UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/04/2011

Le combustible de l'athanor

Les tuyaux de la communication.jpg

 

En ces temps où l'on parle beaucoup de facture énergétique, c'est le moment de réfléchir  un peu au fonctionnement du blog du Laboratoire du Rêve et de l'Achimie Spirituelle car ce fonctionnement n'a pas beaucoup évolué depuis les débuts en 2006. Il y a de très anciens liens, dont certains inactifs ou partis butiner ailleurs. Les textes sont moins "didactiques" et les humeurs d'Ariaga plus variable. C'est la vie ! 

Certains changements vont se produire, progressivement, et il aura peut-être des moments où le blog sera un peu en désordre ...

Pour ceux qui continuent à vouloir s'instruire au sujet de C.G.JUNG , j'ai trouvé un blog excellent avec lequel je suis en empathie. Il s'agit du blog de Jean BISSUR : Autour de Carl que vous trouverez dans mes liens ou en cliquant ici sur le nom. Vous avez aussi beaucoup d'anciens textes du Laboratoire et Jung ne sera pas abandonné. Sur l'autre blog, Extraits du Laboratoire, vous trouverez, parallélement aux textes publiés ici, des citations extraites de la correspondance de Jung ou d'ouvrages un peu "difficiles" à lire en entier. Ces citations seront signalées à la fin des notes. L'athanor du Laboratoire ne manquera pas de combustible.

Comme il faut faire des économies d'énergie, il y  aura aussi une simplification et quelques élagages dans les listes de liens qui sont trop nombreuses. Le maximum sera réuni dans la même liste dont l'ordre alphabétique sera régulièrement inversé pour que les premiers deviennent les derniers et inversement ... En effet, on va rarement prospecter au bout d'une liste de liens, idem pour aller en visite sur les blogs amis.

Avec le temps le blog évoluera encore, ce seront des surprises, le sel de la vie.

Ariaga

24/03/2011

Reflets dans le port de Morlaix

photo,art,écriture,bretagne,nature,port,eau

 

Le Laboratoire, pour cause de surchauffe des machines va tourner au ralenti une semaine ou deux. Pour vous faire patienter voici une photo du port de la ville où se situe l'athanor.

Ariaga

17/03/2011

Numineux, numinosité

 

écriture,culture,spiritualité,jung,religion,photo

 

Souvent utilisé par C.G.Jung, qui semblait en avoir une expérience personnelle, le terme de numineux est d'abord employé et défini par Rudolf Otto dans son livre Le sacré (trd. fr. Payot 1949).

Le numineux, dont on voit l'expression, par exemple, dans l'Ancien Testament, saisit Moïse quand il est obligé de se "voiler la face" tellement il craint la vision d'Elohim. Il s'agit d'un sentiment-sensation au delà de la raison , un sentiment à la limite de la terreur qui donne un grand frisson.  On peut dire que l'on se trouve en un point où se rencontrent le vertige de l'irrationnel, le mystère, l'effroi mystique, le fascinant et aussi l'impression d'être une faible créature devant l'absolue supériorité d'une puissance.

Quand Jung dit ressentir un sentiment de numinosité c'est peut-être, tout simplement, que cet homme au caractère fort, qui n'aimait rien tant que comprendre, se trouve au bord du gouffre de ce qui dépasse l'entendement.

Ariaga

01/02/2011

Ombre et lumière

 

écriture,blog,alchimie,philosophie,santé,photo

 

La lumière recommence à briller, forte, et peut être aussi douloureuse que l'ombre. Elle dessine le chemin de la remontée de ce puits si profond que, même si on se penche, on ne voit plus rien. Le cheminement est spiralique et demande un retour en arrière, aux débuts de la création de ce blog, quand Ariaga n'avait pas de Je, quand Ariaga était Elle.

Le Laboratoire va, dans un temps indéterminé, ouvrir à nouveau ses portes avec des textes courts mais plus fréquents. Quitter l'état sauvage et avoir la courtoisie d'aller voir ce que sont devenus les blogs amis, ce sera la première recherche.

