UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La Lumière de la Nature | Page d'accueil | Blogs et confession »

13/10/2008

Nouvelles du chat Grisou

P9211330_2_2_2_2.jpg

Voici un portrait de Grisou, une difficile relation d'amour, dont je vous avais parlé cet été dans deux notes dont je vous donne les liens :Chats de bancs et  La queue du chat.

Je vous avais décrit ce félin si sauvage, rendu un peu fou par une survie difficile dès son plus jeune âge. La nature est notre Mère, comme je l'écris souvent, mais il y a des mères cruelles. Physiquement il a grandi et grossi et une je lui trouve une belle apparence si on pense à l'état dans lequel je l'ai aperçu pour la première fois. Pour le contact, il a fait quelques modestes progrès et vient souvent le soir coller son museau contre la vitre de la cuisine. Il m'observe. La vitre est indispensable car ma présence physique réelle le fait fuir même si il sait très bien que c'est moi qui le nourrit. Il me fait penser aux prisonniers dans la caverne de Platon, il préfère le reflet à la réalité.

P9271339_2_2_2.jpg

Voici une autre photo de lui, toujours derrière une vitre, en fin de soirée. Il semble méditer entre les chandeliers. Je l'ai trouvé très beau et, même si nous n'avons pas de contact physique, même si je pense ne jamais l'entendre miauler ou ronronner ou répondre au nom que je lui ai donné parce qu'il est tout gris, je l'aime ce chat. Cela fait du bien de donner sans espoir de "retour".

Ariaga

 

Commentaires

Ce chat là a la délicatesse des grisons de sagesse, des émeraudes d'interrogations aux humaines sollicitations ...

Écrit par : Kaïkan | 13/10/2008

S'il était tigré, je t'aurais dis que c'était peut-être un chat sauvage. Parce qu'ils existent réellement. Il y en a même en France. Ce simple contact lui suffit surement.

Bonne soirée.

Écrit par : patriarch | 13/10/2008

Ça ne doit pas être facile d'apprivoiser une Ariaga, mais je suis sûr qu'il y arrivera. D'ailleurs, il t'a déjà séduite :o)

Écrit par : guelum | 13/10/2008

---> Très chère,

Toutes les bêtes ont une attitude aimable, hormis l'homme qui se démène pour se faire aimer pour lui-même, à l'exception des singes comme moi.

Très bêtement, Jack.

Écrit par : Jack Maudelaire | 13/10/2008

Donner sans espoir de "retour" : pas d'attente, donc pas déçu !

Écrit par : TANETTE | 14/10/2008

Les animaux qui n'ont pas connu l'homme ne le craigne pas lorsqu'ils finissent par le rencontrer. Ils viennent même spontanément le rencontrer, curieux qu'ils sont de ce nouveau voisin.
Comme quoi il est juste de dire que l'on a peur de ce que l'on connait.
L'homme d'aujourd'hui craint son plus proche voisin, en tout cas il se méfie de lui. Nos enfants craignaient encore le maitre jusqu'à ce que l'état le prive de tout les moyens d'endiguer le flux de prédation qui prend le pas insidieusement.
L'homme craint ce qu'il connait, c'est à dire lui-même, c'est dire s'il a connu précocement sa violence et son agressivité.

Écrit par : jean | 14/10/2008

j'aimerai être un chat
avec du grisou dans les yeux
ronronner, me laisser caresser
puis disparaitre
manger dans vos assiettes
mais ne jamais être domestique
oui, j'aimerai être un chat
avec la liberté dans les yeux.

Écrit par : Gabriel | 14/10/2008

Qui apprivoise l'autre ..
dans cette relation à l' Un ..

Cet espace où vous vous rencontrez
au de là de vos formes, votre passé et votre futur ..

Et pourquoi ce chat reste t il là
Présent et distant à la fois ..

En lui donnant que nourris tu en lui et en toi ..

N'est ce pas la Vie
qui vous porte et vous lie ..

