UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Une force de la Nature | Page d'accueil | Incertitude de C.G.Jung »

23/02/2015

Programmes et bonnes résolutions

écriture,philosophie,spiritualité,poésie,société,culture,photo

On ne se tient jamais complétement aux bonnes résolutions prises dans des moments de crise ou d'enthousiasme. Et pourtant, au moment où on fait des listes, impulsé par un bel élan vers des transformations du corps ou de l'esprit, on y croit ...

J'en ai trouvé quelques unes dans mes carnets. À relecture je les trouve assez emphatiques mais j'ai du y croire, et j'y croirai peut-être encore, même si elles risquent fort de rester enfouies sous les blocs pesants de la vie quotidienne :

- Être le vaisseau splendide d'un passager sans limite baignant mes cellules de sa lumière. (Je devais souffrir de mégalomanie !!!).

 - Tenter d'évacuer les mots périmés.

 - Éviter de fréquenter ceux qui vivent morts dans la honte de leurs corps.

 - Négocier avec moi-même pour ne plus avoir peur et accepter la présence de cet Autre qui n'a ni nom ni visage.

 - S'exercer à la mort en redonnant leur sens aux symboles vivants usés par le temps.

Ariaga

 

 

 

Commentaires

Dis donc, l'important c'est que tu te comprennes. Moi non plus je ne me tiens pas à toutes les résolutions que je prends. J'ai des envies et après, je vois si je peux m'y tenir ou pas. Ou bien le temps passe et elles n'ont plus cours. Nous sommes si changeants. Bonne semaine Ariaga.

Écrit par : elisabeth | 23/02/2015

Ah dame Ariaga que vous me fîtes plaisir dans ce partage que je ne qualifierai pas de hasardeux.

Parfois dans la grandiloquence il y a de la grandeur, mais ces promesses ou ces objectifs que l'on se fixe sans savoir si on sera capable de les tenir ce sont des balises, des amers, des jalons, des repères et ça sert toujours; à éviter des obstacles, à sauter des barrières, à se projeter dans la carrière :)

Les formules t'appartiennent et comme je dis parfois , si les formules ne sont magiques, du moins m'agitent elles le cerveau (pas croate).

D'aucuns tiennent le lyrisme pour quantité négligeable et pratique d'un autre âge, pourtant c'est un bon moyen de faire passer des ressentis, qui nous rivent à la vie, à notre vie, choisie ou subie.

Le check listing est une pratique qui permet de visualiser et de mettre en relation, en contraste, en dissonance, en déséquilibre des contenus
nous permet t il de retrouver cette épine dorsale, cette cohérence à tout coup ? C'est au moins un atout dans la manche (même s'il faut savoir nager avant que d'affronter des détroits) .

Je suis très sensible au sujet central et déplore amèrement cette aseptisation thanatique car je me sens le droit de pleurer, de crier ma douleur et ma peur devant le vide qui s'ouvre avec le départ, l'absence et finalement le manque, qui ne sera plus jamais comblé.

si j'ose je partagerai les mots que la mort de mon chien Satan m'ont arraché des tripes.

Je t'embrasse Ariaga et tu as du voir de sacrées vagues surb le littoral il y a peu.

Écrit par : Thierry | 23/02/2015

Le meilleur moyen de tenir une résolution est me semble-t-il de ne pas en prendre, et mettre en acte nos désirs et besoins profonds, aussi futiles soient-ils.

Belle journée à vous Ariaga et merci pour vos passages

Écrit par : Maria-D | 24/02/2015

Ne faut-il pas simplement "tendre à" s'améliorer au cours de notre existence, être dans la présence à soi et se faire confiance ? Nous avons des ressources insoupçonnées, les choses viennent en leur temps il me semble... Lumineuse journée Ariaga. brigitte

Écrit par : Plumes d Anges | 24/02/2015

Je prends chaque année la ferme résolution...d'accueillir ce qui viendra et de voir au jour le jour ce qui me motivera... :-)
Et je m'y tiens ! :-)))

Écrit par : La Licorne | 24/02/2015

@ Élisabeth, tu as mis le doigt dessus ! Nous sommes si changeants.

Écrit par : Ariaga | 24/02/2015

@ Thierry, les tripes sont là pour nous rappeler que nous sommes des êtres de chair et tous les sentiments élevés, les grandes pensées disparaissent quand la mort nous arrache, au sens littéral du mot, un compagnon très aimé, qu'il soit humain ou animal.

Écrit par : Ariaga | 24/02/2015

@ Maria-D, l'action plutôt que l'intention ...

Écrit par : Ariaga | 24/02/2015

@ Plumes d'Anges, tendre vers, oui, c'est le sens de la Quête.

Écrit par : Ariaga | 24/02/2015

@ La Licorne, tu es très sage.

Écrit par : Ariaga | 24/02/2015

@ ARIAGA À TOUS, je me rends compte en lisant vos commentaires que je suis d'accord, comme si il s'agitait d'un puzzle, avec toutes vos manières de voir. Avec ces morceaux de vérité pourrons nous cheminer vers un semblant de réponse ?

