UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le Déluge des alchimistes | Page d'accueil | Rêve d'Afrique »

28/04/2009

Le rêve du yogi de C. G. JUNG

Rêve de chapelle.jpg

..."J'arrivais près d'une petite chapelle, au bord de la route. La porte était entrebâillée et j'entrai. A mon grand étonnement, il n'y avait ni statue de la Vierge, ni crucifix sur l'autel, mais simplement un arrangement floral magnifique. Devant l'autel, sur le sol, je vis, tourné vers moi, un yogi dans la position du lotus, profondément recueilli. En le regardant de plus près, je vis qu'il avait mon visage ; j'en fus stupéfait et effrayé et je me réveillai en pensant : " Ah ! par exemple ! voilà celui qui me médite. Il a un rêve, et ce rêve c'est moi. " Je savais que quand il se réveillerait je n'existerais plus. "

C. G. JUNG, Ma vie

 

Fleurs pour le bouquet de Jung.jpg

Je vous laisse le soin de cueillir les fleurs pour faire un bouquet sur l'autel de la photo et de méditer sur ce rêve que Jung fit alors qu'il était déjà assez âgé. Il en a donné une interprétation et c'est un rêve que j'ai souvent cherché à expliquer, chaque fois d'une manière différente, comme si les cheminements de ma propre évolution en enrichissaient la signification.  Si vous en avez envie , contemplez cette scène onirique et laissez venir vos pensées...

Ariaga

 

 

Commentaires

Une chose est certaine si un jour j'arrive à tenir la position du lotus, ça sera en rêve... :-)
Bonne soirée !

Écrit par : aliscan | 28/04/2009

Ah, Ah, pour moi c'est pareil, je dois avoir les genoux à l'envers ou un truc comme ça !
C'est la faute à ma mère, tout ça, me voilà privé de lotus !

A+, faut que j'aille découper le poulet, sûr que pour lui aussi, le yoga, c'est cuit !

Écrit par : jean | 28/04/2009

Et le corps en position lotus alors?… Jung s'est fait piquer son visage mais quid du corps?

merci pour les tulipes et les myosotis

Écrit par : venezia | 28/04/2009

Peut être que l'absence de statue et de crucifix traduisent un détachement aux croyances religieuses chrétiennes traditionnelles. Il ne reste plus que l'enveloppe, la chapelle, dans laquelle co-existent un yogi en méditation profonde et arrangement floral magnifique représentant un état d'épanouissement.

Ce tableau pourrait en quelque sorte symbolisé une union harmonieuse entre une 2 religions différentes, l'une centrée sur l'extérieur et l'autre sur l'intérieur, ou encore une union harmonieuse entre le Ca et le Surmoi dans le Moi.

Serait ce un désir de du rêveur de vouloir concilier ses 2 pôles tout en étant conscient de la fragilité de cet équilibre ?

IoI J'ai trop réfléchi ce soir !

Écrit par : Nowings | 28/04/2009

Cueillir les fleurs, c'est les tuer...les fleurs étant le sexe de la plante, n'y a-t-il pas dans le fait de les cueillir et de les mettre en cage, euh en vase, un désir de circonscrire sa sexualité ? De la neutraliser...en beauté.
Je me demande si cette réflexion aurait plu à Jung...

Écrit par : Guern' de Bé | 29/04/2009

La chapelle généralement dans les rêves représente le lieu où l’on a assisté à des mariages ou à des enterrements, mais il semblerait que ça ne soit pas le cas ici, quoique la fin du rêve "je n’existerais plus " ne soit pas négligeable. On peut donc penser que cette chapelle (représentation de l’espace d’élection du développement) symbolise ici les besoins spirituels du rêveur. Et que voit il dans cette chapelle ? Un arrangement floral magnifique, autrement dit une dynamique évolutive qui n’est pas sans analogie avec la croissance psychique. Oh bien sûr, la théorie freudienne retient l’image de l’organe sexuel féminin. J’y verrais plus pour ma part la symbolique du fait que l’homme lui aussi détient des composantes féminines telles que l’émotion et la sensibilité et qu’il doit les développer.
Le yogi ensuite, évoquant la distanciation du monde matériel pour mieux vivre sa spiritualité, recoupe le symbolisme du début (la chapelle) mais le paradoxe qu’énonce ensuite le rêveur peut signifier aussi qu'il refuse la réalité, qu'il rejette les plaisirs de la terre (ou au contraire est attiré) et ainsi, véhiculer une culpabilité par rapport à ses instincts.
Un dernier point : "médite". Mé-dite. Médisance.
Ce sera le mot de la fin.
Bonne journée Ariaga.

