UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Rêve d'Encelade | Page d'accueil | Contenu du Livre Rouge »

15/10/2011

Questions, épisode 2

écriture,philosophie,Merleau-Ponty,société,pensée,culture,photo,

Dans les commentaires sur la note questions il m'a été demandé si j'avais trouvé des réponses. J'ai été incapable de répondre mais, pour aider à la réflexion sur ce sujet, je propose une citation du philosophe Merleau Ponty (1908 / 1961)

La philosophie ne pose pas des questions et n'apporte pas des réponses qui combleraient peu à peu les lacunes. Les questions sont intérieures à notre vie, à notre histoire : elles y naissent, elles y meurent, si elles ont trouvé réponse, le plus souvent elles s'y transforment, en tous cas c'est un passé d'expérience et de savoir qui aboutit un jour à cette béance. La philosophie ne prend pas pour donné le contexte, elle se retourne sur lui pour chercher l'origine et le sens des questions et celui des réponses et l'identité de celui qui questionne, et, par là, elle accéde à l'interrogation, qui anime toutes les questions de connaissance mais qui est d'autre sorte qu'elles.

Le visible et l'invisible, Gallimard, p.142

 Je propose aujourd'hui aux lecteurs deux brèves questions qui nous concernent tous et qui me  " tarabustent " fort.

1) Pourquoi est-ce que la technologie évolue plus rapidement que la conscience humaine ?

2) Pourquoi nous est il si difficile d'imaginer un Dieu sans forme, sans sexe, illimité ?

Amis lecteurs, nous ne trouverons pas les réponses mais le fait d'y réfléchir nous fera peut être progresser sur le chemin d'une plus grande prise de conscience de ces deux problèmes sociologiques et métaphysiques.

Ariaga

Vous pouvez sur le blog Extraits du Laboratoire lire un texte intitulé Nature, rêves et totalité

 

 

Commentaires

Dur pour un dimanche matin.... Mais questions très pertinantes.

Pour la technologie, il me semble que cette évolution si rapide vient du fait que ces progrès ne nécessitent aucune réflexion intime. Un parfait crétin affectif peut être un génial bricoleur de Meccano. La conscience ne peut être qu'intérieure, et peu en sont capable.

Pour Dieu, j'avoue ne pas me poser cette question. Pour moi Dieu est le mince filet de sable qui frisotte au fil d'une dune, ou le sourire de l'aimée, ou la nuit d'"En plein air "de Bartok.C'est une impression, un vide ou un plein, c'est selon.

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 16/10/2011

Bonjour Ariaga, tous,

"Une seule question peut être plus explosive que 1000 réponses"...extrait du beau livre "le monde de sophie"

J'avoue que ta première interrogation me laisse perplexe...comment peut on évaluer cette chronologie ? la technologie n'est elle pas un produit de la conscience humaine ?

Pour la deuxième, la facilité m'a tenté et j'aurais pu mentionner l'anthropomorphisme naturel, si cher à Jung...mais sinon, qu'est Dieu en fait, la transcendance ou sa représentation dans l'âme humaine (et donc immanence)?

amitiés,
Jean

Écrit par : Jean | 16/10/2011

Poser la question c'est déjà y croire ou le faire exister :) Bon dimanche dans ton intériorité Ariaga ! Bises !

Écrit par : lechantdupain | 16/10/2011

je vais mettre quelque "chose" de plus léger et de plus plaisant......

beau dimanche avec bises.

Écrit par : patriarch | 16/10/2011

@ ÉPHÊME, ta réponse sur la technologie est vraiment intéressante. Je l'interprète ainsi : la technologie concernerait l'extérieur et non l'intérieur de l'être. Pour Dieu il serait du domaine du ressenti du "ce qui est". J'espère t'avoir compris.

Écrit par : ariaga | 16/10/2011

@ Jean, pour ta première réponse elle appelle pour moi une nouvelle interrogation. Qu'est la conscience humaine, jusqu'où son domaine s'étend t-il ? Je ne te demande pas de répondre car je ne voudrais pas que nous tombions dans l'ergotage philosophique mais ta citation du monde de Sophie est d'actualité.
Pour la seconde question la réponse de Jung m'a toujours assez bien convenue. Je crois surtout que nous ne pouvons avoir une RE présentation qu'à partir du déjà connu.