Écrit par : Ariaga | 24/02/2015

Bonsoir Ariaga, je crois qu'il faut écrire ses résolutions et cela nous permet de voir un temps après si nous les avons tenues ou non, parce que si on se contente de les penser simplement, alors on les tient encore moins !!! Il arrive des moments où l'on a envie de devenir "parfait" entre guillemets et l'on est plein d'espoir, mais malheureusement cela ne dure jamais longtemps !!! Gros bisous

Écrit par : danae | 24/02/2015

Les résolutions ne sont finalement que des aspirations au changement. On les tient ou pas, tout dépend de notre motivation. Pour ma part je n'en prends plus trop car la vie me réserve toujours des surprises.
C'est ben aussi, Ariaga, d suivre parfois son instinct.

Écrit par : Daniel | 25/02/2015

@ Danae, j'écris mes "résolutions" mais quand je les retrouve des années après, je trouve qu'elles sont curieusement rédigées !

Écrit par : Ariaga | 25/02/2015

@ Daniel, le mot aspiration me plait. On est pris dans une spirale d'air qui nous entraine vers les hauteurs mais, même si on plane un moment, on à tendance à redescendre ...

Écrit par : Ariaga | 25/02/2015

Je vais essayer de répondre à tes résolutions comme si je les faisais miennes....

Comment s'en tenir aux bonnes résolutions si l'on ne sait si c'est son égo qui veut décider de son idéal, ou si c'est l'être profond qui commence à pointer son nez par petites touches et qui guide de loin notre existence , en nous mettant en contact progressivement avec la vérité intérieure ?... Il me semble que l'on doit avoir accepté d'être une âme en contact avec la Vérité éternelle et de ne vouloir exprimer que la vérité de son être, notre sincérité dépendant de cette vérité. Dans ce cas, nos résolutions étaient authentiques. Si elles nous paraissent enfouies sous les blocs pesants de la vie quotidienne, cela peut faire partie d'une mise à l'épreuve dans les activités de la vie et des difficultés à affronter en conscience pour débroussailler le chemin.

" Être le vaisseau splendide d'un passager sans limite baignant mes cellules de sa lumière. (Je devais souffrir de mégalomanie !!!)."

Magnifique première résolution qui peut paraitre utopique, certes, mais dont la réalisation subtile existe pour certains "êtres exceptionnels" de transition ...

" Tenter d'évacuer les mots périmés."

Les mots sont de toute façon tous périmés vus de l'Esprit....

" Éviter de fréquenter ceux qui vivent morts dans la honte de leurs corps."

Le corps est le cadavre tant qu'on est d'accord avec la prison, et l'on ne s'en rend pas compte....Ceux qui ont abandonné leurs corps pour le nirvana n'ont pas honte de leur corps car il n'existe pas pour eux !
...Les vivants ou les morts-vivants et les morts sont à respecter intérieurement, dans le coeur, car tout vit éternellement, le Divin est partout.

" Négocier avec moi-même pour ne plus avoir peur et accepter la présence de cet Autre qui n'a ni nom ni visage."

Tu Es cet Autre sans avoir à négocier avec qui que ce soit. Seul l'égo a peur de disparaître....

" S'exercer à la mort en redonnant leur sens aux symboles vivants usés par le temps."

Mort symbolique, bien-sûr !... Mais peut-on traverser la mort, sans mourir ? ... l'avenir nous le dira...

Bonne journée Ariaga,

Écrit par : Icare | 25/02/2015

@ Icare, je me suis un peu brûlé les ailes en lisant tes réponses à mes résolutions. Je suis en accord avec l'essentiel sauf en ce qui concerne le corps physique qui, pour moi, en tant que faisant partie de la Nature et en tant que réceptacle du divin me parait être très important. C'est mon côté Spinoziste. Merci pour tes participations qui m'apportent beaucoup.

Écrit par : Ariaga | 25/02/2015

Les résolutions, je ne sais les tenir.. peut-être juste celle de vivre et de prendre le meilleur dans le quotidien pour mettre un rayon d'espoir sur ma fenêtre.
cassiopee.binhoster.com

Écrit par : Sedna | 25/02/2015

l'arrêt solution , un abri bus (pas d'écho s'il vous plait) , un endroit de relâche où on se met en ordre de bataille pour accomplir le grand œuvre, où juste escalader le prochain barreau de l'échelle?

Un moment de tension avant la projection, comme pour le lance pierre, on arme, on dirige, on calibre.

Certaines sont contraignantes, d'autres intenables voire stupides

mais arrêter des résolutions, comme dans un texte juridique, c'est donner des attendus, bien entendu, et des directions, des guides mais ce ne doit pas être un enfermement, il faut de la souplesse pour s'adapter aux situations.

Le plus dur, s'y tenir; j'arrête de, je décide que, je vais !!! des presque Ya ka , pas que de mon moi jacasseurs de pieds, mais des incitations, des affirmations, du performatif ....pour des petits trous ou des ronds dans l'eau, du perforatif !

En conscience la liste hiérarchise et priorise mais ne dit pas comment et quand exactement, le secret de la réussite sera de répondre quand et comment.