Écrit par : ambre | 29/04/2009

Je dois avouer que des rêves, j'en fait jamais, ou alors, je les oublies de suite !! Bises.

Écrit par : patriarch | 29/04/2009

Oh, très intéressant !

Oui alors, la chapelle est un lieu de prière, le yogi le sait, mais il sait aussi que l'essence divine se trouve partout et qu'il n'est pas nécessaire de rentrer dans une "maison de dieu" pour trouver "dieu". Il vient peut-être dans un temple qui n'est pas le sien pour y apporter humblement, un peu de sa sagesse ou y ressentir des choses en particulier. Y laisser un courant, que d'autres pourront éprouver. Une sorte d'onde qui dira : non plus d'essayer de chercher à l'extérieur, mais de chercher à essayer d'entrer dans l'intérieur, et cet intérieur se trouve dans tous les extérieurs.

Alors quelqu'un pourrait se demander, si la méditation n'aurait pas plus de force que la prière.

Écrit par : eipho | 29/04/2009

Me voici quelque peu "troublée" par l'interprétation de Jung quant à son propre rêve, notamment par la phrase "Je savais que quand il se réveillerait je n'existerais plus. "... Je le suis beaucoup moins (troublée) par la superposition de son visage sur celui du yogi puisque en méditant auprès d'un "maître", environnés de l'énergie d'un tel être, il n'est pas rare d'observer ce fait et même de percevoir de nombreux autres visages... nous faisant toucher en conscience l'unité, l'UN aux multiples visages et entrevoir l'illusion de la forme, du "corps moi-je"... Le rêve peut aussi nous amener à cette prise de conscience, mais je n'irais pas plus loin... il existe encore trop de déni quant à l'âme qui médite sur son plan et s'essaie à transmettre à la forme sa véritable intention d'incarnation...

Quant au verbe ...méditer, chère Ambre, il vient du latin "meditari" qui signifie réfléchir longuement... et le mot méditation provient de "meditatio"...

Médire et médisance viennent du verbe Dire, "dicere" en latin, signifiant s'exprimer par la parole... rapporter sa pensée avec des mots ...

Tendrement à toutes deux.

Écrit par : Muttifree | 29/04/2009

Faut que tu te fasses aider par un autre pour méditer ?
tu me diras, tu ne fais de mal à personne...
je t'embrasse ariaga, vendredi, je pars 3 jours dans les Bardenas...

Écrit par : le Pierrot | 29/04/2009

@ Mutti
oui moi aussi j'ai été très troublée par la mm phrase que toi "Je savais que quand il se réveillerait je n'existerais plus. "...
Quand à mé-dite je laissais seulement "sonner" les syllabes..
je ne connais pas le latin, merci pour ces précisions :-)
Bien à toi et bonne fin de journée

Écrit par : ambre | 29/04/2009

Peut être que ça dépend du moment dela vie où on fait ce genre de rêve. Je rêve beaucoup, et je fais des rêves "forts" mais n'ai pas le souvenir de m'être jamais vue moi-même en rêve. Curieuse expérience, sans doute.

Écrit par : la Mère Castor | 30/04/2009

Dans mes rêves je joue différents personnages qui disparaissent lorsque je m'éveille. Jung est un personnage de rêve et le yogi l'être éveillé. J'évolue présentement à travers un certain personnage... vers l'Éveil.

