UA-2100979-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2012

Évolution du Laboratoire

écriture,blog,philosophie,spiritualité,société,amour

Ces derniers mois ont été une période de réflexion et de remise en question du sens et de l'utilité du Laboratoire du Rêve et de l'Alchimie Spirituelle. J'ai même envisagé l'arret du blog. Environ  550 notes, 14000 commentaires (dont certains bien plus copieux que mes notes ...), beaucoup de photographies, tout cela a t-il une quelconque signification ? Probablement, on ne fait rien par hasard, mais je me sens de plus en plus insatisfaite dans mon travail de chercheur en voie d'évolution.

Je ne regrette rien mais je crois que je me suis trompée de chemin. Inconsciemment, j'avais le désir d'"enseigner" quelque chose, de faire évoluer mes lecteurs alors que c'était à moi de donner l'exemple. Comme l'avait fait C.G. JUNG à des périodes importantes de sa vie, je devais ÊTRE mon propre laboratoire, suivre le guide, écouter la voix. Je dois tout changer.

Comment se passera cette transformation ? Je ne sais encore comment procéder sur le plan pratique mais je pense que cela se fera en me laissant porter dans l'éternel présent du flot de la vie. Chaque jour apporte un fait marquant qui est une petite étape sur le chemin de l'évolution d'un être. Un nouveau regard sur le paysage extérieur et intérieur. Ce peut être une action, un livre ouvert au hasard, une citation, une pensée, une question, un texte lu sur un blog, un apport extérieur, une inspiration poétique, une simple photo que j'ai envie de partager. Ce sont ces "reflets" de mon errance sur les chemin de l'alchimie quotidienne que j'ai maintenant envie de verser ici dans la cornue.

Les notes pourront être quotidiennes ou non. Illustrées ou non. Commentées ou non selon votre bon vouloir mais je ne promets pas de toujours répondre. Voilà je vais un peu " casser" ce blog et instaurer le désordre (dés-ordre !)

Je vous laisse cette note deux ou trois jours pour que vous ayez le temps de la digérer ...

Je vous embrasse tous amis connus et inconnus.

Ariaga

28/04/2012

La vie après la mort

écriture,philosophie,blog,amour,photo,vie,mort

 

Cela fait aujourd'hui deux ans que mon amour, mon compagnon, a pris le train sans retour pour le voyage de l'autre côté de la vie.

Je l'envie car maintenant il sait, il voit, il comprend.

Et moi ? Je laisse lentement se détériorer mon corps et mon esprit dans un cocon d'évitement de la souffrance. Je n'avance pas, je suis plus morte que lui.

Ce matin, je sens comme une présence irritée, déçue : celle de celui qui m'aimait forte, de celui qui a compté sur moi pendant tellement longtemps pour l'aider à porter le poids de lourds handicaps.

Alors ... je vais accepter, pleurer toute la journée, laisser la douleur m'envahir, me vider, et puis, quand l'apaisement viendra, je vais, seule et confiante, reprendre le voyage de la vie. Pas dans un grand train, un petit vélo suffira, mais je pédalerai joyeusement pour que cette vie après la mort de l'autre ait enfin un sens.

Ariaga

26/03/2012

Pause pour grand nettoyage

Banc de repos 2.jpg

Besoin de nettoyer, gratter le fourneau, s'éloigner du monde virtuel, arrêter le caquetage mental et aller se reposer sur un banc pour profiter de la nature et du silence. Pour combien de temps ? Je ne sais.

Vous êtes tous dans mon coeur, amis connus et inconnus.

Ariaga

 

 

27/02/2012

Questions 4

écriture,philosophie,spiritualité,religion,nature,photo

 - Si on monte les marches très haut, ne peut-on pas perdre la mémoire de la terre ?

 

 - OÙ est le MOI ?

 

 Et aussi une question d'un lecteur, Phil4 : Comment donner Corps au Verbe ?

 

Ariaga

 

Sur mon autre blog, je vous propose un texte intitulé : Dans les caves des blogs.

15/01/2012

Quoi de neuf au Laboratoire?