Écrit par : ariaga | 16/10/2011

1) Pourquoi est-ce que la technologie évolue plus rapidement que la conscience humaine ?
Sans doute parce que l’on cultive la première plus que la seconde et parce que cultiver la première est plus facile, demande moins d’effort, en réalité. Une certaine paresse, une certaine inertie entraverait la culture de la seconde. La technologie fait boule de neige lorsqu’on l’a lancée. Bien peu lancent leur boule sur le terrain de la conscience ou bien peu la relancent lorsqu’un obstacle la freine.

2) Pourquoi nous est il si difficile d'imaginer un Dieu sans forme, sans sexe, illimité ?
Parce que nous avons du mal à imaginer ce qui nous dépasse dans la forme et dans le fond. Parce que nous ne nous connaissons que dans notre limitation ordinaire.

Écrit par : Amezeg | 16/10/2011

En fait c'est quoi la conscience ?

Écrit par : Psyché | 16/10/2011

@Psyché

Je constate avec plaisir que certaines personnes en relancent la boule lorsque qu’un obstacle se présente... ;-)

Écrit par : Amezeg | 16/10/2011

@ Lechantdupain, tu es "dans l'esprit" de la citation de Merleau-Ponty.

Écrit par : ariaga | 16/10/2011

@ Amezeg, très bonne comparaison celle de la boule, et la paresse apporte aussi de l'eau au moulin de la réflexion. Pour ce qui est de Dieu, je ne peux qu'être d'accord avec toi.

Écrit par : ariaga | 16/10/2011

@ Psyché, je pense, mais je me trompe peut être, que l'on ne peut pas dire grand chose de la conscience car on ne peut être à la fois l'observateur et l'observé. J'ai cependant , suivant en cela Jung, une certaine certitude sur le fait qu'elle est plus vaste que le conscient.

Écrit par : ariaga | 16/10/2011

ah oui, elle est peut-être celle qui permet au conducteur de tracé la route

Écrit par : Psyché | 16/10/2011

Ouah ça part fort dominicalement parlant, pas besoin de calmant quand on a agité des idées dans nos têtes.
Tu nous mets à la fête.
Déjà que c'est la Novela ici à Toulouse et qu'on nous parle beaucoup de science et quand même aussi un peu de conscience et d'éthique.

La Technologie il faudrait la définir et il y a une définitions que je vais rappeler pour commencer.

"La technologie est le nom que prend la science lorsqu'elle s'intéresse aux produits et objets fabriqués ou transformés par l'homme " on y voit une expression de l'innovation et du progrès technique.


Alors cette technologie qui crée (plus qu'elle n'invente) des objets, des usages et modifie les modes de vie ne serait elle pas toujours en avance d'un cran et nous laisserait dans une posture réactive mais pas anticipatrice sur ces conséquences et les modifications qu'elle apporte et infuse dans notre quotidien.

Automatisation, mécanisation, robotisation, cybernétique ( si berne éthique ! ) et le monde se transforme, se tertiarise mais jusqu'où ?

Que va donner sur le monde le développement des nanotechnologies, que sera l'homme de demain, quid du concept de post humanité ?

Les pionniers , les vigies sont ils aussi des vigiles et parfois bien trop lents, le beau film sur marie Curie me faisait penser que la science mie en application, met le monde en marche mais aussi parfois en marge, et il y a de la rature dans l'air.

Pourtant les investisseurs, les puissance d'argent flairent toujours les bons coups le côté bankable des idées, les brevets protègent les idées innovantes et constituent un capital qu'on veut faire fructifier tôt ou tard.

Où sont les philanthropes et les mécènes d'autrefois, qui voulaient populariser la science et associer les masses aux grandes idées, et à quoi sert de toujours vouloir accroitre l'écart nord /sud et concentrer les richesses pour quelques happy few ?

J'en reste là pour le moment et m'en vais fourbir mes arguments.

Merci de ces questions Ariaga, avec toi la maïeutique a de beaux jours devant elle.

Écrit par : Thierry | 16/10/2011

Bonjour Ariaga (pardon pour ce silence, mais là où je me trouvais il n'y avait pas internet...).