Merci pour ce sujet Ariaga

Écrit par : Kea | 30/04/2009

@ Aliscan, contente de retrouver ton humour, j'en rêvais...

Écrit par : ariaga | 30/04/2009

@ Jean, C'est vrai que la position est difficile et je l'ai remplacée par une méditation assise le dos bien droit sur une chaise où au bord de l'eau, assise sur un rocher.

Écrit par : ariaga | 30/04/2009

@ Venezia, bonne question, je pense que quand c'est celui qui le médite il a le "corps" de la personnalité numéro 2 de Jung, l'homme intérieur. Simple proposition de ma part.

Écrit par : ariaga | 30/04/2009

Je me suis vue une fois en rêve. Assise (mais pas en lotus !) dans des toilettes. J'étais en train d'expulser les 4 dernières années (horribles) que je venais de vivre. Et je "savais" qu'en me réveillant, je changerais totalement de vie. Ce fut le cas.
J'ai fait ce rêve il y a longtemps et je m'en souviens comme si c'était hier.

Écrit par : Mû | 30/04/2009

Bon week end à toi Ariaga, ça va sentir bon le muguet durant 3 jours, bisou...

Écrit par : le Pierrot | 01/05/2009

Je pensais qu'il y a une chose que je dois honorer, c'est la confiance que la vie en moi fait couler et respirer, la confiance que la force de vie m'accorde, et m'enseigne.
L'autel est autant dedans que dans le jardin, et si une part de moi manque, le reste à l'extérieur ne sera pas complet...
Je t'embrasse de tout mon coeur, je suis heureux d'être venu te saluer.

Écrit par : patrick et diane | 01/05/2009

---> Bonjour très chère,

J'ai vu des fleurs
prier jusqu'au matin
sous les pieds de la lune
et embellir la terre
dans sa beauté infinie.

J'ai vu des coeurs
prier toute leur vie
sous les pieds du ciel
et dorer l'amour
dans son souffle infini.

J'ai vu une âme
prier de tout son coeur
sous les pieds du printemps
et parfumer l'amitié
dans son azur infini.

Merci pour les fleurs méditatives, bien tendrement, Jack qui t'envoie une bise d'amitié.

Écrit par : © Jack MAUDELAIRE | 01/05/2009

@ Guern' de Bé, je ne cueille jamais les fleurs pour les mettre dans des vases car je ne veux rien prendre à la nature qui ne me soit pas indispensable. Si j'avais fait cette suggestion c'était pour symboliser le fait que c'était à mes lecteurs de "cueillir" les fruits de leur méditation propre.

Écrit par : ariaga | 01/05/2009

@ Ambre, je te remercie de proposer une interprétation, elle a de la valeur puisque c'est la tienne. Pour moi, je pensais que les fleurs représentaient la nature en très forte chez Jung, en opposition à l'"esprit". Un peu comme ses deux personnalités. Mais ce que je dis là est pur ressenti car Jung n'interprète pas son rêve ainsi. Au sujet de me-dite je te renvoie à ce que dit Muttifree plus bas, je suis d'accord avec elle.

Écrit par : ariaga | 01/05/2009

@ Patriarch, tu rêves certainement, sinon tu serais mort !

Écrit par : ariaga | 01/05/2009

Merci pour les tulipes, je n'en ai plus dans le jardin et pourtant on en voit à peu près partout. Elle est vraiment belle cette photo de chapelle, on peut la meubler à sa guise. Et l'histoire, comment l'expliquer ?
Par une mue comme l'on fait quelquefois et qui est nécessaire pour avancer. Bon week end et bonne fête.

Écrit par : elisabeth | 01/05/2009

@ Nowings, je ne t'avais pas vu entre deux commentaires. cela aurait été dommage car je trouve ton interprétation, bien que freudienne mais je ne suis pas raciste (sourire) très intéressante. Le désir de conciliation de Jung entre les deux pôles de sa personnalité était certainement là mais ce que je trouve nouveau ce serait le détachement des croyances religieuses chrétiennes que Jung, même si il a beaucoup parlé des religions aurait eu dans son inconscient. Il aurait voulu sauter le pas et devenir un primitif adorateur de la nature.Je ne fais que révasser sur ce rêve mais je dois dire que ton commentaire a stimulé mon imaginaire ...

