d'elle. Nous sommes "dans la nature", on ne doit pas l'oublier. Je suis d'accord avec ce texte. Bonne soirée.

Écrit par : elisabeth | 08/10/2008

Un grand "OUI" et merci de le rappeler par de si "hautes lignées".
Belle image !
Bonne journée "au plus près de ce qui bat et nous ouvre les yeux du coeur"

Écrit par : michel gonnet | 09/10/2008

Sans la nature, l'Homme n'existe pas. Je suis étonné que peu de gens ne s'en soucient ! bises.

Écrit par : patriarch | 09/10/2008

Ce qui est en Haut est comme ce qui est en bas ...

Quant à votre dernière strophe, elle m'a rappelée celle du grand Hippocrate qui, déjà en son temps, invitait dans son sermon les malades à mieux se nourrir, selon leur différent type de caractérologie (idée reprise par Le Senne bien plus tard) : "que votre nourriture soit votre médicament" ...

Excellente journée à tous et toutes sur ce blog passionnant

SV

Écrit par : Sylvie | 09/10/2008

Ton texte me rappelle qu'on parle des êtres de Lumière, venus pour nous guider.

Écrit par : muse | 09/10/2008

Très chère,

En tant qu'être et vivant, je ne peux nier l'évidence de la puissance de la nature tant sur mon corps que sur mon esprit, et il me semble que personne ne peut renoncer à ses bienfaits, et ne pas subir ses inconvénients. Il peut donc être très intéressant de la prendre comme une voie qui enseigne, encore faut-il savoir et vouloir lire entre ses atomes...

Jack qui t'embrasse.

Écrit par : Jack Maudelaire | 09/10/2008

@ Le Pierrot, tu as raison pour l'instant elle n'a pas été trop méchante si on pense à tous les outrages qu'elle subit mais je crains qu'elle ne perde définitivement patience.

Écrit par : ariaga | 09/10/2008

@ Jean, je te comprends, les objets ne sont pas avec moi. J'ai beau les cajoler, leur donner des noms (comme le faisait Jung) ils me jouent des tas de tours quand ils ne disparaissent pas tout simplement.

Écrit par : ariaga | 09/10/2008

@ Soulef, très bonne définition de la lumière réfléchie. Merci, je la verse dans l'athanor.

Écrit par : ariaga | 09/10/2008

Bonjour,
le soleil ressemble à une soucoupe volante, c'est marrant.
Bonne soirée, Isabelle

Écrit par : Isabelle Corradini | 09/10/2008

Bonne soirée Ariaga, j'étais absent la journée, je viens de rentrer, bonjour le retard dans mes réponses, pfff...
bisou...

Écrit par : le Pierrot | 09/10/2008

Elisabeth, en effet, nous sommes dans la nature, nous en faisons partie et nous n'en sommes pas "maîtres et possesseurs".

Écrit par : ariaga | 09/10/2008

@ Michel Gonnet, ils battent ensemble les coeurs qui disent un grand OUI à la nature à la vie et à ce qui est ici et maintenant.

Écrit par : ariaga | 09/10/2008

@ Patriarch, les gens ne s'en soucient pas parce que cela leur semble tout ...nature/l... (pas terrible l'astuce mais je fais ce que je peux !)

Écrit par : ariaga | 09/10/2008

Chassez le nature/l... il revient au galop.... pfff! moi aussi, ce soir, je fais ce que peux....

Tant que l'homme, devenu un objet par l'oubli de sa nature "Sujet", et ainsi pense qu'il peut manipuler la Nature au profit de ses petits objectifs, il se conduit en destructeur sans percevoir, ou trop tard, que la sapience de la Nature peut le réduire à néant...sur un instant.

Écrit par : Mutti | 09/10/2008

@ Sylvie, il est certain que nous somme aussi faits de ce que nous consommons. Merci de la visite.

Écrit par : ariaga | 10/10/2008

La lumière, une grande problèmatique de l'Art, beau cliché, félicitations !

Écrit par : ceanothe | 10/10/2008

Pour le nours, ce n'est pas moi.
C'est lui qui va tout seul dans les boites aux lettres, si si, j'te jure...c'est un coquin....
bonne fin d'aprème Ariaga...

Écrit par : le Pierrot | 10/10/2008

@ Muse, les êtres de lumière, tu ne crois pas que ce soit une lumière cosmique qui nous baignes tous. Je vois cela comme cela mais à chacun sa vision.

Écrit par : ariaga | 10/10/2008

@ Jacques Maudelaire, tes expressions m'enchantent," lire entre les atomes", j'ajouterais le grand livre de la Nature.

Écrit par : ariaga | 10/10/2008

@ isabelle Corradini, c'est peut-être une soucoupe volante... Merci de ta visite.

Écrit par : ariaga | 10/10/2008

Bonjour Ariaga
Ta photo est merveilleuse , la nature m'enchante et les silences de Jack m'interpellent tout comme toi.
Merci de ta visite.