A la première question, je répondrai par une autre question : qui crée la technologie sinon la conscience humaine ? Ne serait-ce pas là un tour de notre fameux illusionniste -un simple jeu mental- de dissocier les deux afin de nous laisser croire que la créature a dépassé le créateur ?

A la deuxième : parce que la Conscience pure ou Lumière primordiale (ou Dieu) ne peut exister sous forme de pensée...
Bien amicalement

Écrit par : Phène | 16/10/2011

Bonsoir Ariaga,

La technologie ne se plaint pas de manquer de détracteurs pour la placer sur un piédestal, mais évolue-t-elle si rapidement qu'ils le croient ? Est-elle seulement capable de reconnaître les choses invisibles comme le sentiment que j'ai à la joie d'avoir ouvert mon nouveau blog cet après-midi ?
Quant à Dieu, il a la forme du silence, le sexe de la grâce, et ses limites sont sans bords pareilles à l'infini.

Bien silencieusement, Jack

Écrit par : Jack MAUDELAIRE | 16/10/2011

oui, c'est bien de posséder une voiture moi j'aime

Écrit par : Psyché | 16/10/2011

bon, euh… je demande de ne pas paritr dans le décors sinon je reprends la main, si si

Écrit par : Psyché | 16/10/2011

cela me fait penser à une histoire connue qui pourrait rejoindre les deux interrogations
(cette histoire date d'avant internet, c'est dire, maintenant elle parait banale)

on décide de relier la puissance de tous les ordinateurs dans le monde pour en faire un supercalculateur, mais le pb se pose de savoir quelle question poser à ce calculateur, qui soit à la hauteur de sa puissance, un technicien (il devait être américain ;) ) se dit qu'il n'y a qu'à poser une question qui parait sans réponse :
DIEU EXISTE T IL ?
le calculateur se met en branle, toutes les machines dans le monde entier se mettent à chauffer et tout à coup la réponse sort à l'écran :
MAINTENANT : OUI !

;)

Bises

Frédéric

Écrit par : Frédéric | 17/10/2011

@ Thierry, merci pour ce commentaire qui m'a beaucoup intéressée. Fourbis ..., fourbis... !!!

Écrit par : ariaga | 17/10/2011

La conscience trottine à petite vitesse, elle assimile lentement le nouveau, et puis, pof, arrive le nouveau du nouveau et elle se remet à saliver.
Quant à Dieu, c'est un vieillard distrait qui parle d'un voix profonde pour dire des choses importantes en mâchonnant sa barbe blanche.
Non ? On m'a trompée ?
Tout ça est affaire de mastication. (c'est que mon repas est en train de cuire)

Écrit par : la Mère Castor | 17/10/2011

Le rêve donne du travail...

Écrit par : astrale | 17/10/2011

@ Phène, c'est reposant de s'éloigner un peu du monde d'internet même si il est enrichissant. Ton idée d'un tour de l'illusionniste me séduit assez et aussi ta question sur la conscience créatrice de la technologie. Que penses tu de la citation de Merleau Ponty ? Encore une question !
Pour la représentation divine je m'enrichis de toutes les réponses tout en sachant au fond de moi qu'il n'y a pas de réponse univoque.

Écrit par : ariaga | 17/10/2011

@ Jack MAUDELAIRE, non, la technologie ignore des choses invisibles comme l'amour. Je suis ravie que tu participes à nouveau à la vie des blogs.

Écrit par : ariaga | 17/10/2011

@ Frédéric, je la connaissais mais j'ai eu plaisir à me la rappeler, elle me fait toujours autant sourire.

Écrit par : ariaga | 17/10/2011

En fait c'est quoi l'amour ?

Écrit par : Psyché | 17/10/2011

@ La Mère Castor, oui, la conscience à faim ! Pour Dieu, on ne t'as pas trompée, simplement il y a des moments, quand j'écoute les pleurs de la terre, où je me demandes si, en plus, il n'est pas sourd !

Écrit par : ariaga | 17/10/2011

Bonjour Ariaga,
Pour la première question, il me semble que c'est plus facile de faire des recherches dans des choses tangibles comme la technologie, alors que notre conscience nous échappe
Pour la seconde, je regarde le ciel et je me dis qu'Il est peut-être là, ce Dieu qui aurait créé le ciel et la terre et j'aimerais qu'il vienne au secours des humains ! Je ne me le représente pas.
Oui nous avons retrouvé notre cher Jack.
Je t'embrasse.