Quand un navire a été longtemps immobile dans le port il faut soigneusement gratter la rouille de sa coque. 

Ariaga

21/12/2010

Fermeture pour travaux

 

carrelage à la croisée des chemins.jpg

Le Laboratoire du Rêve et de l'Alchimie Spirituelle va fermer pour une durée indéterminée. Son animatrice, Ariaga, ne se sent plus, pour l'instant, à la hauteur de la tache qu'elle s'était fixée aux débuts de ce blog. Pour que elle retrouve l'amour d'elle même et des autres, comme le demandait le "message" de C.G.Jung publié dans la note précédente, elle doit rassembler les morceaux du puzzle éparpillés dans la nuit obscure dans laquelle elle chemine pour le moment.

 

Retrouver un regard émerveillé sur ce qui est.

Rentrer en relation avec de nouvelles personnes 'réelles".

Reconstruire le temple intérieur avec des matériaux solides.

Ariaga doit redevenir un outil dont la fonction est de tenter d'élever le niveau de conscience de ceux qui la lisent et non, comme c'est le cas en ce moment, une personne qui expose ses états d'äme. Il existe pour cela des blogs, dont certains excellents, où l'intimité du rédacteur est étalée mais cela n'est pas le but du Laboratoire. À la place du lieu de recherche où brûlait l'athanor elle a édifié un château de sable qui s'effondre comme une dune fragile.

Rien n'est perdu, la lumière peut revenir et l'Amour est indestructible. Si retour il y a ce sera, comme dans les premières années, un travail de fourmi, une patiente transmutation. Ariaga, en tant que personne, doit juste redevenir celle qui fournit le combustible au fourneau des Philosophes de la Nature. En attendant je vous laisse, Amis, connus et inconnus, le soin d'entretenir la flamme.

Ariaga

 

 

 

 

13/12/2010

Un cadeau de C.G.Jung

 

bateau double.jpg

 

D'abord, je dois vous dire que, à force de déballer des cartons de livres et de me demander où j'allais bien pouvoir les ranger, leur seule vue me donnait la nausée et que la contemplation du vide était, ces derniers temps, ma principale occupation. Et puis, comme tout à une fin, même les meilleures choses, j'ai reçu, hier, une sorte de coup de pied au coeur et je me suis dirigée vers les étagères où mon cher Carl Gustav occupait une place scandaleusement spacieuse vu les restrictions imposées par mon nouveau logement. Toujours houspillée intérieurement, j'ai choisi au hasard un livre, c'était le dernier tome de la Correspondance que j'ai ouvert, toujours de manière aléatoire ... 

Il s'agissait d'une lettre écrite par Jung, alors âgé de 84 ans, en réponse à celle d'une dame qui lui avait parlé d'un rêve. Cette lettre, j'ai eu le sentiment, immodeste mais profond, qu'elle m'était adressée, que c'était un message, un cadeau du vieux Jung lassé, probablement même très en colère, de voir une fidèle amie oublier la beauté de la vie et éprouver peu d'estime envers sa propre personne. Ce texte à eu sur moi un effet choc et aussi des tas de prolongements comme un caillou qui ricoche sur une eau trop lisse. Je vous le livre sans autre commentaire que cette introduction un peu trop personnelle mais qui sait, "Ariaga" doit peut être accepter de donner un peu plus d'elle même ... et ne pas oublier Carl Gustav Jung dans les pas duquel elle avait affirmé marcher quand elle écrivait son " À propos ".

(...) Votre rêve à propos de X signifie surtout qu'il serait bon pour vous d'apporter à vous -même quelque attention aimante et d'être vous-même ce que X signifie pour vous en tant que personnage intérieur. En d'autres termes : préoccupez-vous de vous-même plutôt que des autres ; voyez et comprenez ce que vous faites plutôt que ce que font les autres selon vous. Sinon vous serez accusée de vouloir intervenir avec votre volonté de puissance. Cette dernière serait la compensation d'un douloureux sentiment d'inferiorité. Soyez donc aimable, patiente et compréhensive envers vous-même. Si vous avez le sentiment de ne pas vous suffire à vous-même, donnez vous la chance de considérer que cela vous est possible, même si vous n'y croyez pas  ; efforcez vous au moins d'avoir cette amabilité envers vous-même. Vous ne pouvez faire preuve d'amabilité et de compréhension envers les autres si vous n'en montrez pas envers vous même. Ceci est tout à fait sérieux. C'est là le fardeau que nous avons à porter : vivre la vie que nous avons à vivre. " (...)