Donner sans espoir de " retour"
n'est ce pas se libérer du va et vient mental
pour entrer dans " Tout le reste ".

Écrit par : Lilou | 14/10/2008

ne sommes nous pas pour la plupart comme ce chat, à préférer les reflets à la réalité ?
je t'embrasse

Écrit par : ambre | 14/10/2008

Chère Ariaga
Il y a des chats dehors derrière une vitre qui voudraient entrer dans la maison et d'autres qui sont devant une vitre contemplant le dehors avec des yeux d'envie !
Je souhaite que ton chat s'apprivoise car ils ont le pouvoir d'apporter le calme et c'est plus doux de caresser leur fourrure vivante plutôt que celle d'une peluche !

bises
danae

Écrit par : danae | 14/10/2008

Il est le chat qui s'en va tout seul, et tous lieux...
Au moins il ne fera pas de bêtises dans la maison.

Écrit par : la Mère Castor | 14/10/2008

@ Kaïkan, c'est toujours tellement poétiquement dit...

Écrit par : ariaga | 14/10/2008

@ Patriarch, il ressemble plutôt à un chartreux, en plus maigre ! Je crois en effet qu'il doit un un tout petit peu heureux, mais il a peur de tout. Autres chats, oiseaux, un mouvement brusque même derrière la vitre.

Écrit par : ariaga | 14/10/2008

@ Guelum, tu as raison le dressage de l'Ariaga est dangereux. C'est vrai que, pour moi qui ait toujours eu des chats domestique assez "pot de colle"(j'ai une chatte qui va sur ses vingt ans) il est assez fascinant.

Écrit par : ariaga | 14/10/2008

@ Jack Maudelaire, j'ai du mal à penser à toi en tant que "singe" et je verrais plus de ressemblance avec un félin solitaire. N'importe comment ce qu'il y a de bien avec les blogs c'est que l'on peut penser aux gens comme on veut...

Écrit par : ariaga | 14/10/2008

Mais voyons Ariaga, bien sur qu'il t'aime ce chat, et tu lui à donné à mangé, pour cela, pour qu'il t'aime...
Alors un jour il ni aura plus de vitre carcérale, entre vous deux, tu sentiras ses poils de chat, et lui ta peau d'humain.
Peut-être que Grisou, pense que tu es toi, en prison chez toi, les chats ont de drôles d'idées parfois...
Enfin, vous vous apprivoisez bien l'un l'autre, et peut être qu'il a un blog, lui aussi, avec des photos de toi, et de ce que tu lui donnes à manger ?
Bon il a grossi, et je crois qu'il commence à t'aimer...

Amitiés chaleureuses, prends autant soin de toi, que du chat, ce qui je le sais n'est pas si facile...

Écrit par : patrick | 14/10/2008

Les chats ont un caractère particulier, mélange d'indépendance et de dépendance; chacun des miens vivent leur vie et m'apprivoisent quand ils le souhaitent.

Écrit par : muse | 14/10/2008

belle histoire et superbe silhouette !
merci de votre visite et de votre commentaire
bises égyptiennes

Écrit par : djaipi | 14/10/2008

Il est beau ce chat, j'aime bien son regard...
bonne journée ariaga...

Écrit par : le Pierrot | 15/10/2008

J'adore les chats, et ceux qui sont à demi sauvages, méfiants et inquiets, curieux malgré tout, que la faim tenaille jusqu'à vaincre la peur des hommes, me sont particulièrement sympathiques. Celui-ci a dans le regard quelque chose d'affectueux qui le fait très mignon !