écriture,culture,philosophie,Jung,nietzsche,blog

En ce début d'année, j'ai envie de vous donner des nouvelles du Laboratoire du Rêve et de l'Alchimie Spirituelle.

La fréquentation est plus que satisfaisante avec un fait marquant : De nouveaux "chercheurs" ont pris leurs habitudes ici, en particulier ceux qui n'ont pas eux mêmes de blog et ont trouvé un lieu où poser leurs mots.

Les commentaires sont amicaux, tendres, amusants, interpellant, pertinents et j'en passe ... Ils font beaucoup pour la vie du blog et sachez qu'ils me ravissent souvent, même si je ne peux pas toujours répondre à chacun.

Les liens sont nombreux et variés mais j'ai parfois du mal à les visiter tous régulièrement. Ma santé est variable, le temps n'est pas élastique et je dois en garder pour mes recherches sur Jung et l'alchimie et pas mal d'autres sujets. Il y a aussi la Vie qui passe à toute vitesse et que je veux encore un peu regarder dans les yeux.

Pour le contenu du blog, j'ai été très stimulée ces derniers temps par la qualité de blogs amis. Je dois un peu redresser la barre pour ne pas perdre de vue l'horizon. Je sais que beaucoup d'entre vous aiment les petits poèmes, les questions courtes, les pensées, bref ce qui se lit et s'assimile d'un simple coup d'oeil. Moi aussi j'aime cela mais, pour un petit moment,  je vais les décevoir en poursuivant le travail sur Jung et Nietzsche. Ce sera une suite de notes assez rapprochées, pour ne pas perdre le fil, avec des rappels de notes plus anciennes. Pour ceux qui ne seraient pas intéressés, je comprendrai que vous passiez votre chemin pendant quelque temps. Mais, même si vous n'avez pas envie de lire vous pouvez venir dire bonjour, cela me fera chaud au coeur.

À très bientôt

Ariaga

Vous pouvez lire sur mon autre blog un poème intitulé : L'inexprimable ami.

 

30/12/2011

Voeux alchimiques

LAUREvoeux.JPG

Illustration ÉPHÊME

Pour la nouvelle année, mon cadeau sera cette belle peinture d'un habitué du Laboratoire.

En cette période où le monde semble en pleine mutation, où l'agitation et la surconsommation des fêtes laissent peu de place à l'alchimie spirituelle, peut être certains d'entre vous auront-ils envie de godiller vers la grotte où se réunissent quelques inspirateurs du Laboratoire. Le parcours est charmant et plein de surprises. Passant par cette porte étroite où ils pourront se glisser avec leur barque ils trouveront entre autres, le vieil alchimiste qui parle à l'oreille de mon cœur, le cher Carl Gustav, les poètes voyants, les explorateurs de vies et les nombreux "artistes" qui accomplissent modestement l'Oeuvre. Je souhaite un bon voyage à tous ceux qui se rendront dans ce lieu de méditation que l'on peut atteindre en empruntant un transport gratuit : l'imagination. Pour d'autres qui n'aimeraient pas les grottes, je leur propose d'aller s'asseoir sous l'Arbre des Philosophes. C'est un peu escarpé pour y parvenir mais ils seront récompensés !

Loin des ripailles, accessible à tous, voilà ce que je vous suggère pour la nouvelle année 2012. Même si cela ne dure que quelques minutes, vous en retirerez de la joie. Et que cela ne vous empêche pas de réveillonner, si vous en avez la possibilité, mais votre cœur sera plus léger car, par votre méditation, vous aurez fait un cadeau à ceux qui qui n'ont rien, ou si peu ...

Je vous embrasse tous amis connus et inconnus.

Ariaga

17/12/2011

En voyage ...

écriture,noël,vacances,blog,photo,Bretagne,humour

 

Depuis un nombre d'années auquel j'évite de penser, immobilisée par les circonstances de la vie, j'ai écrit de nombreuses notes sur "les vacances dans la tête". C'est fini ! Je vais partir en voyage, quitter mes rivages bretons pour aller respirer l'air des montagnes.

Je ne pars pas dans un désert et j'aurai un oeil sur le Laboratoire quand je rencontrerai un ordinateur mais je n'aurai pas accès à mes mails.

