UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2014

Nouvelles du Laboratoire

écriture,blog,nouvelles,philosophie,la Rochelle, oiseaux, mer,photo,

Pour ceux qui veulent aller à la pêche aux informations.

D'abord, je dois m'excuser auprès des lecteurs pour mon peu de présence dans la blogosphère ces derniers temps. J'ai eu pas mal de petits soucis de santé et, quand on les accumule, cela finit par faire un gros tas ! Cela tombait mal car je dois  consacrer mes forces à un projet qui me tient à cœur.

Il s'agit d'un ambitieux projet à trois. Nous serons un médecin homéopathe uniciste, grand connaisseur de Jung, bouddhiste, un ami que certains connaissent et qui sera la "cheville ouvrière" et ... moi qui publierai des travaux plus élaborés sur Jung.  Nous allons créer un site dont l'intitulé sera : C.G.Jung : rêves, psychologie et alchimie.

Le Laboratoire , auquel je tiens beaucoup mais qui était parfois un peu "théorique"  deviendra un lieu d'observation de l'évolution des choses et des êtres, de réflexion sur des sujets variés, de poésie, de photos, bref un endroit convivial que je compte plus souvent ouvrir à des chercheurs autres que moi. Ils pourront exprimer dans des notes ce qu'ils disaient déjà si bien dans les commentaires.

Je vais prendre une quinzaine de jours pour à la fois bien me reposer et avancer dans nos projets qui demandent encore au moins un ou deux mois de mise en forme. Avant cela je vais prendre le temps demain d'aller visiter les amis de blog. 

Je vous embrasse tous amis connus et inconnus.

Ariaga

 

 

15/01/2014

Tags à La Rochelle

écriture,rêves,alchimie,art,psychologie,photos,la rochelle,mort,socièté

La nuit dernière j'ai rêvé que j'avais couvert les murs de mon appartement de dessins et peintures de têtes de mort. Certains étaient du style des illustrations que l'on trouve dans les ouvrages alchimiques, d'autres d'une facture plus récente. Je recevais beaucoup de visiteurs qui tous jugeaient cette décoration hideuse et j'étais déçue et blessée qu'ils n'apprécient pas ces dessins que je trouvais très beaux et au milieu desquels j'aimais vivre.

J'ai pensé, quand j'ai "contemplé" mon rêve, qu'il avait été induit par une série de photos de tags que j'avais prises dans un parking de La Rochelle. Il n'y avait pas que des photos relatives à la mort, mais je vous donne un échantillon du travail de ces artistes. Vous aurez en prime un portrait de femme que j'ai trouvé mortel !

J'ai aussi pensé que l'inconscient m'envoyait le signe de reprendre le blog car le temps passe si vite ...

Ariaga

écriture,rêves,alchimie,art,psychologie,photos,la rochelle,mort,socièté

 

 

écriture,rêves,alchimie,art,psychologie,photos,la rochelle,mort,socièté

 

écriture,rêves,alchimie,art,psychologie,photos,la rochelle,mort,socièté

 

08/01/2014

Baisser le feu de l'athanor

écriture,poésie,alchimie,spiritualité,jung,la rochelle,photo

Il brûle trop fort, le feu de l'athanor, et parfois tout déborde du vase alchimique.

Besoin d'un peu de repos pour revenir plus forte après quelques silencieuses réflexions sur le miracle de la Vie et de l'Amour.

Ariaga

05/10/2013

Le rire de la Mère Nature

écriture,philosophie,spiritualité,nature,aphorismes,photo,la rochelle

Parfois, pris d'un désir ardent, on entreprend la quête de l'impensable. On va très loin , on creuse très profond, et puis on s'aperçoit que ce que l'on cherche est juste à côté, là, tout près de la surface. C'est alors que l'on entend le grand rire de la Mère Nature.

Ariaga

21/09/2013

Belle est la nuit.

écriture,philosophie,vacances,la rochelle,spiritualité,rêves,nuit

Il est bon, de temps en temps, de s'endormir à la vie des blogs et de profiter des lumières de la vie intérieure. On peut appeler cela des vacances et je vais en prendre un peu pour revenir, reposée,  après une belle nuit que j'espère pleine de rêves inspirants. Je sais que vous êtes quelques uns qui veillerez sur la vie diurne et l'activité du Laboratoire.

Belle est la nuit obscure quand elle est un chemin vers le lever de l'aurore ...

Je vous en bras se tous amis connus et inconnus.

Ariaga

01/08/2013

La conteuse d'Aout

écriture,conte,voyage,rêve,la rochelle,patricia gaillard,littérature

Photo prise au spectacle du Musée des Automates de la Rochelle

Nous étions partis pour un voyage, dans un style un peu science-fiction, vers des pays imaginaires. Mais les voiles de notre imagination ont flambées, nous avons été attaqués par des êtres étranges, nous avons été victimes de faux semblants et finalement c'est dans le monde des contes que nous allons plonger pour le reste de notre périple estival.