Écrit par : Souplounite | 15/10/2008

je sympathise avec ce chat moi qui ne les aime pas , oui la mère nature peut être fouettarde , j'aime bien aussi ce que tu dis sur Platon et préférer le reflet à la réalité ,
ce chat la ne semble pas avoir l'arrogance de certains ;
pour le vertige , oui j'imagine que l'on peut l'avoir , ce n'est que l'envers , le reflet du tu(taire) , d'ailleurs je pense que nous sommes dans une mutation depuis longtemps , à ne pas vouloir la voir , un jour le train sera parti du quai, et nous sur le cul .
non ce monde n'est pas le notre , et non la volonté de puissance n'est pas la seule volonté,
le prochain numéro de la pensée de midi me semble à ce titre édifiant même si eux me semblent être dans cette volonté ;
il y a de quoi réfléchir et je m'y emploi ; à ma sauce et sans prétention mais , non le monde tel qu'il est montré (!) ne m'attire pas ,
je préfère les marges et ce qui vibre vraiment ;
amitiés
lam

Écrit par : lam | 15/10/2008

ce monde n'est pas le notre dans le sens ou il n'est pas notre propriété , d'autres regards sont les bienvenus ,

Écrit par : lam | 15/10/2008

---> Très chère,

Oui, c'est une terrible métamorphose, mais supportable tout de même, que d'être né au milieu d'une race qui semble plus attachée au groupe que l'homme avec ses congénères...

Merci quand même de me voir en félin solitaire, mais attention à mes griffes, très amicalement, Jack.

Écrit par : Jack Maudelaire | 15/10/2008

@ TANETTE, oui, j'ai remarqué que si on donne en attendant des remerciements on est toujours déçu. Et même que, souvent, ceux auxquels on rend de grands services se détournent de vous car ils sont gênés d'avoir été aidés et préfèrent ne plus voir l'objet de cette gêne.

Écrit par : ariaga | 15/10/2008

@ Jean, je peux te dire que Grisou n'a pas connu l'homme et que quand il le voit il en a une peur panique. Un instinct issu de la totalité doit lui dire qu'il peut être mauvais.

Écrit par : ariaga | 15/10/2008

@ Gabriel, depuis le temps que je te connais sur les blogs tu n'avais jamais fait un geste aussi gentil que de me déposer un poème. Tu ne peux pas savoir combien je suis touchée.

Écrit par : ariaga | 15/10/2008

@ Lilou, et toi aussi tu laisses ici une trace de beauté avec toute la profondeur spirituelle qui te caractérise. Merci.

Écrit par : ariaga | 15/10/2008

Le premier chat de ma compagne se nommait aussi Grisou...
Depuis il y en a eu pas mal d'autres, aujourd'hui ce sont Fibo, Nacci, et Zéphyr, plus un intermittent, Cat, qui passe nous voir tous les jours depuis un mois.

On a tous en nous quelque chose de Grisou...
Comme disait Johnny (ou quelque chose d'approchant).
rémi

Écrit par : rémi | 15/10/2008

@ Ambre, tu as vu le problème grand philosophique et éternel du dedans et du dehors, de l'âme et de la persona, de l'introverti et de l'extraverti et j'en passe. J'ajouterai celui de l'illusion, du reflet comme tu le dis si bien.

Écrit par : ariaga | 15/10/2008

@ Danae ET Ambre, j'ai mélangé vos deux commentaires, il faut croire qu'ils se complétaient ! Ce que j'ai dit à ambre concerne plutôt Danae mais je pense que les actes manqués ne sont pas innocents.

Écrit par : ariaga | 15/10/2008

@ la Mère Castor, oui, il s'en va tout seul mais il al'air tellement malheureux, mouillé sous la pluie. Je voudrais bien qu'il fasse des bêtises dans la maison !

Écrit par : ariaga | 15/10/2008

Il est magnifique, l'amour n'a pas de barrière, il sent le tien même sans contact physique.
Soirée bonne.

Écrit par : Sév | 15/10/2008

Sans espoir de retour ? Oui et non. Quand même un tout petit espoir de pouvoir le caresser un jour ?