Je pense, pour l'avoir expérimenté, à ceux qui, pour des raisons diverses, ne peuvent voyager. En pensée, je les invite à m'accompagner.

Si vous avez un petit manque de nourriture sur ce blog, vous pouvez fouiller dans les archives. Il y a plus de 500 notes, 13000 commentaires, dont certains fort copieux. Vous pouvez aussi aller sur le blog de Jean BISSUR, "autour de Carl" que j'apprécie particulièrement.

Je vous souhaite le meilleur pour les jours qui viennent et j'espère pouvoir donner quelques nouvelles sur vos blogs et aussi avoir l'opportunité de vous souhaiter, sur ce blog, une bonne année.

Je vous embrasse tous, amis connus et inconnus.

Ariaga

05/09/2011

La rentrée au Laboratoire

blog,écriture,philosophie,rentrée,humour,culture,photo

Pour prolonger les vacances du Laboratoire du rêve et de l'alchimie spirituelle, jouons encore un peu en "langue des oiseaux" sur le mot RENTRÉE.

La rentrée, c'est RE ENTRER . Il s'agit donc d'un lieu déjà connu où l'on est déjà entré. On peut aussi entendre ANTRE que je vois bien comme un endroit où se retirer pour réfléchir en paix. Des bêtes féroces peuvent aussi y habiter ... . Je vois aussi ENTRE, un mot lien, intermédiaire, ce qui se passe sur ce blog entre vous et moi, cette alchimie plus ou moins réussie qui dure depuis six ans ce qui me fait entendre AN. Les années passent et il faut toujours re-commencer, re-entrer.

Oui, il y a toujours plus à dire, les mots sont inépuisables quand on commence à les tricoter ...

Alors cette rentrée ? je me suis aperçue en jetant un coup d'oeil sur des textes de rentrée ou de retour après une absence, que, à chaque fois, j'arrivais toute gonflée d'idées de changement, d'annonces péremptoires, de résolutions définitives. Par exemple, après une éclipse, j'avais décidé de m'effacer en tant que personne, de bannir le Je, de faire de Ariaga une Elle. Je me suis rendue compte, quand le lumière estivale a rendu quelque activité à ce qui me restait de neurones, que c'était une ridicule prétention ! C'est juste une jolie manière de poétiser.  Je réponds aux commentaires, je circule sur les blogs, je ne suis pas un pur esprit ...

J'ai quand même pris pour cette rentrée une unique résolution : Ne prendre aucune résolution car on ne les tient pas et après on s'en veut et même, parfois, on en veut aux autres.

Le laboratoire va donc continuer sa petite vie un peu chaotique, au grè de mes envies, de mes inspirations et de celles de ceux qui apportent leur combustible pour que l'Athanor ne s'éteigne pas.

Je vous embrasse tous, amis connus et inconnus, et bon courage pour ceux qui ont des rentrées fatiguantes et difficiles.

Ariaga

 

03/07/2011

Vacances de rêve

écriture,rêve,vacances,photo,poésie,société

Photo ÈPHÊME

Voici venir le temps de donner vie aux rêves et de partir en vacances sur les chemins de la réalité. Je laisse aux fidèles lecteurs les clefs du Laboratoire et le soin d'entretenir un petit feu dans l'athanor. Quand je serai usée par les frottements au monde je reviendrai, les poumons tout gonflés d'absence, souffler sur les braises de l'imaginaire.

Une pensée pour tous ceux qui partent et, encore plus, pour ceux qui, pour diverses raisons, ne partent pas.

Ariaga

07/04/2011

Le combustible de l'athanor

Les tuyaux de la communication.jpg

 

En ces temps où l'on parle beaucoup de facture énergétique, c'est le moment de réfléchir  un peu au fonctionnement du blog du Laboratoire du Rêve et de l'Achimie Spirituelle car ce fonctionnement n'a pas beaucoup évolué depuis les débuts en 2006. Il y a de très anciens liens, dont certains inactifs ou partis butiner ailleurs. Les textes sont moins "didactiques" et les humeurs d'Ariaga plus variable. C'est la vie ! 

