UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2017-09 | Page d'accueil | 2017-11 »

21/10/2017

Des idées comme elles viennent ...

écriture,philosophie,spiritualité,pensées,psychologie,photo,ariaga

Parmi les tiroirs où sont rangés mes mots, celui du bas n'a pas de fond.

***

Quand on a longtemps voyagé pour se trouver on est parfois surpris par le paysage qui se dessine à l'arrivée.

***

Depuis l'enfance, nous nous sommes entraînés à mentir pour faire plaisir, pour être aimables et aimés. Il est difficile de passer du "Tu dois" au "Je veux".

***

Apprendre à murir et à mourir est le travail de toute une vie ...

Ariaga

15/10/2017

Récolté chez K.G. Dürckheim

citations,dürckheim,philosophie,spiritualité,japon,pensées,photo,ariaga

Une cueillette dans le livre de Karlfried Graf Dürckheim l’Expérience de la transcendance.

Ma préférée, une citation d'un adage japonais :" Chaque situation est la meilleure des occasions. " (p.12).

***

Un autre précepte japonais cité par Dürckheim : "La maîtrise parfaite d'une technique ne trouve pas son aboutissement dans une performance exceptionnelle, mais dans la possibilité d'un pas de plus sur le chemin intérieur." (p.178)

***

"Ainsi, chacun passe t-il sa vie à côté du son perçu qu, comme tout mot, ne prend sa réalité, toute sa réalité, que dans le fait d'être entendu."(p.20)

***

"L'homme occidental souffre depuis longtemps d'une forme de vie dont le caractère effréné débouche sur ce que nous appelons le "stress". La vraie cause de cette maladie n'est pas une somme de conditions extérieures, mais l'absence de contact avec son propre être intérieur. On trouve là aussi la cause de nombreux maux qui n'ont pas de raison apparente." (p.64)

***

Bonnes réflexions.

Ariaga

 

 

 

 

06/10/2017

Auto punition

écriture,philosophie,spiritualité,humour,citations,liberté,don miguel ruiz,ariaga

J'ai trouvé cette citation en prenant au hasard, selon mon habitude, un livre dans ma bibliothèque. J'avais, à l'époque oubliée où je l'ai lu, fortement souligné ces lignes, alors il devait bien y avoir une raison ...

" Les humains se punissent indéfiniment, à défaut de ce qu'ils croient devoir être. Ils se maltraitent constamment, et se servent aussi des autres pour se faire du mal. Mais personne ne nous maltraite plus que nous-mêmes, car ce sont le Juge, la Victime et le système de croyances qui nous poussent à agir ainsi. Bien sûr, des gens diront que leur mari ou leur femme , leur père ou leur mère, leur ont infligé de mauvais traitements, mais vous savez comme moi que nous nous automaltraitons encore plus. La manière dont on se juge est la plus sévère qui soit. Lorsqu’on commet une erreur en présence d'autrui, on essaye de la cacher ou de la nier. Mais dès qu'on se retrouve seul, le Juge devient si puissant, la culpabilité si forte, que l'on se sent stupide, mauvais ou dénué de valeur."

Don Miguel Ruiz, les quatre accords Toltèques p. 31

Et il y avait aussi celle-ci que que je trouve d'un délicieux humour noir :

"Si vous avez besoin qu’on vous maltraite, vous trouverez toujours quelqu'un pour le faire."

Bonne journée !

Ariaga