Ce voyage nous allons le faire avec Patricia Gaillard, alias La Gaillarde Conteuse (clic pour son blog) que certains connaissent déjà. Cette conteuse professionnelle et écrivain va s'installer dans les locaux virtuels du Laboratoire pendant tout le mois d'Aout. Elle va cesser d'aller de ville en ville pour se consacrer à nous.

Je ne sais quelles histoires elle va nous narrer, ni à quel rythme, car je découvrirai comme vous, avec un peu d'avance quand même pour les mises en page et autres besognes, au fil de ses envois. Il s'agira d'inédits destinés à une publication ultérieure. Ces textes seront évidemment protégès par un copyright.

Allons nous asseoir à l'ombre d'un grand arbre et vivons un rêve éveillé. Nous avons le droit de réagir et de mettre notre grain de sel.

Écoutez avec moi, la voix de la Conteuse.

Ariaga

16/07/2013

Francofolies de la Rochelle

photo,la rochelle,francofolies,arts,spectacle,musique

J'ai chaud ...je manque de sommeil ...je n'ai pas encore rédigé la suite de la note précédente ... Que dire pour me faire pardonner ? Que je réside à quelques centaines de mètres de la grande scène, en plein air, Saint Jean d'Acre des Francofolies de la Rochelle et que, vu la force de la sono, je profite jusque à une heure avancée de la nuit de TOUS les concerts, comme si j'y étais. Il y a de très bons moments, d'autres moins bons et je m'épuise un peu.

Pour me faire pardonner je vous ai pris une photo.Vous pouvez cliquer pour l'agrandir.

Vous pouvez aussi aller chez mon amie Élisabeth qui , tout a fait dans l'esprit des voyages en pays imaginaires, a écrit un très joli texte intitulé  : Au pays de Zénia.

Ariaga

09/07/2013

Se creuser la tête

écriture,société,la rochelle, musée des automates,philosophie,rêve,voyage,clown

Photo prise au Musée des Automates de la Rochelle

Fini de faire des bulles, il est temps de se creuser la tête pour trouver le thème de notre habituel voyage d'été au beau pays des vacances imaginaires.

Je rappelle que le Laboratoire ne prend pas de vacances. Je crois que c'est le moment où il faut être présent pour ceux qui continuent la même vie, parfois très difficile. Je pense aux privés de liberté, hospitalisés, sans moyens financiers, solitaires, déprimés ...

Alors où allons nous aller cet été ? Je dis nous car j'ai la chance que des habitués du blog m'aident à distraire des lecteurs un peu différents, silencieux mais nombreux. Après des cogitations rendues difficiles par la chaleur, que je supporte mal, un thème entre le rêve et la science fiction m'est venue à l'idée alors que je relisais un chapitre du livre de Jacques Van Herp : Panorama de la science-fiction. Ce chapitre s'intitulait : les mondes défunts et les mondes cachés. J'ai pensé que l'imaginaire pouvait se donner du bon temps sur ce thème. 

En attendant que des histoire s'écrivent, je vous raconterai ce chapitre qui vous montrera que, depuis l'Antiquité, on rêve sur ces mondes perdus, inventés, différents ...

Et bientôt embarquement pour ailleurs ...

Ariaga

Je vous signale que dorénavent vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir.

 

 

16/05/2013

Mettre les voiles

échelle dans les voiles.jpg

En ce moment, je me sens un peu étouffée par la vie des blogs, besoin de me renouveler, besoin de silence, de méditation, de réflexion. Alors je vais, pour quelque temps, mettre les voiles vers l'intérieur et oublier l'extérieur. Quand j'entendrai à nouveau une belle musique à l'oreille de mon coeur, je reviendrai.

Ariaga

 

01/05/2013

Le travail du pinceau

peinture,bateau,insolite,art,la Rochelle

À terre, à côté d'un bateau, j'ai vu, oublié, un pinceau. Il était encore imprégné d'une collante matière qui commençait tout juste à sécher et de vives couleurs palissaient en éclaboussures sur le sol buvard.

Il allait rester là oublié, piétiné, jeté. Pour lui pas de voyage sur l'océan, pas  de voiles gonflées, pas de bruits de vagues sur la coque.

Mais il avait beaucoup servi et le Service peut être le plus beau des voyages pour celui qui comprend le sens de ce mot.

   Ariaga

 

08/03/2013

Île de Ré rêvée

mettre les voiles.jpg

En souvenir du grand voyage imaginaire du navire l'Évasion, que nous avons accompli cet été avec quelques amis du Laboratoire, je vous propose de mettre les voiles cap sur l'île de Ré.