Écrit par : ariaga | 01/05/2009

@ Jack Maudelaire, d'habitude j'essaie de répondre aux commentaires dans leur ordre d'arrivée mais les principes sont faits pour être remis en cause et je veux te remercier sans attendre pour ton poème qui m'a touchée. Il est simple, sensible et chante à l'oreille de mon coeur là où me parle parfois le vieil alchimiste. Il va être jaloux !

Écrit par : ariaga | 01/05/2009

Il n'y a pas besoin d'aller dans des lieux spécifiques pour trouver Dieu, puisqu'il est en nous, c'est là qu'il faut chercher;
cela dit il y a des lieux pour nous pauvres humains, qui sont plus inspirants que d'autres.
je dois dire que la chapelle de Jung me plait bien, m'inspire et m'attire,
plus c'est dépouillé, mieux je me sens ...

Pour le reste c'est un rêve et il est difficile d'analyser ou de comprendre, personnellement je ne peux essayer de me l'approprier...

c'est vrai aussi que souvent dans nos rêves on est acteur et on ne se voit pas, je reconnais , que je n'avais pas réalisé ce fait, Ariaga, toi la grande réveuse alchimiste, peut tu me dire pourquoi ?

bien à toi
mariedumonde

Écrit par : mariedumonde | 01/05/2009

Eipho, les ondes ça te connait. Je recommande à tous ceux qui veulent aller "ailleurs", basculer dans une subtile autre dimension d'aller visiter le blog d'Eipho. Pour ce qui est de la prière et de la méditation je crois que c'est très différent et tu me donnes une idée de note pour un de ces jours.

Écrit par : ariaga | 01/05/2009

@ Muttifree, il y aurait tellement à dire sur l'unité dans la totalité que je ne me sens pas, en ce jour de premier Mai, de m'y mettre...Merci pour tes précisions latines.

Écrit par : ariaga | 01/05/2009

Tient ! je repasse et Oh surprise ! voila qu'on fait ma pub, merci bien.
Oui en effet, je me suis trompé sur mon premier commentaire, on ne peut comparer méditation et prière, c'est bien différent, donc, un ne peut avoir plus "d'impact" que l'autre. Seulement, je parlais pour un simple "prieur" qui découvrirait quelqu'un en méditation dans la position lotus sur son lieu de culte, voila qui pourrait lui donner quelques questions quand à la portée de ses prières sur lui et autrui.
Enfin voila, cette histoire de rêve miroir est pas mal du tout en tout cas.

Écrit par : eipho | 01/05/2009

D'après la première image, le rêve du yogi est de réussir à mettre le point sur le i ...
Bonne fin de semaine lumineuse!

Écrit par : too banal | 01/05/2009

@ Mû, je crois que dans ce rêve , à connotation très alchimique, tu expulsait le matériau nécessaire à une transmutation. Pour les alchimistes du Moyen Âge,le fumier et la matière fécale faisaient partie des ingrédients possibles comme matière de départ de l'Oeuvre. Le thème de l'or extrait du fumier revient souvent. Merci de m'avoir communiqué ce rêve si intéressant.l

Écrit par : ariaga | 02/05/2009

@ La Mère Castor, tu as de la chance de faire des rêves forts ils sont des enseignements précieux. C'est curieux que tu ne te vois jamais dans tes rêves, incluse dans une scène quelconque.

Écrit par : ariaga | 02/05/2009

@ Kea, c'est bien de jouer ainsi différents personnages qui représentent tous des parties de ta personnalité. J'ai tendance à penser qu'il faut arriver à les réunir pour parvenir à une certaine unité de l'être, mais c'est un travail immense. Je pense que Jung à fait de ce travail un chemin de vie.