Écrit par : danae | 17/10/2011

Hou la la Ariaga, je ne sais pas répondre à tes questions, tu sais bien que je ne suis qu'un inculte...quand je serai au paradis, je te téléphonerai pour te dire si vraiment les anges n'ont pas de sexes, ça je pourrai le vérifier...comment ça, je vais aller en enfer ? même pas vrai !
hi hi...

Écrit par : le Pierrot | 17/10/2011

Je ressens les deux questions comme liées..

Ainsi lorsque l'homme, dans son désir de puissance illimitée, se prend pour Dieu, il invente ce qui peut dominer le monde ou copier la vie..
Il n'est donc pas étonnant qu'il voit ce Dieu à son image.

Écrit par : Lilou | 18/10/2011

Le monde est fini parce que nous n'avons pas la capacité d'en fixer les limites, la conscience est infinie
le monde est tiré par la science qui prétend tout expliquer
la technologie c'est la mise en pratique de la science pour réaliser des objets qui développent encore le potentiel et les facultés mais jettent des ponts entre les hommes, comment imaginer les printemps arabes sans les outils du web 2.0.

Depuis que je suis collégien je suis obsédé par ces paroles de Rabelais "science sans conscience n'est que ruine de l'âme" des apprentis sorciers se veulent démiurges mais dans leur volonté de progrès et de repousser les limites ils ne voient pas toujours la portée de leur acte créateur.

De multiples exemples littéraires et cinématographiques expriment cette crainte de créatures qui nous dépasseraient et dont on perdrait le contrôle, les cybernéticiens savent que ce n'est qu'un affaire de temps et de patience mais déjà le cerveau sert de modèle, quoique simplifié, et la neurophysiologie amorce des virages.

l'immanence et l'omniscience sont peut être l’extrémité non bornée de la technologie poussée au bout de ses possibilités qui sont grandes et encore largement inexplorées.

J'ai toujours pensé que la science était un puits sans fond et que nous ne ferions jamais que de barboter à la surface avec nos modes de représentation , nos modèles mais que la réalité intrinsèque des choses
nous échapperait toujours quelque part.

La technologie vise à résoudre des problèmes et à offrir des solutions, des possibilités, la science se pose plus de questions mais si de grands appareils de mesure entendent répondre par des prouesses en taille, en performance, en conditions extrêmes de mise en œuvre, les questions essentielles du pourquoi restent ouvertes, même si le comment connait des débuts d'explications relativement intégrées et cohérentes.

Le grand tout, la supra conscience, c'est peut être cette relation immatérielle pouvant lier les particules qui nous intrigue et lance notre imaginaire sur des chemins de traverse.

la quête continue, le doute au centre, le questionnement raisonné comme méthode et viatique !

Écrit par : Thierry | 18/10/2011

En relisant les commentaires de cette note, je me suis rendu compte que les doctes commentateurs, dont moi, appâtés comme des souris reniflant le gruyère par les questions d’Ariaga, ont un peu oublié la citation de Merleau-Ponty sur la relation question-réponse, si ce n’est le très pertinent début du second commentaire, dû à JEAN. Une petite expérience de recherche m’a montré que, sauf des génies divinement intuitifs, évidemment très rares, on ne trouve que ce que l’on cherche, et que donc la question précède la découverte. Une fabuleuse expérience au nord du Sahara, en tant que simple accompagnateur, m’a montré que l’instinct se nourrit toujours d’un peu du questionnement souterrain du chercheur. Cela nous avait fait alors découvrir des dépôts lacustres recherchés depuis des lustres, en permettant de saisir la « paillette » incongrue dans les dires d’un nomade inouï, infime fil d’Ariane vers l’un des plus magiques sites au monde. Certains ont l'art de poser les questions qui n'ont jamais été posées. C'est une calamité bénite pour un enseignant...

Bonne méridienne à tous, BISES à Ariaga.

ÉPHÊME

Écrit par : ÉPHÊME | 18/10/2011

@ Astrale, oui ... Je suis contente d'avoir de tes nouvelles.