Écrit par : seigneur du lac | 15/10/2008

Bien intelligent ce chat.... qui ne veut te voir que de loin. Il doit avoir peur d'être enrôlé sur le blog, sans se rendre compte qu'il a déjà signé, le pôovre !!!. Le chat que j'avais dessiné dans ton portrait se tenait lui aussi à une distance respectueuse de Dame Ariaga, à l'autre bout de la feuille, plein de sagesse antique, un peu d'encens entre vous deux pour se protéger d'éventuelles idées prévaricatrices.

Bonne nuit, et plein de bises.

ÈPHÊME MIAOU PREMIER

Écrit par : èphême | 15/10/2008

bonjour Ariaga, nous nous rencontrons souvent sur le blog de l'Ami Jack,je suis très touchée par l'histoire du chat Grisou,moi aussi en ce moment je vois un chat noir abandonné qui s'approche et me regarde de loin...........
tres amicalement Soisic

Écrit par : soisic | 16/10/2008

@ Muse, je voudrais bien me laisser apprivoiser mais je crains que cela soit difficile...

Écrit par : ariaga | 16/10/2008

@ Patrick, je crois plutôt, comme je l'ai écrit dans un autre texte qu'il me prend pour une sorte de divinité et comme chacun sait le divin peut être terrifiant. On l'adore mais on craint la foudre.

Écrit par : ariaga | 16/10/2008

@ Djaipi, la silhouette est trompeuse il est plus maigre mais je pense qu'il s'agit d'un terme artistique. Merci du compliment.

Écrit par : ariaga | 16/10/2008

@ Moi j'aime ceux qui aiment les chats et ainsi le cercle est bouclé. Quelqu'un qui aime les chats ne peut être que beau à l'extérieur et à l'intérieur, fier, indépendant, créatif. J'en passe une bonne couche comme cela je me fais du bien à moi aussi !

Écrit par : ariaga | 16/10/2008

Ton grisou, j'ai envie de lui faire un bisou..
je peux ?
j't'en fais un à toi...tiens !
bonne soirée Ariaga...

Écrit par : le Pierrot | 16/10/2008

@ Lam, tu as raison de préférer les marges c'est là que l'on fait les plus belles découvertes. Quant au monde tel qu'il est montré c'est le plus souvent un monde déformé et je suis comme toi il ne me plait pas beaucoup. Moi, je voudrais revenir aux racines mais elles sont recouvertes d'une telle couche de(là tu mets ce que tu veux) qu'il est difficile de retrouver le monde réel,que je pense être celui de la nature.

Écrit par : ariaga | 16/10/2008

@ Jacques Maudelaire, les griffes ne sont pas choses qui me font peur...

Écrit par : ariaga | 16/10/2008

@ Le Pierrot, je me demande si on ne va pas fonder un Grisou's club pour les amateurs de liberté et de grand air...

Écrit par : ariaga | 16/10/2008

Avec cette douce tête penchée, ce tendre regard craintif et pourtant énamouré, et sa robe de chartreux qui me rappelle ma si jolie Apsara.... Mutti vient de recevoir un gentil coup... de Grisou...

Plein de bisous Ariaga, et n'oublie pas de lui dire que Mutti lui fait une caresse...

Écrit par : Mutti | 16/10/2008

Salut Ariaga - j'ai toujours eu des chiens, des cookers de préférence, çà m'a fait mal de les perdre, mais ils ont tous vécu chacun 17 ans, ce n'est pas mal....et puis je vivais mal sans animaux domestiques...je n'aimais pas les chats, jusqu'en 2000....Mon vétérinaire me connaissant bien me pousse pour prendre un chat, et depuis j'ai le virus des félins, je les adore, je suis incapable de voir un chat, sans le faire bénéficier de mes caresses. Mon chat Willy, avait pour nom Wolfy the Cat (WTC) un hasard, et comme j'ai été bléssé à la bouche lors de l'attentat des WTC, je ne pouvais plus prononcer Wolfy, mon véto, m'a dit de trouver un nom a même consonnance, donc Willy est devenu son nom
Bisou Ariaga
Jack NYC

Écrit par : jack NYC | 16/10/2008

@ Rémi, je pense que les chats ont une ligne directe avec notre esprit et qu'ils savent où ils peuvent aller pour recevoir de l'amour.