Écrit par : ariaga | 02/05/2009

@ Le Pieror, merci pour ta présence si fidèle et si affectueuse sur ce blog.

Écrit par : ariaga | 02/05/2009

@ Patrick et Diane,grâce à l'autel intérieur que vous avez édifié ensemble que vos talents s'épanouissent. Merci de vos bonnes pensées.

Écrit par : ariaga | 04/05/2009

@ Elisabeth, ton commentaire éclaircit ce que j'ai ressenti devant cette chapelle, plutôt un oratoire, bretonne. Ce vide, cette nudité sont beaux car on peut, comme tu le dis, les meubler à sa guise.

Écrit par : ariaga | 04/05/2009

@ LE PIERROT, un faute de frappe dans ton nom, un peu plus haut. J'allais corriger quand il m'est apparu que cette faute avait un sens. Pierre or, c'est vraiment beau, non ? A part cela il est toujours impossible d'utiliser les adresses sans un effet retour à l'envoyeur ! c'est frustrant...

Écrit par : ariaga | 04/05/2009

En or ? c'est p'tete un peu trop non ?
je sais bien que j'ai une grande valeur à tes yeux, mais quand meme...j'te bise et bonne journée...

Écrit par : le Pierrot | 04/05/2009

@ Mariedumonde, je te répondrai en écho : " le véritable temple de l'homme n'est pas de pierre car c'est en lui que réside la clef de tous les mystères. "

Écrit par : ariaga | 04/05/2009

@ Too banal, c'est une originale vision de photographe. maintenant que je la regarde avec ton oeil pas banal je vois bien ce i qui attend son point.

Écrit par : ariaga | 04/05/2009

pour moi, c'est très clair ce rêve; cela explique parfaitement la non-dualité, ou advaita...nos personnages sont rêvés par un et seul rêveur, qu'on peut appeler, dieu, le créateur ou bien la Conscience...;et quand le personnage s'éveil, le role que cette partie du Createur joue, cesse d'exister....très limpide...;

Écrit par : shandora | 16/05/2009

@ Shandora, c'est vrai que, tel que tu l'écris ici, cela parait très limpide mais pour moi les interprétations sont toujours multiples. Une sorte de déformation de mon esprit ?

Écrit par : ariaga | 16/05/2009

ben moi, je ne les trouve pas limpides mes rêves.. je dois avoir de sérieux problèmes de communication avec ma Conscience :-)
je t'embrasse Ariaga, et bonsoir à tous

Écrit par : ambre | 16/05/2009

Je trouve ce rêve interpellant, aussi je laisse venir mes pensées…
Une petite chapelle, est un lieu de recueillement assez élémentaire, se recueillir, c’est rassembler aussi .Le bouquet a été recueilli dans la nature, une offrande du monde vivant au monde spirituel, et sa nature est double organique et spirituelle.
Recueillir, c’est aussi héberger en soi, cette chapelle, est une enclave, dans la réalité, un lieu de paix, ou se concentrent les forces puisées a l’extérieur et ou se génèrent des énergies nouvelles ainsi circulent et évoluent les énergies du dedans vers dehors et vis et versa.
Ainsi il me semble difficile de savoir qui porte l’autre est-ce le rêveur – yogi qui porte l’être réel ou est-ce le contraire ? Qui rêve l’autre ?

Écrit par : Virginie | 30/07/2009

@ Merci virginie pour ce commentaire qui, en cette période où les cerveaux tournent au ralenti, où tout le monde s'agglutine sur les routes, fait plaisir à lire.

Écrit par : ariaga | 30/07/2009

ce que je n'arrive pas a comprendre c'est qui est le reveur. Il semble que ce ne soit pas le Moi mais un Autre Moi. Dans ce cas la ce qui m'interesse ce n'est pas trop le reve mais qui il est lui et que veux t il ? veut il quelque chose ? c'est un mystere total. Mon autre interrogation est : jung a t il bien interprete les reves, n'a t il pas lu ce qu'il voulait lire finalement ?

Écrit par : john | 10/02/2011