C.G.Jung, 24 Septembre 1959

J'ajouterai vivre la vie que nous avons à vivre sans penser qu'elle n'a plus de sens parce que nous avons cessé d'être celui qui aide l'autre à se maintenir en vie. C'était sa vie et nous avons notre vie.

Ariaga



 

 

28/11/2010

Photos de l'état des lieux!

Les mots ne viennent pas encore alors, pour vous faire patienter, quelques photos ....

 

La montée des marches.jpg

Constat du nombre de marches qu'il me reste encore à monter pour "assimiler" le changement de vie.

après le déménagement.jpg

Constat partiel du travail de rangement nécessaire

 

ruines et rivière.jpg

Constat "symbolique" de mon état psychique !

 

Je vous embrasse tous, en vous remerçiant de votre fidélité et je vais, si internet ne me joue pas trop de tours, entamer un long voyage sur les blogs amis.

Ariaga

 

 

 

 

26/10/2010

Déménagement

 

voyage dans une bouteille.jpg

 

Sortir le bateau de la bouteille où il était enfermé depuis des temps ...

Pas facile de vider une maison de tout ce qui s'est accumulé au long des annnées et surtout des souvenirs de l'autre tant aimé qui est parti vers les contrées inconnues de la mort.

Pas facile de réduire de moitié le volume des "biens" auxquels on était attaché.

Et la poussière derrière les meubles, les livres dont on se demande ce qu'ils peuvent bien faire dans sa bibliothèque. Je n'ai quand même pas été assez stupide pour perdre mon temps à lire toutes ces bétises ?

Et les objets qui parlent fort et rendent les yeux humides.

Oui, il va falloir sortir de la bouteille et affronter le guerrier armé de l'extérieur. Être privée quelques temps d'Athanor ordinateur qui ira faire une cure de désintoxation car il a été trop sollicité.

Je l'ai écrit tellement souvent : "Il faut vider le vase pour le remplir", à moi de mettre ces belles paroles en pratique.

Ariaga

 

Bateau en bouteille.jpg

 

 

23/09/2010

Quatrième anniversaire du Laboratoire

 

Coeur de fleur.jpg

 

Le laboratoire du Rêve et de l'Alchimie Spirituelle va rentrer, en cette fin du mois de Septembre, dans sa cinquième année. Il y a eu des hauts et des bas mais je dois dire que, pour un blog qui n'est pas toujours aisé à suivre, vous avez été, chers lecteurs, nombreux et fidèles. Je vous en remercie.

Le coeur de cette fleur symbolise la relation à l'autre. Vous êtes venus vers moi, même quand je vous avais délaissés, vous m'avez soutenue en ces derniers temps si difficiles et m'avez aidée à ne pas perdre le CENTRE, l'essentiel, la foi en la vie et en la pérennité de l'Amour. Cette fleur est à vous tous et je vous embrasse en espérant le faire encore dans un an.

Ariaga

 

07/09/2010

Rentrée : les séries de rêves

 

Rêve de plume.jpg

 

Arrive la vraie rentrée du Laboratoire du Rêve et de l'alchimie Spirituelle. Nous allons reprendre un sujet qui m'est cher : l'étude des séries de rêves. Il  a quelques mois, avant que n'intervienne un moment douloureux de ma vie, j'avais commencé ce travail en vous proposant chaque semaine un rêve, extrait chronologiquement d'une série.  J'accompagnais le rêve de pistes d'interprétation mais vous êtiez libres de contempler le rêve comme un "objet" onirique vous appartenant.