Certains changements vont se produire, progressivement, et il aura peut-être des moments où le blog sera un peu en désordre ...

Pour ceux qui continuent à vouloir s'instruire au sujet de C.G.JUNG , j'ai trouvé un blog excellent avec lequel je suis en empathie. Il s'agit du blog de Jean BISSUR : Autour de Carl que vous trouverez dans mes liens ou en cliquant ici sur le nom. Vous avez aussi beaucoup d'anciens textes du Laboratoire et Jung ne sera pas abandonné. Sur l'autre blog, Extraits du Laboratoire, vous trouverez, parallélement aux textes publiés ici, des citations extraites de la correspondance de Jung ou d'ouvrages un peu "difficiles" à lire en entier. Ces citations seront signalées à la fin des notes. L'athanor du Laboratoire ne manquera pas de combustible.

Comme il faut faire des économies d'énergie, il y  aura aussi une simplification et quelques élagages dans les listes de liens qui sont trop nombreuses. Le maximum sera réuni dans la même liste dont l'ordre alphabétique sera régulièrement inversé pour que les premiers deviennent les derniers et inversement ... En effet, on va rarement prospecter au bout d'une liste de liens, idem pour aller en visite sur les blogs amis.

Avec le temps le blog évoluera encore, ce seront des surprises, le sel de la vie.

Ariaga

24/03/2011

Reflets dans le port de Morlaix

photo,art,écriture,bretagne,nature,port,eau

 

Le Laboratoire, pour cause de surchauffe des machines va tourner au ralenti une semaine ou deux. Pour vous faire patienter voici une photo du port de la ville où se situe l'athanor.

Ariaga

17/03/2011

Numineux, numinosité

 

écriture,culture,spiritualité,jung,religion,photo

 

Souvent utilisé par C.G.Jung, qui semblait en avoir une expérience personnelle, le terme de numineux est d'abord employé et défini par Rudolf Otto dans son livre Le sacré (trd. fr. Payot 1949).

Le numineux, dont on voit l'expression, par exemple, dans l'Ancien Testament, saisit Moïse quand il est obligé de se "voiler la face" tellement il craint la vision d'Elohim. Il s'agit d'un sentiment-sensation au delà de la raison , un sentiment à la limite de la terreur qui donne un grand frisson.  On peut dire que l'on se trouve en un point où se rencontrent le vertige de l'irrationnel, le mystère, l'effroi mystique, le fascinant et aussi l'impression d'être une faible créature devant l'absolue supériorité d'une puissance.

Quand Jung dit ressentir un sentiment de numinosité c'est peut-être, tout simplement, que cet homme au caractère fort, qui n'aimait rien tant que comprendre, se trouve au bord du gouffre de ce qui dépasse l'entendement.

Ariaga

01/02/2011

Ombre et lumière

 

écriture,blog,alchimie,philosophie,santé,photo

 

La lumière recommence à briller, forte, et peut être aussi douloureuse que l'ombre. Elle dessine le chemin de la remontée de ce puits si profond que, même si on se penche, on ne voit plus rien. Le cheminement est spiralique et demande un retour en arrière, aux débuts de la création de ce blog, quand Ariaga n'avait pas de Je, quand Ariaga était Elle.

Le Laboratoire va, dans un temps indéterminé, ouvrir à nouveau ses portes avec des textes courts mais plus fréquents. Quitter l'état sauvage et avoir la courtoisie d'aller voir ce que sont devenus les blogs amis, ce sera la première recherche.

Quand un navire a été longtemps immobile dans le port il faut soigneusement gratter la rouille de sa coque. 

Ariaga

21/12/2010

Fermeture pour travaux

 

carrelage à la croisée des chemins.jpg

Le Laboratoire du Rêve et de l'Alchimie Spirituelle va fermer pour une durée indéterminée. Son animatrice, Ariaga, ne se sent plus, pour l'instant, à la hauteur de la tache qu'elle s'était fixée aux débuts de ce blog. Pour que elle retrouve l'amour d'elle même et des autres, comme le demandait le "message" de C.G.Jung publié dans la note précédente, elle doit rassembler les morceaux du puzzle éparpillés dans la nuit obscure dans laquelle elle chemine pour le moment.