Écrit par : ariaga | 18/10/2011

@ Psyché, écoute ce qui parle en toi et tu le sauras peut-être.

Écrit par : ariaga | 18/10/2011

@ Danae, tu ne te le représentes vraiment pas, même pas comme un invisible interlocuteur ?

Écrit par : ariaga | 18/10/2011

@ Je t'épargnerai les plaisanteries d'un goût douteux que je pourrais te faire sur le qualificatif d'"inculte" que tu te donnes, je te laisserai discuter sur le sexe des anges comme le fit un concile, mais j'ai une certitude, tu n'iras pas en enfer, pour la bonne raison que je pense que l'enfer, au sens chrétien, n'existe pas ! Ou alors, pour certains, sur terre.

Écrit par : ariaga | 18/10/2011

Bonjour amie,
Je pense que tu donnes un sens très moral à la conscience, la technologie est une prise de conscience d'une certaine façon de la matière ? Moralement sommes-nous pire ou mieux qu'à d'autres époques je n'en sais rien ....
Pour la notion de dieu ou plutôt sa forme, je n'ai pas ce problème. Pour un croyant il est certain qu'il est condamné à projeter d'une certaine façon sa propre image pour croire justement .... Un agnostique comme moi ne peut imaginer une Force sous une forme "humaine". Tu soulèves par contre un autre problème un univers illimité, difficile à imaginer, oui. Mais n'a-t-il pas de limite, je n'en sais rien ......
avec mon amitié philosophique
Bises
Daniel

Écrit par : bichon39 | 18/10/2011

Merci pour les questions Ariaga!
Oui c'est vrai j'ai un interlocuteur invisible et c'est ainsi que le "sans forme" prend quand même une forme. Je n'y avais pas pensé à celle-là!

Écrit par : kea | 18/10/2011

Pour ce qui est de du rapport inversement proportionnel conscience-technologie, j'avoue ne pas avoir de réponse ...Peut-être que justement la technologie vient remplir la béance laissée par l'absence de conscience de soi, symptôme d'une vaine agitation qui croit alimenter son temps mais ne fait que le déposséder de sa substantifique moelle ?

Pour ce qui est de la difficulté à imaginer Dieu comme étant étranger à tous nos repères et nos tentatives d'appréhension de son essence, je suis de plus en plus convaincue que c'est tout simplement parce que nous sommes étrangers à nous mêmes, au divin qu'il y a en nous ... nous ne pouvons donc re-connaître ce qui nous échappe.

Les deux questions que tu poses me semble finalement liées !

Je t'embrasse, merci pour cet espace où j'ai tant de plaisir à venir !

Écrit par : Tempérance | 18/10/2011

Hello Ariaga
Pour la première question, je n'ai pas de réponse; pour la deuxième, je répondrai volontiers comme Phène, encore que "Conscience pure" ou "Lumière primordiale" sont des concepts appartenant encore à la pensée. Alors, je dirai ceci : Dieu ne peut être ni pensé, ni représenté, et ne peut être que vécu en notre intimité la plus profonde, mais aussi la plus intense. Tous les écrits des mystiques chrétiens en témoignent...
Amitiés

Écrit par : Michel | 18/10/2011

A propos de Dieu. L'homme n'a pas l'habitude de vivre dans le monde du sans forme. Il a toujours besoin de représentation. Pourtant le monde du sans forme est un monde fabuleux. Tout y est possible, tout y est accessible. C'est en quelque sorte un autre plan vibratoire. En dehors de ça , j'aime bien me représenter Dieu comme un vieillard avec une grande barbe toute blanche. Il marche sur les nuages dans sa longue robe blanche et nous regarde nous agiter dans tous le sens.

Écrit par : Daniel | 18/10/2011

Dieu.
Dans mon groupe de paroles du mercredi, on dit simplement "Tel que je le conçois".
Belle journée à toi.

Écrit par : Louis-Paul | 19/10/2011

Vu ton commentaire sous le mien, rien à dire, sur le douteux...je n'emploierai plis des mots comme celui cité...bonne journée Ariaga.

Écrit par : le Pierrot | 19/10/2011

@ Lilou, tu as bien raison, et, tout est lié, nous vivons dans un monde où tout influence tout . L'ennui, c'est que comme tu le dis si bien, nous ramenons notre représentation du monde à nos images personnelles.