La voie ancienne.jpg

Loin des troupeaux de touristes et des boutiques de souvenirs nous avons suivi les voies anciennes qui mènent vers une fin de terre où l'on peut encore espérer, qui sait ? voir passer les grandes baleines et où la pierre se lit comme un livre d'histoire.

alpinistes du ciel.jpg

Nous sommes passé par un lieu où les habitants grimpent aux amers clochers noircis pour nettoyer le chemin d'un inatteignable ciel ...

croix dans la mer.jpg

Nous avons vu tant de choses, amis du rêve,

même des croix sur les eaux, des croix en  marche vers l'horizon ...

mandalà sur Rè.jpg

Et, vous ne le croirez pas, nous avons plongé dans l'or liquide d'un Mandala où se promenait un fantôme de Jung ...

Ariaga

 

 

15/02/2013

Femme dans le miroir

Musée,automates,art,insolite,photo

Photo prise au Musée des Automates de la Rochelle

Comme il est loin le temps, où elle jouait aux billes, avec le coeur fragile, d'inconsistants amants.

Comme il est loin le temps, où elle croyait savoir, qui était celle femme, improbable reflet, dans le froid du miroir.

Comme il est là le temps, où explose l'image, en ne laissant que ruines, qu'il va falloir raser, avant de reconstruire ...

Ariaga

 

 

07/02/2013

Écrire ?

automate écrivain.jpg

Je me pose une question et je pense que je partage cette interrogation avec certains de ceux qui ont des blogs. Pourquoi continuer à écrire alors que la vie passe à toute vitesse et que cela demande du temps et de la réflexion ? S'agit-il d'une sorte d'automatisme qui pousse à avoir besoin de s'exprimer. J'ai pris la photo qui illustre cette note au Musée des automates de la Rochelle, cela à peut-être un sens caché mais je ne suis pas convaincue par cette idée d'une espèce de "toc" de l'écriture.

Besoin de reconnaissance au niveau de la "persona", au sens où l'entend Jung. De ne pas être perdu dans la masse des anonymes. C'est possible mais, personnellement cela ne m'apporte pas de réponse car justement je tiens beaucoup à  ... l'anonymat !

Impression de délivrer un enseignement qui peut être utile à d'autres. Je n'aime pas le mot enseignement. J'ignore pourquoi, mais quand l'alchimique oiseau siffle ce mot à mon oreille, j'entends "saignement".

Dans écrire il y a aussi un cri. Un cri très fort perçant les barrières des sons, le déluge des mots, les épidémies des informations. Un cri de résistance. Hélas les cris trop perçants finissent le plus souvent par détruire les hurleurs. Je ne suis pas assez courageuse pour incarner les mots de Nietzsche : "Dis ta parole et brises toi".

Alors si il n'y a là ni assuétude, ni désir de reconnaissance, ni besoin de transmettre un enseignement, ni le courage de la mise en danger, pourquoi continuer à venir ici régulièrement, amis lecteurs, vous déposer mes mots depuis près de sept ans. 

En panne de réponse, je suis allée faire un tour au bord de la mer pour m'aérer la tête. Poussée par le grand vent, je suis vite revenue me mettre devant mon cher athanor ordinateur, j'avais vraiment ENVIE,  et là j'ai compris, c'est tout simplement pour le PLAISIR.

Ariaga

 

 

 

01/02/2013

La lumière du noir

Les lumières.jpg

Quand la lumière est absente ou incertaine et que pour un temps on demeure dans l'envers du bonheur.

Quand une vitre d'angoisse nous sépare de la beauté de ce qui est.

Quand on ne sait plus déguster la saveur de la vie et que l'on remâche sans cesse le goût de l''amer.

Ce n'est rien, amis.

Rien que brindilles de moments qui n'attendent que la lumière du noir pour s'envoler et se consumer joyeusement dans l'inépuisable coeur de feu qui brûle au Centre de notre véhicule terrestre.

Ariaga

 

18/01/2013

Connexions ...

les deux boules.jpg

Il y a des moments dans la vie où les connexions sont difficiles. C'est ce qui se passe en ce moment pour moi. Par exemple j'ai les plus grandes difficultés à avoir une ligne téléphonique.J'ai réussi enfin à trouver un petit coin où je peux emprunter un nid, tel le coucou.Mais je ne peux pas abuser de cette hospitalité.

Ces difficultés me remplissent d'espoir car j'ai remarqué que, plus le cheminement vers le but à atteindre est semé d'embûches, plus le résultat de la quête est gratifiant. J'ai pris quelques photos qui pour moi illustrent la situation actuelle. La première, me représente sous la forme de la petite boule rêvant de grossir ...

oeuvre d'art murale.jpg

Ici, au centre de cette oeuvre d'art murale je vois le Maman !  que je crie quand je suis à bout de nerfs car j'ai une facheuse tendance à rendre ma défunte mère responsable de tous mes maux ...

la promenade.jpg

Enfin, Je termine sur une note optimiste : celle des moments de beauté de la promenade et de la méditation.

Je vous remercie tous pour le soutien que vous m'apportez en ne délaissant pas le Laboratoire pendant ces moments un peu chaotiques.

Ariaga