 

Retrouver un regard émerveillé sur ce qui est.

Rentrer en relation avec de nouvelles personnes 'réelles".

Reconstruire le temple intérieur avec des matériaux solides.

Ariaga doit redevenir un outil dont la fonction est de tenter d'élever le niveau de conscience de ceux qui la lisent et non, comme c'est le cas en ce moment, une personne qui expose ses états d'äme. Il existe pour cela des blogs, dont certains excellents, où l'intimité du rédacteur est étalée mais cela n'est pas le but du Laboratoire. À la place du lieu de recherche où brûlait l'athanor elle a édifié un château de sable qui s'effondre comme une dune fragile.

Rien n'est perdu, la lumière peut revenir et l'Amour est indestructible. Si retour il y a ce sera, comme dans les premières années, un travail de fourmi, une patiente transmutation. Ariaga, en tant que personne, doit juste redevenir celle qui fournit le combustible au fourneau des Philosophes de la Nature. En attendant je vous laisse, Amis, connus et inconnus, le soin d'entretenir la flamme.

Ariaga

 

 

 

 

13/12/2010

Un cadeau de C.G.Jung

 

bateau double.jpg

 

D'abord, je dois vous dire que, à force de déballer des cartons de livres et de me demander où j'allais bien pouvoir les ranger, leur seule vue me donnait la nausée et que la contemplation du vide était, ces derniers temps, ma principale occupation. Et puis, comme tout à une fin, même les meilleures choses, j'ai reçu, hier, une sorte de coup de pied au coeur et je me suis dirigée vers les étagères où mon cher Carl Gustav occupait une place scandaleusement spacieuse vu les restrictions imposées par mon nouveau logement. Toujours houspillée intérieurement, j'ai choisi au hasard un livre, c'était le dernier tome de la Correspondance que j'ai ouvert, toujours de manière aléatoire ... 

Il s'agissait d'une lettre écrite par Jung, alors âgé de 84 ans, en réponse à celle d'une dame qui lui avait parlé d'un rêve. Cette lettre, j'ai eu le sentiment, immodeste mais profond, qu'elle m'était adressée, que c'était un message, un cadeau du vieux Jung lassé, probablement même très en colère, de voir une fidèle amie oublier la beauté de la vie et éprouver peu d'estime envers sa propre personne. Ce texte à eu sur moi un effet choc et aussi des tas de prolongements comme un caillou qui ricoche sur une eau trop lisse. Je vous le livre sans autre commentaire que cette introduction un peu trop personnelle mais qui sait, "Ariaga" doit peut être accepter de donner un peu plus d'elle même ... et ne pas oublier Carl Gustav Jung dans les pas duquel elle avait affirmé marcher quand elle écrivait son " À propos ".

(...) Votre rêve à propos de X signifie surtout qu'il serait bon pour vous d'apporter à vous -même quelque attention aimante et d'être vous-même ce que X signifie pour vous en tant que personnage intérieur. En d'autres termes : préoccupez-vous de vous-même plutôt que des autres ; voyez et comprenez ce que vous faites plutôt que ce que font les autres selon vous. Sinon vous serez accusée de vouloir intervenir avec votre volonté de puissance. Cette dernière serait la compensation d'un douloureux sentiment d'inferiorité. Soyez donc aimable, patiente et compréhensive envers vous-même. Si vous avez le sentiment de ne pas vous suffire à vous-même, donnez vous la chance de considérer que cela vous est possible, même si vous n'y croyez pas  ; efforcez vous au moins d'avoir cette amabilité envers vous-même. Vous ne pouvez faire preuve d'amabilité et de compréhension envers les autres si vous n'en montrez pas envers vous même. Ceci est tout à fait sérieux. C'est là le fardeau que nous avons à porter : vivre la vie que nous avons à vivre. " (...)

C.G.Jung, 24 Septembre 1959

J'ajouterai vivre la vie que nous avons à vivre sans penser qu'elle n'a plus de sens parce que nous avons cessé d'être celui qui aide l'autre à se maintenir en vie. C'était sa vie et nous avons notre vie.

Ariaga