Le fil a été cassé et si vous voulez retrouver ce fil, ou si vous êtes un nouveau lecteur de ce blog, je vous propose de retourner sur les notes suivantes, au moins la première, sur lesquelles je vous mets un clic lien.

L'enseignement des séries de rêves

Le rêve initial.

Le rêve du boulanger professeur de piano.

Le rêve du beau paysage vert.

Pour ceux qui ne s'intéressent pas aux rêves, je proposerai entre ces rêves, de courts textes, poèmes, pensées, etc...

À très bientôt

Ariaga

31/08/2010

Faire le ménage au Laboratoire

 

Descente de la rivière.jpg

 

Nous avons voyagé une partie de l'été, loin du Laboratoire du Rêve et de l'Alchimie Spirituelle, emportés sur les ailes des mots de la langue des oiseaux. Maintenant il est temps d'observer une petite pause pour se ressourcer avant de reprendre les travaux, en particulier ceux sur les séries de rêves, que vous avez la gentillesse, amis lecteurs, de suivre et, parfois, de commenter.

Expulser la poussière, redonner du brillant aux vases et cornues, attiser le feu de l'athanor pour que la cuisson redevienne plus vive, accumuler le combustible, déboucher le trou dans le toit par lequel devra souffler l'inspiration poétique, brosser le prie-Dieu de l'oratoire, et aussi faire le ménage en moi pour que les oreilles de mon coeur entendent mieux les paroles du vieil alchimiste murmureur ... Il y a du travail !

À bientôt

Ariaga

11/07/2010

Regarder les roses devant la fenêtre

roses devant la fenêtre.jpg

Il me vient une envie de quitter le nid réconfortant de la maison, de recoller mes morceaux, pour retrouver cette nature qui m'était si chère et ces Autres dont je me suis éloignée depuis un temps que je mesure mal. Oh ! ce n'est pas encore le grand courage qui me lançait les autres étés dans de lointains voyages imaginaires. Je dois juste entrouvrir le rideau et  regarder avec amour les roses devant la fenêtre et, si je suis la pente de mon coeur, cet amour deviendra si vaste qu'il me conduira vers tous les possibles.

Je vais prendre mon sac à dos et je vais aller le remplir à la source des blogs de mes amis. J'espère que cela sera le début d'un nouveau départ...

Ariaga

18/06/2010

L'herbe Ariaga

L'herbe Ariaga cherche la lumière.jpg

La fragile herbe Ariaga, celle là même qui se croyait si forte,

tombée comme un vieux chiffon

dans les boueuses profondeurs aquatiques du chagrin,

délitée par le sel des larmes,

remonte doucement vers la lumière.

 

Où est la surface, elle l'ignore,

elle flotte dans le ventre maternel des eaux,

elle grandit, elle s'enfante,

poussée par le courant vers le monde extérieur

et revient, tel un esprit malicieux,

le vieux démon de la curiosité...

Ariaga

 

03/06/2010

Les anneaux du Roi et de la Reine

 



Les anneaux des amants.jpg
Écrire, je ne peux pas encore car je me sens amputée. Alors, juste pour vous remercier, précieux amis, de vos commentaires, mails et pensées, une simple photo, reflet d'un état alchimique. Elle exprime meiux que les mots ce que je ressens.

A bientôt j'espère...

Ariaga

01/04/2010

Et puis voici des fleurs...

fleurs à l'orée du bois.jpg

Pour vous amis lecteurs,

vous qui vous demandez si Ariaga pense à ceux

qui préfèrent les simples textes sortis du coeur,

qui souffrent en silence de nos longues et ennuyeuses cogitations

sur les séries de rêves,

voici ces quelques fleurs qui forment à l'orée du bois sombre

un bouquet de blanc pur et d'or pâle

dans le jardin de la nature.

Je mes suis bien gardée de les cueillir car le plus beau des vases

est celui de la terre

là où elles sont nées.

Je vous offre avec amour, celles qui annoncent les beaux jours

et j'espère, peut-être,

Que vous en rêverez...

Ariaga