Des objectifs n'ont jamais été des moyens, des destinations, des itinéraires, tout n'est pas balisé, et parfois on a peur (on balise) , on fait ses valises(sous les yeux) à force de nuits d'insomnie à retourner les choses.

Avoir prise et agir, manier la Praxis tel le sculpteur de Périclès et tailler au burin, dégrossir la pierre brute, encore et encore !

Écrit par : Thierry | 25/02/2015

Ouh là...Cela me rappelle mon étonnement lorsque j'ai entendu dire que les débuts janvier étaient toujours des périodes de "bonnes résolutions"... Je n'en ai jamais pris, il me semble !! Est-ce que prendre une résolution peut mener à quelque chose ?! Si l'on se force, si l'on se joue à soi-même le rôle du parent sévère, qu'est-ce que cela peut bien donner ? Je ne crois pas à la coercition. Je ne crois qu'à la "vocation" : je me suis lancée dans une direction quand j'en ai ressenti l'appel profond ; et là, ça marche. Il ne faut pas que cela vienne de la tête, mais du cœur. Donc cela n'a pas à être écrit. Ecrire, c'est velléitaire...

Écrit par : Aloysia | 25/02/2015

Ces réflexions trouvent un fort écho en moi. En effet, bien que les résolutions soient un moteur stimulant de la vie, je me suis toujours abstenue de prendre des résolutions à des dates telles que la rentrée ou le jour de l'an ...
Mais des intentions venant de mon être profond, hors toute notion de temps, certes il y en a.
Savoir distinguer les intentions motivées par l'influence inconsciente de notre environnement ou par des désirs plus ou moins égoïstes, de celles ce qui relèvent d'un niveau plus spirituel, requiert d'être dans un état d'observation, d'écoute. Pas évident !

Écrit par : Francine | 26/02/2015

quelle joie un billet accueille autant de billet commentaire aussi riche les un des autres. je voulais au départ te remercier de ton voyage à mon histoire
et je suis contente maintenant que j'ai trouvé comment converser avec toi
très inspirant.

ces petits aspirations
et l'on voit comment resiste le corps

que nous retient il
et on voit des pauvres pensant qui croit avoir inventer la lunes pour te mettre la main dans tes échecs et . je fus à un diner hier
et il en fut ainsi
et les pauvres si nous pouvions résoudre comme un sucre ou du sel nos symptôme et vigilance à l'aller trop vite.

tu as une merveilleuse manière de les formuler

tous me touche à bien des niveaux différents

merci à toi de cette belle fécondité

Écrit par : lamangou | 26/02/2015

@ Sedna, au moins tu ne te racontes pas d'histoires et tu te contentes de profiter de ce qui t'es donné ce qui me semble très sage.

Écrit par : Ariaga | 26/02/2015

@ Aloysia, je crois que je fais finir par faire un complexe (humour !!!) car, y compris toi, ceux qui écrivent dans les commentaires me semblent beaucoup plus sages que moi.

Écrit par : Ariaga | 26/02/2015

@ Thierry toi aussi tu as un moi jacasseur, je me sens moins seule !

Écrit par : Ariaga | 26/02/2015

@ Francine, "les intentions venant de l'être profond" je crois que touche là à l'essentiel.

Écrit par : Ariaga | 26/02/2015

Désolé de t'avoir contaminée par feu, les ailes de mon père, mais comme la Matière est Une, il n'y a qu'un corps et en me lisant tu as senti la brûlure de ces ailes impures...Oui, le corps physique est aussi très important pour moi, même si ça ne semble pas visible vraiment....

Écrit par : Icare | 26/02/2015

Tout un programme...avec des chaînes, moussues mais des chaines tout de même ! Ah Cadena, Catena en cadence les maillons s'agitent tandis que au bord du quai l'esquif prend un peu de gite (mais pas de couvert).

Alors oui les liens propagés se couvrent de vert qui dure mais ne durcit pas, pas comme les convictions qu'il faut se forger ou les résolutions.

A Resolution bay pas d'arraisonnement mais des assaisonnements.
Cook est passé par là.

Alors si ce n'est pas la révolution c'est au moins un bout de tour de planète pour chercher la route du nord ouest.

Écrit par : Thierry | 26/02/2015

@ Lamangou, et toi tu est une personne dont la multiplicité et la spontanéité me ravit.

Écrit par : Ariaga | 26/02/2015

@ Icare, je crois que, dans la multiplicité de l'incarnation, nous partageons la même vision de la Totalité.

Écrit par : Ariaga | 26/02/2015

@ Thierry, même si elles ne sont pas toujours liées au texte et que le hasard (mais existe t-il) où l'opportunité intervient dans leur choix j'aime quand mes photos stimulent l'imagination.

Écrit par : Ariaga | 26/02/2015

L'alliance photo-texte est magique et m'agite de grands remous intérieurs.
La photo concentre et éclaire, et libère un langage qui peut être...visuel
ce n'est pas virtuel l'imagination, c'est la concrétisation de songes qui nous rongent.

Écrit par : Thierry | 27/02/2015