Écrit par : ariaga | 19/10/2011

@ Thierry, ton texte est bourré d'idées intéressantes. le commenter ne sert à rien, il faut le lire.

Écrit par : ariaga | 19/10/2011

@ ÉPHÊME, petite souris, merci pour ce commentaire illustré par une tranche de vie. En effet, si on ne cherche pas on a aucune chance de trouver ... Il faut jouer au loto pour gagner.

Écrit par : ariaga | 19/10/2011

@ Bichon 39, tu me donnes à réfléchir sur le sens très moral que je donnerais à la conscience. Je ne crois pas mais je vais méditer ...

Écrit par : ariaga | 19/10/2011

Bonjour Ariaga, je pensais avoir posté ce com. l'autre jour ? Bref, voici son contenu : la citation de Merleau Ponty repose sur un des aspects de la philosophie académique; il propose d’en façonner ingénieusement le sens afin de re-trouver le véritable Ami... Amicalement

Écrit par : Phène | 19/10/2011

@ Kea, si tu as un contact avec ce Dieu de notre coeur, dis lui un petit mot en ma faveur ... cela me fera du bien.

Écrit par : ariaga | 19/10/2011

@ Phène, les commentaires qui se perdent dans la faille spatio- temporelle, cela arrive souvent !

Écrit par : ariaga | 19/10/2011

1) Pourquoi est-ce que la technologie évolue plus rapidement que la conscience humaine ?
2) Pourquoi nous est il si difficile d'imaginer un Dieu sans forme, sans sexe, illimité ?

parler de l'extérieur pour la première question, et de l'intérieur pour la 2em
est un raccourci intéressant, pour faire vite, mais assez vrai finalement...
.
Ceci dit une technologie qui évolue rapidement peut être le résultat de "formes pensées" qui circulent librement dans l'univers, certaines découvertes ont été faîtes en même temps à des points opposés du "globe", et si l'inspiration venait de l'Intérieur, et si elle venait de cette même énergie que nous appelons Dieu ?

au fait j'ai joué au loto ce soir !!!!!!!!

Contente de te retrouver chère Ariaga
bisous pour toi

Écrit par : mariedumonde | 19/10/2011

Merci Ariaga, je n'étais pas bourré quand je l'ai écrit ! ;) je doute qu'il soit auto-suffisant et je ne serais pas suffisant en disant qu'il me laisse sur ma faim mais qu'on a parfois du mal à pleinement exprimer ce que l'on veut dire.

Écrit par : Thierry | 19/10/2011

Voici deux épineuses questions, mises en parallèle. En effet savoir si ces deux questions peuvent être corrélées, positivement ou négativement avec les caractéristiques sociales des consciences humaines et en particulier à leurs conclusions concernant la rationalité, soit de la technologie ou celle de Dieu. Je dirais à chaque époque sa réponse. Certes cela complique les questions et les réponses mais cela nous renvoie à l’extrait de Merleau Ponty.

Écrit par : La bête humaine | 19/10/2011

La technologie ! ...Elle pourrait ne pas être séparée de la conscience étant un état d'esprit de la pensée toujours active de l'être humain .La matière est un accès visible ,la conscience est une abstraction au sens où elle est intérieure .
"Je ne veux devant moi voir un homme
Qui fait du sacré l'excercice d'un métier .
Son visage est faux ,il est froid et mort
Comme sont ses Dieux ..." ( Hölderlin )

Dieu n'est pas toujours représenté .

" Ces mille questions
Qui se ramifient
N'amènent ,au fond ,
Qu'ivresse et folie ..." ( Arthur Rimbaud )


Amicalement à toi ,Ariaga .
H

Écrit par : Hécate | 20/10/2011

@ Temperance, avouer que l'on a pas de réponse est un acte philosophique majeur. Tout à fait d'accord avec ce que tu dis au sujet de la difficulté d'imaginer un Dieu extérieur avec lequel nous avons perdu le contact intérieur. Il est alors impossible de nous le re- présenter. Merci pour cette réponse si riche.

Écrit par : ariaga | 20/10/2011

@ Michel, oui, les mystiques ne se sont pas contenté d'y penser ils l'ont ressenti, je dirais même senti, au plus profond d'eux même. Il y a un lien avec ce que dit Tempérance. Je pense, cependant, qu'il s'agit plus du divin que d'une image de Dieu.