Écrit par : ariaga | 17/10/2008

@ Sev, oui, il sent que je peux lui donner quelque chose mais je le terrifie quand même dès que je l'approche...

Écrit par : ariaga | 17/10/2008

@ èphëme,Roi des Territoire Lointains de la Domaine des Ecrivains à Moustaches et autres lieux découvrant à marée basse, je me demande si tu n'es pas en train de monter une sordide affaire de récupération des droits d'auteurs sur les écrits des chats errants. droits qui iraient naturellement dans ta vaste poche. C'est pas beau ça d'exploiter les indigents !

Écrit par : ariaga | 17/10/2008

Il faut accepter la personnalité de chaque chat. Il a souffert et ne fait plus trop confiance. Il vient voir, c'est déjà ça. Il a besoin de reprendre confiance. Peut être qu'avec le temps tu pourras l'approcher sans qu'il ait peur ? Bon week end Ariaga.

Écrit par : elisabeth | 17/10/2008

@ Soisic, laisse de la nourriture, sans penser à rien, sans te demander qui va la manger et tu verras qu'il viendra. Merci de ta visite.

Écrit par : ariaga | 17/10/2008

@ Lancelot, seigneur du lac, merci de ta visite. Je vais te voir de temps en temps mais il m'est impossible de laisser une trace, refus absolu d'enregistrer mes commentaires.

Écrit par : ariaga | 17/10/2008

@ Mutti, je lui ferai la commission mais si tu veux avoir un contact il faudra que tu fasses le voyage car moi je n'y arrive pas. Tu es tellement gentille qu'il viendrait peut-être se rouler à tes pieds.

Écrit par : ariaga | 17/10/2008

@ Cher Jack NYC, je pense que quand on garde les animaux vieux c'est parce qu'ils ont choisi de faire un long cycle en notre compagnie. j'ai une chatte, à l'intérieur, Grisou est le chat extérieur, qui est dans sa vingtième année et qui a l'air décidée à se cramponner encore un bon moment. Fais de ma part un gros câlin à Willy.

Écrit par : ariaga | 17/10/2008

Il y a des chats qui ont besoin de plus de temps, sans doute parce qu'ils ont souffert, et qu'ils se méfient. C'est sans doute ce qui les sauvent, cette prudence...Oh ! Et puis souvent de tous ces chats errant, ceux qui restent, je pense, même derrière la fenêtre, c'est ceux qui nous font confiance et commencent à nous apprivoiser...C'est curieux mais quelque part, c'est eux qui nous choisissent. Et c'est si vrai, que moi personnellement, il y a des chats qui me détestent, mais vraiment...des chats de maison...Sourire Ariaga, et puis te dire qu'il est beau Grisou en photo...Je ne sais pas, tu colles une affiche à la vitre avec "Aslé dit que tu es beau"...

Je t'embrasse aslétueusement...

Princesse Aslé

Écrit par : Aslé | 17/10/2008

Grisou's club ?
pourquoi pas ?
mais attention, je suis souvent absent, d'ailleurs, je pense à repartir...ça me redémange grave...
bonne soirée Ariaga...

Écrit par : le Pierrot | 17/10/2008

@ Le Pierrot, si tu repars, laisse nous au moins Nours, cela lui éviter de se retrouver dans des situations dangereuses.

Écrit par : ariaga | 17/10/2008

---> Très chère,

J'ai cherché l'origine du nom de ce chat, et j'ai trouvé ceci dans mon dictionnaire :

Grisou : Nom de chat se réchauffant au combustible fait de méthane, d’anhydride carbonique et des regards d’Ariaga d’où il se dégage spontanément une chaleur qui, mélangé à ses mots, explose au contact de sa flamme.