Écrit par : danae | 11/10/2008

Bonjour Ariaga
Surprenant! jsute avant de découvrir cette note, j'ai déposé une note sur mon blog parlant entre autre de Descartes et du rationalisme, mais d'un autre angle de vue. Par ailleurs, j'étais et je suis encore fasciné aussi bien par la lumière de la nature que par la nature de la lumière (physiquement parlant). Je suis d'accord avec toi sur "la nécessité de l'union entre les forces inconscientes de la nature et les forces conscientes de la raison". (magnifiquement dit) Toutefois Descartes, dans ses méditations, découvre l'univers (Nature comprise) avant de redecouvrir le créateur (Dieu). Autrement dit par le palpable il découvre l'abtrait. Sujet vaste mais fascinant. Surtout quand il se soumet à ton écriture bien brillante.
A plus
RAFRAFI

Écrit par : RAFRAFI | 11/10/2008

T'affole pas, l'inspiration, faut pas la forcer...
elle reviendra bien toute seule...
bonne fin d'après midi, je t'embrasse...

Écrit par : le Pierrot | 11/10/2008

Oui, tout cela est bel et beau, magnifiquement dit mais je ne peux manquer de me souvenir que l'homme est équipé pour ne percevoir de la nature que ce qu'il peut en supporter.

Écrit par : jean | 12/10/2008

Voici une nouvelle occasion de se poser la bonne vieille question : Est-ce que je suis dans la nature, ou est-ce la nature qui est en moi ?

Écrit par : chronophonix | 13/10/2008

Un bonjour avec d'amicales pensées.

Écrit par : michelgonnet | 13/10/2008

@ Mutti, ce qui me fait de la peine c'est que j'ai l'impression que l'homme n'"apprend" pas les leçons de la nature, qu'il est aveugle et sourd. Il y a des jours où je désespère. il se donne beaucoup de mal pour régler des problèmes d'argent mais néglige des problèmes bien plus graves.

Écrit par : ariaga | 13/10/2008

La lumière de la Nature ...un peu panthéiste, tout ça ...il n'a pas eu de problème avec le Vatican ?

Écrit par : Tietie007 | 13/10/2008

Une lumière dans notre nuit pour nous guider vers un meilleur...pour nous rassurer aussi, pour nous dire que nous ne sommes pas seul!

Écrit par : muse | 13/10/2008

@ Le Pierrot, toujours si présent et si affectueux, tu es un ami.

Écrit par : ariaga | 13/10/2008

@ Ceanothe, merci de ce compliment auquel je suis sensible car il vient de quelqu'un qui a le sens de l'art.

Écrit par : ariaga | 13/10/2008

@ Danae, je suis contente que tu aimes ma photo elle est le reflet de cet enchantement par la nature que nous partageons. Jack c'est une personnalité multiple très attachante.

Écrit par : ariaga | 13/10/2008

@ Rafrafi, quand on parle d'écriture brillante c'est avec intérêt que j'ai lu tes deux derniers articles. Après un long silence tu nous donne à réfléchir. Descartes dans ma note était une allusion car tu as du sentir que je ne le prte pas dans mon coeur. Je préfère Spinoza.

Écrit par : ariaga | 13/10/2008

@ Chronophonix, je me ressens comme faisant partie de la nature. Je crois que chacun a une relation à la nature qui correspond à son caractère, introverti ou extraverti.

Écrit par : ariaga | 14/10/2008

@ Jean, je t'avouerais que je n'ai pas bien saisi ce que je voulais dire. Mon cerveau doit avoir besoin d'un bon nettoyage.

Écrit par : ariaga | 14/10/2008

@ Muse , tu as raison, nous ne sommes pas seuls, la lumière de la nature est là pour nous guider mais il ne faut pas se bander les yeux;

Écrit par : ariaga | 14/10/2008

@ Tietie007, c'étaient des textes confidentiels et c'est bien ancien. Et pourquoi ne pas être panthéiste, cela vaut bien d'autres "istes".

Écrit par : ariaga | 14/10/2008

Ce qu'on nomme alchimie est un acte incroyable
De l'intellect humain, qui te rend admirable
En l'imitation des naturels effets.

(Clovis Hesteau, 1550-16??, légèrement modifié car c'est de mémoire)
rémi

Écrit par : rémi | 15/10/2008

@ Rémi, l'imitation de naturels effets, oui, mais la destruction des naturelles beautés, non. C'est un plaisir d'avoir un lien qui vous cite "de mémoire" des textes alchimiques.

Écrit par : ariaga | 15/10/2008

Dans toutes les civilisations, il y a toujours cette symbolique de la lumière. Dans la Bible, le chaos avant les luminaires, non ? Ce qui fait mal à l'homme dans nos sociétés dites modernes, mais je dois me répéter, c'est que l'homme a perdu son contact avec la nature, nous sommes donc rentrés dans une espèce de nuit de morts-vivants. Je n'avais jamais lu la périphrase : "le désastreux Descartes" qu'on nous présentait à l'école, comme LA RÉVÉLATION et j'en souris et cette périphrase n'est pas pour me déplaire. Rentrons en nature, pourrions-nous dire en cette période d'automne. Je me souviens d'un être qui quand j'étais adolescent me disait que son amour de la nature, de la terre, la ferait se faire enterrer dans la Terre pour justement nourrir cette Dame Nature !

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 31/10/2008