Écrit par : ariaga | 20/10/2011

@ Daniel, bien intéressante ta note sur Sogyal Rimpoché. Et aussi ta réponse sur le fait que le monde du sans forme est magnifique mais qu'il est bien agréable de jouer avec la représentation du dieu barbu. Mon goût du paradoxe est comblé !

Écrit par : ariaga | 20/10/2011

@ Louis- Paul, c'est bien cette formulation, je la retiens.

Écrit par : ariaga | 20/10/2011

Bonjour Ariaga et amis du laboratoire

Je suis venue, plusieurs fois,relire tes questions et vos échanges ...

"Pourquoi est-ce que la technologie évolue plus rapidement que la conscience humaine ?"
Cela a été abordé, tout est lié. Alors un constat, ce niveau de technologie sans conscience est en lien direct avec l'état de la conscience humaine.

"Pourquoi nous est il si difficile d'imaginer un Dieu sans forme, sans sexe, illimité ?"
Pourquoi chercher à imaginer un dieu en des attributs et qualificatifs ?
C'est encore vouloir produire une image, conforme à notre volonté qui oppose forme à sans forme, etc.

Et puis que désigne-t-on avec ce mot "Dieu" ?
En moi, ce mot n'évoque rien.

Bien à toi

Écrit par : Miche | 21/10/2011

Bonjour Ariaga, venue te faire une petite visite, je me pose la question de savoir ce que représente ta photo ??? un moteur de voiture ? Bises, enfin un truc fouillis ................

Écrit par : danae | 21/10/2011

Deus ex machina

Écrit par : La bête humaine | 21/10/2011

@ Danae, ma photo est prise à partir de deux motos de grand luxe garée tellement près que l'on dirait une "copulation" mécanique. J'aime beaucoup l'idée de @ La bête humaine au sujet du "Deus ex machina".

Écrit par : ariaga | 21/10/2011

bonjour Ariaga , je t'ai croisé ce matin et cela m'a fait plaisir , quand aux questions que tu poses , je pense que la technique fini par acquérir une conscience elle même , au départ faite de la notre mais qui nous dépasse , on appelle cela systémie ou autrement mais même si l'homme tente d'échapper à sa situation ( il crée un autre monde pour cela ) il se retrouve rattrapé par sa nature ou condition, qui est que l'homme ne se pense pas seul , (à lire le livre de JM Schaeffer à ce sujet , la fin de l'exception humaine)
de nombreux films et livres ont évoqué ce problème, (Kubrick)
je doute que l'homme ait une conscience en propre mais plutôt en relation,
je ne me souvient plus de la deuxième question ,

content de t'avoir croisé
lamber

Écrit par : lam | 21/10/2011

@ Marie du monde, je suis toujours ravie quand tu viens commenter ici.
On peut faire vite et vrai et ton idée d'extérieur et d'intérieur est tellement juste que je l'ai reprise dans une de mes réponses. Quand aux formes pensées, j'adhère aussi en les appelant inspiration.

Écrit par : ariaga | 21/10/2011

@ La bête humaine, merci d'avoir vu la corrélation avec Merleau-Ponty. J'ai beaucoup apprécié ton "Deus ex Machina". Que veux tu la vanité est humaine et on aime être compris ...

Écrit par : ariaga | 21/10/2011

@ Hécate, tu trouves toujours les citations qui "collent" au sujet, c'est un don. Et en plus deux grands poètes merci !

Écrit par : ariaga | 21/10/2011

Bise du soir Ariaga, passe une bonne soirée, merci de ton gentil coucou sous mon cerf...

Écrit par : le Pierrot | 21/10/2011

@ Lam, je pense que c'est sur un blog que tu m'as croisée ce matin. Ta visite me fait plaisir, elle fleure bon les premières années du laboratoire quand tu faisais partie de mes blogs favoris. J'ai comme une nostalgie, que sont mes amis devenus, arianil, profdisaster et d'autres...

Écrit par : ariaga | 22/10/2011

@ Miche, je voudrais répondre plus longuement à ton commentaire mais, pour des raisons que je vais exposer dans un commentaire général je n'ai plus le temps . Merci à toi.