Jack qui t'embrasse.

Écrit par : Jack Maudelaire | 17/10/2008

Jack Maudelaire, vraiment amusant et gentil ta définition, je vais la garder dans mon coeur.

Écrit par : ariaga | 17/10/2008

Quel regard !
Et aussitôt monte "à la surface du coeur" ce qui rend parfois l'absence insoutenable.

Écrit par : michel gonnet | 17/10/2008

Ton Grisou semble sortir d'un tableau du peintre animalier Rosa Bonheur (1822-1899).Elle pensait comme toi , que les animaux avaient une âme , elle s'attachait toute sa vie à guetter leur plus vive expression.
Bonne journée Ariaga.

Écrit par : soulef | 18/10/2008

@ Elisabeth, tu me redonnes de l'espoir car même si je n'attends pas des marques d'affection j'aimerais qu'il soit un peu plus heureux et moins terrifié.

Écrit par : ariaga | 18/10/2008

@ Mutti, le problème avec les chats c'est qu'ils sont tellement attachants que c'est un véritable deuil quand ils nous quittent. Je ne suis toujours pas remise de la mort de mon Sacré de Birmanie il y a quatre ans. J'ai des bouffées de manque...

Écrit par : ariaga | 18/10/2008

@ Aslè, je vais essayer la méthode Coué et mettre la pancarte. Tu crois vraiment que quelque part il sait lire...

Écrit par : ariaga | 18/10/2008

j'adore les chats et particulierement mon beau matou tout noir aux yeux verts que j'ai sauvé de la spa il avait deux ans il en a maintenant 14,5 se porte bien et m'a donné tout son amour et le reste, c'est un sportif qui doit grimper et sauter d'un arbre pour atteindre une terrasse en étage.
Il est toujours dehors dans la journée et ne rentre que s'il en a envie il a toujours gardé sa chère indépendance et il est tres doué pour se cacher, ce qui fait que je ne sais jamais ou il est , il ne répond que s'il le souhaite.

ceci dit je l'ai baptisé d'un petit nom affectueux, que je dois être la seule, selon lui , à utiliser et en général il me répond très vite s'il est à portée de voix. quelqu'un d'autre peut toujours essayer de le prononcer si ce n'est pas sa mémère il ne bouge pas....
je sais que lorsqu'il disparaîtra de ma vie, j'aurai du chagrin et un gros manque.

je pense que vous connaissez tous "l'homme esclave du chat" "contes glaçés de jack sternberg c'est dommage que je ne puisse le mettre en piece jointe, c'est génial
je vous embrasse et vous envoie un joyeux et affectueux miaouuuuuuuuuuuuuuuu
marie

Écrit par : mariedumonde | 18/10/2008

@ Michel Gonnet, ces remontées d'absence sont en effet parfois insoutenables.

Écrit par : ariaga | 18/10/2008

@ Soulef, voilà un grand compliment et avec la manière. Sans vouloir faire une mauvaise astuce c'est avec bonheur que j'accueille ta comparaison.

Écrit par : ariaga | 18/10/2008

@ Mariedumonde, il a l'air bien sympathique ton chat avec un caractère comme je les aimes. Comme je l'ai dit plus haut on a les chats que l'on mérite. Je me demande si, finalement, Grisou n'est pas là pour me faire réfléchir à la part de nature sauvage qui existe en moi.

Écrit par : ariaga | 18/10/2008

Le chat et ses mystères, de quoi écrire encore des pages et des pages sur ce blog. Pascal.

Écrit par : Djemaa Pascal | 24/10/2008

N'est-ce pas un peu comme dans les blogs, aussi ? On s'observe, on admire et on se dit qu'on donne mais que d retour en contact physique, il n'y aura peut-être jamais. La deuxième photo, j'aime tout particulièrement !

Écrit par : Chris-Tian Vidal | 31/10/2008