Écrit par : ariaga | 22/10/2011

Dieu,

lointain et si proche à la fois
science de l'intime
Amour

Écrit par : Veronica | 27/10/2011

Dieu,

lointain et si proche à la fois
science de l'intime
Amour

Écrit par : Veronica | 27/10/2011

Questions intéressantes... Pour la technologie, je crois que le premier commentaire a très bien répondu, l'humain est quand même très matérialiste et...paresseux ! C'est pourquoi il fait de la technologie la pointe du progrès.
Pour Dieu, je crois qu'il a été crée par les hommes (avec un petit h), c'est pour ça qu'il est barbu...Selon la Bible, la femme a été créée avec une côte d'Adam, crée en premier...On pourrait croire que l'homme a inventé Dieu parce qu'il était jaloux de la femme dont il est sorti (du moins si j'en crois ce que je vois). J'irais même plus loin, je pense que l'homme a inventé Dieu pour écraser la femme et soigner ainsi son complexe d'infériorité...
Ceci dit, les islamistes interdisent qu'on représente Dieu, mais leur prophète est quand même un homme. D'ailleurs pourquoi tous les prophètes sont-ils des hommes ? Pourquoi les femmes ne peuvent-elles être papes, évêques, curés, imams ? Elles n'ont le droit que d'être saintes ou grenouilles de bénitier...
Voilà de bonnes raisons de ne pas croire en Dieu...mais je suis hors sujet, car dans ta question, tu ne mets pas en doute son existence...et tes commentateurs-trices non plus.
En tout cas, s'il existe, je me demande pourquoi il a crée un univers aussi immense et nous si petits...pour que nous restions humbles ? Il a raté son coup...

Écrit par : Guern' de Bé | 28/10/2011

Questions intéressantes... Pour la technologie, je crois que le premier commentaire a très bien répondu, l'humain est quand même très matérialiste et...paresseux ! C'est pourquoi il fait de la technologie la pointe du progrès.
Pour Dieu, je crois qu'il a été crée par les hommes (avec un petit h), c'est pour ça qu'il est barbu...Selon la Bible, la femme a été créée avec une côte d'Adam, crée en premier...On pourrait croire que l'homme a inventé Dieu parce qu'il était jaloux de la femme dont il est sorti (du moins si j'en crois ce que je vois). J'irais même plus loin, je pense que l'homme a inventé Dieu pour écraser la femme et soigner ainsi son complexe d'infériorité...
Ceci dit, les islamistes interdisent qu'on représente Dieu, mais leur prophète est quand même un homme. D'ailleurs pourquoi tous les prophètes sont-ils des hommes ? Pourquoi les femmes ne peuvent-elles être papes, évêques, curés, imams ? Elles n'ont le droit que d'être saintes ou grenouilles de bénitier...
Voilà de bonnes raisons de ne pas croire en Dieu...mais je suis hors sujet, car dans ta question, tu ne mets pas en doute son existence...et tes commentateurs-trices non plus.
En tout cas, s'il existe, je me demande pourquoi il a crée un univers aussi immense et nous si petits...pour que nous restions humbles ? Il a raté son coup...

Écrit par : Guern' de Bé | 28/10/2011

il est plus proche que lointain pas d'souci

Écrit par : Psyché | 29/10/2011

1- De mon humble avis, la technologie provient de la conscience humaine et collective.

2- Parce que le non connu fait naître la peur, la peur fait naître l'idée de sécurité par la conception du rationnel, du borné. De plus l'idée de se vouloir proche de Dieu invite l'ignorant à l'imaginer avec des limites et des formes d'où le coté rassurant et incompris par certain de :"dieu à fait l'homme à son image"

Écrit par : zensozen | 19/11/2011

@ Zensozen, excuse moi d'avoir écorché ton nom dans ma précédente réponse. Sur ta réponse 1, oui mais elle provient aussi de besoins réels ou superflus. 2, si l'homme se représente souvent Dieu avec un visage humain c'est parce que notre esprit est ainsi fait que nous avons du mal à nous RE présenter ce qui ne s'est pas déjà présenté à nous. L' absolument autre est très très difficile à imaginer.

Écrit par : ariaga | 20/11/2011